Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

13/08/19 : En Dordogne, la Chambre de Métiers et de l'artisanat sera exceptionnellement fermée le vendredi 16 août. Les agents seront de retour dès le 19 août au matin.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/08/19 | 7 histoires d’estuaire sur les rives de la Gironde

    Lire

    La Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique, la communauté de communes de Haut-Saintonge et le CdC de l’Estuaire proposent jusqu’au 28 août des spectacles nocturnes gratuits autour du thème de l’estuaire intitulé "7 histoires d’estuaire". Ce spectacle itinérant mêle musique, danse et vidéo et est présenté au bord ou à proximité du fleuve. Le metteur en scène Eric Le Collen s’inspire des paysages, de l’histoire et du patrimoine pour composer une fresque poétique. Rdv les 19, 21, 26 et 28 août à 21h30.

  • 17/08/19 | Grand-Angoulême : levée de fonds pour Seven Shapes

    Lire

    7 entreprises du monde de l'industrie sont entrées au capital de Seven Shapes. L'objectif de cet investissement est d'accélérer la commercialisation de son école digitale du "Lean". Ce dernier est une méthode de travail adoptée dans les plus grands groupes reposant sur l'écoute du client, la lutte contre le gaspillage, la réduction des stocks et l'intelligence collective. Certaines grandes entreprises nationales comme Enedis ou Schneider Electrics bénéficient déjà de la Seven Shapes School.

  • 17/08/19 | Guéret : réédition d'un festival de musique soutenu par la Région !

    Lire

    La deuxième édition du Check-in Party se déroule du 22 au 24 août prochains à l'aérodrome de Guéret. Plusieurs noms de la musique française et internationale seront présents, à l'image de Jeanne Added, Clara Luciani ou encore Patti Smith. Avec un tel évènement, la Région souhaite rappeler son engagement auprès des festivals en tous genres, notamment en période estivale, à l'image des 106 festivals de musiques soutenus en 2018 à hauteur de 1,7 million d'euros

  • 16/08/19 | Environnement : la Région au Pays Basque avant le G7

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine participera à Pavillon Océan, organisé du 20 au 23 août au Pays Basque par Surfrider Foundation Europe. Ainsi, dans le cadre de la feuille de route "Neo Terra", trois élus régionaux, dont Alain Rousset, participeront aux débats de Pavillon Océan, dont l'objectif est que l'environnement et la protection des océans fassent partie intégrante des négociations du G7 (24-26 août).

  • 16/08/19 | La filière cuir se donne rdv dans la Vienne

    Lire

    Du 27 au 29 septembre, la filière cuir se donne rendez-vous à Saint-Junien (87) pour la 7ème édition des Portes du Cuir. Autour du thème « la responsabilité environnementale des entreprises », 57 exposants seront présents pour des démonstrations, des ateliers d’initiation et des temps d’échange avec les professionnels.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Euralis renoue avec la rentabilité

12/12/2017 | Après avoir fait le dos rond et serré les boulons, le groupe coopératif qui a du faire face à une nouvelle année difficile, retrouve une timide rentabilité et choisit de voir loin

Christian Pèes Président du groupe coopératif Euralis et son directeur général Pierre Couderc

Ne reniant pas, loin de là, le « contexte assez rude » de l'année écoulée, c'est par la stratégie et la démonstration de la volonté d'aller de l'avant que Christian Pèes et Pierre Couderc, respectivement Président et Directeur général du groupe coopératif Euralis ont démarré l'annuelle présentation presse du bilan financier du Groupe. Les chiffres et faits marquants sont venus après. Parmi eux l'inévitable épizootie aviaire, sans oublier la sécheresse de l'été 2016 ou encore le gel du mois d'avril dernier sur les vignobles du Sud Ouest. Des événements dont le chiffre d'affaires du groupe porte trace enregistrant un recul de 2%. Pour autant, « la rentabilité opérationnelle du Groupe est préservée », souligne le Président.

1,42 Mds €, contre 1,44 Mds € sur l'exercice précédent. Malgré les épreuves accumulées sur l'exercice (du 1er septembre 2016 au 31 août 2017), la baisse du chiffre d'affaires brut du géant coopératif basé à Lescar près de Pau, reste maîtrisée. Même si « les objectifs fixés n'ont pu être atteints », concèdent les responsables. Et pour cause, pour la deuxième année consécutive la grippe aviaire provoque une baisse de 22 M€ du chiffre d'affaires pour les activités liées au canard gras, volaille et nutrition animale. Face à cela des mesures ont été prises par la coopérative « pour la mise en place d'un haut standard de sécurité sanitaire ». Un investissement global de 9,5 M€, « dont 4,5 M€ directement investis par le groupe en soutien aux producteurs et 5 M€ par les producteurs et gaveurs coopérateurs eux-mêmes sur leurs exploitations », indique Christian Pées.

Eviter une propagation tous azimuts
« Nous avons assuré une compensation immédiate et complète des surcoûts auxquels ont pu être exposés nos producteurs, avec la volonté de préserver la rentabilité des élevages pour que les projets d'investissements puissent être portés par les éleveurs gaveurs », précise Pierre Couderc. Des mesures ont également été mises en place sur le transport, ou sur l'organisation de la filière avec la définition de zoning sur le territoire, assurant au niveau de l'arrondissement un meilleur équilibre entre élevage et gavage. Une nouvelle organisation qui vise à  permettre d'éviter une propagation tous azimuts d'un éventuel nouveau virus. Une influenza aviaire qui fait désormais « partie du paysage », concède Pierre Couderc. « De quoi prolonger l'effort avec l'ensemble des acteurs de la filière, via le CIFOG, pour un boulot qui sera forcément de longue haleine », appuie son Président. Pour autant, en signe de confiance dans les dispositifs mis en place, Euralis fait le choix dans ses projections 2017-2018, de ne pas financièrement prévoir un nouveau virus destructeur.

Au rayon des mauvaises nouvelles de l'exercice passé, la sécheresse de l'été 2016, a causé un recul de 11% de la production, soit une baisse de 10 M€ de Chiffre d'affaires sur l'activité de collecte, « le tout dans un contexte qui amorçait une baisse importante des prix », précise Christian Pèes. Et enfin, autre « caprice » du climat, qui aura sans doute encore des conséquences plus importantes en 2018 pour le groupe et ses activités de services viti-vinicoles : le gel tardif sur les vignobles du Sud Ouest, source d'une baisse du chiffre d'affaires de 2 M€...

Compétitivité, innovation et international

Pour autant tout n'est pas si noir. Plusieurs chiffres liés à la rentabilité de la coopérative parviennent tout de même à rester dans le vert. Son résultat net est positif de 1,7 M€ (contre – 6 millions d’euros en 2016), son résultat d'exploitation de 26 millions d’euros, (contre 20 M€ en 2016) et son excédent brut d'exploitation affiche dans une quasi stabilité 48 M€. Une rentabilité retrouvée, grâce notamment au renforcement de la compétitivité qui restera un axe fort de la stratégie du Groupe, souligne Pierre Couderc, qui liste dans ce cadre 3 actions principales que sont « le contrôle des frais de structures, qui représente 3% d'économies chaque année, l'optimisation des achats du groupe, et le renforcement des budgets de R&D et marketing ».
Une innovation, qui est là aussi un axe stratégique "fort et de long terme" d'Euralis qui y consacre déjà 26 M€ investis et promet encore pour les années à venir d'accélerer cette politique qui irrigue les différentes activités du groupe : du pôle semences, avec notamment la création et le succès des maïs hybrides « Dentés Tropicaux », issus d'une décennie de recherche, au pôle alimentaire, avec notamment, la commercialisation d'un magret à la cuisson « inratable », sans oublier le pôle agricole et la démarche « Ferme du futur », où entre prospectives et expérimentations, le groupe tente de répondre aux défis d'une agriculture répondant aux demandes sociétales, aux enjeux climatiques et aux évolutions des modes de productions, avec notamment une belle prise en compte du numérique. Numérique, dont le groupe coopératif a d'ailleurs choisi de faire le thème de son assemblée générale le 9 février prochain.
Enfin troisième axe stratégique fort : l'international, qui couvre déjà 26% du chiffre d'affaires, avec une forte présence en Russie et en Ukraine. Il faut dire qu'en la matière Euralis part sur de bonnes bases puisque sur l'exercice écoulé les ventes de semences de tournesol, ont enregistré une hausse de 31% sur ces 2 pays. Côté alimentaire aussi les chiffres sont bons, puisque malgré la crise aviaire, la marque du Groupe, Rougier, enregistre une croissance des ventes de 13% en Amérique du Nord (40 % sur 3 ans...) ou encore de 80% en Chine.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5614
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Mission européenne, projet H2O2O NEFERTITI dans les vignes du château Luchey-Halde à Mérignac Agriculture | 29/07/2019

Réduction des intrants: le réseau européen H2020 Nefertiti s'intéresse aux innovations girondines

Illustration vache dans un champs Agriculture | 28/07/2019

Chambres d’agriculture : 1200 emplois menacés par une baisse de financement

Saint-Christoly-de-Blaye Agriculture | 26/07/2019

La préfète de Nouvelle-Aquitaine à la rencontre des viticulteurs girondins

Lors des controverses de Bergerac, plusieurs exemples de partenariats improbables ont été mises en lumière Agriculture | 19/07/2019

Controverses de Bergerac :l'image des agriculteurs va devenir primordiale

Quelles images du monde agricole dans la société Agriculture | 13/07/2019

L'image des agricultures en débat à Bergerac

Un exemple de bâtiment agricole équipé de panneaux photovoltaïques Agriculture | 11/07/2019

Aider les exploitations périgourdines à la transition énergétique

Vignerons vivant Agriculture | 10/07/2019

Les "vignerons du vivant" veulent attirer les jeunes vers la viticulture

''Empaillage'' de la trésorerie de Mourenx dans la nuit du 9 au 10 juillet 2019 par les éleveurs de la FDSEA64 et JA64 en réation aux Traités CETA et MERCOSUR Agriculture | 10/07/2019

Traités Ceta et Mercosur: Les éleveurs basques et béarnais ont exprimé leur malaise

Les responsables de la section bovine de la FDSEA avaient invité Gilles Gauthier, président de Sobeval à débattre Agriculture | 08/07/2019

La filière bovine périgourdine débat de son avenir

Les Agron'Hommes au Brésil Agriculture | 07/07/2019

Les Agron'Hommes : Gudrun Götsch cuisine l’agroforesterie au Brésil

Néo-Terra agriculture Agriculture | 06/07/2019

Nouvelle-Aquitaine : comment "Néo-Terra" compte pousser au changement de modèles agricoles

Agriculture | 03/07/2019

L'accord annoncé Mercosur-UE: "la trahison de notre élevage"

Didier Guillaume au musée maritime le 1 juillet 2019 Agriculture | 02/07/2019

Rencontre avec Didier Guillaume : « l’agriculture française est une des plus sûres et durables »

Jérôme Zaros lors de la démonstration de levage mécanique Agriculture | 27/06/2019

Viticulture : un levage mécanique plutôt que romantique

Journée de l'élevage et de l'innovation à Morlaas - le 29 juin 2019 Agriculture | 26/06/2019

Journée de l'élevage: un mariage entre tradition et innovation à Morlaàs (64)