Devenez actionnaire d'aqui.fr

21/01/22 : Hermione Académie, la mission formation de l’Association Hermione – La Fayette réunit désormais plusieurs formations: le cycle « Savoir-être, savoir-faire, savoir agir », les séminaires « Esprit d’équipage » et le programme « Engagement citoyen ».+ d'info

21/01/22 : Du 27 janvier au 31 mars, un centre de dépistage du Covid-19 va être installé au pied du Château Diable à Cenon. De 13h à 16h, sur rdv la population pourra réaliser des tests antigéniques. Les rdv doivent être pris sur Doctolib.

20/01/22 : En Dordogne, la disparition de Gaspard Ulliel, hier à l'âge de 37 ans, laisse le souvenir d'un jeune homme charmant et sympathique. L'acteur avait tourné "Jacquou le Croquant" en Dordogne. L'avant-première avait eu lieu à Montignac en janvier 2007.

19/01/22 : Bayonne lance la seconde édition de son budget participatif doté de 300 000 euros. Dès 9 ans, les habitants proposent des projets liés au vivre ensemble et au développement durable. Ils sont sélectionnés et soumis au vote. Puis la Ville réalise!+ d'info

17/01/22 : Le 22 mars, c'est à Cognac en Charente que se tiendra la première cérémonie des nouveaux étoilés du Guide Michelin en région. L'occasion, selon le guide rouge, de mettre en lumière “une ville et un territoire qui témoignent de l’excellence française”.

12/01/22 : Ce 12 janvier, le centre de vaccination de Pau ouvre 2 lignes de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Soit une capacité de 60 rendez-vous pédiatriques journaliers. La présence d'un des 2 parents est obligatoire pour répondre au questionnaire médica+ d'info

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge crues depuis hier. Les tronçons du Gave d'Oloron, Gave de Pau Béarnais ou encore du Saison risquent de vivre ce lundi des crues comparables voire supérieures à celles, record, de décembre 2021.

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge pluies et inondations depuis hier. Entre dimanche et lundi, on attend des cumuls de 50 à 80 mm en plaine, 100 à 130 mm sur les premiers contreforts, vallées et piémont, 150 à 250 mm en montagne.

07/01/22 : Football: le Bergerac Périgord Football club, dernier club aquitain en lice, devra se délocaliser pour recevoir l’AS Saint-Étienne en 8es de finale de la Coupe de France. Le match aura lieu au stade Francis-Rongiéras de Périgueux, le 30 janvier.

06/01/22 : START-UP : Les acteurs technologiques et innovants de Nouvelle-Aquitaine ont levé plus de 280 millions d'euros en 2021. Un record historique confirmé au 4ème trimestre avec 11 opérations et un peu plus de 28M€ levés.

06/01/22 : Le musée des Beaux-Arts de Libourne annonce une bonne nouvelle en ce début d'année : l'exposition "Toulouse-Lautrec, la naissance d’un artiste" qui aurait du s'achever au 9 janvier, joue les prolongation jusqu’au 16 janvier 2022 ! A voir!+ d'info

06/01/22 : Pyrénées-Atlantiques - Céline Dumerc, manager générale et ancienne capitaine de l’équipe de France féminine de basket vient d'être nommée Chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de la promotion civile du 1er janvier 2022.

02/01/22 : Coupe de France : Bergerac est en huitièmes de finales de Coupe de France de football. Les Bergeracois ont remporté leur match face à Créteil aux tirs au but (5 à 4). Au tour précédent, ils avaient battu Metz pensionnaire de ligue 1 aux tirs au but.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/01/22 | SNCF Réseau annonce un trafic régional "très perturbé" lundi

    Lire

    Du 23 janvier 19h au 25 janvier 8h, de fortes perturbations sont à prévoir sur le réseau ferroviaire suite à un mouvement social des aiguilleurs de la SNCF en Nouvelle-Aquitaine. Le trafic sera très perturbé lundi au sud de Poitiers. Quelques circulations seront assurées sur la LGV entre Paris et Bordeaux durant la journée de lundi mais aucune au sud de Bordeaux. Le trafic régional sera quant à lui très faible.

  • 21/01/22 | Unités de méthanisation et de méthanation de Lescar: le chantier démarre

    Lire

    Sur le site Cap Ecologia à Lescar, près de Pau, l'ambitieux projet de transformation de l'usine de dépollution des eaux usées en unité de production de ressources énergétiques décarbonées démarre aujourd'hui avec la pose des premières pierres des usines de méthanisation et de méthanation du projet pensé par Suez. Les boues permettront de produire du biométhane, du biochar, du compostage mais aussi indirectement du méthane de synthèse... Objectif a terme de cet équipement: réduire les émissions de CO² de l'agglomération de 550 t/an.

  • 21/01/22 | À Brive, il va y avoir du sport !

    Lire

    Afin de s’immiscer dans l’aventure des Jeux Olympiques de Paris qui se dérouleront en 2024, la ville de Brive et son Agglo ont obtenu les labels « Terre de Jeux 2024 » et « Centre de Préparation aux Jeux ». C’est l’occasion pour la ville corrézienne d’accueillir des délégations et clubs français et étrangers, en plus d’organiser des manifestations sportives importantes comme le meeting national d’Athlétisme qui se déroulera le 12 juin prochain. Plus d’infos sur http://www.brive.fr/

  • 21/01/22 | En Dordogne, les dépenses sociales grimpent

    Lire

    Le débat des orientations budgétaires du Département de la Dordogne a mis en lumière la forte hausse des dépenses sociales. Elles sont en augmentation de 4,5 % par an, soit 11 M€. Ce sont le RSA et le secteur de l'aide sociale à l'enfance qui enregistrent les plus fortes augmentations. L'Etat ne compense pas intégralement. En 2021, les dépenses sociales en Dordogne ont représenté 258 M€. Elles devraient atteindre 273 M€ cette année, soit une progression de 6 %.

  • 20/01/22 | H5N1 : face à sa diffusion, la stratégie de lutte s'intensifie encore

    Lire

    Le ministère de l'agriculture vient d'annoncer « le dépeuplement préventif de toutes les volailles et palmipèdes d’une zone géographique caractérisée par de nombreux foyers est désormais nécessaire au-delà des mesures actuelles visant l’élimination des foyers et le dépeuplement préventif autour des foyers ». 226 communes (39 dans le Gers, 161 dans les Landes et 26 dans les Pyrénées-Atlantiques), sont concernées, soit environ 1,5 million d’animaux, en plus des 1,5 million déjà dépeuplés. Consultée sur ces mesures, c'est « un nouveau traumatisme pour la filière avicole », assure la profession.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Euralis creuse son sillon vers l'agriculture de demain

13/09/2021 | Lors une grande rencontre réunissant salariés, adhérents et partenaires, les dirigeants d'Euralis ont affirmé la stratégie mise en place par la Coopérative pour les années à venir.

Lors une grande rencontre réunissant salariés, adhérents et partenaires, les dirigeants d'Euralis ont affirmé la stratégie mise en place par la Coopérative pour les années à venir.

Début septembre, le groupe coopératif Euralis, a organisé une grand-messe au Zénith de Pau en présence de plus de 800 participants. Adhérents, salariés et partenaires divers étaient présents. Outre l'exploit de la tenue d'un tel événement en période sanitaire trouble, ce Rendez-vous d'Euralis a permis à son président Christophe Congues de poser, dans une intervention pour le moins vigoureuse et déterminée, les grandes ambitions et vocations du groupe. Une réunion qui a aussi été l'occasion d'hommages appuyés à son prédécesseur Christian Pées, au repos forcé pour des raisons de santé.

En introduction à ce temps fort de la rentrée de la coopérative agricole à la capitale béarnaise; trois experts ont échangé sur scène sur le rôle des agriculteurs aujourd’hui et demain. Sébastien Abis, chercheur et directeur du groupe Demeter, a ainsi un peu rudement posé le décor : « Évidemment le métier d'agriculteur n'est pas attractif et n'est pas regardé par la société. La raison, c'est que plus personne n'est agriculteur. Les agriculteurs c'est moins de 1% de la population française. Pourtant, plus le temps passe et plus le rôle qu'on leur assigne est important ».

"Les agriculteurs sont les soldats de la paix"
De quoi expliquer les incompréhensions ou décalages entre la société et le monde agricole pourtant selon lui « au cœur des solutions ». Une profession en effet « au cœur de tous les enjeux du développement durable », souligne à son tour la géographe et ex-présidente d'Action contre la faim, Sylvie Brunel, qui s'adressant à un public agricole déjà convaincu, rappelle une évidence pourtant trop oubliée par leurs concitoyens : « votre rôle, il d'abord nourricier. Sans agriculture, un pays meurt, et c'est la révolution ».

Dans la même idée, Sébastien Abis, insiste aussi sur la place que doit, ou devrait prendre l'agriculture sur l'échiquier européen : « il ne faut vraiment pas perdre de vue la dimension géopolitique de l'agriculture. Les agriculteurs sont les véritables soldats de la paix. Une société qui a faim, ce sont des manifestations et un risque d'instabilité politique. On se rappelle des émeutes de la faim ».

"Agriculture régénératrice"
Parmi les autres rôles du métier, les intervenants citent la production de richesses, le maintien de la biodiversité en gardant notamment des espaces ouverts, la production d'énergies biosourcées, la captation de carbone, mais aussi « la contribution sociale, l'emploi sur les territoires, l'innovation », ajoute Guillaume Debrosse, Directeur général de Bonduelle, que celle-ci soit technique, technologique et notamment digitale.

Sans oublier, soulignent et assument les trois invités, l'impératif de « performance » et de « compétitivité » et la nécessité d'allier pour cela « l'ensemble des agricultures et des filières ». Agricultures bio, conventionnelle, et désormais aussi « agriculture rénégératrice », mêlant ici dans un même (et nouveau) concept « agriculture raisonnée, de conservation ou encore l'agroécologie », détaille Guillaume Debrosse. Comprendre ici qu'il faut de tout pour faire un monde agricole performant.

Autant de rôles à assumer pour l'agriculture qui ne doit pas non plus perdre de vue un autre objectif : l'accessibilité des produits (en plus d'être évidemment sûrs, sains et durables... !) le tout, et le message est davantage ici adressé aux consommateurs, ou aux grandes surfaces, « sans perdre le sens de ce que coûtent les choses, et l'acte de produire »...

Sylvie Brunel, Sébastien Abis, Guillaume DebrosseSylvie Brunel, Sébastien Abis, et Guillaume Debrosse ont tous trois souligné les défis qui attendent l'agriculture mais aussi sa place "au coeur" des solutions pour pouvoir répondre à ces défis

 

Une transformation agricole plus qu'une transition

Une équation complexe que les responsables de la coopérative Euralis gardent à l'esprit et tendent à résoudre, non sans une certaine fierté et affirmation à relever la tâche. Pour le directeur général de la Coopérative, Philippe Saux,le défi est tel que « plus qu'une transition agricole, on est dans une transformation. L'innovation sera la clef pour la qualité, la quantité et la compétitivité agricole », ajoute-t-il. Une innovation, dans les technologies, mais aussi dans les pratiques, et les idées, qui se déroule au fil des trois grandes vocations du groupe coopératif ainsi identifiées par Christophe Congues : « la vocation nourricière, la vocation sociétale et celle d'être producteur d'énergies renouvelables ».

Autant d'axes de travail énoncés par le Président de la Coopérative et pour lesquelles un certains nombre d'actions sont déjà lancées ou sur le point de l'être, comme l'ont rappelé à ses côtés son directeur général et Laurent Dubain, directeur général du pôle agricole. Parmi les exemples cités sur la vocation nourricière : la poursuite du développement des circuits courts (y compris vers la restauration collective) ou encore, dans une volonté de diversification, la création de nouvelles filières telles tout récemment celle du Kiwi, avec la SCAAP Kiwifruits de France. Autres points mis en avant par Philippe Saux, une meilleure écoute des marchés et l'accentuation de la contractualisation « en aval, mais aussi en amont avec nos producteurs sur nos produits de qualité. Il faut assurer un débouché aux producteurs et pour ça mettre en production, ce que nous avons déjà vendus », assène-t-il.

Christophe Congues, Président du groupe coopératif EuralisChristophe Congues, président du groupe Euralis a pronocé un discours offensif face aux salariés, adhérents et partenaires du groupe

"Etre leader des énergies décarbonnées"

Sur la vocation sociétale, Laurent Dubain pointe notamment des pratiques toujours plus renforcées sur la gestion de la ressource en eau en citant en exemple : la poursuite et le développement des couverts végétaux pour limiter l'écoulement des eaux, des recherches continues sur la génétique variétale et la création de plantes plus résistantes au stress hydrique, ou encore le déploiement d'outils d'aide à la décision toujours plus performants. Autre aspect lié au rapport société-agriculture ; la mise en place de charte Jeunes agriculteurs pour accompagner et faciliter la reprise d'exploitation, et d'autant plus pour des installations de jeunes non issus du milieu agricole.

Enfin, Christophe Congues plaide avec force pour faire de la coopérative « un leader des énergies décarbonnées dans le grand Sud-Ouest. Pour ça il faut qu'on recense l'ensemble des toitures des fermes Euralis, avant de s'attaquer au sol ». Si appuie-t-il à nouveau « la vocation du sol est déjà de nourrir », le groupe coopératif place aussi dans ses projets le développement de l'agrivoltaïsme qui viendrait couvrir certaines cultures. À cela s'ajoute pour 2022, un projet de méthanisation important avec Total Energies et Fonroche en partenaires, on encore la production de bio-plastiques à partir de rafles de maïs... Les collaborateurs et adéhrents de la coopérative auront bien entendu le message de Christophe Congues ; « Demain commence aujourd'hui ! » a-t-il ainsi lancé avec ferveur en conclusion de son discours.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Laurent Pascal

Partager sur Facebook
Vu par vous
10325
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture<script src=" />
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr