aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

09/08/17 : Sécurité routière 4 personnes ont perdu la vie sur les routes lot-et-garonnaises fin juillet. La mobilisation des policiers et des gendarmes demeure à un niveau élevé et aucune tolérance ne sera admise en cas d’infractions, assure la préfecture du 47

09/08/17 : Le girondin Pierre-Ambroise Bosse, 25 ans, qui est né à l'athlétisme au club de Gujan-Mestras a remporté l'épreuve du 800 mètres aux championnats du monde de Londres en 1'44''67 ce mardi 8 août.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/08/17 | Sécheresse: Cours d'eau de Gironde interdits

    Lire

    Sécheresse oblige: la préfecture de gironde a pris un arrêté et de nouvelles mesures d’interdiction nécessaires sur la Gamage et la Bassanne en amont de la commune de Savignac. Cela s’ajoute aux mesures déjà mises en œuvre en juillet, à savoir : des restrictions sur les usages non prioritaires ainsi que l’interdiction de tous les prélèvements sur le Deyre, le Glaude, la Barbanne, la Gravouse, le ruisseau de la Grave, le Moron, le Palais (le Ratut), le ruisseau de la Virvée en amont du pont des Planquettes, le Chenal du Talais, la Jalle de Castelnau, la Jalle de Breuil, le Tursan, le Lisos, l’Andouille et le Seignal.

  • 18/08/17 | La Rochelle renforce sa sécurité

    Lire

    Afin d’améliorer la sécurité dans sa ville, le Maire de La Rochelle a sollicité dès ce vendredi le renforcement de La présence des forces de l’ordre - Police nationale et opération sentinelle - dans les lieux les plus fréquentés et en particulier autour du Vieux-Port et a pris un arrêté pour installer un nouveau dispositif anti-bélier aux abords du Vieux-Port. Sous la forme de chicanes placées sur les voies d’accès, ces équipements sont destinés à ralentir les véhicules qui arriveraient trop rapidement, tout en autorisant le passage des bus et des véhicules de secours.

  • 18/08/17 | Emploi : #Recrutemoisitupeux pour faire se rencontrer l’offre et la demande

    Lire

    Site d'offres d'emploi du Lot-et-Garonne, Emploi47.fr lance l’évènement #Recrutemoisitupeux, l’après-midi du 14 septembre, au Centre des Congrès d’Agen. C’est une rencontre directe sans CV, entre candidats et employeurs, au cours de laquelle les employeurs échangeront avec 2 ou 3 candidats en même temps pendant une durée limitée.

  • 18/08/17 | Rochefort honore La Fayette

    Lire

    C'est joliment annoncé dans ce communiqué: "tout au long de l'été, Rochefort invite La Fayette à présider l'ensemble de ses manifestations culturelles. Avec l'exposition au musée Hèbre des pièces exceptionnelles qui retracent sa vie, les conférences, les noctambulations et les nombreuses animations organisées tout l'été, c'est une toute autre ambiance qui vous attend le dernier week-end d'août. Les 26 et 27, vous serez alors plongé dans la vie de ce héros des deux mondes, vous côtoierez le siècle des Lumières et croiserez des personnages costumés dans les rues de la ville."

  • 09/08/17 | En Lot-et-Garonne, un soutien aux entreprises en difficulté

    Lire

    Pour faire face aux complexités de leurs fonctions (difficultés organisationnelles ou économiques), les chefs d'entreprise peuvent être conseillés et aidés grâce au Centre d’Information sur la Prévention des difficultés des entreprises (CIP) de Marmande - Villeneuve-sur-Lot. Ce service est gratuit et apporte un accompagnement personnalisé aux chefs d’entreprises, en l’absence de Tribunal de Commerce.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Hervé Grandeau: après le gel accompagner les drames humains

13/05/2017 | Une demi-récolte pour le vignoble girondin mais beaucoup d'exploitations gelées à 100% et une filière très touchée

Hervé Grandau

Hervé Grandeau, président de la Fédération des Grands Vins de Bordeaux qui regroupe les 25 syndicats représentatifs des appellations girondines et, lui-même, viticulteur à Tresses et Artigues était venu en voisin à O2 radio à Cenon, ce jeudi 11 mai, à l'invitation de l'émission mensuelle "Quatre médias" qui réunit aux cotés de la radio associative de la rive droite et de la métropole, le mensuel l'Echo des Collines, Aqui.fr et Aqui.Bordeaux.Métropole. L'occasion de faire le point sur la situation du vignoble girondin très touché après les épisodes de gel de deux semaines successives, dont la dernière les 26 et 27 avril a, ici et là, porté une manière de coup de grâce à des exploitations déjà affectées.

En l'attente d'un bilan qui, quinze jours après le sinistre, est encore difficile à établir précisément tant l'évolution de la vigne est incertaine et ses réactions au gel, parfois plus longues à se dessiner qu'on ne pourrait l'imaginer, les rameaux et les petits mannes que l'on croyait pouvoir sauver désséchant et tombant, l'estimation d'une demi-récolte semble se confirmer. Peut-être de l'ordre de 2,5 millions d'hectolitres pour le vignoble girondin. Des zones ont été très touchées, et parfois de façon absolue, dans l'Entre deux Mers, les côteaux de tout le secteur nord de la Gironde et les confins de la Dordogne le plus souvent productrices de Bordeaux et Bordeaux Supérieur; le plateau de Saint-Emilion lui aussi très atteint, le Pomerol à quelques 50%, le sauternais aussi notamment les parties les plus basses du vignoble, les vignes de l'appelation Loupiac et Sainte-Croix du Mont plus en s'en tirant mieux de même en Médoc que Pauillac ou Saibt-Estèphe... En réalité, il est difficile d'expliquer l'impact d'un phénomène qui dépend, non seulement, de la configuration des exploitations mais également des courants d'air qui traversent une parcelle, de la proximité de la forêt....

Au plus près des drames humains

Hervé Grandeau, dans sa mission, a souligné l'importance d'être au plus près des drames humains, si nombreux après cette catastrophe climatique dont on cherche de mémoire de vivant un précédent; en tout cas plus important que celui de 1991. Et d'insister, au-delà des mesures de court terme à mettre en oeuvre - étalement des cotisations MSA par exemple - sur la nécessité de progresser pour arriver à un niveau de propriétés assurées bien supérieur à l'actuel: 1600 sur les 6000 de Gironde. "Certes l'assurance coûte cher remarque-t-il et les franchises sont très importantes mais plus nombreux seront les assurés et plus les assurances baisseront". En effet, aujourd'hui, les assureurs compte tenu aussi des épisodes autres, de grêle par exemple, perdent de l'argent. Il faudrait selon le président de la Fédération se fixer l'objectif d'atteindre 75 à 80% d'assurés à l'horizon 2020-2025. Dans l'immédiat, face aux situations de détresse, les banques et en premier lieu le Crédit agricole vont regarder, au cas par cas, les situations avec d'autant plus d'attention qu'elles sont, elles-mêmes, fort engagées dans l'économie viti-vinicole, un exercice délicat car elles prêtent en priorité en fonction du chiffre d'affaires et des stocks.

La filière impactée

Pour autant, c'est toute la filière qui est frappée par ce gel dévastateur; le négoce qui devra composer avec une demi-récolte mais aussi toutes les activités périphériques, de l'embouteillage aux marchands de matériels; d'ores et déjà des décisions de report d'investisement ont été prises, de chômage partiel aussi. Quant à l'impact sur le marché il est, par définition, encore incertain. Cependant, après les deux belles années 2015 et 2016, ce dernier millésime étant on le sait exceptionnel en qualité , il va falloir faire preuve d'un sens aigu de l'anticipation pour décider de l'orientation à venir des prix. Ceux-ci s'étaient redressés pour les Bordeaux qui représentent plus de 50% des volumes produits et la tentation d'une hausse, pour tenir le coup, devra être maîtrisée au plus juste. La difficulté sera, notamment pour les marchés à l'export les plus forts -Etats-Unis, Chine et Hong-Kong, Japon- de ne pas perdre des marchés parfois très spécifiques et en croissance, celui du crémant par exemple Sait-on qu'aujourd'hui une bouteille sur six de Bordeaux et Bordeaux supérieur part en Chine? Autant dire que les défis à relever face à cette situation d'une grande gravité sont considérables, ce dont Hervé Grandeau souligne, tout en affichant à la fois la solidarité du responsable professionnel et le vécu compliqué du viticulteur en première ligne.

A écouter sur 02 radio, 91,3, lundi 15 mai à 16 h et mercredi 17 à 9h.

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
9605
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr