Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/09/18 : Le maire d'Anglet Claude Olive, vice président du Conseil départemental, va présenter sa candidature à la présidence départementale Les Républicains des Pyrénées Atlantiques occupée (?) jusque-là par Michèle Alliot-Marie.

24/09/18 : Pont de Ré : des travaux d'inspection étant programmés ce lundi, la circulation est interdite à tous les véhicules de transport de marchandises dont le Poids Total Autorisé en Charge (PTAC) est supérieur à 3,5 t à du 24 à 20h au 25 septembre à 6h.

20/09/18 : Charentes : la rivière Né passe en alerte de crise, niveau sécheresse. Un arrêté prévoit l'interdiction totale des prélèvements à usage d’irrigation agricole, y compris les cultures dérogatoires déclarées, à partir de ce matin 8h.

19/09/18 : Pont de l'île de Ré : Menée cette nuit, la visite d'inspection des services spécialisés du réseau scientifique et technique de l'Etat a confirmé le bien-fondé des mesures de restriction de circulation, qui restent appliquées jusqu'à nouvel ordre.

19/09/18 : Forum pour l’emploi organisé par l’ARCA, Association pour la Relation Client en Nouvelle-Aquitaine, jeudi 20 sept de 9h à 13h à la Maison des Associations de Mérignac. 10 recruteurs présents et 150 postes à pourvoir immédiatement.

19/09/18 : Fermeture du Pont d’Aquitaine dans les deux sens sur la section de la rocade A630 entre les échangeurs 2 et 4 du mercredi 19 à 21h au jeudi 20 sept à 6h, du jeudi 20 à 21h au vendredi 21 sept à 6h, du samedi 22 à 22h au dimanche 23 sept à 18h.

19/09/18 : Charente-Maritime : un nouvel arrêté limite l'irrigation à compter de ce matin 9h à un volume hebdomadaire de 7% du volume restant à consommer depuis le 15 juin, sur les bassins Seudre, Bruant, Charente aval, Marais Sud et Nord de Rochefort, Seugne.

18/09/18 : Charente-Maritime : Gérard Davet et Fabrice Lhomme, les auteurs d'"un président ne devrait pas dire ça", seront à l'Agora de Saint-Xandre (près de La Rochelle) pour une conférence-débat le mercredi 26 septembre à partir de 18h30.

18/09/18 : Charente-Maritime : Une visite d'inspection étant programmée ce soir au sein du pont de Ré, la circulation est interdite à tous les poids lourds de plus de 3,5 tonnes à compter de 20h ce mardi 18 septembre jusqu'à 7h mercredi 19 septembre.

18/09/18 : La Rochelle s’engage dans une série d’actions de sensibilisation au Self data. La Ville organise une Conférence publique, "Données personnelles, et si on en parlait ?", jeudi 20 septembre à 18 heures au Musée maritime La Rochelle.

18/09/18 : C'est confirmé, Florence Parly, la Ministre des Armées sera présente le 2ème jour du Salon ADS SHOW, à Mérignac, le jeudi 27 septembre.+ d'info

18/09/18 : A Bordeaux, le Centre Régional Information Jeunesse organise un Jobs Dating Spécial Rentrée ces 18 et 19 septembre: 200 offres d'emploi dans la garde d'enfants, animation, grande distribution, soutien scolaire, propreté et hôtellerie restauration+ d'info

Banque Alimentaire, Agrisud International: la solidarité et le partage, ici et là-bas!...

Rencontres, rencontres ! Ce métier, le mien, offre ce privilège rare des rencontres, de la découverte de notre commune humanité et parfois, souvent, pour peu qu'on le veuille, dans ce qu'elle a de meilleur. Ce vendredi 21 septembre nous a permis, successivement, ce bonheur et l'irrésistible envie de le partager. D'abord, ce fut de bon matin au sein de la Banque Alimentaire de Bordeaux et de Gironde pour s'informer, à l'initiative de l'association des Amis d'Aqui!, de l'extraordinaire travail accompli, à moins que ce ne soit avant tout une mission, par l'équipe réunie autour de Pierre Pouget. Découvrir, aussi, cette ruche où s'affairaient des dizaines de personnes, de tout âge – la doyenne des quelques 200 bénévoles de la Banque revendique joyeusement ses 86 ans – et de toute condition, parfois venues de très loin, du sud de la Méditerranée en attente de statut, occupés à trier les légumes et les fruits arrivant du Marché d'intérêt national de Brienne qui seraient redistribués par une noria de camions portant fièrement ce slogan : « Investissons dans la solidarité alimentaire ». Une ambiance où la convivialité, à l'heure de la pause café, fait merveille et où le moteur de chacun porte un nom : servir ! Second temps de ce samedi enchanteur : les retrouvailles, à l'Hôtel de Région, d'une autre équipe, celle d'Agrisud International, cette ONG magnifique née chez nous, ici en Gironde, du côté de l'Entre-deux-Mers à l'initiative d'un homme d'exception Jacques Baratier, comme Robert Lion son président l'a rappelé.


- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/09/18 | Les Jeudis de l’Installation en Corrèze

    Lire

    Le 27 septembre, la Chambre d’Agriculture de la Corrèze organise à Montaignac St Hippolyte, dans le cadre des Jeudis de l’Installation, un après-midi sur le thème du maraîchage bio à destination des porteurs de projets et des jeunes en formation. Cet après-midi sera l’occasion de mieux connaître la filière maraîchage, et sa spécificité en bio, ainsi que d’échanger avec des agriculteurs récemment installés, des conseillers spécialisés mais aussi de visiter une exploitation.

  • 24/09/18 | Le désamiantage du Signal à Soulac se prépare

    Lire

    Les travaux préalables au désamiantage de l'immeuble Le Signal à Soulac-sur-Mer qui menace de s'effondrer,ont débuté mercredi 19 septembre afin de conforter la dune par un apport de sable et de mettre en sécurité le bâtiment pour permettre l’intervention des entreprises en toute sécurité. Les premiers travaux dureront une dizaine de jours, et en plusieurs étapes dont la protection des espèces floristiques. Ces travaux seront intégralement financés par l’État ainsi que les travaux de désamiantage de l’immeuble qui seront menés en début d’année prochaine.

  • 24/09/18 | La brigade "loup" missionnée dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Conformément à son engagement pris le 20 septembre, lors de sa venue à Pau, François de Rugy, ministre de la transition écologique et solidaire, a missionné la brigade mobile d’intervention spécialisée de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage pour remédier aux attaques de troupeaux par le loup hybride en vallée d’Ossau. "La mission sera préparée la semaine prochaine avec les maires et bergers. Des équipes seront sur place la semaine suivante pour une période d’une quinzaine de jours", annonce la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

  • 24/09/18 | La Gironde informe sur la fibre optique

    Lire

    A l'occasion du déploiement de la fibre optique sur le territoire de la Gironde à travers le plan "Gironde Haut Méga" visant à raccorder, d'ici 2014, "410 000 logements, entreprises, services publics et collectivités à un réseau public de fibre optique", le département lance officiellement une nouvelle phase de réunions publiques d'information. Ces dernières démarreront le 24 septembre à Avensan et se termineront notamment à Cadillac et Cestas les 2 et 3 octobre prochain. Pour retrouver l'ensemble des dates, des horaires et des lieux de ces réunions, rendez-vous sur www.girondehautmega.fr.

  • 21/09/18 | Gironde : les ministres "en action"

    Lire

    Programme chargé pour les visites ministérielles en Gironde ce vendredi. Les ministres de l'Agriculture et de l'Environnement (François De Rugy et Stéphane Travert), en "opération séduction post-Hulot", visitent une entreprise développant une micro-algue censée remplacer les intrants chimiques en viticulture et un domaine viticole en agriculture raisonnée (château Sénéjac). Bruno Le Maire devait rencontrer syndicats et élus autour du dossier Ford Blanquefort à Bordeaux. Enfin, la ministre des transports Elizabeth Borne, intervenait à 15h à l'occasion d'une conférence "mobilité et santé" à Bordeaux.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Foncier agricole et actualité législative, "une nouvelle donne"?

04/03/2014 | La 1ère Conférence Départementale du Foncier Rural de la SAFER Aquitaine Atlantique a eu lieu ce 3 mars à Mont-de-Marsan, avant la Gironde ce 4 mars et le Béarn et le Pays Basque les 12 et 13 mars

Marc Gastambide, Dominique Graciet, Jean-Michel Anaclet et Robert Cabé

Pour la 7ème année, la SAFER Aquitaine Atlantique organise ses Conférences Départementales du Foncier Rural. L'occasion pour la structure de dresser le tbaleau du marché du foncier rural dans chacun des départements mais aussi de se pencher, le temps d'une table ronde, sur un sujet d'actualité en lien avec les thématiques du foncier. Alors qu'en 2014, plusieurs lois, adoptées ou sur le point de l'être, intègrent des dispositions relatives au foncier, les CDFR interrogent ces nouveaux textes. Dans les Landes ce 3 mars, ce sont Robert Cabé, Maire d'Aire sur l'Adour, Dominique Graciet, Président de la Chambre d'agriculture des Landes et d'Aquitaine, et Jean-Michel Anaclet, Président du comité technique SAFER des Landes qui se sont penchés sur cette «nouvelle donne foncière».

Selon Alain Lamassoure, Député européen, la nouvelle PAC ne sera pas sans conséquence sur le foncier. Plusieurs raisons à cela: la convergence progressive des paiements directs à l'hectare pour les grandes productions, ou encore la possibilité d'augmenter les aides PAC dans le cadre soit d'une installation, soit d'un « verdissement des exploitations » ou bien encore par le biais des aides du FEADER. Pour autant, ce sont la Loi ALUR (Accès au Logement et un Urbanisme Rénové), tout juste adoptée au Parlement, et la future Loi d'Avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt, qui pour l'heure annoncent des modifications directes et importantes sur les règles du foncier et de l'urbanisme. Et ceci afin de contribuer à une meilleure protection des terres agricoles.

Modernisation des documents d'urbanismeEvoquant la loi ALUR, adoptée par le Parlement le 20 février dernier, Marc Gastambide, ancien commissaire à la DATAR, souligne plusieurs des mesures phares pensées pour préserver l'équilibre délicat des territoires entre urbanisation et lutte contre l'étalement urbain. Un premier train de mesures vise «la modernisation des documents de planification et d'urbanisme». Désormais, «l'ensemble du territoire national va devoir être couvert par des SCOT, eux-même articulés avec les Plan Locaux d'Urbanisme qui ne sont désormais plus de la compétence des communes mais, sauf exceptions, des intercommunalités», explique l'expert. Une disposition débattue au Parlement, au Sénat notamment, mais particulièrement défendue lors de la table ronde par Robert Cabé: «les ScoT donnent une vision du territoire, les PLU et PLU Intercommunaux en portent la traduction en terme de projet territorial. Par ailleurs, ce sont les intercommunalités qui ont la compétence des Plans Locaux d'Habitation; il est donc plus cohérent d'avoir un PLU qui ne soit pas l'addition de PLU communaux, mais bien la traduction d'un projet plus large de territoire, et donc des intercommunalités », estime-t-il.
Une mesure qui, en outre, permettra d'éviter, selon lui, une vielle et mauvaise habitude : « la composition des PLU au grè, bien souvent, de l'addition des demandes locales ». De ce point de vue, le niveau intercommunal permet ainsi de mieux protéger les terres agricoles ou naturelles et de lutter contre l'étalement urbain. «Renforcer les pouvoirs de l'intercommunalité sur les questions d'urbanisme est cohérent et logique» insiste l'élu, même si, reconnaît-il «cela implique un véritable choc culturel. L'étalement urbain, était l'aspiration de chacun, or aujourd'hui il faut appendre à densifier l'habitat dans les centres urbains.»

Une place et un rôle renforcé pour les SAFERAutre mesure portée par la loi ALUR, également bien vue par l'élu: le reclassement automatique de certaines « zones à urbaniser » en zones naturelle ou agricole si au bout de 9 ans, les zones en question sont restées sans projet effectivement réalisés. La loi prévoit également la mise en place d'Etablissements Publics Fonciers dans chaque département. Mesure qui concerne moins directement le département landais, déjà doté d'un tel outil. Pour autant, élu et représentant de la SAFER ont appelé, conformément aux souhaits de la loi, à une plus grande complémentarité entre EPF et SAFER. Une perméabilité qui n'est pour l'heure pas d'actualité reconnaît Jean-Michel Anaclet. Pour autant, la porte reste ouverte, Robert Cabé allant jusqu'à proposer la mise en place de formations aux élus pour permettre de meilleurs échanges et dialogues avec la SAFER.

Concernant les SAFER justement, la Loi pour l'avenir de l'agriculture, s'apprête à leur donner un rôle et une place renforcée sur la question du foncier. Parmi les mesures phares du projet, en leur faveur, une obligation d’information de toute transaction y compris en cas de cession de parts sociales. Une disposition permettant, selon Germinal Peiro, Député de Dordogne et rapporteur du projet de loi à l'Assemblée Nationale, de permettre ainsi «une meilleure connaissance et transparence du marché foncier.» Couplé à la mise en place d'un schéma directeur régional, le nouveau dispositif « va permette un meilleur contrôle des structures et ainsi limiter les concentrations au bénéfice d'une même personne ainsi que les agrandissements», estime Jean-Michel Anaclet, même s'il considère que la loi aurait pu aller plus loin encore sur la transparence du marché. Au total de ces mesures, ce sont les installations qui devront plus encore faire l'objet de priorités, même si, comme le souligne Dominique Graciet, «la SAFER ne peut pas lutter contre le prix du foncier, qui reste la limite principale à l'installation. La bonification ne suffit plus à installer», insiste-t-il.

16 jeunes installés dans les Landes via la SAFERSur l'installation justement, les chiffres de l'activité de la SAFER des Landes 2013 présenté par son directeur, révèlent que sur les 842 ha attribués par la structure, 154 ha ont été attribués à 16 jeunes préparant leur installation. Soit près de 20% du total. En outre, précise le directeur, «28 jeunes agriculteurs ont pu bénéficier du FIFIAA», un fonds créé par la SAFERAA qui prend en charge la totalité des frais d'acte d'acquisition de foncier jusqu'à 3000€.

Enfin, suite à l'article paru dans le journal Sud Ouest le 26 février dernier qui faisait écho à un rapport de la cour des Comptes, pointant un manque de transparence des structures Safer et d'investissement dans leur mission d'installation de jeunes, chaque participant à la CDFR aura trouvé dans un dossier remis à l'entrée, un éclairage de Francis Massé, Président de la SAFER Aquitaine Atlantique, qui apporte « quelques réponses factuelles » aux questions soulevées par l'article. 

La réponse de Francis Massé est en ligne sur le site de la SAFERAA

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6865
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr