Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/06/18 | Thalys : de nouvelles lignes au départ de Bordeaux

    Lire

    C'est la compagnie ferroviaire Thalys qui l'a annoncé directement ce mardi 19 juin : un aller-retour par semaine, sans arrêt, entre Bordeaux et Bruxelles tous les samedi sera proposé à partir du mois de juin 2019. Deux autres allers-retours quotidiens ont aussi été annoncés à des échéances plus courtes. À compter d'avril 2019, vous pourrez donc voyager en Thalys au départ de Bordeaux vers Amsterdam, Rotterdam, Anvers, Bruxelles, Roissy et Marne-la-Vallée. Enfin, Thalys a annoncer la révision de ses 26 rames à horizon 2022.

  • 19/06/18 | L'hôtel de ville de La Rochelle renaît de ses cendres

    Lire

    Cinq ans après l'incendie qui l'a ravagé, l'hôtel de ville retrouve ses couleurs. Sa toute nouvelle toiture, couverte d'une bâche, sera découverte devant le grand public de 13h à 17h, le jeudi 21 juin. Plusieurs animations musicales sont prévues durant l'opération, dont 70 coquelicots géants et chantants dès la place de la Caille. Une fois le toit de l’Hôtel de Ville et ses ardoises visibles, resteront les arceaux métalliques du chapiteau qui seront retirés jusqu’au 15 août.

  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Hervé Grandeau: après le gel accompagner les drames humains

13/05/2017 | Une demi-récolte pour le vignoble girondin mais beaucoup d'exploitations gelées à 100% et une filière très touchée

Hervé Grandau

Hervé Grandeau, président de la Fédération des Grands Vins de Bordeaux qui regroupe les 25 syndicats représentatifs des appellations girondines et, lui-même, viticulteur à Tresses et Artigues était venu en voisin à O2 radio à Cenon, ce jeudi 11 mai, à l'invitation de l'émission mensuelle "Quatre médias" qui réunit aux cotés de la radio associative de la rive droite et de la métropole, le mensuel l'Echo des Collines, Aqui.fr et Aqui.Bordeaux.Métropole. L'occasion de faire le point sur la situation du vignoble girondin très touché après les épisodes de gel de deux semaines successives, dont la dernière les 26 et 27 avril a, ici et là, porté une manière de coup de grâce à des exploitations déjà affectées.

En l'attente d'un bilan qui, quinze jours après le sinistre, est encore difficile à établir précisément tant l'évolution de la vigne est incertaine et ses réactions au gel, parfois plus longues à se dessiner qu'on ne pourrait l'imaginer, les rameaux et les petits mannes que l'on croyait pouvoir sauver désséchant et tombant, l'estimation d'une demi-récolte semble se confirmer. Peut-être de l'ordre de 2,5 millions d'hectolitres pour le vignoble girondin. Des zones ont été très touchées, et parfois de façon absolue, dans l'Entre deux Mers, les côteaux de tout le secteur nord de la Gironde et les confins de la Dordogne le plus souvent productrices de Bordeaux et Bordeaux Supérieur; le plateau de Saint-Emilion lui aussi très atteint, le Pomerol à quelques 50%, le sauternais aussi notamment les parties les plus basses du vignoble, les vignes de l'appelation Loupiac et Sainte-Croix du Mont plus en s'en tirant mieux de même en Médoc que Pauillac ou Saibt-Estèphe... En réalité, il est difficile d'expliquer l'impact d'un phénomène qui dépend, non seulement, de la configuration des exploitations mais également des courants d'air qui traversent une parcelle, de la proximité de la forêt....

Au plus près des drames humains

Hervé Grandeau, dans sa mission, a souligné l'importance d'être au plus près des drames humains, si nombreux après cette catastrophe climatique dont on cherche de mémoire de vivant un précédent; en tout cas plus important que celui de 1991. Et d'insister, au-delà des mesures de court terme à mettre en oeuvre - étalement des cotisations MSA par exemple - sur la nécessité de progresser pour arriver à un niveau de propriétés assurées bien supérieur à l'actuel: 1600 sur les 6000 de Gironde. "Certes l'assurance coûte cher remarque-t-il et les franchises sont très importantes mais plus nombreux seront les assurés et plus les assurances baisseront". En effet, aujourd'hui, les assureurs compte tenu aussi des épisodes autres, de grêle par exemple, perdent de l'argent. Il faudrait selon le président de la Fédération se fixer l'objectif d'atteindre 75 à 80% d'assurés à l'horizon 2020-2025. Dans l'immédiat, face aux situations de détresse, les banques et en premier lieu le Crédit agricole vont regarder, au cas par cas, les situations avec d'autant plus d'attention qu'elles sont, elles-mêmes, fort engagées dans l'économie viti-vinicole, un exercice délicat car elles prêtent en priorité en fonction du chiffre d'affaires et des stocks.

La filière impactée

Pour autant, c'est toute la filière qui est frappée par ce gel dévastateur; le négoce qui devra composer avec une demi-récolte mais aussi toutes les activités périphériques, de l'embouteillage aux marchands de matériels; d'ores et déjà des décisions de report d'investisement ont été prises, de chômage partiel aussi. Quant à l'impact sur le marché il est, par définition, encore incertain. Cependant, après les deux belles années 2015 et 2016, ce dernier millésime étant on le sait exceptionnel en qualité , il va falloir faire preuve d'un sens aigu de l'anticipation pour décider de l'orientation à venir des prix. Ceux-ci s'étaient redressés pour les Bordeaux qui représentent plus de 50% des volumes produits et la tentation d'une hausse, pour tenir le coup, devra être maîtrisée au plus juste. La difficulté sera, notamment pour les marchés à l'export les plus forts -Etats-Unis, Chine et Hong-Kong, Japon- de ne pas perdre des marchés parfois très spécifiques et en croissance, celui du crémant par exemple Sait-on qu'aujourd'hui une bouteille sur six de Bordeaux et Bordeaux supérieur part en Chine? Autant dire que les défis à relever face à cette situation d'une grande gravité sont considérables, ce dont Hervé Grandeau souligne, tout en affichant à la fois la solidarité du responsable professionnel et le vécu compliqué du viticulteur en première ligne.

A écouter sur 02 radio, 91,3, lundi 15 mai à 16 h et mercredi 17 à 9h.

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
40946
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr