Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/01/19 : Dans le cadre du dispositif "Permis de Jardiner" et à l'initiative du collectif Pau Sud, la rue Jacques Terrier sera revégétalisée. La Maison du Jardinier organise le 18 janvier de 14h à 17h une après-midi de plantation participatif.

15/01/19 : le Préfet de la Dordogne a désigné le sous-préfet de Nontron, Frédéric Roussel, référent départemental pour le grand débat national. Il est joignable à l'adresse : pref-granddebat@dordogne.gouv.fr. Plus d'infos : www.granddebat.fr

15/01/19 : Solène Ndama, licenciée au Bordeaux Athlé commence bien la saison. La jeune athlète bordelaise (20ans) réalise la meilleure performance mondiale de la saison au pentathlon (5 épreuves) en salle à Clermont-Ferrand.

14/01/19 : Didier Lallement, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la Gironde, a nommé Thierry Suquet, secrétaire général de la préfecture de la Gironde, comme référent pour le Grand Débat National en Gironde.

13/01/19 : Emmanuel Macron dans sa lettre aux Français: Faut-il reconnaître le vote blanc? Faut-il rendre le vote obligatoire? Quelle est la bonne dose de proportionnelle aux élections législatives pour une représentation plus juste de tous les projets politiques

12/01/19 : GJ.La préfecture de Gironde a fait le point suivant à 19h45: 6000 manifestants, 35 interpellations, pas de blessé du côté des forces de l'ordre, des vitrines et du mobiliers urbains dégradés ainsi que des poubelles brûlées.Dernières dispersions en cours"

11/01/19 : Manifestations du samedi 12 janvier. Alain Juppé, maire de Bordeaux, en accord avec le Préfet, a décidé de fermer les lieux publics. L'opération de parking gratuit sur la place des Quinconces est reconduite ce dimanche 13 janvier.

10/01/19 : Avec 6,8 millions de passagers et + 9,3% de hausse de trafic, l'Aéroport de Bordeaux conclut une 9ème année de croissance consécutive. En gagnant 576.000 voyageurs supplémentaires, 2018 représente la meilleure année sur la plateforme bordelaise.

10/01/19 : Pour la période des soldes, le réseau des bus de l'agglomération d'Agen fait voyager en illimité sur l’Agglo pour 1,20€ (au lieu de 2,50€). Offre valable les samedis 12, 19 et 26 janvier 2019.

10/01/19 : Fermeture du Pont d'Aquitaine dans les deux sens de circulation en raison de travaux, du jeudi 10 janv 21h au vendredi 11 janv à 6h. Des déviations seront mises en place par la rocade intérieure et la rocade extérieure, via le pont F. Mitterrand.

09/01/19 : Bernard Giraudel, patron charismatique du Vieux Logis, le restaurant étoilé de Trémolat en Dordogne, est décédé ce mercredi. Il a trouvé la mort sur les routes de Dordogne, à l'âge de 93 ans. Il a fait un arrêt cardiaque au volant de sa voiture.

09/01/19 : Un incendie volontaire a été découvert ce matin à la sous-préfecture de Lesparre-Médoc. Aucune victime n'est à déplorer mais les dégâts ne permettent pas l'ouverture des services au public ce matin.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/01/19 | 14ème salon du livre ancien le 20 janvier à Bordeaux

    Lire

    L’ALAM (Association Les Amis du Livre ancien et moderne) et le SNBB (Syndicat national des Bouquinistes et des Brocanteurs) organisent, le dimanche 20 janvier de 10h à 19h, son traditionnel Salon du livre ancien, salle capitulaire de la cour Marly, à Bordeaux. Collectionneurs, chineurs, bibliophiles, amateurs, promeneurs, curieux, jeunes et moins jeunes sont attendus pour découvrir des éditions rares, BD anciennes, cartonnages des romans de Jules Verne, vieux papiers, gravures, etc…

  • 15/01/19 | Nuit de la lecture 2019 à Pessac et Libourne

    Lire

    Les villes de Pessac et Libourne proposent une soirée autour de la lecture le samedi 19 janvier à partir de 18 h 00. Cet événement participatif invite les habitants et les acteurs associatifs ou institutionnels à partager des lectures sélectionnées dans la langue de leur choix. Les textes seront lus dans leur langue d'origine, puis en français. Animations gratuites et entrée libre. Pessac : bibliothèque Pablo Neruda, 16bis allée des Mimosas. Libourne : médiathèque Condorcet, place des Recollets.

  • 15/01/19 | Le Salon des Voyages de Poitiers pour choisir vos vacances

    Lire

    Le 19 janvier, l’aéroport de Poitiers-Biard accueille en partenariat avec le département de la Vienne et Grand Poitiers le Salon des Voyages. L’occasion de découvrir les nouvelles destinations proposées par le tour-opérateur Top of Travel mais aussi les nombreuses animations. Vous pourrez par ex essayer un simulateur de vol à voile sur le stand du département et voyager dans le temps avec l’application 3D Poitiers Evolution grâce à un casque de réalité virtuelle sur le stand de Grand Poitiers.

  • 15/01/19 | Emploi : +0,2 % en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    L’URSSAF vient de publier les chiffres du 3e trimestre 2018 pour la Nouvelle-Aquitaine. Malgré une croissance ralentie pour le deuxième trimestre consécutif, 2 500 emplois ont été créés sur la période, pour une progression de 0,2 %. Le principal bassin d’emploi demeure la Gironde, avec 0,6 % d’emplois supplémentaires. Sur l’année, l’augmentation d’emplois néo-aquitains (1,4 %) reste supérieure au chiffre national (1,1 %).

  • 14/01/19 | Dassault Mérignac conforté par le programme Rafale 4

    Lire

    Réaction d'Alain Anziani, maire de Mérignac vice-président de la métropole, à l'annonce faite à Dassault Mérignac, en présence d'Eric Trappier son président, par la ministre des Armées, Florence Parly, d'un nouveau programme Rafale 4 : « Cette modernisation du Rafale confortera les activités de Dassault qui emploie à Mérignac 1400 personnes mais aussi celle des sous-traitants, soit au total 5.000 salariés ; elle renforce notre industrie aéronautique dans le monde. » Le site de Mérignac va du coup se développer avec un nouveau hangar.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques: un bilan et des mesures

01/08/2018 | Les partenaires agricoles l'administration et les collectivités locales ont fait le point sur les conséquences des récentes intempéries subies dans le département.

Jeunes plants de maïs couchés et arrachés suite à l'innondation de la parcelle, lors des intempéries du mois de juin 2018 dans les Pyrénées-Atlantiques

La Chambre d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques a organisé ce mercredi 1er août une cellule de crise suite aux intempéries répétées subies par les agriculteurs du département. Autour de la table : la Direction Départementale des Territoires et de la Mer, la MSA, les banques et assureurs, les coopératives et groupements de producteurs, la Direction Départementale des Finances Publiques, l'ADELFA, ou encore l'Association des Maires. L'occasion notamment de présenter les résultats d'une enquête envoyée par la Chambre d'agriculture 64 à 7500 agriculteurs sur les sinistres subis, ainsi que de revenir sur les mesures d'accompagnement proposées par les partenaires à court et moyen termes.

Suite aux intempéries de ce premier semestre 2018, dont dernièrement les violents orages et pluies qui ont frappé les Pyrénées-Atlantiques au mois de juin, plus de 100 communes du département ont demandé la reconnaissance de calamités et catastrophe naturelle. Un chiffre qui démontre le large périmètre concerné, tout comme le confirme l'analyse des 1500 questionnaires agriculteurs (sur 7500 envoyée) retournés à la Chambre d'agriculture. Ceux-ci avaient en effet pour vocation de permette l'évaluation des sinistres subis par les professionnels agricoles.

Surfaces innondées et ravinées
Le bilan de ces questionnaires est sans appel: « La totalité du département est impacté, tout comme l'ensemble des filières. » En effet 57% des exploitations touchées comptent un atelier bovins viande et 34% un atelier ovin. Par ailleurs, pour 90 % des exploitations, les intempéries ont causé une réduction de 20 à 75 % du pâturage de printemps.
Les récoltes d’herbe par fauche est en réduction de 33 % par rapport à une année normale, entraînant pour 60 % des éleveurs le recours à des achats complémentaires et exceptionnels (fourrages, concentrés, etc …). Selon la même enquête, 69 % des exploitations constatent des surfaces de prairies dégradées par piétinement qui nécessiteront des réfections à l’automne.
Des pertes de fonds importantes sont à noter sur les exploitations notamment en raison de surfaces inondées et ravinées, de clôtures emportées, de fossés à curer, ou encore de chemins agricoles défoncés à nettoyer et remettre en état. Sur les situations financières, elles sont « dégradées à très mauvaises, pour une partie des exploitations ayant répondu au questionnaire, avec de nombreux retards de paiement auprès des fournisseurs ».

Des accompagnements et des mesures fiscales et sociales
Face à ce constat, des mesures d'accompagnement ont été présentées suite à cette réunion bilan. La Chambre d’Agriculture s'engage à poursuivre sa mission d'accompagnement des exploitations sur le plan technico-économique via des publications, des formations ou du conseil individuel. Un accompagnement social, technique et économique en partenariat avec la MSA, autour du dispositif « Ensemble pour la relance des agriculteurs fragilisés » est également mis en place. De même qu'un appui administratif, dans la constitution des dossiers calamité notamment. La Chambre s'engage aussi à un appui financier et technique à l’ADELFA (Association Départementale d'Etude et de Lutte contre les Fléaux Atmosphériques) « afin de lutter et réduire significativement l’incidence des orages de grêle ».
Outre la reconnaissance administrative de calamités et catastrophe naturelle ou encore du caractère d'événement majeur dans le cadre de la PAC, les agriculteurs pourront bénéficier de mesures fiscales et sociales, telles que la remise gracieuse de la taxe foncière sur le foncier non bâti, le report paiement de l'impôt sur le revenu, ou encore la prise en charge des cotisations sociales par la MSA. L'INAO admettra quant à lui des dérogations au cahier des charges.
Du côté des collectivités territoriales, le Conseil départemental a promis un accompagnement financier des agriculteurs éligibles aux Calamités, ainsi qu'un accompagnement financier à l'ADELFA, de même que les communes, communautés d’agglo. Enfin, du côté du Conseil régional, des modalités financières sont aussi prévues mais restent encore à préciser.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
20087
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr