aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alain Rousset:"je l'ai demandée depuis longtemps" après l'annonce de M.Valls qu'à compter du 1er janvier 2018, les régions au lieu de la DGF bénéficieront d'une "fraction de TVA dont l’effet dynamique garantira et pérennisera leurs moyens d’actions"

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/09/16 | Fête des voisins à Cenon le 6 octobre

    Lire

    Fidaquitaine, cabinet d'expertise comptable organise lee 6 octobre la 3ème édition de la «Fête des Voisins du Travail » à Cenon (33). Son principe, basé sur la rencontre et l’échange professionnel, réunit salariés et chefs d'entreprises situés à proximité autour d’un midi festif. Cette année, la Ville présentera le portail des commerçants , qui recense les commerçants et artisans exerçant dans la commune en quelques clics! Les inscriptions pour les commandes des menus sont ouvertes jusqu'au 04 octobre. Rens: Fidaquitaine (Rémi Houbion, responsable marketing) au 05 56 40 54 74

  • 30/09/16 | Salon Horizon Vert, les 1er et 2 octobre au Parc des expos de Villeneuve/Lot

    Lire

    Ce rendez-vous dédié à l'écologie fait la part belle cette année à la biodiversité dans tous ses aspects. L'occasion de découvrir, à travers conférences, ateliers et autres animations, quelques exemples de tout ce qui peut être fait au quotidien pour protéger la biodiversité. L'inauguration se déroulera le samedi 1er octobre à 11h. Ce salon est ouvert de 10h à 19h, et le samedi jusqu'à 23h pour l'espace restauration/spectacle. Tarifs : 2,50 €/adulte - Gratuit pour les moins de 20 ans.

  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Le préfet de région s'en va aux champs

16/07/2014 | Michel Delpuech a été invité à Lestelle-Bétharram par la FRSEA. Un contact sans langue de bois

Le préfet de région, accompagné du préfet des Pyrénées-Atlantiques ainsi que des directeurs régionaux de l'agriculture et de l'environnement a été accueilli par la FRSEA chez un producteur laitier

La protection de l’environnement pèse de plus en plus dans les règlementations imposées aux agriculteurs. « La société le demande » explique l’État. Les intéressés, eux, conviennent de la nécessité de préserver l’espace naturel. Mais ils regrettent que cette considération pèse désormais plus que les sujets agronomiques dans les discussions engagées avec les pouvoirs publics. Ce constat a été fait en Béarn lors d’une rencontre organisée par le conseil d'administration de la FRSEA avec le préfet de la région Aquitaine. Même si, de part et d’autre, on se félicite de la qualité du dialogue.

On ne discute jamais aussi bien d’agriculture que sur le terrain. La réunion présidée par Henri Bies-Péré, le président de la FRSEA, a donc été organisée dans la ferme que Clément Aubies, un producteur laitier, gère à Lestelle-Betharram .

Celle-ci se trouve en zone vulnérable. Et c’est de cette caractéristique que l’on a commencé à parler. La FRSEA déplore en effet que les zonages définis par les services de l’Etat dans le cadre du 5e Programme d’Actions Régional  n’aient pas tenus compte de l’avis de la profession. En prime, ajoute-t-elle, aucune réponse n’a été apportée sur les délais de mise aux normes des élevages impactés, et sur les moyens financiers permettant d’accompagner les producteurs.

Zones vulnérables : une explication est nécessaire« Nous sommes allés le plus loin possible. Des choses ont été acceptées, car elles étaient dans les normes. D’autres  ont été refusées» a expliqué Michel Delpuech. Comme le souhaite la FRSEA, un document de huit pages sera toutefois adressé à chaque agriculteur pour expliquer les choix faits en matière de zonage, et les mesures qui les accompagnent. Dans le même esprit, des mesures (cartographie, définition de l’entretien) seront prises par l’administration pour gommer le manque de clarté que les agriculteurs reprochent à la classification des cours d’eau.

Les lourdeurs administratives épingléesA Lestelle-Bétharram, il a également beaucoup été question de « lourdeur administrative ». Que ce soit en matière de ressource en eau – un sujet essentiel car le cinquième des surfaces agricoles d’Aquitaine bénéficie de l’irrigation – comme dans d’autres domaines. Une critique à laquelle Michel Delpuech oppose la nécessité dans laquelle se trouvent les fonctionnaires de mettre en œuvre des normes, et de veiller à leur application. Ce qui ne les empêche pas d’être à l’écoute. « Pour certains dossiers, il faut du temps. Par exemple lorsqu’il s’agit de corriger des dossiers PAC, suite à des erreurs de logiciel. Alors, on continue à verser sur les bases antérieures, avant de corriger par la suite. »

Ces couacs n’ont rien d’anodin. En Dordogne, sur 6 330 dossiers PAC déposés en mai dernier, 80% font apparaître au moins une anomalie bloquante, constate la FRSEA.

Ces vautours qui provoquent la colèreDéfrichement des zones boisées, allègement des charges imposées aux jeunes agriculteurs qui s’installent… Les sujets de discussion n’ont pas manqué à Lestelle-Bétharram. Y compris ceux qui font voir rouge, telles les attaques commises par les vautours sur le bétail. 

Ségolène Royal va être accueillie samedi dans les Pyrénées. Elle risque d’entendre parler du pays, prévient le président de la FRSEA. Avant de souhaiter que des prélèvements soient autorisés pour réduire une population de vautours passée désormais de l’état d’animal menacé à celui d’animal inquiétant.

Dans un tout autre domaine, il a également été question de la tuberculose bovine. Cette maladie touche actuellement la Dordogne et les Pyrénées-Atlantiques. Les  agriculteurs souhaitent que l’abattage dérogataire, qui permet l’abattage sélectif, soit soutenu. Mais aussi  que l’administration, qui impose aux éleveurs de jeter le lait de vaches non négatives, indemnise cette production perdue. Afin de mieux contrôler l’influence de la faune sauvage sur la maladie, la FRSEA réclame par ailleurs un classement du blaireau en espèce nuisible.

Lait : un mieux sur les prix, mais les charges pèsentDifficile de même de ne pas parler d'assurances dans une région marquée par de nombreux incidents climatiques, ni de production laitière là où la vache est reine.  En 2013, la hausse de 24% du prix du lait a été la bienvenue reconnait-on. Mais l’augmentation des charges et du prix des intrants pénalisent le revenu des exploitations entre lesquelles « de fortes disparités existent ».

L’année 2015 verra pour sa part la fin des quotas et la mise en place des nouveaux soutiens financiers prévus par la PAC. Cela amènera  2500  exploitations aquitaines, dont 350 en montagne, à bénéficier d’une aide à la vache laitière, qui remplacera désormais l’aide au litre. Un fonds de modernisation de 200 millions d’euros tourné vers l’élevage est par ailleurs prévu pour assurer la compétitivité des exploitations.

 La FRSEA rappelle enfin qu'une charte a été signée sur le bassin Sud-Ouest par les agriculteurs, les coopératives, les industriels, l’interprofession et l’Etat afin assurer l’avenir de la filière. Des efforts restent toutefois à faire. C'est du moins ce que Clément Aubies estime, vu de sa ferme. Car, explique-t-il, il est difficile pour un agriculteur de prévoir des investissements lorsque celui-ci ignore à quel prix le lait lui sera payé le mois prochain. En d’autres termes, avancer avec un bandeau sur les yeux.

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
2460
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr