Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

11/01/21 : Le 18/01 à 18h le MEF 33, le Centre Europe Direct Bordeaux-Aquitaine et les Jeunes Européens Bordeaux organisent un webinaire le "Plan de Relance et budget européens: Où va l'Europe?" Commission et Parlement européens, et la Région seront représentés+ d'info

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/01/21 | Covid-19: Couvre-feu à 18h pour au moins 15 jours

    Lire

    Suite à l intervention du Premier Ministre, Jean Castex et d'une partie du Gouvernement ce jeudi soir, la Nouvelle-Aquitaine à l'image de l ensemble du territoire français se voit désormais appliquer un couvre-feu dés 18h, à compter de ce samedi 16 janvier. En outre, face aux variants du virus, il a été annoncé un renforcement des protocoles dans les cantines scolaires, lieux les plus sensibles pour la transmission du virus. Le mode hybride est quant à lui prolongé dans les lycées au-delà du 20 janvier. La vaccination des plus de 75 ans et des personnes sensibles restent maintenue au 18 janvier.

  • 15/01/21 | « Mon quartier s’anime » et occupe les enfants à Périgueux

    Lire

    La Ville de Périgueux propose durant les vacances d’hiver des activités sportives, culturelles et de loisirs à destination des jeunes de 6 à 15 ans. Du 8 au 19 février, les enfants pourront profiter d’ateliers artistiques, de mini-tournois sportifs ou encore de jeux d’enquêtes. Toutes ces activités sont gratuites, et les activités sportives se font sur inscription préalable sur le site de la Ville.

  • 15/01/21 | Opération recyclage des pneus agricoles

    Lire

    Les Chambres d’Agriculture de Charente-Maritime et des Deux-Sèvres organisent une collecte de pneus usagés. Les agriculteurs ou éleveurs intéressés par cette démarche, intitulée « Ensivalor » et qui a pour objectif de recycler les pneus à un coût abordable, doivent se faire connaître sur le site de la Chambre d’Agriculture avant le 19 mars 2021.

  • 14/01/21 | Le président de La Rochelle Université réélu

    Lire

    Suite au Conseil d’Administration du 12 janvier dernier, Jean-Marc Ogier a été réélu Président de La Rochelle Université. Président de l’université depuis 2016, Jean-Marc Ogier a été réélu face à Sylvain Marchand, Professeur des universités en Informatique. Le bilan de ces 4 premières années de mandat révèle une croissance des effectifs étudiants, une chute du décrochage en premier cycle universitaire et une augmentation du nombre d’étudiants à statut spécifique.

  • 14/01/21 | Le trophée Inclusif & Citoyen pour Grand Poitiers

    Lire

    Grand Poitiers a reçu fin 2020 le trophée Inclusif & Citoyen qui vient récompenser la Communauté Urbaine pour l’ensemble de ses démarches en matière de numérique et de participation citoyenne au travers de ses multiples initiatives. Il s’agit notamment de la concertation citoyenne du Plan Climat Air Energie territorial qui a réuni 1000 contributions et 4500 votes.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Euralis entre transformations subies et nécessaires

17/12/2019 | Ce 16 décembre Christian Pées, Président d'Euralis et son nouveau Directeur général délégué sont revenus face à la presse sur l'exercice 2018-2019, clôt au 31 août dernier.

Christian Pées, Préisdent d'Euralis et Philippe Saux, DIrecteur général délégué d'Euralis

Nouvelle gouvernance, restructuration et nouvelle stratégie en préparation... Le Groupe Coopératif Euralis connaît ces temps-ci un agenda chargé, bousculé principalement par « la très profonde et violente mutation » du monde agricole, tant en termes de marchés internationaux que de réglementation ou de demandes sociétales. Mais à ces éléments exogènes, la coopérative a également du faire face sur l'exercice précédent a quelques ratés en interne notamment sur le sujet de la restructuration de son pôle alimentaire... Ce quoi s'est aussi ajouté une moindre récolte de maïs l'an dernier... Pour autant le groupe basé à Lescar sauve les meubles, grâce notamment à sa « solidité » et à son fort investissement en recherche et innovation, particulièrement bénéfique en matière de semences. C'est ce que défendront le Président de la Coopérative, Christian Pées et son nouveau directeur général (encore à mi-temps) Philippe Saux, le7 février prochain lors de la prochaine Assemblée générale du Groupe, promise comme « un moment fort de l'histoire du groupe. » par son Président.

Globalement, si la Coopérative sauve les meubles, c'est que la baisse du chiffre d'affaires (qui s'établit à 1,35 Mds €) et celle de l'EBITDA (équivalent de la performance annuelle du groupe) par rapport à l'exercice précédent, sont, dans un certaine mesure, contenues. L'EBITDA s'affiche à 45 M€ au 31 août 2019 (- 6,5 M par rapport à l'exercice précédent) pour un résultat d'exploitation à 21M€ (contre 28 M€ l'an dernier) et un résultat net à 4M€. Au global « nous ne sommes pas dans nos objectifs, même si on reste sur une performance honnête », commente Christian Pées qui note tout de même un résultat redevenu positif, « car on avait provisionné le coût de la transformation du pôle alimentaire l'an dernier ».

"Un processus industriel mal appréhendé" sur le pôle alimentaire
Une transformation pour ne pas dire restructuration, qui figure parmi les points noirs, très noirs, de l'exercice 2018-2019. Et pour cause en faisant plongé ce pôle, depuis rebaptisé « ateliers culinaires », le plan de restructuration a pesé sur les résultats globaux du groupe coopératif. Mis en œuvre il y a un peu plus d'un an, il prévoyait la fermeture des sites de Dunkerque et de Brive ainsi qu'une diminution de l'activité à Sarlat, et un redéploiement de certaines activités sur les sites de Maubourguet et Yffiniac avec au total 213 salariés concernés. Mais « le processus industriel a été mal appréhendé, ça a entraîné un effondrement du taux de service principalement sur Yffiniac. Ce qui a fortement perturbé les activités. On n'a pas su l'anticiper, » reconnaît le président du Groupe Coopératif. Conséquence, sur ce pôle ateliers culinaires, l'EBITDA enregistre une perte de 10 M€ par rapport à l'an dernier, même s'il reste positif à 5M€, notamment en partie grâce à la marque Maison Montfort (canard gras grande distribution) qui a su gagner des parts de marché, y compris durant la saison festive, pour atteindre un chiffre d'affaires de 115 M€.
Désormais, suite à cette transformation, le pole compte 4 « business unit » (PME) qui ont chacune plus de responsabilités sur leur propre performance. « L'objectif de cette réorganisation est de gagner en agilité. Le pôle en lui même est composé d'une seule personne, son directeur qui a un rôle de coordination », pointe le président. 4 PME liées à 4 marques : deux en traiteur, Jean Stalaven et Qualité traiteur, et deux liées au canards gras : Maison Montfort et Rougier pour ce qui est de la restauration hors domicile. Et, soulagement pour la coopérative sur les premiers mois de l'exercice en cours, « les indicateurs sont désormais en ligne avec le rebond que l'on attendait ».

L'Agricole en négatif, les Semences particulièrement porteuses
Sur le pôle agricole qui représente 40% du chiffre d'affaires du groupe coopératif, là aussi les nouvelles n'ont pas été bonnes. « Nous affichons pour la première fois un résultat négatif de -1,5M€. C'est la traduction de l'érosion de la rentabilité liée à la transformation du système global... Ce à quoi s'ajoute des aléas : une récolte en recul de 5% par rapport à 2017, qui avait été extraordinaire, ou encore un marché de l'agrofourniture à en baisse de 6%, sauf sur la zone de Bordeaux, où notre activité vigne, même si elle est toute petite, grimpe de 9%. Mais sur Bordeaux encore, on enregistre également une énorme baisse sur l'activité embouteillage, de -23%, qui est liée au contexte du vin de Bordeaux. » une longue liste dressée par Philippe Saux, nouveau DG du Groupe Euralis, encore à mi-temps pour quelques mois avec sa précédente (et donc toujours actuelle aussi...) fonction de Directeur du pôle Semences. « Nous sommes face à une évolution globale du système , il faut faire évoluer notre modèle, car aujourd'hui les agriculteurs souffrent et la maison commune également, on le voit avec ce résultat négatif ».

Mais l'exercice 2018-2019 retient aussi tout de même quelques éléments positif dont le pôle Semences est particulièrement porteur. Ici, « la stratégie est payante, et les fondamentaux sont toujours les bons », se félicitent les dirigeants. Représentant 18,4% du chiffre d'affaires du Groupe, la rentabilité du pôle est encore améliorée cette année (36M € contre 28 M€ l'an passé). La recette du succès réside dans un effort de recherche toujours important (12% du CA du Pôle) : « la performance génétique et technique est un savoir faire de la maison, sur le maïs, le tournesol, le colza d'hiver, le soja et le sorgo » liste pas peu fier le Président Pées.
Autre ingrédient, une stratégie d'exportation toujours aussi forte. « Nous vendons 80% de nos volumes hors de France et 50% hors de l'Union européenne, principalement en Ukraine et en Russie. ». Dans ce contexte porteurs, les projets autour de ce pôle s'accélèrent. D''une part, avec un projet d'usine nouvelle en Russie ; « les bases administrative sont d'ores et déjà posées posées, et elle devrait voir le jour au cours de cet exercice », détaille Philippe Saux. D'autre part, le groupe coopératif est en bonne voie pour une fusion de son activité semence avec le groupe Caussade, « afin d'avoir une taille critique de visibilité sur le marché européen à l'heure où tous les plus grands acteurs eux-même s'allient ou fusionnent», avec un projet qui pourrait se concrétiser pour le 2nd trimestre 2020, espèrent les deux hommes.

La nécessité d'un "nouveau cap"
Enfin, concernant le pôle « participation et développement » qui regroupe l'ensemble des activités dans lesquelles Euralis participe sans pour autant directement piloter les projets, il est lui aussi source de satisfaction, même s'il ne représente au total que 5% du chiffre d'affaires. Parmi ces composantes positives : l'activité de Sanders Euralis augmente de 8%, le succès de Sojalim spécialisée dans la trituration de soja du Sud ouest non OGM, dont 44% de bio, se confirme de même que l'usine de Bioéthanol de Lacq qui, démarrée avec un capacité de 450 000 tonnes permet désormais le traitement de 560 000 tonnes de maïs, et qui « profite à l'ensemble des opérateurs du sud ouest en leur apportant un débouché local » avec une vraie plus-value, "en moyenne sur 10 ans 5€ par tonne", estime à la louche le président Pées.

Au total, et malgré un environnement qui questionne âprement les administrateurs de la coopérative sur la nécessité d'un nouveau « cap », (dont quelques unes des premières grandes lignes seront livrées lors de l'assemblée générale du 7 février), tant Philippe Saux et Christian Pées se disent « assez confiants sur ce qui vient », notant parmi les temps forts de l'année le développement du Label rouge sur 100 000 canards, ainsi que le lancement d'une gamme sans antibiotique, sur la marque Rougier, et sur les magrets Montfort. Effort aussi sur l’accélération de la stratégie circuits courts avec les corners « Tables des producteurs » désormais présents dans la moitié des magasins Points Verts, et la mise en place d'un magasin pilote éponyme à Saint-Eulalie, près de Bordeaux. Cherchant à répondre aux attentes des consommateurs, le groupe coopératif continue son accélération sur le bio, avec 265 producteurs convertis cette année, contre 230 l'exercice précédent, et l'ambition, chez Euralis Semence est de doubler ses surfaces en bio, notamment en soja et tournesol. Sans oublier à tout ça un développement international en progression constante sur plusieurs de ces activités : Rougier a augmenté ses ventes vers l'Asie de 12%, le pôle Semences réalise 78% de son chiffre d'affaires net à l'international, et enfin, sur le pôle agricole 60% de la récolte est aussi valorisée à l'international.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
8322
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Michel Prugue, Alain Rousset et Xavier Fortinon à Haut-mauco dans les locuax du groupe coopératif Maïsadour Agriculture | 15/01/2021

Crise aviaire : Alain Rousset appelle à "sortir des certitudes"

Julien Denormandie dans les Landes Agriculture | 09/01/2021

Crise aviaire : déjà 600.000 canards abattus dans les Landes, bien d'autres à venir

Signature du Pacte alimentaire Nouvelle-Aquitaine Alain Rousset et Fabienne Bucchio Agriculture | 07/01/2021

Agriculture, transformation et distribution s'engagent sur un Pacte régional de l'alimentation

Les représentants des syndicats Modef et Confédération paysanne en colère contre la gestion de la nouvelle crise Influenza aviaire 2020 Agriculture | 06/01/2021

Influenza aviaire : la fièvre de la colère monte dans les élevages landais

Denis Vicentini Comin Industrie Agriculture | 06/01/2021

Concours Agrinove : Que sont-ils devenus ? Denis Vicentini lauréat 2015 (épisode 1/4)

Luc Servant et Cédric Tranquard Agriculture | 20/12/2020

Cédric Tranquard prend l’interim de la Chambre d’agriculture 17

Luc Servant, président de la Chambre régionale de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 15/12/2020

Luc Servant élu président de la Chambre régionale d’agriculture

Christophe Congues et Philippe Saux, Président délégué et Directeur général du groupe coopératif Euralis Agriculture | 15/12/2020

Le groupe coopératif Euralis sauve 2020

Elevage de canards prêts-à-gaver dans les Landes Agriculture | 08/12/2020

Landes : la présence d’influenza aviaire confirmée

Elevage de canards prêts-à-gaver dans les Landes dans un bâtiments 900 m2 aux normes de la biosécurité Agriculture | 07/12/2020

Forte suspicion de grippe aviaire dans les Landes

Jonathan Lalondrelle et Gaëtan Bodin Agriculture | 30/11/2020

Installation et accès au foncier : Interview croisée de Gaëtan Bodin, Président Jeunes Agriculteurs Nouvelle-Aquitaine et Jonathan Lalondrelle, Secrétaire général JA Nouvelle-Aquitaine

Pierre Saint-Jean Agriculture | 20/11/2020

Les bénéfices possibles du confinement pour les agriculteurs

Antonio Marquès et son innovation Agriculture | 06/11/2020

Un process innovant pour protéger les cultures lauréat du concours Agrinove

Henri Biès-Péré, vice-président de la FNSEA Agriculture | 04/11/2020

Interview d’Henri Bies-Péré, n°2 de la FNSEA : « Cette PAC permet d’accompagner le virage que doit prendre l’agriculture, dans la durée, en souplesse. »

Lurrama 2020 Agriculture | 04/11/2020

L'annulation de Lurrama 2020, un crève-cœur pour le monde agricole basque