aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Vu du Lot-et-Garonne: Inquiétude des agriculteurs bio, un Programme Ambition bio 2017 pour réponse

21/04/2015 | Le ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll se veut rassurant en réaffirmant son attachement personnel et politique au développement de la bio...

Harm Van der Horst Vergers Goutte d'or

En mars dernier, les agriculteurs biologiques se mobilisaient contre l'arrêté du 7 mars qui prévoyait une baisse de 25% sur les aides au maintien pour 2014. Suite à cela, le ministre de l'agriculture, Stéphane Le Foll, assurait le déblocage de moyens complémentaires pour cette agriculture. Malgré tout la profession reste inquiète. Elle demande plus de visibilité, notamment au sujet de la régionalisation de ces aides. Elle a eu l'occasion de le faire les 8 et 9 avril derniers à Dunkerque lors de l'assemblée générale de la FNAB, la fédération nationale d'agriculture biologique, face à ce même ministre...

En juillet prochain, Yves Guibert, agriculteur bio implanté à Saint-Léon en Lot-et-Garonne, rendra son tablier et prendra sa retraite. Cela ne l'empêche pas aujourd'hui d'être inquiet. « Inquiet sur l'avenir de la profession, des aides et de la régionalisation. » Vice-président d'Agrobio47 et administrateur de Bio d'Aquitaine encore pour quelques jours, cet homme de la terre est soucieux. « Habituellement, les aides au maintien sont versées en décembre. Cette année, les agriculteurs bio ont perçu 50% de ces aides en décembre ! » Suite à la mobilisation du 17 mars, Stéphane Le Foll a accordé 25% en mars et a assuré verser les 25% restant cet été. « Les agriculteurs ont réussi pour cette année à percevoir cette aide, mais qu'en sera-t-il pour les années à venir, s'interroge Yves Guibert. La profession a besoin de visibilité ! Et ce doute sur les futures aides au maintien ne vont pas inciter les agriculteurs à produire en bio », assure-t-il. Le ministre de l'agriculture a expliqué à ce sujet lors de l'AG de la FNAB que « le soutien aux agriculteurs bio existants doit être également réaffirmé partout dans le cadre d’aides « maintien » négociées, notamment par la dégressivité et l’activation d’autres mesures agri-environnementales. » Autre inquiétude : la régionalisation des aides Yves Guibert le certifie, « la filière bio n'est pas contre cette régionalisation sur le principe », mais elle se pose des questions. « En effet, que signifie concrètement régionaliser les aides ? Seront-elles prioritaires par rapport à d'autres ? Pour quelle répartition ? Et n'existera-t-il pas une disparité selon les régions ? » Concernant ces aides, et notamment les aides à la conversion, Stéphane Le Foll a invité les régions à aller plus loin encore dans les zones de faible pourcentage de leur surface agricole utile, en particulier dans les zones céréalières. La filière bio, elle, est favorable à un plafonnement des aides pour éviter que se multiplier le nombre d'agriculteurs en reconversion à quelques années de la retraite. « Ces agriculteurs pourraient toucher l'aide au maintien plus une prime à la reconversion. Grâce à un plafonnement, ces abus pourraient être contrôlés », explique Yves Guibert. Un Programme Ambition bio 2017 pour aider la profession Ce Programme prévoit le doublement de surface bio d'ici à 2017 (soit 6 à 7% de terres agricoles bio). Une surface nettement revue à la baisse, puisque le grenelle de l'environnement prévoyait 12% de surface bio en 2012 et 20% en 2020, « c'était vraiment de la com' ! Nous n'y avons jamais cru, car nous connaissons les courbes de croissance. » Lors de l'assemblée générale de la FNAB, Stéphane Le Foll a annoncé une réunion du comité national de pilotage du Programme Ambition bio 2017 en septembre pour faire le point sur les besoins budgétaires après les déclarations d’engagements des producteurs pour 2015 et les années suivantes. Il a enfin appelé à la généralisation de « pôles de conversion bio » dans les régions pour créer de la synergie entre les réseaux d’accompagnement agricoles dans le cadre des objectifs du Programme Ambition bio 2017.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Vergers de Goutte d'or

Partager sur Facebook
Vu par vous
664
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr