Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

29/05/20 : Municipales : A Melle (79), la liste menée par Sarah Klingler ayant obtenu la majorité absolue (28 voix) au premier tour, le conseil a été installé hier, avec 9 postes d'adjoints créés, avec Jérôme Texier et Favienne Manguy comme 1er et 2e adjoints.

27/05/20 : Les 11 Clowns Stéthoscopes organisent une "déambulade festive" aux fenêtres des patients qu’ils ont l’habitude de côtoyer au CHU de Bordeaux à l'Hôpital des enfants afin de renouer le lien physique rompu par le confinement, le 29 mai dès 15h00.

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 31/05/20 | Covid 19 : les personnels de l'hôpital de Périgueux pourront recevoir la prime de 1500 €

    Lire

    Les personnels de l'hôpital de Périgueux, mobilisés pendant la crise sanitaire, pourront toucher la prime Covid de 1500€. Le député de Dordogne Philippe Chassaing, qui a appuyé la demande auprès du gouvernement, l'a annoncé ce samedi 30 mai dans un communiqué. Il précise que "le chef d'établissement pourra en effet décider du relèvement de la prime à 1500€ dans les services au sein desquels les agents ont été particulièrement impliqués, dans la limite de 40% des effectifs de l'hôpital."

  • 31/05/20 | Covid 19: dépistage dans 40 communes de Creuse

    Lire

    Existence préoccupante d'un Foyer de contamination du Covid 19 en Creuse où un cas, parmi les professionnels de santé à domicile, a été détecté le 24 mai à Guéret et deux autres depuis. L'Agence Régionale de santé et sa délégation départementale ont donc mis en œuvre des tests collectifs auprès de 59 particuliers et 40 professionnels . En outre une campagne de dépistage est entreprise dans 40 communes du département qui va concerner près d'un millier de personnes, notamment âgées bénéficiant de soins à domicile.

  • 31/05/20 | Arette (64): L'usine d'espadrille devenue tiers-lieu

    Lire

    Le tiers-lieu Pic Nic implanté à Arette (1 000 habitants) dans le Haut-Béarn, en vallée de Barétous au sud de Pau et d'Oloron-Sainte-Marie se développe. Impulsé en 2013 par l'achat par un couple d'architectes de l'ancienne usine d'espadrille du village, le lieu, espace de travail partagé et est devenu un outil commun à une dizaine de professionnels indépendants et télétravailleurs salariés. Afin de développer le tiers-lieu, tout en permettant l'émergence de projets communs, il a pris le statut de Société Coopérative d'Intérêt Collectif, que la commune souhaite intégrer. La création d'extensions est aussi envisageé.

  • 30/05/20 | Des esturgeons exotiques dans le Bassin d'Arcachon

    Lire

    Avec le débordement de cours d'eau du Sud Gironde les 10 et 11 mai 2020, des piscicultures dans les bassins du Ciron et de la Leyre ont été inondées laissant échapper des esturgeons sibériens et des esturgeons du Danube. Si l’espèce sibérienne pourrait a priori survivre sans se reproduire, les esturgeons sibériens emportés dans le Bassin d’Arcachon ne supportent pas la salinité des eaux. Ces deux espèces ne doivent pas être confondus avec l’esturgeon européen, protégé en voie de disparition. La prefecture demande donc aux pêcheurs de relâcher vivants tous les esturgeons qui seraient pris, quelle que soit l’espèce.

  • 30/05/20 | Dordogne : une hausse 24,2 % du nombre de demandeurs d'emploi en avril

    Lire

    La Dordogne voit son nombre de chômeurs s'envoler au mois d'avril. Pôle emploi a enregistré une hausse des inscrits en catégorie A, c'est à dire sans aucune activité, de 24,2 % en avril par rapport à mars 2020. En Nouvelle-Aquitaine, elle est de 27,4 %. C'est plus qu'au niveau national : cette hausse historique est de +22,6 %. Cela porte à 25 170 le nombre de personnes sans aucune activité en Dordogne. Le nombre d'inscrits en catégorie B et C (activité réduite) enregistre une forte baisse.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Hervé Berho, un jeune éleveur basque engagé et dynamique

13/05/2020 | Quand ce n’est pas dans la coopérative qu’il s’investit, c’est avec ses vaches qu’il essaie de faire évoluer son exploitation, à la recherche d'autonomie et d'économies.

Hervé Berho, un jeune éleveur basque engagé et dynamique

Après avoir pris la suite de ses parents en janvier 2019, Hervé Berho, jeune éleveur de Blondes d’Aquitaine installé à Domezain au Pays Basque, a instauré le pâturage tournant dynamique dans l’objectif d’être plus autonome en matière de fourrages.

En agriculture, les vocations se révèlent dès le plus jeune âge : chaque année, le secteur attire dans ses rangs de nouveaux producteurs malgré les difficultés conjoncturelles qui s’y greffent. Illustration au Pays Basque, avec Hervé Berho, qui a repris le flambeau familial l’an dernier à Domezain. « C’est un domaine où l’on travaille avec du vivant, qui évolue très rapidement et cela demande donc de s’adapter. C’est ça qui est intéressant puisqu’il faut toujours avancer en faisant face à de nouvelles situations », lâche l’éleveur âgé de 27 ans. Son projet s’est concrétisé l’an dernier, en janvier 2019. « J’attendais que mes parents approchent de l’âge de la retraite. J’ai travaillé un an avec eux et désormais je suis seul aux manettes. Mais ils continuent de m’épauler », confie-t-il, sourire aux lèvres. Hervé pilote un troupeau de 80 vaches de race Blonde d’Aquitaine sur un assolement de 70 hectares partagé entre prairies naturelles (prédominantes), maïs semences, maïs consommation et sorgho.

Acteur de sa coopérative
Sa production repose sur la vente de ses vaches grasses label rouge et de veaux qu’il écoule par le biais de la coopérative basque Lur Berri. « Nous vendons également entre 3 et 4 veaux sur la ferme et certaines années entre 1 et 2 vaches », ajoute-t-il. Pour lui, la coopérative joue un rôle important dans le paysage agricole. « Des opportunités de croissance à la mise en valeur des productions labélisées, ce collectif nous aide à valoriser notre métier. C’est important je pense en agriculture. » Très vite après son installation, le jeune homme a été sollicité pour devenir administrateur. Une opportunité qu’il acceptera sans aucune hésitation. « J’ai toujours été curieux de savoir comment une coopérative évolue. L’idée d’être acteur direct et de prendre part à son fonctionnement me plaît », explique-t-il. Au-delà des enjeux économiques qu’elle porte pour un territoire et l’accompagnement technique qu’elle fournit à ses adhérents, la coopérative est à ses yeux un outil indispensable. « C’est très passionnant. C’est vrai que de l’extérieur, il est difficile de se rendre compte de toutes les thématiques abordées…On échange beaucoup entre nous sur nos expériences. »

Quête d’autonomie
Quand ce n’est pas à la coopérative qu’il s’investit, c’est avec ses vaches qu’il essaie de faire évoluer son exploitation. Mieux valoriser l’herbe est depuis quelques années une piste exploitée pour réduire les achats de fourrages. Et dans cette recherche d’autonomie et aussi d’économies, Hervé s’est penché sur l’herbe pâturée. En effet, depuis 2017, le jeune homme a instauré le pâturage tournant dynamique sur sa ferme. « On a regardé un peu ce qui se faisait ailleurs et je suis tombé sur une formation sur le pâturage tournant. Et avec nos prairies bien concentrées tout autour de la stabulation, on s’est rendu compte que cette technique se prêtait bien à notre situation. » Il suit la formation et dévoile les contours de cette stratégie à ses proches. « Je n’étais pas encore installé mais j’ai décidé de mettre cette conduite en place. C’était nouveau chez moi et pour mes parents, mais ils m’ont fait confiance et aujourd’hui, je ne regrette pas », explique-t-il. Après avoir réduit d’abord le cheptel, Hervé a donc dû revoir la clôture de ses pacages. Ses vaches, elles, se sont facilement accommodées : désormais, elles pacagent de la mi-février à la mi-novembre, « lorsque le sol est assez portant et pas trop humide ». Après quelques mois, le résultat est probant : Hervé n’achète plus de fourrages.

Une production herbagère optimisée et moins gaspillée
Son système repose sur l’exploitation de paddocks (N.D.L.R. enclos aménagé dans une prairie) — d’une surface en moyenne comprise entre 0,8 et 1,5 hectares — délimités sur plusieurs hectares de prairies situées autour de sa stabulation. Le troupeau a été divisé en deux pour pouvoir faciliter les chargements. « L’idée est que les bêtes restent entre 1 jour et demi et 2 jours à un endroit pour favoriser véritablement la pousse de l’herbe ». Pouvant varier selon la météo et la pousse, cette gestion dynamique profite résolument à l’éleveur. « Déjà, on a réduit tous les intrants que l’on mettait sur les parcelles. Désormais, ce sont les vaches qui mangent et restituent directement avec leurs bouses les prairies. » Autre avantage et pas des moindres : la production herbagère a été optimisée et demeure nettement moins gaspillée. « Avant, on lâchait nos bêtes au mois d’avril sur une herbe très épiée et on se rendait compte que l’on gaspillait beaucoup du coup puisque les vaches triaient. » Cette technique conduit à une meilleure gestion avec un bétail qui profite, tout l’année, « d’une herbe au stade 3 feuilles très bonne sur le plan nutritif pour les ruminants mais aussi pour la repousse ».
Aujourd’hui, cette combinaison gagnante permet à l’éleveur de fortifier la végétation sans y prodiguer le moindre geste. « J’ai un planning sur le téléphone et les rotations de parcellaires avec mes deux lots de vaches permettent d’intervenir au bon moment », se réjouit le jeune éleveur. Outre ces avantages, le jeune basque tire bien d’autres réjouissances de cette pratique. « Je n’ai jamais été autant au contact de mes bêtes qu’aujourd’hui. Du coup, les vaches sont devenues beaucoup plus dociles, aussi, du fait d’être manipulées plus souvent. Et le volet agronomique de cette gestion est devenu une véritable passion », conclut, très enjoué, Hervé.

Baptiste Nouet
Par Baptiste Nouet

Crédit Photo : Baptiste Nouet

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
12796
Aimé par vous
4 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Huîtres Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 28/05/2020

Nouvelle-Aquitaine : l'ostréiculture attend un second souffle

Roland Cayrol, à g., aux côtés de Joël Aubert en avril 2019. Agriculture | 28/05/2020

"Nos agriculteurs, on les aime encore plus après la crise!", Roland Cayrol, politologue

Hervé Gillé Agriculture | 27/05/2020

Distillation de crise : trois questions à Hervé Gillé, sénateur girondin

Les débats de la Semaine de l'agriculture se sont déroulés depuis le pavillon des Arts à Pau Agriculture | 26/05/2020

Retour sur le succès de la Semaine de l'Agriculture : « On a su faire du bruit ! »

Champ de maïs dans les Landes Agriculture | 25/05/2020

Emploi agricole: Recrutements massifs de saisonniers chez Euralis et Maïsadour

Semaine Agriculture Agriculture | 21/05/2020

Quand l'agriculture débat de son avenir

Journée Installation-Transmission 2020 Agriculture | 20/05/2020

La coopération agricole, un soutien de choix lors de l'installation des jeunes agriculteurs

Prendre soin du climat Agriculture | 20/05/2020

Prendre soin du climat : une préoccupation qui touche aussi l’agriculture

L'élevage a t_il un avenir en Europe, un débat du salon régional de l'agriculture Agriculture | 20/05/2020

L'élevage et l'alimentation en débat sur la Semaine de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine

Etats généraux de l'innovation2020 retransmis sur agriweb.tv Agriculture | 20/05/2020

Autonomie protéique des élevages : quelles perspectives en Nouvelle-Aquitaine ?

Une Blonde d'Aquitaine, s'apprête à participer à un concours de race Agriculture | 19/05/2020

Jeunesse et passion de l'élevage ouvrent la Semaine de l'agriculture

Inauguration de la Semaine de l'Agriculture avec Jean-Pierre Raynaud, Alain Rousset et Dominique Graciet Agriculture | 18/05/2020

La Semaine de l'agriculture inaugurée: " Place aux agrosolutions ! "

Journée installation-transmission Agriculture | 16/05/2020

La coopération agricole au coeur de la 3ème Journée Installation Transmission

Julien Biteau avec ses Blondes d'Aquitaine à Champdolent Agriculture | 14/05/2020

A Champdolent (17), l'aide à l'installation a permis à un jeune de renouer avec la tradition familiale

Paroles d'agriculteurs Agriculture | 14/05/2020

"Paroles d'agriculteurs", met en lumière les exploitants de Nouvelle-Aquitaine sur AgriwebTV !