aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

09/08/17 : Sécurité routière 4 personnes ont perdu la vie sur les routes lot-et-garonnaises fin juillet. La mobilisation des policiers et des gendarmes demeure à un niveau élevé et aucune tolérance ne sera admise en cas d’infractions, assure la préfecture du 47

09/08/17 : Le girondin Pierre-Ambroise Bosse, 25 ans, qui est né à l'athlétisme au club de Gujan-Mestras a remporté l'épreuve du 800 mètres aux championnats du monde de Londres en 1'44''67 ce mardi 8 août.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/08/17 | Sécheresse: Cours d'eau de Gironde interdits

    Lire

    Sécheresse oblige: la préfecture de gironde a pris un arrêté et de nouvelles mesures d’interdiction nécessaires sur la Gamage et la Bassanne en amont de la commune de Savignac. Cela s’ajoute aux mesures déjà mises en œuvre en juillet, à savoir : des restrictions sur les usages non prioritaires ainsi que l’interdiction de tous les prélèvements sur le Deyre, le Glaude, la Barbanne, la Gravouse, le ruisseau de la Grave, le Moron, le Palais (le Ratut), le ruisseau de la Virvée en amont du pont des Planquettes, le Chenal du Talais, la Jalle de Castelnau, la Jalle de Breuil, le Tursan, le Lisos, l’Andouille et le Seignal.

  • 18/08/17 | La Rochelle renforce sa sécurité

    Lire

    Afin d’améliorer la sécurité dans sa ville, le Maire de La Rochelle a sollicité dès ce vendredi le renforcement de La présence des forces de l’ordre - Police nationale et opération sentinelle - dans les lieux les plus fréquentés et en particulier autour du Vieux-Port et a pris un arrêté pour installer un nouveau dispositif anti-bélier aux abords du Vieux-Port. Sous la forme de chicanes placées sur les voies d’accès, ces équipements sont destinés à ralentir les véhicules qui arriveraient trop rapidement, tout en autorisant le passage des bus et des véhicules de secours.

  • 18/08/17 | Emploi : #Recrutemoisitupeux pour faire se rencontrer l’offre et la demande

    Lire

    Site d'offres d'emploi du Lot-et-Garonne, Emploi47.fr lance l’évènement #Recrutemoisitupeux, l’après-midi du 14 septembre, au Centre des Congrès d’Agen. C’est une rencontre directe sans CV, entre candidats et employeurs, au cours de laquelle les employeurs échangeront avec 2 ou 3 candidats en même temps pendant une durée limitée.

  • 18/08/17 | Rochefort honore La Fayette

    Lire

    C'est joliment annoncé dans ce communiqué: "tout au long de l'été, Rochefort invite La Fayette à présider l'ensemble de ses manifestations culturelles. Avec l'exposition au musée Hèbre des pièces exceptionnelles qui retracent sa vie, les conférences, les noctambulations et les nombreuses animations organisées tout l'été, c'est une toute autre ambiance qui vous attend le dernier week-end d'août. Les 26 et 27, vous serez alors plongé dans la vie de ce héros des deux mondes, vous côtoierez le siècle des Lumières et croiserez des personnages costumés dans les rues de la ville."

  • 09/08/17 | En Lot-et-Garonne, un soutien aux entreprises en difficulté

    Lire

    Pour faire face aux complexités de leurs fonctions (difficultés organisationnelles ou économiques), les chefs d'entreprise peuvent être conseillés et aidés grâce au Centre d’Information sur la Prévention des difficultés des entreprises (CIP) de Marmande - Villeneuve-sur-Lot. Ce service est gratuit et apporte un accompagnement personnalisé aux chefs d’entreprises, en l’absence de Tribunal de Commerce.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Euralis : un hélicoptère pour semer les couverts végétaux

12/09/2016 | Le groupe coopératif propose à ses adhérents des semis de couverts végétaux par hélicoptère avant la récolte du maïs. Une nouveauté en France

Le Jet Ranger de Giragri survole un champ de maïs à Denguin

L’initiative est originale. Depuis l’année dernière, le groupe coopératif Euralis propose à ses adhérents de semer des couverts végétaux par hélicoptère sur leurs champs alors que les maïs sont encore sur pieds. La méthode présente plusieurs avantages, explique-t-il. Elle permet de fournir un engrais vert intéressant pour la culture qui suit. Elle limite l’érosion des sols et elle aide ces derniers à capter l’azote qu’ils contiennent.

La mise en place d’un couvert végétal sur les champs de maïs en prévision de la période hivernale est une nécessité pour certains agriculteurs. « Si le sol est bien recouvert en hiver, les champs bénéficient d’une protection contre les adventices. Les mauvaises herbes ne poussent pas et elles sont étouffées ». Ce qui évite le traditionnel nettoyage de printemps et le recours à divers produits, explique Pascal Lalanne, responsable agronomique d’Euralis.

Qui plus est, le sol couvert est mieux protégé de l’érosion et il se compacte moins tout en étant enrichi par des engrais organiques. L’azote, le phosphore, la potasse, le calcium, le magnésium et le souffre restitués par les couverts, qui seront broyés au printemps, vont en effet constituer  le principal intrant de la culture à venir. «  Les maïs qui viennent après un couvert réussi sont toujours plus beaux que ceux qui n’en ont pas bénéficié ».

Un gain de temps appréciable et un sol bien protégéActuellement, plus de 10 000 hectares de couverts végétaux sont semés de manière mécanique après la récolte de maïs. La méthode de semis par hélicoptère testée ces dernières années par la coopérative  présente toutefois plusieurs avantages.

Cette technique adoptée sur 600 hectares l’an passé,  permet d’abord d’avoir un sol mieux préservé du ruissellement au moment de la récolte du maïs. Elle évite également le travail de préparation des terrains (semis, roulage) et la série de passages qu’il exige avec le tracteur. Les semences pulvérisées de manière très fine à quelques mètres de hauteur étant, elles, protégées par le maïs déjà sur pieds lorsqu’elles arrivent à terre.

« Si on calcule tout,  cela revient moins cher et cela permet un gain de temps » estime Bernard Etcheveste, un agriculteur de Denguin qui a testé la méthode.

Navette, avoine, vesce, trèfleL’hélicoptère utilisé pour ce travail est un Jet Ranger de la société Giragri 17, basée à Saintes. Cette entreprise est également spécialisée dans le blanchiment de serres de production, la démoustiquation et le traitement des chenilles processionnaires en forêt.

Quant aux variétés de couverts utilisées par Euralis pour les semis d’un genre nouveau, elles ont été sélectionnées pour leur facilité d’implantation, ainsi que pour diverses qualités. Qu’il s’agisse de leur capacité à jouer un rôle de piège à nitrate, comme c’est le cas pour les semis de navette. Ou bien pour leurs qualités fourragères et leur aptitude à restituer de l’azote dans le sol comme le démontre le mélange avoine, vesce, trèfle.

« On en est au début » confie Pascal Lalanne. « Ce qui est encourageant, c’est que les gens qui ont adopté cette technique en 2015 la renouvellent cette année ».

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
6779
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr