Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

18/10/21 : Mardi 19 octobre a lieu la 15ème édition du Forum Emploi de Cenon, de 9h à 14h au Rocher de Palmer. Sécurité, commerces, restauration, logistique, sanitaire & social, hygiène, BTP, Industrie, de nombreux postes et formations seront proposées à tous

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

07/10/21 : Du 1er au 10 octobre, partout en Nouvelle-Aquitaine, la Fête de la science permet à toutes et tous de découvrir la science et les scientifiques avec des rencontres, conférences, cafés-sciences, expositions, ateliers, etc.+ d'info

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

01/10/21 : Randonnées découverte en journée ou en soirée de la faune, de la flore, de la géologie, balades contées, expositions, jeux de piste… Ces 2 et 3 octobre, la Région Nouvelle-Aquitaine organise les "48h Nature". Tout le programme sut 48hnature.fr+ d'info

30/09/21 : Jusqu'au 13 octobre, l’asso SOLINUM organise une expo photo à la Halle des Douves à Bordeaux “Clichés d’une hébergée” consacrée au dispositif d’hébergement solidaire Merci pour l’invit destiné aux femmes sans-abri, à travers le parcours de 2 d'entre elles+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/21 | La sûreté de tous au cœur de Kéolis Bordeaux Métropole

    Lire

    Début octobre, Kéolis Bordeaux Métropole et la direction départementale de la sécurité publique de la Gironde (DDSP 33) ont signé une convention de partenariat destinée à faire de TBM un réseau sûr. Au travers de cela, elles vont mettre en place des actions communes pour agir contre la fraude et les incivilités sur le réseau et ainsi rassurer voyageurs et salariés de TBM. Des actions de prévention dans les établissements scolaires et associations seront également menées.

  • 19/10/21 | Entreprises: Oser Reso en Vienne

    Lire

    Le 20 octobre, la CCI de la Vienne organise au Futuroscope, en partenariat avec les Clubs d'Entreprises de la Vienne, la 10ème éditions des Rencontres Economiques des dirigeants de la Vienne. 110 entreprises seront présentes au cours de cette journée qui s'inscrit dans le Plan de Relance des entreprises. Pour la 1ère fois les services Achats seront présents et notamment ceux du CHU, de Sorégies ou de Grand Poitiers.

  • 19/10/21 | Royan Atlantique fête le vélo

    Lire

    Le 24 octobre, l'agglomération de Royan organise le 8ème fête du vélo. Sur un parcours de 50km au départ de Talmont-sur-Gironde, les petits et les grands pourront se balader sur un parcours adapté à tous les âges. De 9h à 10h15, des départs sont prévus toutes les 15 mn. A mi-parcours, à Epargnes, un lieu de pique-nique attend les cyclistes. Les participants peuvent s'inscrire à partir du 8 octobre et jusqu'au 21 sur le site de l'agglomération

  • 18/10/21 | Christophe Bonno, nouveau directeur général de Maïsadour

    Lire

    Le Groupe coopératif Maïsadour annonce la nomination de Christophe Bonno au poste de Directeur Général à compter du 18 octobre 2021. Diplômé d'AgroSup Dijon, il passe par Jean Caby, puis Madrange avant de rejoindre le Groupement Les Mousquetaires-Intermarché en 1999. Dernièrement, il y occupait le poste de Directeur des relations institutionnelles agricoles. Spécialiste des filières agricoles, de l’industrie et de la distribution alimentaire, sa mission sera "d’accélérer le retour à la croissance et de poursuivre la transformation engagée par le Groupe pour répondre aux attentes sociétales et à ses enjeux sectoriels".

  • 18/10/21 | Le "génie écologique" des Pyrénées-Atlantiques récompensé

    Lire

    Le Département 64 a obtenu la mention spéciale "Génie écologique" du concours 2021 "Infrastructures pour la Mobilité, Biodiversité & Paysage". Organisé par l’Institut des Routes des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité, il récompense les meilleures initiatives en faveur de la préservation, de la restauration et de la valorisation des écosystèmes et de la biodiversité par les acteurs impliqués dans les projets de requalification et d’exploitation des infrastructures de mobilité. Salué notamment, le programme ANIMO qui vise à protéger certaines espèces animales (sangliers, lièvres, hérissons…) et éviter des collisions avec les véhicules.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Hervé Berho, un jeune éleveur basque engagé et dynamique

13/05/2020 | Quand ce n’est pas dans la coopérative qu’il s’investit, c’est avec ses vaches qu’il essaie de faire évoluer son exploitation, à la recherche d'autonomie et d'économies.

1

Après avoir pris la suite de ses parents en janvier 2019, Hervé Berho, jeune éleveur de Blondes d’Aquitaine installé à Domezain au Pays Basque, a instauré le pâturage tournant dynamique dans l’objectif d’être plus autonome en matière de fourrages.

En agriculture, les vocations se révèlent dès le plus jeune âge : chaque année, le secteur attire dans ses rangs de nouveaux producteurs malgré les difficultés conjoncturelles qui s’y greffent. Illustration au Pays Basque, avec Hervé Berho, qui a repris le flambeau familial l’an dernier à Domezain. « C’est un domaine où l’on travaille avec du vivant, qui évolue très rapidement et cela demande donc de s’adapter. C’est ça qui est intéressant puisqu’il faut toujours avancer en faisant face à de nouvelles situations », lâche l’éleveur âgé de 27 ans. Son projet s’est concrétisé l’an dernier, en janvier 2019. « J’attendais que mes parents approchent de l’âge de la retraite. J’ai travaillé un an avec eux et désormais je suis seul aux manettes. Mais ils continuent de m’épauler », confie-t-il, sourire aux lèvres. Hervé pilote un troupeau de 80 vaches de race Blonde d’Aquitaine sur un assolement de 70 hectares partagé entre prairies naturelles (prédominantes), maïs semences, maïs consommation et sorgho.

Acteur de sa coopérative
Sa production repose sur la vente de ses vaches grasses label rouge et de veaux qu’il écoule par le biais de la coopérative basque Lur Berri. « Nous vendons également entre 3 et 4 veaux sur la ferme et certaines années entre 1 et 2 vaches », ajoute-t-il. Pour lui, la coopérative joue un rôle important dans le paysage agricole. « Des opportunités de croissance à la mise en valeur des productions labélisées, ce collectif nous aide à valoriser notre métier. C’est important je pense en agriculture. » Très vite après son installation, le jeune homme a été sollicité pour devenir administrateur. Une opportunité qu’il acceptera sans aucune hésitation. « J’ai toujours été curieux de savoir comment une coopérative évolue. L’idée d’être acteur direct et de prendre part à son fonctionnement me plaît », explique-t-il. Au-delà des enjeux économiques qu’elle porte pour un territoire et l’accompagnement technique qu’elle fournit à ses adhérents, la coopérative est à ses yeux un outil indispensable. « C’est très passionnant. C’est vrai que de l’extérieur, il est difficile de se rendre compte de toutes les thématiques abordées…On échange beaucoup entre nous sur nos expériences. »

Quête d’autonomie
Quand ce n’est pas à la coopérative qu’il s’investit, c’est avec ses vaches qu’il essaie de faire évoluer son exploitation. Mieux valoriser l’herbe est depuis quelques années une piste exploitée pour réduire les achats de fourrages. Et dans cette recherche d’autonomie et aussi d’économies, Hervé s’est penché sur l’herbe pâturée. En effet, depuis 2017, le jeune homme a instauré le pâturage tournant dynamique sur sa ferme. « On a regardé un peu ce qui se faisait ailleurs et je suis tombé sur une formation sur le pâturage tournant. Et avec nos prairies bien concentrées tout autour de la stabulation, on s’est rendu compte que cette technique se prêtait bien à notre situation. » Il suit la formation et dévoile les contours de cette stratégie à ses proches. « Je n’étais pas encore installé mais j’ai décidé de mettre cette conduite en place. C’était nouveau chez moi et pour mes parents, mais ils m’ont fait confiance et aujourd’hui, je ne regrette pas », explique-t-il. Après avoir réduit d’abord le cheptel, Hervé a donc dû revoir la clôture de ses pacages. Ses vaches, elles, se sont facilement accommodées : désormais, elles pacagent de la mi-février à la mi-novembre, « lorsque le sol est assez portant et pas trop humide ». Après quelques mois, le résultat est probant : Hervé n’achète plus de fourrages.

Une production herbagère optimisée et moins gaspillée
Son système repose sur l’exploitation de paddocks (N.D.L.R. enclos aménagé dans une prairie) — d’une surface en moyenne comprise entre 0,8 et 1,5 hectares — délimités sur plusieurs hectares de prairies situées autour de sa stabulation. Le troupeau a été divisé en deux pour pouvoir faciliter les chargements. « L’idée est que les bêtes restent entre 1 jour et demi et 2 jours à un endroit pour favoriser véritablement la pousse de l’herbe ». Pouvant varier selon la météo et la pousse, cette gestion dynamique profite résolument à l’éleveur. « Déjà, on a réduit tous les intrants que l’on mettait sur les parcelles. Désormais, ce sont les vaches qui mangent et restituent directement avec leurs bouses les prairies. » Autre avantage et pas des moindres : la production herbagère a été optimisée et demeure nettement moins gaspillée. « Avant, on lâchait nos bêtes au mois d’avril sur une herbe très épiée et on se rendait compte que l’on gaspillait beaucoup du coup puisque les vaches triaient. » Cette technique conduit à une meilleure gestion avec un bétail qui profite, tout l’année, « d’une herbe au stade 3 feuilles très bonne sur le plan nutritif pour les ruminants mais aussi pour la repousse ».
Aujourd’hui, cette combinaison gagnante permet à l’éleveur de fortifier la végétation sans y prodiguer le moindre geste. « J’ai un planning sur le téléphone et les rotations de parcellaires avec mes deux lots de vaches permettent d’intervenir au bon moment », se réjouit le jeune éleveur. Outre ces avantages, le jeune basque tire bien d’autres réjouissances de cette pratique. « Je n’ai jamais été autant au contact de mes bêtes qu’aujourd’hui. Du coup, les vaches sont devenues beaucoup plus dociles, aussi, du fait d’être manipulées plus souvent. Et le volet agronomique de cette gestion est devenu une véritable passion », conclut, très enjoué, Hervé.

 

Découvrez en images l'exploitation et l'interview d'Hervé Berho

  

Baptiste Nouet
Par Baptiste Nouet

Crédit Photo : Baptiste Nouet

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
17003
Aimé par vous
4 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture<script src=" />
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr