Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/01/20 : A Montignac (24), le maire sortant Laurent Mathieu (ex UMP) et le conseiller départemental socialiste Christian Teillac ont décidé de faire liste commune pour les prochaines élections municipales. Ils étaient adversaires lors du scrutin de 2014.

23/01/20 : Elu sénateur en 2008, le socialiste Claude Bérit-Debat a annoncé lors de ses voeux qu'il ne briguerait pas un nouveau mandat en septembre. Il a été maire de Chancelade de 1992 à 2009 et a présidé l'agglomération de Périgueux de 2001 à 2014.

22/01/20 : L'élu EELV et adjoint PS à la mairie de Mérignac Gérard Chausset a annoncé son ralliement à la liste du maire sortant, Alain Anziani, dans la course aux municipales. Il entraîne avec lui une dizaine de personnes, dont des anciens EELV.

22/01/20 : Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Economie et des Finances, visitera deux sites industriels à Pessac jeudi 23 janvier avant de signer à Bordeaux le protocole d’accord « Territoires d’industrie » de la Région.

22/01/20 : Le maire de Bayonne et président de la Communauté territoriale Pays basque aux 158 communes Jean-René Etchegaray, 67 ans, avocat, a annoncé ce mardi, qu'il repartait pour un nouveau mandat municipal. Avec une nouvelle donne.

20/01/20 : Charente: La DDT organise une réunion d’information sur les aides animales de la PAC, en présence de l’ensemble des partenaires, ce mercredi à 10h à l'amphithéâtre de la communauté de communes Charente Limousine, rue fontaine des jardins à Confolens.

20/01/20 : La Rochelle se classe 3e du classement des villes et villages où il fait bon vivre par l'association éponyme, paru dans le JDD hier.

19/01/20 : La candidate socialiste aux municipales de Périgueux, Delphine Labails multiplie les soutiens nationaux : elle accueillera deux anciens ministres, Najat Vallaud Belkacem, le 22 janvier et l'ancien premier ministre Bernard Cazeneuve, le 8 février

17/01/20 : Le conseiller départemental PS Sébastien Saint-Pasteur a annoncé ce mercredi sa candidature aux prochaines municipales à Pessac, où il conduira la liste "Réinventons Pessac". La composition de sa liste est attendue pour février.

16/01/20 : A partir du 27 janvier, l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine centralise ses lignes téléphoniques pour proposer un numéro unique pour tous les départements : 09 69 37 00 33 afin de proposer "une réponse plus efficace et plus personnalisée

16/01/20 : Suite au courrier de réponse de la Garde des Sceaux, "courrier qui ne répond nullement aux attentes des avocats", le Conseil de l'Ordre de Bordeaux a décidé la reconduction de la grève avec un rassemblement le 17 janv à 10h30 devant la Cour d'Appel

16/01/20 : Angoulême: le festival international de la BD a dévoilé les 3 noms en lice pour le grand prix : Emmanuel Guibert, Catherine Meurisse et Chris Ware, suite au vote des professionnels organisé entre le 7 et le 12/01. Le lauréat sera connu le 29 janvier.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/01/20 | Retraites: mobilisation toujours importante en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Septième journée de manifestations contre la réforme avec une mobilisation élevée en Nouvelle-Aquitaine : 7500 personnes à Bordeaux selon la préfecture, 2000 à Périgueux, 3000 à La Rochelle, un millier à Saintes, 750 à Rochefort, 1500 à Angoulême gilets jaunes en tête, 3000 à Bayonne, 4000 à Pau, 1500 à Mont de Marsan, un millier à Agen, 2000 à Niort, 3000 à Poitiers 600 à Châtellerault, 1200 à Brive, 700 à Guéret.

  • 24/01/20 | Les magasins C&A de Boulazac (24), Pessac et Villenave d'Ornon (33) menacés de fermeture

    Lire

    La direction de C&A a annoncé 30 fermetures de magasins en France lors d’un comité central d’entreprise. Force Ouvrière a communiqué la liste des magasins qui devraient fermer. Trois sont situés dans la région, Pessac et Villenave d’Ornon et celui de Boulazac (24). Installé sur la zone du Ponteix, le magasin de Boulazac fait partie des enseignes historiques de cette zone. Il a ouvert ses portes en 2004. En avril dernier, 14 magasins de l'enseigne avaient déjà fermé en France.

  • 24/01/20 | Ouverture des inscriptions pour Biblio Gironde

    Lire

    Biblio Gironde organise avec 50 bibliothèques du département "Lire, élire...2020". Ainsi, les jeunes âgés de 6 à 16 ans, s'ils le souhaitent, sont invités à s'inscrire avant le 31 janvier pour voter du 2 au 21 juin prochain. Ce concours a pour objectif d'inciter les jeunes à la lecture. Les participants recevront un chèque lire. La sélection des livres est à retrouver ici

  • 24/01/20 | Rdv avec Frédérick Gersal pour les nouvelles histoires du Poitou

    Lire

    Le 25 janvier à 20h30, la salle des fêtes Georges Angéli à Vouneuil-sur-Vienne accueillera le traditionnel spectacle de Frédérick Gersal. Comme chaque dernier samedi de chaque mois, il viendra faire découvrir au public les innombrables pages d’histoires tournées dans le Poitou. Ce samedi, un spectacle gratuit intitulé “saison 2” mettra en scène les nouvelles figures des histoires mais aussi des événements marquants liés au Poitou autour d’un personnage fil rouge: Aliénor d’Aquitaine.

  • 24/01/20 | Contournement d'Oloron : Département et Etat négocient

    Lire

    Lors de ses vœux à la presse, le Préfet des Pyrénées-Atlantiques a évoqué le projet de contournement d'Oloron qui enregistre un surcoût de 15M€. Sa cause : la baisse des effectifs au sein de la DIR qui empêche cette dernière d'assumer la maîtrise œuvre que l'Etat s'était engagé à porter. Sa conséquence : l'Etat demande au Département de financer la moitié du surcoût (7,5M€), lequel n'accepte de payer que la moitié des surcoûts liés au travaux eux-même et non ceux liés à la maîtrise d'oeuvre, soit 4,1 M€. Position que le Préfet s'est dit prêt à relayer auprès de la Préfète de Région.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Forum de l’installation : le syndicat des Jeunes Agriculteurs excelle dans la communication avec les lycéens.

27/01/2019 |

Les JA64 lors du forum installation

La semaine passée, le syndicat des Jeunes Agriculteurs 64 (JA64) a conduit son forum de l’installation en Béarn, à la Maison Familiale et Rurale Béarn de Mont. Une centaine d’élèves du lycée agricole de Pau-Montardon, du LPA d’Oloron-Sainte-Marie, de l’établissement de Nay et d’autres d’Orthez ont pu découvrir le dispositif installation aidée (aides de l’État) et appréhender l’ensemble des étapes précédant une installation agricole.

Communiquer sur linstallation agricole constitue, depuis toujours, le véritable cheval de bataille du syndicat des Jeunes Agriculteurs des Pyrénées-Atlantiques. Et à travers ce forum, ils ont prouvé une nouvelle fois quil excellait dans ce domaine. Depuis quelques années, ils orchestrent le forum de linstallation en Béarn et en Pays-Basque, une initiative destinée aux élèves des établissements agricoles. « L’idée est de réellement démocratiser cette procédure qui, avec un projet construit, réfléchi et anticipé, se déroule généralement bien », souligne demblée Jean-Baptiste Cazalé, vice-président des JA64, producteur de noisettes à Hagetaubin. Ce jeudi 17 janvier, les JA64 tenaient leur première rencontre en Béarn, avant, celle conduite dans les prochains jours en terres basques.

Affiner son projet au fil des rencontres

Laure Astegno, conseillère PAIT (Point accueil installation transmission), travaille tous les jours auprès dagriculteurs en devenir. Son rôle : informer et orienter tous les porteurs de projet. Le PAIT constitue la porte d'entrée unique, « présent dans tous les départements », pour tous les projets en agriculture. La chargée de mission a donc en préambule rappelé les différentes étapes. À commencer par la réunion collective. «Cette entrevue réunit plusieurs porteurs de projet. Elle permet ainsi de balayer le contexte en abordant lensemble des démarches à entreprendre pour sinstaller, les dispositifs daides et daccompagnement. » À son issue, le groupe est reçu en entretien individuel dans lune des six antennes du PAIT du département « afin de construire le projet et commencer à établir sa faisabilité ». Vient ensuite l’étape du plan de professionnalisation personnalisé (PPP)… En fonction des besoins repérés et des préconisations discutées, le rendez-vous se déroule avec deux conseillers spécialisés.

Le stage de 21 heures, la réalisation du diagnostic préalable à l’installation et l’étude économique prévisionnelle sur cinq ans « avec la présentation du projet à la banque » clotûre la première partie de la démarche. « Au fil de ces étapes, le porteur de projet va avoir affiné son projet. Il sait dans quoi il sengage vers où il va. Cest essentiel ». Le projet mûri, aussi, grâce à la rencontre et l’échange avec des spécialistes. « En fonction des besoins et du projet de la personne, nous orientons vers les structures les plus appropriées, explique Laure Astegno. L’idée est réellement dassurer tous les éléments avant linstallation pour éviter les erreurs.» Le cadre juridique, social et fiscal dune installation agricole ne sont pas des points à négliger. « Tout doit être bien ficelé avant de se lancer. »

Une fois cette partie finalisée, Laure Astegno a abordé la dotation jeune agriculteur (DJA), une aide financière variant selon certains critères comme le lieu de linstallation (N.D.L.R zones de plaines, zones défavorisées ou zone montagne) et dautres conditions. « Le jeune doit respecter aussi des objectifs comptables », rappelle la conseillère. Certains optent alors pour une installation non-aidée. « Dans les Pyrénées-Atlantiques, les JA64 ont aussi négocié une subvention supplémentaire avec le Conseil départemental. » Pour le jeune exploitant agricole, cette dotation financière apporte « confort et sérénité » pour se lancer pleinement dans son activité.

Conseil de JA : aller voir ailleurs avant de s’installer

Une installation agricole santicipe. « Mais un projet doit être bien mûri, aussi, avant que le jeune se lance », concède la conseillère PAIT. L’installation agricole nest pas une simple démarche administrative. « C’est un engagement, insiste-t-elle. Ce nest pas une décision à prendre au pied levé parce que les parents lont choisi. » Le vice-président des Jeunes Agriculteurs Jean-Baptiste Cazalé et Lucille Gouze, jeune agricultrice installée à Coublucq ont témoigné, l’un après lautre, de leur parcours en insistant sur plusieurs points. La jeune agricultrice avait ouverte les portes de son installation à des lycéens lors des fermes portes ouvertes conduites par les JA64 il y a quelques semaines. Après quelques années dexpérience dans le para-agricole, Lucille sest finalement décidée à rejoindre laventure familiale aux côtés de son frère. « Il était pour moi essentiel daller voir à l’extérieur avant de revenir sur lexploitation. »

Pour le producteur dHagetaubin, même son de cloche. Avant de rejoindre finalement son père, lui est parti à l’étranger, piloter un projet agricole dans le cadre de ses études dingénieur agricole. « Ce stage m’a ouvert l’esprit. Ça était essentiel pour la suite des choses », juge le jeune producteur. Selon lui, lors de l’installation, la priorité réside dans « la bonne construction de son projet. Avec qui on sinstalle, avec quel partenaire ou quelle coopérative, quel marché… Il est important davoir ces éléments en tête pour voir vers où on va… Et la comptabilité est aussi très importante. » Des faits confirmés par la jeune productrice de volailles de Coublucq. « Quand tout va bien, on est peu regardant mais quand les temps sont plus durs, on regarde la comptabilité, d’où l’intérêt d’être très rigoureux sur cela », conseille-t-elle.

Échanges et débats

La matinée s’est clotûrée par des échanges entre jeunes agriculteurs et lycéens. Ces discussions se sont prolongées l’après-midi, au cours dateliers —« Installation cadre familial », « Installation hors cadre familial », « Installation en société », « Financement de linstallation », « Être salarié avant de s’installer"

Malgré ses années dexistence, le forum de linstallation conduit par les JA64 ne sessoufle pas. Pour les membres du syndicat, cette journée d’informations a tenu toutes ses promesses. « Elle nous a permis dapporter de linformation et dappréhender globalement et dans une ambiance cordiale linstallation avec les potentiels agriculteurs de demain ». Visiblement, le courant passe toujours mieux entre jeunes. Maintenant, cap sur le Pays Basque pour le prochain forum.

Baptiste Nouet
Par Baptiste Nouet

Crédit Photo : Baptiste Nouet

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
10561
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr