aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Innov'action: l'innovation pour une irrigation zen

14/07/2015 | L'irrigation était au coeur l'opération Innov'action du 25 juin dernier. Au programme: brise-jet intelligent, télégestion et contrôle des déports causés par le vent.

Canon d'irrigation équipé du "gun corner" en démonstration à Aire-sur-l'Adour dans le cadre des Innov'actions

Si elle est une garantie pour un meilleur rendement des cultures, surtout en ces temps de sécheresse de longue durée, l'irrigation n'est pas sans contraintes ni coût pour les exploitants. C'est justement dans le but de réduire ces contraintes, sans perdre de vue les objectifs de rendements, que l'innovation en agriculture prend toute sa place. Exemple donc, en irrigation avec le développement de divers équipements, dont la présentation a eu lieu sur l'exploitation de Jean-Pierre Saint-Pé à Aire-sur-l'Adour, dans le cadre des opérations Innov'action,. L'hôte de la journée a notamment opté pour l'installation d'un brise jet sur ses enrouleurs : un choix qu'il ne regrette pas !

La canicule n’avait pas encore été déclenchée, mais, le 25 juin dernier, à Aire-sur-l’Adour, le soleil tapait déjà (très) fort sur la parcelle de maïs où s’est tenue l’Innov'action spéciale irrigation organisée par la Chambre d’agriculture des Landes. Une parcelle encerclée d’une part par l’autoroute Bordeaux-Pau, d’autre part par la déviation d’Aire-sur-l’Adour. Autant dire deux axes à grande circulation où l’interdiction d’arrosage au-delà des parcelles, même accidentel est plus que jamais de mise. Un apport d’eau en bord de parcelle qu’il s’agit donc de contrôler tant pour des questions de sécurité routière que de moindre gaspillage pour l’agriculteur. Une maîtrise pas si simple avec des canons à eau classiques, qui oblige soit à « sacrifier » ces bordures, soit à des déplacements complexes, et chronophages de l’enrouleur, pour tenter d’éviter au mieux d’arroser les routes ou les cultures voisines.

Développer la notoriété du systèmeLa solution présentée ce 25 juin, le « Gun corner » commercialisé par l’entreprise lot-et-garonnaise Di Palma Irrigation, permet ce contrôle aux bordures, par l’ajout d’un kit adaptable sur la plupart des canons à eau du marché, explique Julien Rabe, conseiller gestion de l’eau de la Chambre d’Agriculture des Landes. Il s’agit d’un brise-jet qui, une fois réglé, permet de limiter la portée du canon le long d’une route, ou d’une culture voisine, tout en accélérant son rythme de rotation pour éviter les surplus d’eau sur cette surface, par définition plus concentrée. Un investissement d’environ 1500 € par dispositif que Jean-Pierre Saint-Pé ne regrette pas, et qui séduit les agriculteurs venus assister à la démonstration.
Il faut dire que celui qui les accueille se fait un plaisir de témoigner de l’utilité du matériel et du moindre souci qu’il permet. « Une fois qu’on a pris en main le matériel, c’est assez facile à utiliser, et ça permet vraiment de gagner du temps, une trentaine de minutes entre le début et la fin de position. Et au total, j’économise une dizaine de millimètres d’eau par hectare, ce qui n’est pas négligeable sur un quota de 1800 m3/ha. Et la répartition de l’eau est bien homogène » assure-t-il. En 2014, il a donc équipé 2 de ses 3 canons de ce brise-jet intelligent, avec une aide financière de 40 % sur son investissement, dans le cadre du programme PCAE-AREA financé par l’Union européenne, la Région aquitaine et le Conseil départemental des Landes. Un autre argument d’intérêt pour ses visiteurs d’un jour, bluffés par la démonstration du matériel. Si « dans les Landes, une centaine d’agriculteurs irrigants est déjà équipée de ce matériel, la volonté de la Chambre d’agriculture est bien de développer la notoriété de ce système économe en temps et en eau au plus grand nombre », confirme le conseiller de la chambre d’agriculture.

Le kit Wind control de l'entreprise Di Palma adapté sur un canon d'irrigation

Système automatisé et télégestion par téléphoneLors de cette journée aturine, l’Innov'action du jour a également permis de faire connaître aux professionnels présents un autre kit (le « wind control ») créé par la même société, qui cette fois, permet de diminuer l’impact du vent lors des tours d’irrigation. Grâce à un système automatisé de mesure de la vitesse du vent, le « wind control » modifie l’inclinaison du canon, permettant ainsi de réduire les déports d’eau. « Avec un vent de 14 km/h et sans système de compensation, seuls 66 % de l’arrosage est efficace, avec le kit wind control, la pluviométrie atteint 93 % de son objectif », assure le commercial de la marque. Un investissement de 1200 €, mais qui n’est pas encore adaptable à l’ensemble des marques de canons, « même si les plus communs, peuvent en être équipés » assure-t-il.
Enfin, troisième innovation présentée : la télégestion à distance des stations de pompage par téléphone. Plus besoin de se déplacer pour allumer ou éteindre le moteur ou être informé du bon fonctionnement de la pompe. Là encore c’est du temps de gagner pour l’agriculteur assure, Vincent Lassalle, inventeur du système et lui-même agriculteur à Toulouzette dans les Landes.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
4970
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr