Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/12/19 : Charente-Maritime : 2300 personnes ont manifesté aujourd'hui à La Rochelle, 1100 à Saintes et 700 à Rochefort, selon la préfecture.

10/12/19 : La Rochelle : Entre 16h et 17, les bretelles de sortie de la rocade à Lagord avaient été fermées dans les deux sens par précaution. Les manifestants sont restés sur leur parcours. La manifestation est désormais terminée et la circulation normale.

10/12/19 : A Poitiers, mobilisation moins importante ce mardi après-midi contre la réforme des retraites. Le cortège est parti de Rebeillau à 14h pour rejoindre la Porte de Paris. Selon la police, il y avait 2 900 manifestants, la CGT en recensait 7 à 8 000.

10/12/19 : La CGT revendique plusieurs opérations de coupure de courant en Haute-Vienne : la préfecture, 2 banques, le magasin FNAC et le secteur Libération à Limoges.

10/12/19 : A Agen, 3000 personnes ont participé à la manifestation contre la réforme des retraites. Ils étaient 2000 à Bayonne et 5000 à Limoges (chiffres police).

10/12/19 : A Guéret, dans la Creuse, les quelque 300 participants à la manifestation contre les réformes, ont circulé sur une zone commerciale donnant lieu à des blocages partiels aux ronds-points.

10/12/19 : Entre 9 et 10 000 personnes ont participé ce mardi 10 décembre à la manifestation contre la réforme des retraites à Bordeaux, à la veille du discours du Premier Ministre Edouard Philippe ce mercredi 11 décembre à midi.

10/12/19 : A Pau, le cortège des manifestants a suivi ce 10 décembre le même parcours que jeudi dernier mais le nombre de participants est peu ou prou divisé par deux ce mardi. Entre 4000 et 6000 manifestants, contre environ 10 000 jeudi dernier.

10/12/19 : Dans l'académie de Poitiers, les taux de participation à la grève du 10 décembre sont moins importants que ceux du 5 décembre. Ce mardi, 14,29 % des enseignants sont grévistes (1er degré 11,80 %, 2d degré 19,57 %) et de 3,81 % des autres personnels.

10/12/19 : Beynac : la cour administrative d'appel de Bordeaux vient de confirmer l'annulation des travaux du contournement. Le Département de la Dordogne doit procéder à la démolition des éléments construits et remettre le site en état dans un délai d'un an.

10/12/19 : Coupe de France de football : Le football Trélissac club (N2) rencontrera en 32e de finales l'Olympique de Marseille. Les Périgourdins ont déjà affronté les Olympiens par deux fois, en 2010 et 2016. Le match devrait avoir lieu les 4 ou 5 janvier.

10/12/19 : À Châtellerault (86), plus de 1000 personnes ont manifesté contre la réforme des retraites ce mardi 10 décembre. Le cortège a défilé de la salle omnisports vers le centre ville. Plus tôt dans la matinée, le dépôt des bus châtelleraudais a été bloqué.

10/12/19 : Elections municipales: Pour pouvoir voter lors des élections municipales des 15 et 22 mars 2020, il possible de s'inscrire en ligne sur les listes électorales jusqu'+ d'info

10/12/19 : A Périgueux (24), la manifestation contre la réforme des retraites ce mardi matin à Périgueux a rassemblé beaucoup moins de personnes que jeudi dernier. Selon la police, 2 200 personnes défilent dans le centre-ville, 3500 selon les syndicats.

10/12/19 : A Mont-de-Marsan, ce mardi 10 décembre, la manifestation contre la réforme des retraites part à 14h30 de la Caserne Bosquet. A Dax la manifestation se tiendra le jeudi 12 décembre au départ des Arènes à 11h.

10/12/19 : Rochefort : manifestation de 10h à 14h, Cours d’Abblois, rue du Docteur Peltier, rue Audry de Puyravault, rue Jean Jaurès, rue Victor Hugo, rue Toufaire, rue Edouard Grimaux, rue Lesson, rue Cochon Duvivier, rue du Docteur Peltier.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 10/12/19 | Un exercice de sécurité civile attentat mercredi à Sarlat

    Lire

    Un exercice de sécurité civile "attentat Orsec Novi" se déroulera mercredi 11 décembre de 14 h à 20 h au lycée Pré de Cordy de Sarlat. Plus de 170 personnes, gendarmes, pompiers, agents de l'état et lycéens, la Croix rouge, la protection civile y participeront. Cet exercice permettra de tester les chaînes d’alerte et de commandement, notamment la réactivité des services et de vérifier que les outils sont opérationnels, la mise en oeuvre du plan organisation des secours nombreuses victimes.

  • 10/12/19 | Aucun train ne circule en Dordogne ce 10 décembre

    Lire

    Aucun TER ne circule ce mardi 10 décembre en Dordogne. La SNCF met en place des liaisons par bus sur les trajets les plus fréquentés. Sur la ligne Périgueux-Bordeaux, au départ de Périgueux, les prochains bus partent à 17h35 et 18h30. Sur la ligne Périgueux-Limoges, les prochains bus sont à 17h17, 18h30, 19h50. Sur la ligne Périgueux-Brive, un seul bus à 17h. Sur la ligne Agen-Sarlat, un bus est prévu en fin de journée à 17h45. La SNCF recommande aux voyageurs de reporter leurs déplacements.

  • 10/12/19 | Exercice de sécurité autour du barrage hydraulique Saint-Marc (87)

    Lire

    La préfecture de la Haute-Vienne organise jeudi 12 décembre un exercice de sécurité civile simulant la rupture du barrage Saint-Marc situé à Saint-Martin Terressus. Au cours de cet exercice les sirènes d’alerte, signe d'un péril imminent, seront déclenchées à Saint-Priest Taurion, Panazol, Limoges, Isle, Bosmie-l’Aiguille, Aixe-sur-Vienne et Saint-Junien. Objectif: tester la mise en œuvre du Plan particulier d’intervention (PPI) du barrage afin de renforcer l’efficacité des dispositifs face aux risques que représente un ouvrage hydraulique en cas de rupture et informer la population sur les consignes comportementales à adopter.

  • 10/12/19 | Parc Marin : Philippe Plisson jette l'éponge

    Lire

    Après 5 ans à la tête du Parc Marin de l'estuaire de la Gironde et des pertuis, Philippe Plisson ne se représentera pas à la présidence en juillet prochain, lors du renouvellement intégral des 70 membres du conseil d'administration du Parc. "J'aurais 69 ans l'an prochain et je considère qu'en terme de mandat d'élu il y a une date de péremption", a expliqué Philippe Plisson à l'issue du conseil de gestion du 9 décembre. Il ne se représentera pas non plus sur ses mandats d'élu local en Gironde.

  • 10/12/19 | L'agriculture et l'alimentation de demain en débat à Pau

    Lire

    Brexit, Politique Agricole Commune, CETA, Mercosur et autre guerre commerciale USA-Chine... Autant d'éléments de l'actualité européenn et internationale qui seront au coeur d'une conférence-débat organisée à Pau le 19/12 sur "l’agriculture et l’alimentation de demain". L'occasion de faire le point sur ces sujets avec Tierry Pouch, économiste et responsable du Service Études Références et Prospective de l’APCA, avant que des acteurs locaux ne viennent débattre lors de tables rondes, de leurs implications possibles sur l'agriculture des Pyrénées-Atlantiques. Info et inscription : pa.chambre-agriculture.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Euralis : un hélicoptère pour semer les couverts végétaux

12/09/2016 | Le groupe coopératif propose à ses adhérents des semis de couverts végétaux par hélicoptère avant la récolte du maïs. Une nouveauté en France

Le Jet Ranger de Giragri survole un champ de maïs à Denguin

L’initiative est originale. Depuis l’année dernière, le groupe coopératif Euralis propose à ses adhérents de semer des couverts végétaux par hélicoptère sur leurs champs alors que les maïs sont encore sur pieds. La méthode présente plusieurs avantages, explique-t-il. Elle permet de fournir un engrais vert intéressant pour la culture qui suit. Elle limite l’érosion des sols et elle aide ces derniers à capter l’azote qu’ils contiennent.

La mise en place d’un couvert végétal sur les champs de maïs en prévision de la période hivernale est une nécessité pour certains agriculteurs. « Si le sol est bien recouvert en hiver, les champs bénéficient d’une protection contre les adventices. Les mauvaises herbes ne poussent pas et elles sont étouffées ». Ce qui évite le traditionnel nettoyage de printemps et le recours à divers produits, explique Pascal Lalanne, responsable agronomique d’Euralis.

Qui plus est, le sol couvert est mieux protégé de l’érosion et il se compacte moins tout en étant enrichi par des engrais organiques. L’azote, le phosphore, la potasse, le calcium, le magnésium et le souffre restitués par les couverts, qui seront broyés au printemps, vont en effet constituer  le principal intrant de la culture à venir. «  Les maïs qui viennent après un couvert réussi sont toujours plus beaux que ceux qui n’en ont pas bénéficié ».

Un gain de temps appréciable et un sol bien protégéActuellement, plus de 10 000 hectares de couverts végétaux sont semés de manière mécanique après la récolte de maïs. La méthode de semis par hélicoptère testée ces dernières années par la coopérative  présente toutefois plusieurs avantages.

Cette technique adoptée sur 600 hectares l’an passé,  permet d’abord d’avoir un sol mieux préservé du ruissellement au moment de la récolte du maïs. Elle évite également le travail de préparation des terrains (semis, roulage) et la série de passages qu’il exige avec le tracteur. Les semences pulvérisées de manière très fine à quelques mètres de hauteur étant, elles, protégées par le maïs déjà sur pieds lorsqu’elles arrivent à terre.

« Si on calcule tout,  cela revient moins cher et cela permet un gain de temps » estime Bernard Etcheveste, un agriculteur de Denguin qui a testé la méthode.

Navette, avoine, vesce, trèfleL’hélicoptère utilisé pour ce travail est un Jet Ranger de la société Giragri 17, basée à Saintes. Cette entreprise est également spécialisée dans le blanchiment de serres de production, la démoustiquation et le traitement des chenilles processionnaires en forêt.

Quant aux variétés de couverts utilisées par Euralis pour les semis d’un genre nouveau, elles ont été sélectionnées pour leur facilité d’implantation, ainsi que pour diverses qualités. Qu’il s’agisse de leur capacité à jouer un rôle de piège à nitrate, comme c’est le cas pour les semis de navette. Ou bien pour leurs qualités fourragères et leur aptitude à restituer de l’azote dans le sol comme le démontre le mélange avoine, vesce, trèfle.

« On en est au début » confie Pascal Lalanne. « Ce qui est encourageant, c’est que les gens qui ont adopté cette technique en 2015 la renouvellent cette année ».

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
10778
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Les 3èmes Rencontres régionales de la Recherche, du Développement et de la Formation en Nouvelle-Aquitaine se sont déroulées au Lycée agricole Limoges-les-Vaseix Agriculture | 06/12/2019

La robotique au service de l'agriculture de demain

La fusion d'Aquitanima et du Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 04/12/2019

Dominique Graciet : « Il faut passer de l’agribashing à l’agro-solution »

Paysage lot-et-garonnais Agriculture | 04/12/2019

Transmission agricole : une réunion d’informations pour « couper court aux rumeurs »

Philippe Carré et Michel Prugue, DG et président du groupe coopératif Maïsadour Agriculture | 04/12/2019

Un résultat à -25 M€, le difficile exercice 2018-2019 du groupe Maïsadour

Une dizaine de professionnels agricoles a participé à une journée sur la transmission en agriculture biologique à la ferme de la Martinière à Vernoux-en-Gâtine (Deux-Sèvres) Agriculture | 29/11/2019

Deux-Sèvres : maintenir l’agriculture biologique en anticipant la transmission

Hervé Guichemerre recherche un associé à qui transmettre des parts de son EARL, à Pomarez dans les Landes. Agriculture | 28/11/2019

Landes: Exploitation céréalière cherche associé pour une transmission-passion réussie

Une charte en gestation pour prévenir les conflits en milieu rural Agriculture | 27/11/2019

En Dordogne, un front uni des organisations professionnelles pour construire une charte de bon voisinage

Colloque Filières lait : travail et transmission le 26 novembre 2019 à Montardon Agriculture | 26/11/2019

Emplois agricoles et transmission des exploitations : les filières lait travaillent à l'unisson

Fiançailles entre les institutions de Mohamed Amara, l'UPPA, et Bernard Layre, la chambre d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques, le 25 novembre 2019 Agriculture | 25/11/2019

Chambre d'agriculture 64 et UPPA à l'heure des fiançailles

Stales au Salon Balade à la Ferme en 2017 Agriculture | 25/11/2019

Chambre d’agriculture de Charente-Maritime : les nouvelles orientations pour 2025

Assemblée générale chambre agriculture de la Corrèze Agriculture | 24/11/2019

Menu végétarien, sécheresse et plan de mutation : le débat s'ouvrait à Tulle pour la dernière AG de la Chambre d'Agriculture de la Corrèze

Séminaire parité homme-femme organisé par l'ANEFA dans les locaux de la pépinière viticole de la Salette à Denguin (64) Agriculture | 22/11/2019

Agriculture, et les femmes alors ?

Romain Dauchier, agriculteur à Pindray dans la Vienne, a bénéficié du portage foncier mis en place par les Safer. Il s'occupe d'un cheptel de 700 brebis qu'il fait pâturer sur ses terres en fermage Agriculture | 21/11/2019

Safer : Le portage foncier dans la Vienne pour faciliter l’installation

Solidarité Paysans au service des agriculteurs Agriculture | 19/11/2019

Solidarité Paysans au chevet des agriculteurs

La Safer Nouvelle-Aquitaine, l'ADEAR Limousin et le maire de Rancon ont facilité l'installation de ce jeune éleveur bio. Agriculture | 18/11/2019

Haute-Vienne: Quand la Safer stocke une ferme pour installer un jeune