Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/07/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques la tour sud de la cathédrale de Bayonne et la Chapelle des Prébendés, ainsi que le Château de Pau, le couvent des Récollets à Ciboure et l’Espace Jéliote à Oloron vont bénéficier du plan France relance pour leur rénovation

19/07/21 : Face à la montée en puissance du nombre de contaminations au Covid-19 en Charente-Maritime, le préfet a étendu l'obligation du port du masque dans tout espace public pour 45 communes, essentiellement littorales.

16/07/21 : Eté Jeunes est un nouvel agenda en ligne, à destination des jeunes Bordelais. Il permet d'accéder à l'ensemble de l'offre municipale et associative ainsi qu'à toute l'actualité culturelle, sportive et de loisirs proposée cet été à Bordeaux.+ d'info

13/07/21 : Du 15 juillet au vendredi 13 août inclus, l’Hôtel de ville de Poitiers fermera ses portes à 16 h 30 au lieu de 17 h 30. Sur cette période, du lundi au vendredi, l’accueil du public s’effectuera de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

07/07/21 : Pyrénées-Atlantiques - 1 compagnie de CRS, 23 nageurs-sauveteurs CRS, 13 agents de police-secours et de BAC, 4 agents spécialisés dans l’investigation, 8 motards CRS soit 118 policiers vont cet été venir renforcer les forces de sécurité du département

07/07/21 : Saint-Médard-en-Jalles : le centre intercommunal de vaccination Covid 19 restera ouvert tout l’été, grâce à l'implication des 50 agents et 229 professionnels de santé des 6 communes partenaires qui s'y relaient. En 3 mois, 31000 doses ont été injectées

05/07/21 : EthicDrinks, le négoce vert bordelais est lauréat du 1er prix du “Millésime 2021” organisé par l’Adelphe, éco-organisme à but non lucratif axé sur le recyclage des emballages ménagers des entreprises et notamment dans le secteur des Vins et Spiritueux.+ d'info

05/07/21 : Les inscriptions universitaires 2021-2022 de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour démarrent, de manière entièrement dématérialisée, mardi 6 juillet pour tous ses campus : Pau, Bayonne, Anglet, Mont-de-Marsan et Tarbes.+ d'info

01/07/21 : Mmes Albenga et Poulet, MM. Patin et Stambolis-Ruhstorfer, enseignants-chercheurs à l’Université Bordeaux Montaigne, ont été nommés membres de l'Institut Universitaire de France. La récompense la qualité scientifique de leurs activités universitaires.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/07/21 | Ouverture des candidatures pour la Semaine de la Diversité 2022

    Lire

    Pour la 6ème édition, la Ville de Bayonne organise du 1er au 8 mars 2022 la Semaine de la Diversité et de l’égalité des droits. Jusqu’au 20 septembre, les associations peuvent déposer leurs propositions sur les thèmes de la lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité ainsi que de la diversité culturelle et de la citoyenneté. Les projets sélectionnés percevront une aide de la ville. Toutes les informations sont disponibles sur le site de la Ville

  • 30/07/21 | A la découverte du bijou régional

    Lire

    Jusqu’au 19 septembre, le Musée Bernard d’Agesci de Niort propose l’exposition « Le bijou régional, une spécialité niortaise, fonctions, types ». Les visiteurs partiront à la découverte de plus de 200 bijoux traditionnels, d’outils et de machines ayant servi à leur fabrication. Autour de l’exposition, le Musée propose également 2 accrochages dans le grand hall : « Trésors d’archéologie : parures et objets de prestige » et « Bijoux contemporains ».

  • 29/07/21 | France Relance : Repeuplement forestier, les entreprises lauréates landaises

    Lire

    Forelite-Evolution à Arue, la SCEA Pépinières Planfor à Uchacq-et-Parentis, Bois de Gascogne à Saint-Eulalie-en-Born, Landes Forêt à Levignac, Planfor SAS à Uchacq-et-Parentis sont les 5 entreprises landaises soutenues dans le cadre du plan France relance pour leurs investissements dans des outils et matériels performants pour la production de plants qui seront utilisés pour le repeuplement forestier. Objectif: permettre plus de compétitivité et de résilience face aux défis climatiques. Au total, un coup de pouce de 386 470 euros.

  • 29/07/21 | La Nature a rendez-vous en Creuse en août

    Lire

    Tout au long du mois d’août, la Réserve Naturelle de l’étang des Landes en Creuse propose aux petits et aux grands des « Rendez-vous Nature ». Le 6 août, les petits pourront observer le plumage des oiseaux, le 11 août, partez à la découverte de la vie des abeilles en devenant le temps d’une journée un apiculteur ou encore devenez explorateur avec 4 épreuves sur le thème des oiseaux le 18 août. Programme et réservation

  • 29/07/21 | Les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes

    Lire

    Comme chaque année, les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes au public. Cette année, le rendez-vous est donné du 30 juillet au 1er août pour découvrir ou redécouvrir les vins et leur mode d’élaboration. Le public pourra par exemple pique-niquer au Château Tour Bel Air et se balader au milieu du vignoble Médocain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Haute-Vienne : La Chambre d’Agriculture en recherche de financements pour les agriculteurs

27/01/2021 |

Bertrand Venteau, le président de la Chambre d’Agriculture de la Haute-Vienne

Une réunion débat a été organisée, le 25 janvier, dans les locaux de la Chambre d’Agriculture de la Haute-Vienne pour faire le point sur les enjeux et perspectives de l’agriculture haut-viennoise, réunion à laquelle ont participé, collectivités, députés, sénateurs, organisations professionnelles agricoles et syndicats l’exception de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs. Une absence qu’a regretté Bertrand Venteau, le président de la Chambre d’Agriculture, chef de file de la Coordination Rurale.

En ce début d’année, Bertrand Venteau a réuni l’ensemble des représentants du monde agricole haut-viennois afin d’évoquer les sujets qui vont ponctuer les prochains mois notamment la stratégie en matière d’eau, les opportunités de revenus complémentaires grâce au photovoltaïque au sol pour les agriculteurs et les perspectives en lien avec la PAC. A l’issue de cette réunion, il a tiré le bilan des échanges regrettant l’absence de représentants des Jeunes Agriculteurs et de la FDSEA. « Je suis un peu déçu car je sais qu’ils travaillent de leur côté à mettre en application des contrats par rapport à la loi Egalim commente Bertrand Venteau, cela aurait été le moment de faire le point, je me demande pourquoi ils ne sont pas venus. Les échanges ont été fructueux avec les trois parlementaires présents par rapport au Plan de Relance, de manière à essayer de faire remonter un maximum de financements possibles pour les agriculteurs et de structurer les filières avec la base afin d’harmoniser notre démarche. » La Confédération Paysanne n’était pas venue les mains vides puisqu’elle a dévoilé son projet dans ce sens.

Un objectif ambitieux : mieux rémunérer les agriculteurs

Des rencontres vont suivre afin de définir un plan de filières en particulier sur la protéine végétale. « Nous essayions d’apporter des solutions au monde agricole assure le président, il faut avoir une nouvelle vision sur la filière bovins viande avec des outils qui sont capables de mieux rémunérer les éleveurs et de créer une vraie dynamique. Nous écouterons toutes les revendications du terrain. »

Concernant l’eau, les participants sont parvenus à un consensus sur la nécessité d’avoir une politique de stockage de la ressource. La nouvelle PAC est contraignante au niveau réglementaire mais le département a affiché sa volonté d’obtenir tous les financements possibles comme des paiements pour services environnementaux avec reconnaissance des bonnes pratiques par les Agences de l’eau ou encore des mesures agro-environnementales attendues par la Chambre d’Agriculture pour un maximum de productions, celles-ci étant sectorisées. Le consensus s’est également dégagé à propos de l’Indemnité Compensatrice de Handicap Naturel qu'a salué Bertrand Venteau. « C’est l’une des seules qui soit juste, elle est historique et permettait de compenser entre les régions à forte production de blé à 95 quintaux. Elle est donc toujours importante dans notre zone. Affirmer son maintien à son niveau actuel est compliqué car ce n’est pas gagné. » Même consensus également sur les aides couplées animales avec proposition faîte aux chambres d’agriculture de la Creuse et de la Corrèze de reprendre les revendications.

Un faux cas de tuberculose sème l’effroi

Autre sujet qui a choqué les participants et fait aussi consensus, un cas de tuberculose a été décelé par erreur dans un élevage de Nedde. La totalité du troupeau de cette éleveuse devait être abattu alors que ses bêtes n’étaient finalement pas infectées. «Le tube qui a été analysé par le laboratoire 24 ne vient pas de son élevage mais aujourd’hui, la DDCSPP est partie dans l’élevage du Sud dont le tube est originaire. Nous attendons des excuses à tous les niveaux. C’est une chance que l‘éleveuse ne se soit pas suicidée car elle est restée une semaine comme ça. Son troupeau aurait pu être abattu, le travail de plusieurs générations ! Maintenant on reporte le problème sur l’éleveur du Sud dont le troupeau a déjà été abattu il y a trois ans. Je demande que l’on retrouve l’échantillon et qu’on refasse l’analyse et dans le cas contraire, il faut arrêter. C’est la première fois qu’il se passe une erreur comme cela en France, nous ne pouvons pas laisser cette affaire sans faire de bruit. Nous allons faire un communiqué et nous attendons des explications.»

Autre sujet abordé, la diversification des revenus des agriculteurs grâce au photovoltaïque au sol, une thématique dont s’est emparé depuis quelques mois le président de la Chambre d’Agriculture. Il préfère en effet que les agriculteurs soient porteurs de tels projets à la place d’investisseurs afin d’augmenter leurs revenus, les plus bas du pays. « Cinq à quinze projets sérieux sont engagés avec un retour aux agriculteurs et à la production ajoute-t-il, ce n’est pas la solution miracle mais ce serait dommageable de priver de projets ceux qui voudraient que cela aboutisse. Deux projets sont susceptibles d’être validés prochainement par la Chambre d’Agriculture. »

Une ferme tremplin est à l’étude en Haut-Limousin avec une personne souhaitant installer 700 brebis sous des panneaux photovoltaïques. L’organisme consulaire est favorable à un tel projet afin de compenser la perte ovine de 14 000 brebis l’an dernier sur le département. « Il faut mettre des brebis partout où on peut en mettre lance-t-il, on maintient ainsi la production tout en créant de la production photovoltaïque et du dynamisme sur une filière qui a du mal à recruter. C’est un vrai projet de territoire. Et ce ne sont pas 100 ou 150 ha de panneaux qui vont empêcher notre autonomie alimentaire, il y a de l’espace pour ça ici. »

Corinne Mérigaud
Par Corinne Mérigaud

Crédit Photo : Corinne Mérigaud

Partager sur Facebook
Vu par vous
5420
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture<script src=" />
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 6 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr