18/12/17 : La Rochelle accueille son premier bus entièrement électrique. Il circulera les deux prochaines semaines sur la ligne Illico4, tranversant le centre historique de la ville. Ce bus silencieux et non polluant a été conçu dans les Deux-Sèvres par Heuliez

18/12/17 : L'assemblée régionale a adopté à l'unanimité ce 18 décembre la convention quinquennale ( 2018-2022) qui lie la Nouvelle Aquitaine et les Centres de Formation d'Apprentis.

18/12/17 : Alain Juppé et plusieurs maires dont Martine Aubry réclament le soutien de l'Etat car "2017 s’achève sur une hausse massive de la demande d’asile et de nouveaux arrivants mettant sous une extrême tension les politiques publiques (...) classiques"

17/12/17 : "Avant si j'était vieux", théâtre, musique et bien vieillir, voici le mélange détonant que les caisses de retraite d’Aquitaine proposent de découvrir gratuitement. La prochaine représentation a lieu le 19 décembre à 15 h à Bergerac au centre culturel.

15/12/17 : Futuroscope : le président du directoire Dominique Hummel a annoncé dans La Nouvelle République qu'il allait quitter ses fonctions en mars prochain.

14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/12/17 | Conseil régional: budget 2018 voté sur fond de grogne sociale

    Lire

    Malgré les votes "contre" des élus du Modem, UDI, LR et FN, le Conseil régional, réuni en plénière ce 18 décembre a voté son budget primitif pour 2018. "Rigoureux mais pas de rigueur", selon les termes d'Alain Rousset, il garde un niveau équivalent au BP 2017, soit 3,1 Mds€. Une plénière qui a été marquée par les manifestations de nombreux agents de la collectivité dans et hors l'Hôtel de Région, au regard d'une série de mesures votées par les élus ce même jour, sur l'harmonisation des régimes indemnitaires, des temps de travail et de la protection sociale.

  • 18/12/17 | ProFilBio, la revue sur l’agriculture biologique

    Lire

    Destinée à informer et faciliter l’appropriation des techniques et pratiques de l’agriculture biologique ou alternatives, la nouvelle revue trimestrielle ProFilBio est constituée d’articles de fond sur des techniques de production et de transformation utilisées en bio comme en conventionnel. Celle-ci disponible gratuitement sur abonnement, et exclusivement sous format numérique. A retrouver sur www.nouvelle-aquitaine.chambres-agriculture.fr

  • 15/12/17 | Les radicaux de gauche Nouvelle Aquitaine...

    Lire

    Après la récente fusion du Parti Radical de Gauche et du Parti Radical Valoisien au sein "d’une nouvelle structure baptisée « Mouvement Radical » dans laquelle ils ne se reconnaissent pas totalement les élus Radicaux de Gauche du Conseil régional ont souhaité prendre leurs distances avec ce contexte politique national. Ainsi Soraya Ammouche-Milhiet, Benoît Biteau, Régine Marchand, Francis Wilsius,réaffirment leur place au sein de la majorité d’Alain Rousset et gardent leurs distances avec les jeux politiques des appareils nationaux, partageant des valeurs communes autour du triptyque républicain et de la Laïcité."

  • 15/12/17 | La Charente-Maritime toujours en manque d'eau

    Lire

    Au vu de la situation hydrologique actuelle et de l’absence de pluviométrie, le préfet de la Charente-Maritime a décidé de prolonger l'arrêté en date du 31 octobre 2017 jusqu’au dimanche 14 janvier 2018 inclus. Le prélèvement d’eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des retenues d’eau à usage d’irrigation agricole et tous les plans d’eau est interdit sur tous les bassins de gestion de Charente-Maritime (sauf bassin Charente aval) pour les remplissages par prélèvement superficiel.

  • 15/12/17 | Martin Leÿs délégué régional EDF en janvier 2018

    Lire

    Benoît Thomazo délégué régional d'EDF en Aquitaine puis Nouvelle Aquitaine depuis 4 ans passera le relais en janvier prochain à Martin Leÿs. Celui-ci, jusque là directeur du dialogue social au sein du groupe, présidait le Comité central d'entreprise et le Comité européen ainsi que le Fonds "Agir pour l'emploi" d'EDF qui soutient les projets portés par les associations d'insertion. Martin Leÿs avait été en 2002 directeur de cabinet de la délégation d'Aquitaine à Bordeaux avant de devenir conseiller social auprès de François Roussely et de diriger depuis la Chine le développement Asie d'EDF pendant six ans.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Interview : Bruno Millet, Président d’Uniagro « Vers une agronomie du sur-mesure »

18/05/2012 | Chaque année depuis une dizaine d'années, le Salon de l’agriculture reçoit le colloque UNIAGRO Aquitaine.

Bruno Millet, Président d'UNIAGRO Aquitaine

Le colloque UNIAGRO, c'est l’occasion pour les agronomes de la région de débattre sur les enjeux de l’agronomie, ses évolutions et son interaction avec l’agriculture. Ce 16 mai, en présence d’Henri Nallet, ancien Ministre de l’agriculture, le débat a eu pour thème: «Quelle nouvelle agronomie pour l'agriculture de demain?». Un sujet au cœur des préoccupations des agronomes d’hier et d’aujourd’hui qui a suscité de nombreux échanges entre la cinquantaine de participants. Bruno Millet, Président de l’association Uniagro Aquitaine, nous livre son regard sur l’évènement.

@qui ! : Bruno Millet, vous-êtes le Président de l’association Uniagro Aquitaine, avant d’aborder le colloque, pouvez-vous nous rappeler la raison d’être de cette association ?

Bruno Millet : Uniagro Aquitaine est une association qui fédère les adhérents des amicales des anciens élèves des écoles supérieures d’agronomie. En Aquitaine, on compte 1000 adhérents. Au-delà de maintenir un lien d’amitié entre les membres, l’association sert de plateforme d’accueil à de nouveaux arrivants dans la région, organise des sorties et des visites de sites professionnels; grâce à l’effet réseau on accompagne les jeunes en sortie d’école, pour les aider à trouver du travail. Nous réalisons, également, des interventions auprès des classes préparatoires pour promouvoir auprès d’eux les métiers du vivant. Et enfin, une fois par an, Uniagro organise un colloque à l’occasion du Salon de l’agriculture.

@!: Et quel était le thème de cette conférence annuelle ?

B. M.: Cette année nous avons échangé autour de la nouvelle agronomie pour répondre à l’agriculture de demain. L’agriculture doit répondre à de nouveaux défis alimentaires, environnementaux, climatiques, mais aussi sur le plan du partage de l’espace, la gestion des ressources naturelles qui font que les attentes sociétales sont très différentes d’il y a 50 ans. L’agronomie est une science qui permet de concevoir des itinéraires techniques répondant à un besoin commun. Si ce besoin commun change, l’agronomie change. Pour simplifier et, pour reprendre l’expression d’Henri Nallet que nous avions la chance d’avoir à nos côtés lors de ce colloque, jusque-là l’agriculture raisonnait de manière verticale et parcellaire. Elle n'intégrait pas les interactions, avec l’unique optique d’optimiser les productions. Aujourd’hui, on bascule dans un système horizontal global, notamment en tenat compte davantage des interactions au niveau du sol, du territoire, etc. C’est une agronomie plus complexe qui conduit à une gestion de l’exploitation beaucoup plus fine. Une agronomie en rupture avec la reproduction d’un modèle stéréotypé, qui fait au contraire de plus en plus du « sur-mesure ».

@!: Est-ce que cela veut dire, comme on l’entend souvent, que durant cette période concentrée sur la production on a perdu un savoir de la terre vers lequel on retourne aujourd’hui, tel un retour en arrière ?

B.M.: Non, ce n’est surtout pas un retour en arrière ! Cette agriculture du 21ème siècle a besoin de beaucoup de recherche pour mieux connaître les éco systèmes et les interactions. Des interactions que l’on cherche désormais à connaître à l’échelle d’un territoire et pas d’une parcelle. Ça demande beaucoup de connaissance, de recherche et d’expérimentation, et de relation à mettre en réseau. Ca n’est vraiment pas une marche arrière, bien au contraire.

@! : Vous l’avez évoqué, Henri Nallet, ancien Ministre de l’agriculture ainsi que Thomas Nesme, enseignant-chercheur à Bordeaux Sciences Agro ont participé à ce colloque… quels ont été leurs regards sur le thème de cette nouvelle agriculture, et donc nouvelle agronomie ?

B.M. : Thomas Nesme a apporté un regard historique intéressant sur le débat. Il a en effet retracé une brève histoire de l’agriculture et a positionné la place et le rôle de l’agronomie face à ses évolutions. Quant à Henri Nallet, il a insisté sur la nécessité de lancer une véritable politique agricole qui puisse peser sur les orientations à mettre en oeuvre.  Selon lui, le modèle simplificateur de la spécialisation aurait peut-être atteint ses limites, entrainant la nécessité de repenser différemment cette agriculture.
Mais, il a également noté que l’agronomie n’est malheureusement pas au cœur des débats de la nouvelle Politique Agricole Commune, ni même, de manière plus générale, assez présente au cœur des institutions européennes.  Selon lui, pour que cette évolution se fasse, il faudrait associer un maximum de compétence or, la Commission européenne a sans doute trop d’économistes et trop de juristes mais pas assez d’agronomes…  Il a d’ailleurs plus globalement regretté que la forte tradition agronomique française ne soit pas suffisamment exploitée y compris dans les réflexions sur l’agriculture.

 

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1011
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
La délégation d'éleveurs chiliens a visite le centre d'insémination de Verneuil sur Vienne Agriculture | 13/12/2017

L'élevage ovin haut de gamme du Limousin intéresse le Chili

Les exploitations en bovins peinent le plus a trouver des repreneurs Agriculture | 12/12/2017

La transmission agricole en Charente-Maritime, une problématique à résoudre d'urgence

Christian Pèes Président du groupe coopératif Euralis et son directeur général Pierre Couderc Agriculture | 12/12/2017

Euralis renoue avec la rentabilité

Patrick Neaume et Patrick Grizou Agriculture | 12/12/2017

« Aujourd’hui, nous devons remodeler le modèle de notre entreprise » Patrick Grizou président de Terres du Sud

Francis Massé, président de la Fondation Pour une Agriculture Durable entouré des lauréats Agriculture | 10/12/2017

La Fondation Pour une Agriculture Durable fête ses lauréats

Dominique Simoneau Agriculture | 08/12/2017

« Ce label incitera d’autres établissements à se joindre à l’aventure du bio » Dominique Simoneau, maire de Gentioux-Pigerolles

Les chiffres clés de l'agriculture biologique Agriculture | 07/12/2017

Agriculture biologique : importer pour faire face à la demande ?

Forum 100 Territoire Bio Engagé Agriculture | 07/12/2017

« Les collectivités ont un rôle à jouer dans la valorisation de l’agriculture biologique » Philippe Lassalle Saint-Jean président d’Interbio Nvelle-Aquitaine

Le bien être animal est l'une des préoccupations de l'association Zéro clivages Agriculture | 07/12/2017

Des agriculteurs périgourdins créent une association pour produire mieux

Philippe Carré, Directeur général du Groupe Coopératif Maïsadour et Michel Prugue, Président du Groupe coopératif Maïsadour Agriculture | 06/12/2017

Maïsadour à nouveau dans le vert

Salon régional de l'Agriculture d'Aquitaine, du 18 au 26 mai 2013 Agriculture | 29/11/2017

Coulisses et prémices du Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine 2018

Michel Caillol, constructeur des Cabi Box, Jonathan Lalondrelle éleveur et Eric Pourcel, Responsable développement Euralis Agriculture | 23/11/2017

Pour Euralis tout est bon dans le poulet Label

Hubert Cazalis directeur de la technopole Agrinove Agriculture | 17/11/2017

« Nous voulons faire avancer l’agriculture du Lot-et-Garonne, l’agriculture du XXIème siècle » Hubert Cazalis, directeur de la technopole Agrinove

Frédéric Piron directeur de la DDCSPP Agriculture | 17/11/2017

Grippe aviaire en Dordogne : nouvelles mesures et vigilance accrue

Nettoyage des cages de transport au sein du site biosécurité de Mugron Agriculture | 11/11/2017

Biosécurité: un dispositif de 100 mesures pour Maïsadour