aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

06/02/16 : Gargantua et le Petit chaperon rouge font l'objet de deux projets théâtraux présentés en février et en avril par les scènes Espaces Pluriels et Agora, à Pau. Ils sont proposés par le comédien et metteur en scène José Mellano et par Joël Pommerat+ d'info

06/02/16 : Le grand cross de Pau Reverdy, première étape du challenge européen de cross country qu'est la Crystal Cup, se disputera le dimanche 7 février sur l'hippodrome du Pont Long, à Pau. Il constitue la course la plus spectaculaire du meeting d'hiver.+ d'info

05/02/16 : A630: en raison des travaux de mise à 2X3 voies la rocade intérieure sera fermée à la circulation entre l’échangeur 12 (Beutre) et l’échangeur 9 (Magudas), lundi 8 et mardi 9 février 2016 de 21h00 à 6h00.

02/02/16 : Plusieurs dizaines d'agriculteurs dénonçant les difficultés de la profession ont entassé pneus, et enflammé des balles de paille, ce matin devant une villa préfectorale de Pau. Les manifestants se sont aussi rendus devant l'hypermarché Leclerc

01/02/16 : Après la mobilisation des services de l'Etat et des collectivités, soulagement et maintien de la vigilance sur le littoral landais après la réussite de l'opération de remorquage du cargo panaméen qui pourrait relier le port de Bilbao mercredi.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 07/02/16 | VTC: Une association bordelaise

    Lire

    Les sociétés bordelaises de VTC et de transport public de personnes viennent de créer de l’association « la MAISON du TRANSPORT » "afin de se regrouper autour d’objectifs communs afin de défendre un marché libre et ouvert, propice au développement. Ses membres souhaitent mettre rapidement en place un dialogue avec les pouvoirs publics, préfecture et mairie de Bordeaux, visant à favoriser l’usage et les services de Voitures de Transport avec Chauffeur pour les visites touristiques régionales, les mises à disposition et les déplacements interurbains évangélisés par les plates formes de mise en relation de type UBER.

  • 06/02/16 | Les batailles lycéennes d'oeufs et de farine interdites à Pau

    Lire

    Trop c'est trop. Les batailles d'œufs et de farine qui opposent chaque année les élèves des lycées Saint-Cricq et Barthou ont été interdites par François Bayrou, le maire de Pau, ainsi que les tirs de pétards qui les accompagnent. Cela, après que des passants, des commerces et des policiers aient reçu des projectiles. La Police nationale a fait savoir qu'elle infligera une contravention de 11 € à toute personne qui ne respectera pas l'arrêté. Les parents des auteurs mineurs devront par ailleurs indemniser les victimes pour les dégâts subis.

  • 05/02/16 | En Dordogne, les conseillers départementaux adoptent le budget sans l'oppostion

    Lire

    Ce matin, les élus du département de la Dordogne ont adopté un budget en diminution. Les élus de l'opposition on voté contre, tout en faisant des propositions d'économies sur le personnel, l'insertion et les subventions aux associations. Le budget primitif 2016 s'élèvera à 503.211.657 €, en baisse (-1,5%) par rapport au budget primitif 2015. Comme annoncé, lors du débat budgétaire, la fiscalité augmentera sur le foncier bâti sur 2016 et 2017, cela représentera 4,3 M€ de recettes supplémentaires.

  • 05/02/16 | Gironde: Pierre Garmendia est décédé

    Lire

    C'est une figure de la vie politique girondine, et singulièrement de la rive droite, qui s'est éteinte ce 5 févier à l'âge de 91 ans. Pierre Garmendia d'abord élu à Cenon en 1965, puis conseiller général et régional tout en étant à 4 reprises député de la 4e circonscription de la Gironde et Maire de Floirac de 1995 à 2001. Hommage d'Alain Rousset: Il a partagé la transition entre André Labarrère et Philippe Madrelle au service de l'Aquitaine; Il a accompagné affectueusement mon parcours, y compris dans les phases difficiles. Il représente l'intégration d'une famille basque espagnole fuyant la dictature venue s'épanouir en Gironde."

  • 03/02/16 | La fin annoncée du centre culturel de Ribérac

    Lire

    A travers un communiqué, l'association qui gère le centre culturel de Ribérac (24) a annoncé sa dissolution. « Nos discussions avec la mairie s'arrêtent là », annonce-t-elle, affirmant qu'il va être procédé au licenciement économique des trois salariés. Un conflit oppose la municipalité et la structure : en cause une baisse notable des subventions municipales, de 75 000 euros maximum contre 123 500 l'an passé. Un rassemblement de soutien est prévu le 6 février, à 10h30, place du Général-de-Gaulle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Jean-Philippe Granger, président de la FDSEA, candidat à la présidence de la chambre d'Agriculture de la Dordogne

21/12/2012 | Le syndicat majoritaire a présenté jeudi sa liste en vue des prochaines élections de la chambre d'agriculture de la Dordogne.

En Dordogne, le syndicat  FDSEA-JA a présenté sa liste aux futures élections de la Chambre d'agriculgture

Les élections pour le renouvellement des membres de la Chambre d'agriculture se dérouleront par correspondance du 21 au 31 janvier. Jeudi, à Eglise Neuve de Vert, la liste majoritaire sortante FDSEA-JA a présenté la liste des candidats sur le collège exploitants, en présence du secrétaire national Dominique Barreau. Il s'agit d'une liste rajeunie avec une moyenne d'âge de 41,5 ans et en grande partie renouvelée. La tête de liste, Jean-Philippe Granger, producteur laitier et président de la FDSEA, a annoncé qu'il briguait la présidence de la Chambre. Deux autres listes seront en présence.

Jean-Philippe Granger, l'actuel président de la FDSEA (fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles) a annoncé la couleur en présentant ses colistiers, comptant 23 personnes. "Je suis tête de liste et je suis candidat à la présidence de la chambre d'agriculture de la Dordogne. Si je suis élu, je démissionnerai de mon poste de président de la FDSEA. J’ai dit à tous les collègues de la liste : soyez prêts à vous battre et à vous engager."

Eleveur laitier à Notre Dame de Sanilhac, aux portes de Périgueux, Jean-Philippe Granger entend s'il est désigné début février président de la chambre d'agriculture de la Dordogne, être le représentant de tous les agriculteurs du département et même ceux qui n'auront pas voté pour la liste du syndicat majoritaire. Jeudi après midi, en présence du secrétaire national de la FNSEA, il a présenté sa liste : une liste renouvelée et rajeunie. Damien Marty, le président des Jeunes Agriculteurs, occupe la deuxième position. Le président sortant Jean-Pierre Raynaud ne se représentait pas. La FDSEA compte 1500 adhérents en Dordogne, les JA, environ 320. 

Dominique Barrau le secrétaire général de la FNSEA , est venu soutenir la nouvelle équipe. « Je sais que les agriculteurs vont mal, que leur trésorerie est au plus bas et qu’ils sont résignés. "Certaines de nos prises de positions n'ont pas été comprises. Il reste un travail énorme à faire. Cela ne sert à rien de raler sans jamais rien proposer. Notre syndicat est le plus à même de peser sur les décisions européennes, de faire en sorte que l'exploitant trouve de la valeur ajoutée dans chacune de ses productions. Nous sommes un syndicat de solutions."

La grande inconnue de l'abstention

Ce que Jean-Philippe Granger et ses colistiers redoutent le plus, c'est une absention record. "Beaucoup sont résignés, on redoute, que les agriculteurs ne votent pas." Le scrutin a lieu par correspondance du 21 au 31 janvier, pour des résulats connus le 8 février." Lors du dernier vote en 2007, la participation avoisinait 70 % avec trois listes en présence. La liste FDSEA -JA avait obtenu 42 % des suffrages. Pour ce nouveau scrutin, trois listes devraient être en lice. Une liste Condédération paysanne menée par Michèle Roux et une liste Coordination rurale conduite par Eric Chassagne. Les listes complètes doivent être déposées en préfecture d'ici le 2 janvier, dernier délai.  

La FDSEA-JA espère une large victoire. "Sincérement, nous espérons un score de 60 %. Ce qui nous permettrait d'avoir une majorité confortable. Si nous obtenons une large avance, nous ouvrirons vraisemblablement le bureau aux représentants des autres syndicats agricoles. Si le résultat est serré, il n'y aura pas d'ouverture," précise Jean-Philippe Granger. 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
135
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 9 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires