Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/20 : Le TramBus de l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a franchi le cap du million de voyages, dont 200 000 en janvier. Les abonnements mensuels et annuels observent une progression de plus de 50%; les abonnements scolaires ont eux augmenté de +14 %

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

20/02/20 : C'était une figure de la presse française: Jean Daniel le fondateur du Nouvel Observateur s'est éteint ce 19 février à 99 ans. Ce natif d'Algérie, comme Camus, fut aussi un des témoins exigeants de la renaissance du parti socialiste dans les années 70.

19/02/20 : La métropole de Bordeaux a choisi le groupement Eiffage/UCPA/Dalkia et Banque des Territoires pour construire le futur stade nautique de Mérignac. Les travaux doivent démarrer en novembre pour une livraison en 2022.

19/02/20 : Municipales: la liste "Changer!" présente son programme pour Villenave d'Ornon autour de Patrick Bouillot et Florence Rialland ce samedi 22 février, à 10h, salle Jacques Brel

18/02/20 : Présence annoncée de Benoît Biteau député européen EELV et agriculteur en Charente-Maritime à la réunion, ce jeudi 20 février à 19h30, de la liste "Villenave écologique, solidaire et citoyenne" à l'auditorium de Sourreil.

18/02/20 : Dans le cadre des Conférences Montaigne organisées par l'Université bordelaise du même nom, Noël Mamère interviendra ce jeudi 20 février (Amphi B - 18h) sur le thème de "L’écologie, le paradigme politique du XXIe siècle".

18/02/20 : La FDSEA 64 a renouvelé son bureau: Franck Laborde, céréalier, secrétaire général de l’AGPM et éleveur de canards à Préchacq-Navarrenx en est le nouveau président, remplaçant Bernard Layre, devenu l'an dernier Président de la Chambre d'agriculture 64

16/02/20 : Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a démissionné et conduira finalement la liste LREM aux municipales de Paris sur décision évidente d'Emmanuel Macron; le député Olivier Véran lui succède au ministère.

10/02/20 : Charente-Maritime : le festival electro Stereoparc a dévoilé les premiers noms de la programmation de la soirée Coco Coast du samedi 18 juillet 2020 : Martin Solveig, Bakermat et Bellecour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/02/20 | Appel à projets 2020 de la MILDECA de La Rochelle

    Lire

    Le 19 février 2020, la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives lance son appel à projets 2020. Les actions de cette année, couvriront plusieurs champs allant de la prévention jusqu’à la structuration de la lutte contre les addictions sans produits. Pour simplifier les démarches, un site a été mis en place afin de traiter les demandes de subventions : demarches-simplifiees.fr

  • 22/02/20 | Bordeaux Métropole et le Bassin d'Arcachon prennent rendez-vous

    Lire

    Bordeaux Métropole a récemment signé une lettre d'intention conjointe avec les communautés d'agglomération d'Arcachon (Nord et Sud) et la communauté de communes du Val de l'Eyre. À l'intérieur figurent notamment des "champs prioritaires de coopération" : les mobilités; le développement économique, l'attractivité et le marketing territorial; le tourisme et le développement durable. Elle annonce enfin la signature, "avant fin 2020" d'un protocole de coopération qui en précisera les axes définitifs et les "modalités de gouvernance".

  • 22/02/20 | Retour de la caravane des sports du 24 au 28 février en Vienne

    Lire

    Pendant la première semaine des vacances scolaires, la caravane des sports sera sur les routes du département de la Vienne pour proposer six activités gratuites (escrime, boxe, basket, badminton, vince-pong, secourisme) aux jeunes de 8 à 16 ans. Elle fera étape lundi à Dangé-Saint-Romain, mardi à Smarves, mercredi à Lusignan, jeudi à Vouillé, vendredi à La Roche-Posay. Les inscriptions se font sur place de 10 à 11h et de 13h30 à 14h30. Plus d'infos ici.

  • 21/02/20 | Le périgourdin André Barbé, président de l'association régionale des grands acteurs du tourisme

    Lire

    André Barbé, directeur Général de la Semitour, gestionnaire de sites touristiques en Dordogne devient président de l'Association régionale des grands acteurs du tourisme. Il succède à Jean-Michel Brunet (PDG de DéfiPlanet-86)) qui reste vice-président de l’association. Créée en 2013, l’ARGAT rassemble 44 grands sites touristiques de Nouvelle-Aquitaine qui partagent l’attachement à la richesse du territoire régional et la même volonté de promouvoir leurs destinations auprès de tous les publics.

  • 21/02/20 | Cas de rage en Charente-Maritime

    Lire

    Suite à la découverte d’un cas de rage sur la commune de Saint-Martin-de-Ré chez un chien provenant d’Espagne il y a quelques jours, les personnes et les chiens ayant pu être en contact ont été identifiés. Elles ont été prises en charge et les chiens ont été mis sous surveillance vétérinaire. Toutefois, des personnes ou des animaux ayant été en contact peuvent subsister. L’arrêté préfectoral pris le 14 février dernier, restreint encore sur la commune les mouvements des chiens et des chats. Les autorités municipales ont également renforcées les mesures vis-à-vis des animaux trouvés errants.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Grippe aviaire : bis repetita pour des éleveurs landais inquiets

06/01/2017 | Plus de 500 personnes sont venues à Cazères-sur-Adour se renseigner sur le nouvel épisode aviaire

Cazères grippe aviaire

Un an après le douloureux vide sanitaire dû au virus H5N1, le dépeuplement est de retour. Autour d'un million de palmipèdes élevés en plein air et prêts à gaver seront abattus préventivement d'ici le 20 janvier pour lutter contre le meurtrier H5N8 dans une partie du Gers (88 communes), des Landes (53), des Hautes-Pyrénées (6) et des Pyrénées-Atlantiques (3). A Cazères-sur-Adour, jeudi, le préfet des Landes est venu, entouré des représentants de la filière, répondre aux inquiétudes légitimes des producteurs dans un département qui concentre le quart de la production nationale de canards gras.

Comme un exécutoire. Jeudi après-midi, dans une salle des fêtes bondée par plus de 500 personnes au cœur du petit village landais tout proche du Gers (d'où est parti le nouveau virus aviaire), les questions ont fusé pendant plus de trois heures. Détails des zones de protection et de surveillance pour l'abattage préventif, doutes sur l'éventuel retard pris pour ces nouvelles mesures alors que le virus a pu se propager depuis fin novembre, questions de calendrier pour savoir quand reprendra la production, indemnisations à venir...
Défendre l'élevage de plein air« Le coup est très dur, la stratégie sévère mais modulée, il faut rester mobilisés dans le respect des mesures de biosécurité », a souligné le préfet des Landes, Frédéric Périssat, assurant l'assistance des futures prises en charge et indemnisations par l'Etat quand les producteurs se plaignent de n'avoir pas encore touché la totalité des aides de l'épisode 2016. Alors que le vide sanitaire partiel dans cette zone située autour d'Aire-sur-Adour est aussi censé permettre de protéger la voisine Chalosse dont l'activité économique dépend du canard, « l'enjeu, c'est la stabilisation des foyers et notre capacité à mettre en place des mesures correctrices par rapport aux mouvements d'animaux et au repeuplement », a résumé à la tribune, Christophe Barrailh, président de la FDSEA et du Cifog (Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras).
A la sortie de ce débat plutôt courtois malgré la situation, le pessimisme et l'inquiétude des producteurs sont palpables. En dépit du froid, beaucoup sont restés là de longues minutes à discuter entre eux. « C'est bis repetita, c'est catastrophique, on ne sait pas où on va », dit l'un d'eux, ayant déjà subi le vide sanitaire l'an passé et craignant encore de nouveaux foyers. Un autre : « on a de gros doutes sur un redémarrage de production dans les deux mois, je pense que les autorités s'attendent à pire encore. Quant à nos indemnisations... ».
Quoi qu'il en soit, lance un optimiste, « il faudra s'adapter pour continuer à défendre bec et ongles notre élevage de qualité en plein air ». A 23 ans, à peine entré dans la filière comme gaveur de canards au côté de son père éleveur à Miramont-Sensacq, Jordan Mounet envisage, lui, de se lancer dans la claustration de poulets et de cailles pour se sécuriser un revenu et éviter « d'être à la merci des oiseaux migrateurs ». Après avoir perdu un tiers de son chiffre d'affaires l'an passé déjà à cause de la crise aviaire, ses milliers de canards, même sains, vont être euthanasiés dans les jours prochains. Un « crève-coeur ».

 

Julie Ducourau
Par Julie Ducourau

Crédit Photo : JD

Partager sur Facebook
Vu par vous
7894
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr