Devenez actionnaire d'aqui.fr

17/01/22 : Le 22 mars, c'est à Cognac en Charente que se tiendra la première cérémonie des nouveaux étoilés du Guide Michelin en région. L'occasion, selon le guide rouge, de mettre en lumière “une ville et un territoire qui témoignent de l’excellence française”.

12/01/22 : Ce 12 janvier, le centre de vaccination de Pau ouvre 2 lignes de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Soit une capacité de 60 rendez-vous pédiatriques journaliers. La présence d'un des 2 parents est obligatoire pour répondre au questionnaire médica+ d'info

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge crues depuis hier. Les tronçons du Gave d'Oloron, Gave de Pau Béarnais ou encore du Saison risquent de vivre ce lundi des crues comparables voire supérieures à celles, record, de décembre 2021.

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge pluies et inondations depuis hier. Entre dimanche et lundi, on attend des cumuls de 50 à 80 mm en plaine, 100 à 130 mm sur les premiers contreforts, vallées et piémont, 150 à 250 mm en montagne.

07/01/22 : Football: le Bergerac Périgord Football club, dernier club aquitain en lice, devra se délocaliser pour recevoir l’AS Saint-Étienne en 8es de finale de la Coupe de France. Le match aura lieu au stade Francis-Rongiéras de Périgueux, le 30 janvier.

06/01/22 : START-UP : Les acteurs technologiques et innovants de Nouvelle-Aquitaine ont levé plus de 280 millions d'euros en 2021. Un record historique confirmé au 4ème trimestre avec 11 opérations et un peu plus de 28M€ levés.

06/01/22 : Le musée des Beaux-Arts de Libourne annonce une bonne nouvelle en ce début d'année : l'exposition "Toulouse-Lautrec, la naissance d’un artiste" qui aurait du s'achever au 9 janvier, joue les prolongation jusqu’au 16 janvier 2022 ! A voir!+ d'info

06/01/22 : Pyrénées-Atlantiques - Céline Dumerc, manager générale et ancienne capitaine de l’équipe de France féminine de basket vient d'être nommée Chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de la promotion civile du 1er janvier 2022.

02/01/22 : Coupe de France : Bergerac est en huitièmes de finales de Coupe de France de football. Les Bergeracois ont remporté leur match face à Créteil aux tirs au but (5 à 4). Au tour précédent, ils avaient battu Metz pensionnaire de ligue 1 aux tirs au but.

20/12/21 : En concertation avec les Maires, la préfète de Gironde rend obligatoire le port du masque dans les centres-villes des communes touristiques d’Arcachon et de Saint-Emilion durant les vacances scolaires de Noël, tous les jours de 12H00 à 19H00.

16/12/21 : Suite aux intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques et les Landes, Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine, se rend ce jeudi à Laruns, puis à Peyrehorade et Hastingues pour rencontrer les acteurs locaux, exprimer le soutien de la Région.

10/12/21 : Alors que l'alerte ROUGE vigilance crues et inondations est en cours à Bayonne, l’autoroute A63 est coupée entre les sorties 6 de Bayonne Nord et 5 de Bayonne Sud vers Espagne, et entre les sorties 5 Bayonne Sud et 7 d’Ondres, dans l'autre sens.

09/12/21 : Le département des Pyrénées-Atlantiques est placé en vigilance météo ORANGE pluie-inondation, à compter de ce jeudi 9 décembre 2021 à 15h00 jusqu’au vendredi 10 décembre 2021 à 10h00 au moins. La préfecture appelle à la vigilance.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/01/22 | Pfizer choisit Mourenx pour produire le principe actif d'un traitement contre la Covid-19

    Lire

    Le groupe américain Pfizer a choisi le laboratoire Novasep à Mourenx, en Béarn, pour la fabrication du principe actif de son médicament contre le Covid-19, le Paxlovid. La production devrait débuter au second trimestre 2022, avec notamment le recrutement de 40 employés supplémentaires pour ce nouveau projet. Ce traitement oral contre la Covid-19 « réduirait de 89% le risque d’hospitalisation ou de décès dans les 3 jours suivant l’apparition de symptômes » selon les résultats de phase 2/3, indique le labo américain.

  • 17/01/22 | Le Festival de la Bande dessinée d'Angoulême reportée en mars

    Lire

    Au regard de la situation sanitaire, le Festival de la BD d’Angoulême a décidé de reporter son édition 2022 qui était initialement prévue à la fin du mois. Les nouvelles dates ont été communiquées : ce sera du 17 au 20 mars. "L’ambition reste par conséquent totalement intacte de proposer à tous les amateurs de bande dessinée une édition comparable, par sa richesse et la diversité de son offre culturelle, à celles qui ont précédé la pandémie", ont précisé les organisateurs du Festival.

  • 17/01/22 | Brive lit la nuit !

    Lire

    Le 22 janvier de 17h à 22h, la médiathèque de Brive participe aux Nuits de la lecture sur le thème « Aimons toujours ! Aimons encore ! ». Au cours de cette nuit, les enfants dès 3 ans pourront participer à un atelier autour de la découverte des émotions, des quizz, un blind test musical mais aussi assister au spectacle « La potion de Pétram ». Ce conte médiéval-fantastique mêle théâtre et magie.

  • 17/01/22 | Marquage routier photoluminescent : le Département des Landes demande l’avis des usagers

    Lire

    Depuis le 13 octobre 2021, un dispositif de marquage routier photoluminescent est installé sur la route départementale 29, entre Dax et Saint-Pandelon, afin d’être expérimenté. Pour évaluer au mieux ce marquage à la fois sécuritaire et éco-durable, le Département des Landes a publié un questionnaire à l’attention des usagers, disponible du 10 janvier au 4 février sur landes.fr.

  • 15/01/22 | H5N1 : L'épizootie se poursuit dans les Landes

    Lire

    L’influenza aviaire hautement pathogène de type H5N1 continue de progresser à partir de foyers apparus dans la commune de Malaussanne (64) puis Mant (40). Au 14 janvier, 110 foyers ont été confirmés H5N1 et 33 suspicions d’influenza aviaire sont en attente de confirmation de leur caractère hautement pathogène par le Laboratoire National de Référence. À ce jour, près de 170 000 volailles et 115 000 palmipèdes ont été abattus au sein des exploitations, auxquels il faut ajouter 260 000 palmipèdes et 60 000 volailles euthanasiés au titre du dépeuplement préventif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Fanny Madrid et Lucie Le Bouteiller, les reines du houblon

21/02/2020 | La culture, le suivi, la commercialisation, l’accompagnement au plus près des houblonniers et des brasseurs, Fanny Madrid est sur tous les fronts avec son alter ego Lucie Le Bouteiller…

1

C’était en mai 2018… Lucie Le Bouteiller et Fanny Madrid recevaient alors le premier prix du concours national « Innovations pour l’Agriculture » de la technopole néracaise Agrinove lors du Salon de l’Agriculture de Nouvelle-Aquitaine. Leur projet d’entreprise baptisé « HOPEN Terre de Houblon » vise à soutenir l’implantation de houblon dans le sud-ouest de la France pour répondre à la demande exponentielle des nouveaux producteurs de bières artisanales. Depuis deux ans, ces deux ingénieurs agronomes ont fait du chemin…

Un grand café au lait entre les mains, le téléphone portable pas très loin, Fanny Madrid est une femme de challenge. Ingénieur agronome elle s’est lancée avec Lucie Le Bouteiller dans l’aventure du houblon. Depuis deux ans, et l’obtention de leur premier prix au concours national « Innovations pour l’Agriculture » d’Agrinove, ces deux entrepreneuses n’ont pas chômé. Tout d’abord, grâce à ce prix elles ont intégré la pépinière de la technopole néracaise il y a quelques mois de cela. « La technopole est un de nos partenaires privilégiés, confie Fanny. Grâce à elle nous disposons d’un réseau territorial et politique riche. Les autres incubateurs ne sont pas autant liés aux politiques et c’est un vrai plus ». Autre bienfait de la technopole, la mise à disposition des acteurs du territoire « ainsi, nous avons pu être mis en contact avec Cerfrance par exemple pour des problématiques d’expertise comptable. Le 13 mars prochain, un café de la création qui aura lieu dans les locaux de la technopole sera organisé par le Crédit Agricole et cet événement nous permettra d’échanger avec tous les acteurs de la création d’entreprise. Cette technopole a vraiment contribué à la reconnaissance de notre activité auprès des sphères économiques et agricoles du territoire ».

Une production de bon augure
En mars 2019, une parcelle d’expérimentation a été mise en place sur un hectare au lycée agricole Etienne Restat de Sainte-Livrade, signe de la première étape du lancement de cette filière. Sur ce terrain trois variétés incontournables ont été mises en productions sur 0,8 ha. Des protocoles précis d’observations et de mesures ont été proposés par une équipe pluridisciplinaire de Bordeaux Sciences Agro. Ces tests permettent de guider les choix des exploitants pour leur propre houblonnière. « 300 kg de houblon ont ainsi été récoltés et ont été vendus en quelques jours auprès de différents brasseurs, précise Fanny Madrid. Un résultat qui est plutôt de bon augure car habituellement 300kg de houblon sont récoltés sur un ha et non sur 0,8 ha. Aussi, en septembre dernier, deux agriculteurs se sont installés à Ychoux dans les Landes et à Nojals-et-Clotte en Dordogne. « Tous deux sont des néoruraux, leur famille n’est pas issue du monde agricole. Notre mission est de les accompagner au mieux pour développer leur activité et les aider également à commercialiser leur récolte. Nous sommes en quelque sorte des facilitateurs. Notre mission est multiple. Nous sensibilisons les agriculteurs à la production de houblon. Nous les accompagnons et les conseillons pour la mise en place de leur culture et nous les mettons en lien avec les brasseurs ». Et le marché existe car aujourd’hui les brasseurs artisans importent plus de 80 % du houblon qu’ils utilisent, car ils ne trouvent pas d’offre locale adaptée. Grâce à leur innovation, Fanny Madrid et Lucie Le Bouteiller répondent bel et bien à un réel besoin. Le Lycée Etienne-Restat de Sainte-Livrade plantera un nouvel hectare de culture en mars prochain et dans le même temps une femme d’agriculteur s’installera dans le Tarn-et-Garonne.

Xavier Canal, directeur de l'exploitation du lycée agricole Etienne Restat à Sainte livrade sur lot


Un conseil aux petits oignons
« Il est vrai qu’aujourd’hui bon nombre d’agriculteurs se lancent dans la culture du houblon. Mais, pour la plupart, sans réelle technique alors que certains préceptes sont absolument à connaître avant de plonger dans cette aventure. Par exemple, même si les brasseurs utilisent entre quinze et vingt variétés de houblon par an, l’agriculteur, sur une parcelle, ne peut en cultiver que quatre afin de changer plus facilement de variété si besoin. Un accompagnement technique est indispensable et l’accompagnement que nous prodiguons auprès de nos agriculteurs garantit aux brasseurs une qualité du produit fini. » Lucile Le Bouteiller et Fanny Madrid sont devenues en quelque temps à peine des expertes incontournables de la filière houblon. Dernièrement elles se sont rendues à Lausanne et à Barcelone pour témoigner de leur expérience et bien sur parler de la filière. « Du reste, deux agriculteurs espagnols nous ont demandé conseil pour commercialiser leurs produits auprès de brasseurs français », précise Fanny. Aujourd’hui, identifiées comme des expertes de la discipline, elles commencent à avoir « une belle influence ». En permanence en déplacement pour répondre aux besoins du monde agricole, prochainement Fanny se rendra en Bretagne à la demande d’un agriculteur pour l’aider à commercialiser sa récolte.

Une filière en devenir
Afin de se développer, aujourd’hui, trois gros enjeux pèsent sur la structuration de la filière. Tout d’abord, concernant le suivi technique auprès des premières installations. « A l’automne 2020, nous attendons sept nouvelles installations, idem au printemps 2021 mais quid du financement pour mener à bien nos missions de suivi ». Autre enjeu : l’automatisation des installations. « Nous misons sur le digital afin de nous aider à nous organiser au mieux et suivre nos agriculteurs qui passeront de quatre à vingt ». Enfin, le troisième enjeu est la définition d’un véritable modèle économique en incitant les brasseurs à signer des contrats pluriannuels avec l’agriculteur et Terre de Houblon. « Aujourd’hui, nous mettons en place des contrats tripartite sans réelle visibilité. Notre objectif est d’engager le brasseur sur plusieurs années afin de pouvoir positionner nos agriculteurs. » Avec ce contrat, Fanny et Lucie souhaitent valoriser la notion d’entrepreneur auprès des houblonniers, « une notion qu’ils ne s’approprient plus malheureusement. »
Pour mener à bien toutes ces missions, Lucie et Fanny viennent de recruter deux stagiaires pour six mois. L’une pour le suivi technique et l’autre pour la communication. Un commercial va grossir les rangs en juin prochain. Concernant les finances, le Crédit Agricole soutient l’activité via un emprunt fin 2019. Une levée de fonds d’un montant de 120 000€ est également en cours. « 90 000 € sont déjà assurés grâce à des partenaires comptable, agricoles et relevant de l’économie sociale et solidaire. Nous aimerions bien avoir un partenaire brasseur pour se joindre à l’aventure » …

Plus d’informations : https://www.hopenhoublon.fr/

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Hopen Terre de Houblon

Partager sur Facebook
Vu par vous
7796
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture<script src=" />
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr