Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Innov'action: l'innovation pour une irrigation zen

14/07/2015 | L'irrigation était au coeur l'opération Innov'action du 25 juin dernier. Au programme: brise-jet intelligent, télégestion et contrôle des déports causés par le vent.

Canon d'irrigation équipé du "gun corner" en démonstration à Aire-sur-l'Adour dans le cadre des Innov'actions

Si elle est une garantie pour un meilleur rendement des cultures, surtout en ces temps de sécheresse de longue durée, l'irrigation n'est pas sans contraintes ni coût pour les exploitants. C'est justement dans le but de réduire ces contraintes, sans perdre de vue les objectifs de rendements, que l'innovation en agriculture prend toute sa place. Exemple donc, en irrigation avec le développement de divers équipements, dont la présentation a eu lieu sur l'exploitation de Jean-Pierre Saint-Pé à Aire-sur-l'Adour, dans le cadre des opérations Innov'action,. L'hôte de la journée a notamment opté pour l'installation d'un brise jet sur ses enrouleurs : un choix qu'il ne regrette pas !

La canicule n’avait pas encore été déclenchée, mais, le 25 juin dernier, à Aire-sur-l’Adour, le soleil tapait déjà (très) fort sur la parcelle de maïs où s’est tenue l’Innov'action spéciale irrigation organisée par la Chambre d’agriculture des Landes. Une parcelle encerclée d’une part par l’autoroute Bordeaux-Pau, d’autre part par la déviation d’Aire-sur-l’Adour. Autant dire deux axes à grande circulation où l’interdiction d’arrosage au-delà des parcelles, même accidentel est plus que jamais de mise. Un apport d’eau en bord de parcelle qu’il s’agit donc de contrôler tant pour des questions de sécurité routière que de moindre gaspillage pour l’agriculteur. Une maîtrise pas si simple avec des canons à eau classiques, qui oblige soit à « sacrifier » ces bordures, soit à des déplacements complexes, et chronophages de l’enrouleur, pour tenter d’éviter au mieux d’arroser les routes ou les cultures voisines.

Développer la notoriété du systèmeLa solution présentée ce 25 juin, le « Gun corner » commercialisé par l’entreprise lot-et-garonnaise Di Palma Irrigation, permet ce contrôle aux bordures, par l’ajout d’un kit adaptable sur la plupart des canons à eau du marché, explique Julien Rabe, conseiller gestion de l’eau de la Chambre d’Agriculture des Landes. Il s’agit d’un brise-jet qui, une fois réglé, permet de limiter la portée du canon le long d’une route, ou d’une culture voisine, tout en accélérant son rythme de rotation pour éviter les surplus d’eau sur cette surface, par définition plus concentrée. Un investissement d’environ 1500 € par dispositif que Jean-Pierre Saint-Pé ne regrette pas, et qui séduit les agriculteurs venus assister à la démonstration.
Il faut dire que celui qui les accueille se fait un plaisir de témoigner de l’utilité du matériel et du moindre souci qu’il permet. « Une fois qu’on a pris en main le matériel, c’est assez facile à utiliser, et ça permet vraiment de gagner du temps, une trentaine de minutes entre le début et la fin de position. Et au total, j’économise une dizaine de millimètres d’eau par hectare, ce qui n’est pas négligeable sur un quota de 1800 m3/ha. Et la répartition de l’eau est bien homogène » assure-t-il. En 2014, il a donc équipé 2 de ses 3 canons de ce brise-jet intelligent, avec une aide financière de 40 % sur son investissement, dans le cadre du programme PCAE-AREA financé par l’Union européenne, la Région aquitaine et le Conseil départemental des Landes. Un autre argument d’intérêt pour ses visiteurs d’un jour, bluffés par la démonstration du matériel. Si « dans les Landes, une centaine d’agriculteurs irrigants est déjà équipée de ce matériel, la volonté de la Chambre d’agriculture est bien de développer la notoriété de ce système économe en temps et en eau au plus grand nombre », confirme le conseiller de la chambre d’agriculture.

Le kit Wind control de l'entreprise Di Palma adapté sur un canon d'irrigation

Système automatisé et télégestion par téléphoneLors de cette journée aturine, l’Innov'action du jour a également permis de faire connaître aux professionnels présents un autre kit (le « wind control ») créé par la même société, qui cette fois, permet de diminuer l’impact du vent lors des tours d’irrigation. Grâce à un système automatisé de mesure de la vitesse du vent, le « wind control » modifie l’inclinaison du canon, permettant ainsi de réduire les déports d’eau. « Avec un vent de 14 km/h et sans système de compensation, seuls 66 % de l’arrosage est efficace, avec le kit wind control, la pluviométrie atteint 93 % de son objectif », assure le commercial de la marque. Un investissement de 1200 €, mais qui n’est pas encore adaptable à l’ensemble des marques de canons, « même si les plus communs, peuvent en être équipés » assure-t-il.
Enfin, troisième innovation présentée : la télégestion à distance des stations de pompage par téléphone. Plus besoin de se déplacer pour allumer ou éteindre le moteur ou être informé du bon fonctionnement de la pompe. Là encore c’est du temps de gagner pour l’agriculteur assure, Vincent Lassalle, inventeur du système et lui-même agriculteur à Toulouzette dans les Landes.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
8396
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
agriculteurs Mercosur Agriculture | 21/02/2018

Les agriculteurs manifestent à Bordeaux

En bas à gauche, le président de la FD cuma de la Dordogne Jean François Gazard Maurel entouré de son vice président et de son trésorier Agriculture | 20/02/2018

La FD cuma de la Dordogne choisit l'humour pour prévenir le suicide des agriculteurs

filière laitière département 2018 Agriculture | 15/02/2018

La filière laitière fait le point en Gironde

Francis Massé, président de la Fondation Pour une Agriculture Durable entouré des lauréats Agriculture | 14/02/2018

Prix de l'agriculture durable: les candidatures sont ouvertes !

Alain Rousset, Président du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine en visite au Salon régional de l'agriculture 2016 Agriculture | 12/02/2018

Zones défavorisées et réforme de l'apprentissage, la Région s'inquiète pour ses agriculteurs

Assemblée générale Euralis du 9 février 2017, table ronde sur le thème de la révolution numérique Agriculture | 09/02/2018

L'agriculture face à la grande inconnue de l'ère numérique

Les agriculteurs des Pyrénées-Atlantiques, devant la Chambre d'agricutlure de Pau, mobilisés contre la réforme des zones défavorisées Agriculture | 08/02/2018

Zones défavorisées: les agriculteurs des Pyrénées-Atlantiques montent au créneau

Sarah Sous et Emilie Moureu, deux jeunes agricultrices récemment installées dans les Landes sur la commune de Saint-Yaguen Agriculture | 08/02/2018

Quand la partition de propriété multiplie les opportunités agricoles et forestières

Rencontres Viticoles d'Aquitaine 2018 Agriculture | 01/02/2018

Rencontres Viticoles d'Aquitaine: la chasse aux intrants est ouverte, de la vigne à la vinification

Les représentants de la filière volaille au côté de Frédéric Piron de la DDSCP Agriculture | 26/01/2018

Un plan pour mieux anticiper l'influenza aviaire

14ème Comité de pilotage ''regroupement petite propriété'' le 23 janvier 2018 au Domaine d'Ognoas à Arthez-d'Armagnac Agriculture | 24/01/2018

Forêt landaise : Le regroupement des petites propriétés post Klaus, une dynamique à entretenir

Vache Prim'holstein SAA 2015 Agriculture | 17/01/2018

Compétitivité des coopératives agroalimentaires: l'Europe s'en mêle

Vignes dans le bordelais Agriculture | 15/01/2018

La région et ses partenaires viticoles "accélèrent" autour de la viticulture durable

Paysans Remarquables couv Agriculture | 14/01/2018

« Paysans remarquables », une plongée dans l’agriculture bio

Dominique Graciet, Président de la Chambre d'agriculture Nouvelle-Aquitane, le 10 janvier 2018 : ''il faut que l'agriculture se transforme!'' Agriculture | 11/01/2018

Dominique Graciet, Président de la Chambre d'agriculture Nouvelle-Aquitane: "il faut que l'agriculture se transforme!"