Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/07/18 | Coupe du Monde : la préfecture fait le bilan

    Lire

    Selon la préfecture de Gironde, 460 interventions de sapeurs pompiers, 195 prises en charge de personnes dont 108 au Stade Chaban Delmas et 75 interventions sur des accidents de voie publique (sans victime) ont eu lieu ce dimanche 15 juillet dans le cadre de la finale de la Coupe du Monde de Football. Sept véhicules ont été brulés et une vingtaine de poubelles incendiées. A noter également que 84 interventions des Sapeurs Pompiers ont eu lieu pour des incidents extérieurs causés par les orages ayant touché le nord de la métropole.

  • 16/07/18 | Nouvel épisode de grèle en Gironde

    Lire

    Ce dimanche,vers 17 heures, une série d'orages accompagnés de grêle a frappé en Gironde et touché 2000 hectares de vignes selon les premiers chiffres communiqués par le Conseil Interprofessionnel des vins de Bordeaux. Le secteur du Sud-Gironde (Sauternes, Fargues ou Langon) a été le plus touché par ce nouvel épisode d'intempéries. Le couloir d'orages a causé d'importants dégâts dans le Sauternais et les Graves. L'orage a également détruit des cultures de maïs, de tabac ou de maraîchage (notamment à Eysines). Météo France n'ayant pas eu le temps d'envoyer un message d'alerte, les canons anti-grêle n'ont pas été activés.

  • 14/07/18 | Charente-Maritime : les limitations d'usage de l'eau de l'été arrivent

    Lire

    A compter du lundi 16 juillet, 8h, le bassin Curé-Sèvre MP6 et le sous-bassin Marais Nord Aunis MP4 passent en alerte d’été, suite à un arrêté du préfet. Cette limitation provisoire de l'usage de l'eau concerne tous les prélèvements à des fins agricoles à partir de forages, cours d’eau, plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau, plans d’eau établis sur un cours d’eau. Les mesures de coupure ne s’appliquent pas aux cultures ayant obtenu une dérogation.

  • 13/07/18 | Rocade bordelaise : des feux pour réguler le trafic

    Lire

    Attention aux utilisateurs de la rocade bordelaise: à partir du 17 juillet, des feux bicolores vont être installés sur 17 bretelles d'accès de sept échangeurs pour réguler le trafic de la rocade. Une première phase entrera en service avant la fin juillet sur les trois bretelles extérieures des échangeurs 24 et 25 pour une durée de quatre mois. Le rythme des feux variera selon le trafic et selon la bretelle. Le déploiement complet de ce dispositif, mis en place par la DIRA (direction interdépartementale des routes Atlantique, interviendra d'ici fin 2018.

  • 13/07/18 | Emmanuel Macron deux jours en Dordogne, les 18 et 19 juillet

    Lire

    Le président de la république sera en Dordogne, les 18 et 19 juillet. Le thème de sa visite sera les services publics en zone rurale. C’est Michel Delpon, le député du Bergeracois, qui dévoile le programme de cette visite sur sa page Facebook. Emmanuel Macron devrait visiter le bureau de poste de Marsac, assister au dévoilement de la Marianne dans le quartier du Toulon à Périgueux, visiter l’imprimerie du timbre à Boulazac et la Maison des services au public de Sarliac-sur-l’Isle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Foncier : la restructuration réussie d'une exploitation laitière à Coutras

16/10/2017 | Julien Musset, jeune éleveur à Coutras, a pu investir dans la reprise d'une exploitation laitière grâce au portage de foncier, proposé par la Safer.

Jean-Paul Musset et son fils Julien, qui vient d'acquérir l'exploitation laitière

Jeune éleveur laitier installé au sein d'un Gaec avec ses parents, son frère et un associé, Julien Musset recherchait des terres depuis des années à proximité du siège de l'exploitation situé aux Peintures. N'y parvenant pas, il avait acquis une ferme en Dordogne en 2012, date de son installation, située à 35 kilomètres. Il y a un an, l'opportunité s'est présentée d'acquérir l'exploitation en bovins lait d'un voisin qui souhaitait arrêter son activité. L'acquisition a pu aboutir grâce à un portage foncier. Le jeune éleveur a ainsi limité le risque financier dans un contexte économique difficile. I

 "Le dossier de Julien Musset, jeune éleveur laitier est exemplaire dans le contexte actuel. Il cherchait une exploitation à reprendre à proximité du siège du Gaec auquel il est l'un des associés. Il  possédait une ferme en Dordogne, qu'il souhaitait céder. Et le vendeur n'a pas été trop gourmand," explique Thierry Vergnet conseiller Safer. Julien Musset, 25 ans, a toujours voulu suivre les traces de ses parents et de son frère Sébastien, mais quand il a souhaité s'installer, il n'a pas trouvé de foncier sur le secteur de Coutras. La pression foncière était plus  forte. Il est associé en Gaec ses parents, son frère et un autre agriculteur
A l'automne 2016, il apprend qu'un de ses voisins, Pascal Roberteau, éleveur laitier souhaite céder son exploitation bovins lait. Il n'a pas de repreneur. "Pour m'installer en 2012,  j'avais acquis une exploitation d'une trentaine d'hectares à Saint Vincent Jamoultiers  (en Dordogne). Entre les Peintures où sommes et cette commune, il y a  environ 35 kms. Quant cette opportunité s'est présentée, j'ai confié la ferme périgourdine à la Safer Dordogne pour trouver un acquéreur.

Limiter le risque financier

Tout va très vite. " La famille Musset tombe d'accord avec Pascal Roberteau sur le prix des terres, l'acquisition  du cheptel (90 têtes) et les matériels. C'était une occasion unique de restructurer notre exploitation.  il fallait la saisir. Avant cette acquisition, nous passions de temps sur la route, une partie de notre cheptel stationnait en Dordogne," explique le jeune homme.
Le Gaec de la Cabane produit 2,5 millions de litres de lait sur une SAU de 200 ha sur 4 sites et compte 5 personnes. Le cheptel a évolué de 90 têtes, pour atteindre 200 vaches laitières. " Sur le global,  le Gaec s'est agrandi d'une vingtaine d'hectares mais surtout les différents sites sont situés dans un rayon maximum de 10 km. Et les terres que Julien vient d'acquérir sont meilleures, nous avons une vingtaine d'hectares irrigables. Nous allons aussi gagner en confort de travail," précise Jean Paul Musset, son père.  
Lorsque Julien Musset et le vendeur sont tombés d'accord fin 2016, le jeune éleveur ne savait pas encore ce qu'allait devenir l'exploitation en Dordogne. A l'achat, le foncier et les bâtiments représentaient une somme de 239 000 euros, à cela il fallait ajouter le cheptel et les matériels. Dans le contexte actuel, il était impératif de limiter le risque financier. "Thierry Vergnet, nous a proposé la solution du portage foncier. Sur les 35 ha, 22 hectares sont en portage en partenariat avec le crédit agricole, pour une durée de 5 ans. L'aspect administratif a été géré par la Safer. Pour cette exploitation, je n'avais pas de concurrence. On parle plutot de cessation que de reprise dans notre métier." Au final, Julien Musset est parvenu à vendre rapidement son exploitation en Dordogne, reprise par un éleveur de bovins viande pour un montant de 180 000 euros. "Nous avons finalisé à la fin du printemps, mais ce n'était pas gagné d'avance.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
41834
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr