Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/08/19 : Selon "Mediabask", les Gilets jaunes invitent leurs troupes à se rassembler, pour leur 41e samedi à Bayonne, dans le cadre du G7. Ils estimeraient que le contre-sommet d'Hendaye et d'Irun et la manifestation de samedi ne sont pas assez musclés.

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/08/19 | Aujourd'hui, le coup d'envoi du contre sommet à Hendaye et Irun

    Lire

    Lancé le 13 juillet dans les rues de Biarritz le contre sommet G7Ez (G7 non non) et Alternatives G7 débute ce jour à Hendaye et Irun. Regroupant 80 associations avec le souhait de dépasser les différences pour défendre d'une voix des alternatives globales et faire face aux urgences climatiques et sociales. Eric Coquerel, député de LFI en donnait le coup d'envoi. Outre les partis écologistes et de gauche, cette région frontalière ayant été choisie pour le G7, les abertzale et militants basques s'associeront à ce contre- sommet. A suivre aussi.

  • 20/08/19 | L'Université d'été du PS revient à La Rochelle

    Lire

    Après trois ans d’absence, l'Université d'Eté du PS fait son retour à La Rochelle. Elle se tiendra à l'espace Encan du 23 au 25 août. Rebaptisée "Campus", elle ambitionne de rassembler tous les partis "alliés" de gauche présents aux élections européennes : Place publique, Nouvelle Donne, le PRG, MDC, PC et UDE. Thème de ces 3 jours : "pour un avenir écologique et social". Les participants seront également invités à faire un "procès de la Ve République" dans un simulacre d'audience judiciaire.

  • 20/08/19 | Musée maritime de La Rochelle : l'Angoumois de retour !

    Lire

    Après sept semaines de restauration, l'Angoumois rejoint la flotte patrimoniale du Musée maritime de La Rochelle. En effet, ce mercredi, le navire, classé monument historique depuis 1993, quittera le Port Atlantique à 18h30, pour aller au Bassin des Chalutiers du Musée. Après l'incendie qui avait détruit l'Angoumois, en 2012, il a fait l'objet de restaurations, dont la dernière cet été. Les travaux ont coûté 187 000 euros, financés à hauteur de 65% par l'État (50%) et le Département (15%).

  • 20/08/19 | Première édition du Raid des forts en Charente Maritime les 11 et 12 octobre

    Lire

    Coproduite par la CCI La Rochelle et l'agence Feeling Event cette première édition du Raid des Forts se déroulera les 11 et 12 octobre en Charente-Maritime. L'aventure sportive inédite est ouverte aux dirigeants et salariés d'entreprises publiques ou privées ainsi qu'au clubs d'entreprises ou aux associations. Objectif: fonder une équipe de quatre personnes pour réaliser 201 kilomètres en deux jours à travers les sites de Marans, l'île de Ré, l'île d'Oléron et de La Rochelle.

  • 20/08/19 | Les Vergers éco-responsables de la Nouvelle-Aquitaine ouvrent leurs portes en septembre

    Lire

    Pour cette 9° édition, les pomiculteurs de l'Association Nationale Pommes Poires ouvrent leurs vergers, labellisés "Vergers éco-responsables", pour permettre au grand public de découvrir comment est cultivé et récolté le fruit préféré des Français : la pomme. Rendez-vous les week-ends des 7-8, 14-15 et 21-22 septembre, pour déceler les secrets de production des pommes, et ceux de son alliée, la biodiversité.

Agriculture | Forêt bois : les professionnels en action pour redynamiser la filière dans les Pyrénées-Atlantiques

29/10/2018 | De juillet à octobre, l'interprofession forêt-bois des Pyrénées-Atlantiques organisait ses Assises départementales. La restitution de ce travail a eu lieu le 26 octobre à la CCI de Pau.

Assises de la forêt et du bois en Pyrénées-Atlantiques

Dans les Pyrénées-Atlantiques, le tiers de la superficie du département est occupé par des forêts, mais seul un tiers de celle-ci est exploitée. Le grand objectif des Assises de la Forêt et du Bois en Pyrénées-Atlantiques était, outre le rapprochement et la concertation commune de l'ensemble des acteurs, la proposition d'une feuille de route opérationnelle pour le maintien et le développement de la filière. Un travail « salvateur » pour la filière, qui s'engage ainsi selon Hervé Madéo ; Président de Fransylva, syndicat de la forêt privée Pyrénées Adour, « à sortir de sa zone de confort et de ses vieilles habitudes pour agir face aux enjeux actuels ». Précisément, ce sont 10 actions phare, déclinées en 42 propositions qui ont été identifiées par l'interprofession au fil de 4 axes de travail. Une feuille de route présentée aux partenaires institutionnels ce 26 octobre à Pau.

La volonté est désormais clairement affichée, et l'ensemble des maillons de la filière Forêt Bois du département l'affirme d'une seule voix, à travers celle d'Hervé Madéo : « Les enjeux nous obligent à l'action ». Qu'il s'agisse pêle-mêle d'emplois, de formation, d'environnement ou de politique forestière régionale au regard de la préparation en cours du Plan Régional Forêt Bois. Et, en la matière les groupes de travail mis en place ces derniers mois à l'occasion des Assises ont été « un exercice salvateur pour faire réfléchir l'ensemble de la filière sur ces problématiques » selon le responsable, membre de l'interprofession. L'occasion aussi de réaliser un état des lieux par métiers avant que de proposer les solutions adéquates.

Fragilité des marchés locaux, déficit de formation, manque de bras...
Et les écueils, ou faiblesses de la filière dans le département sont réels. Du côté de la ressource, la forêt qui, est essentiellement de la forêt de montagne, est bel et bien « sous exploitée, avec des bois de qualité inégale, et des propriétaires privés en manque de document de gestion durable et de formation ». Sur le maillon exploitation, « il y a eu une forte diminution des professionnels certifiés PEFC qui n'est pas sans conséquence sur la ressource en elle-même ». Sur le maillon suivant de la filière, celle de la première transformation, le sciage, « les acteurs, pour la plupart des PME, sont peu organisés, souvent en situation de fragilité, notamment s'agissant des marchés locaux. On note des déficits d'équipement, avec des structures, qui, faute de moyens, ou en l'absence de futur repreneur investissent peu ou pas ».
Sur le segment du bois d'oeuvre et de la deuxième transformation, « les acteurs travaillent peu sur les bois locaux et le déficit de formation est important », relève Hervé Madéo. Un constat sur la formation et le manque de jeunes qui vaut pour l'ensemble de la filière locale, pour qui le manque de bras est aussi un facteur limitant. Autre constat dressé par l'interprofession : la société a un intérêt grandissant sur la question forestière, à travers le prisme environnemental, « une occasion à saisir pour développer le dialogue avec elle, sur ce qu'est réellement l'exploitation forestière et ses atouts au niveau non seulement économique mais environnemental ».
De ce diagnostic empirique, remonté du terrain par les acteurs eux-même, 42 propositions d'actions sont ainsi nées, désormais détaillées dans une feuille de route pour y répondre au mieux. Un document destiné certes à l'interprofession départementale mais aussi proposé notamment à la Région et à l'Etat dans le cadre des politiques forestières régionale et nationale. « Nous avons à la fois voulu nous inscrire dans une cohérence avec les travaux en lien avec le futur Plan régional de la forêt et du bois mais aussi par ce biais, affirmer nos différences dans la nouvelle interprofession régionale », expliquait en préambule le Président de Fransylva.

4 enjeux forts, comme autant d'axes de travail
A la présentation de cette feuille de route : Milou Castan, président de l'interprofession, énumère au fil des 4 enjeux forts de la filière, les propositions phares issues des Assises. Pour la mobilisation de la ressource, outre la nécessaire réalisation d'un état des lieux de la ressource et la création d'un observatoire en permettant le suivi,« il faut, sur le terrain, travailler sur l'accessibilité et la desserte des parcelles, créer des plate-formes et faire des regroupement entre propriétaires privés pour permettre une mobilisation collective du bois ». Autres idées : créer une association de mobilisation des bois en Pyrénées-Atlantiques pour accompagner les professionnels, ou encore renforcer la compétitivité des entreprises locales «tant sur les questions de transmission, que sur le développement de la certification dans les exploitations de particuliers, et aussi dans la formation des jeunes, car nous avons un fort déficit d'emplois ».
Autre axe de travail : la promotion des débouchés du bois local. « Il s'agit là de développer la valeur ajoutée de nos produits, mais aussi de développer la prescription de bois local sur le territoire, en incitant en premier chef les collectivités, a travaillé leurs marchés publics en ce sens. » Troisième enjeu auquel s'attaque la feuille de route présentée vendredi : « faire évoluer les politiques forestières ». « Un axe de travail qui nécessitera la mise en place d'indicateurs et d'un groupe de suivi », précise Milou Castan. Est ici notamment mis en avant, d'une part, le besoin d'encourager la dynamique de gestion durable des forêts, « par le soutien par exemple aux boisements compensateurs », et d'autre part, le développement d'une politique de maintien de couverts forestiers et d'amélioration de la qualité des forêts. Enfin, dernier enjeu, « sur la communication et la formation », il s'agira de réhabiliter l'image de l'exploitation forestière auprès du public, de promouvoir l'utilisation de bois local sur le territoire, et enfin, promouvoir les métiers de la filière forêt-bois. Sur ce dernier point Milou Castan met notamment en avant la suggestion de la feuille de route de créer un comité de professionnel travaillant en lien avec les centres de formation du territoire.

Sortir le bois par dirigeable...
Autant de propositions bien reçues par les partenaires institutionnels présents, dont le Département représenté par son vice-président Charles Pelanne, l'Etat à travers la présence du préfet du département Gilbert Payet, et la Région à travers celle d'Alain Rousset. Un président de Région qui dans son discours, saluant le travail de l'interprofession des Pyrénées-Atlantiques, n'a pas oublié comme à son d'habitude d'insister sur la nécessité pour la filière d'en passer par la mécanisation et l'innovation, pour notamment permettre de « conserver la valeur ajoutée de la ressource au plus près du territoire ». Il a également rappelé son intention de travailler à la sanctuarisation des terres arables et forestières dans le cadre du Schéma régional d'Aménagement et de Développement Durable du territoire. Un document qui aura, détail d'importance, un caractère réglementaire sur l'ensemble des autres collectivités de la région.
Enfin, le président du Conseil régional a également profité de cette tribune béarnaise pour annoncer la participation de la Région Nouvelle-Aquitaine au capital de l'entreprise Flying Whales, dont l'objet est la fabrication de dirigeables permettant de faciliter la sortie des bois (jusqu'à 60 tonnes) en zone de montagne. Une sortie par les airs, diminuant ainsi, le recours souvent délicat aux sentiers forestiers de montagne. « La Région va participer à hauteur de 10M € dans un accord entre l'Office National des Forêts et cette société, dont 3 des sites de fabrication du dirigeable seront en Nouvelle-Aquitaine. », a-t-il aussi précisé.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4072
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Mission européenne, projet H2O2O NEFERTITI dans les vignes du château Luchey-Halde à Mérignac Agriculture | 29/07/2019

Réduction des intrants: le réseau européen H2020 Nefertiti s'intéresse aux innovations girondines

Illustration vache dans un champs Agriculture | 28/07/2019

Chambres d’agriculture : 1200 emplois menacés par une baisse de financement

Saint-Christoly-de-Blaye Agriculture | 26/07/2019

La préfète de Nouvelle-Aquitaine à la rencontre des viticulteurs girondins

Lors des controverses de Bergerac, plusieurs exemples de partenariats improbables ont été mises en lumière Agriculture | 19/07/2019

Controverses de Bergerac :l'image des agriculteurs va devenir primordiale

Quelles images du monde agricole dans la société Agriculture | 13/07/2019

L'image des agricultures en débat à Bergerac

Un exemple de bâtiment agricole équipé de panneaux photovoltaïques Agriculture | 11/07/2019

Aider les exploitations périgourdines à la transition énergétique

Vignerons vivant Agriculture | 10/07/2019

Les "vignerons du vivant" veulent attirer les jeunes vers la viticulture

''Empaillage'' de la trésorerie de Mourenx dans la nuit du 9 au 10 juillet 2019 par les éleveurs de la FDSEA64 et JA64 en réation aux Traités CETA et MERCOSUR Agriculture | 10/07/2019

Traités Ceta et Mercosur: Les éleveurs basques et béarnais ont exprimé leur malaise

Les responsables de la section bovine de la FDSEA avaient invité Gilles Gauthier, président de Sobeval à débattre Agriculture | 08/07/2019

La filière bovine périgourdine débat de son avenir

Les Agron'Hommes au Brésil Agriculture | 07/07/2019

Les Agron'Hommes : Gudrun Götsch cuisine l’agroforesterie au Brésil

Néo-Terra agriculture Agriculture | 06/07/2019

Nouvelle-Aquitaine : comment "Néo-Terra" compte pousser au changement de modèles agricoles

Agriculture | 03/07/2019

L'accord annoncé Mercosur-UE: "la trahison de notre élevage"

Didier Guillaume au musée maritime le 1 juillet 2019 Agriculture | 02/07/2019

Rencontre avec Didier Guillaume : « l’agriculture française est une des plus sûres et durables »

Jérôme Zaros lors de la démonstration de levage mécanique Agriculture | 27/06/2019

Viticulture : un levage mécanique plutôt que romantique

Journée de l'élevage et de l'innovation à Morlaas - le 29 juin 2019 Agriculture | 26/06/2019

Journée de l'élevage: un mariage entre tradition et innovation à Morlaàs (64)