Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Julie et Mathieu : du vaste Monde jusqu'à Lussac-Saint Emilion

15/05/2018 | D'abord bien connaître la vigne en la travaillant et produire les meilleurs raisins.

Julie Rapet et Mathieu Mercier

C'est une de ces belles histoires qui est née, en 2011, sur les bancs de l'ENITA, la grande école d'ingénieurs devenue Bordeaux Sciences Agro, lorsque Julie Rapet et Mathieu Mercier se sont connus et reconnus. Aujourd'hui, main dans la main, ils n'ont pas loin à aller, quittant la belle demeure en réfection à Lussac, en Gironde, pour s'attaquer à l'ébourgeonnage. La propriété viticole dont ils avaient rêvé qu'il ont choisie dans « une appellation porteuse » selon le mot de Julie, est attenante à leur demeure du château de la Grande Clotte : 7ha 50 dont 6ha 50 de rouge et un de blanc

C'est en aoùt 2015 que le jeune couple, au cœur de ses vacances, visite la propriété qui fut confiée en fermage dans les années 90 à un certain Michel Rolland. Le lieu, le terroir argilo-calcaire, l'existence d'un matériel sur l'exploitation, d'un chai, les convainquent que c'est bien là qu'ils vont se lancer dans la production d'un grand vin. Il faut dire que la viticulture leur est tout sauf inconnue. L'un et l'autre ont leur diplôme d'oenologue et, comme plein de jeunes de cette génération qui ont la trentaine aujourd'hui, ils sont d'abord partis à la découverte du vaste monde et, en l'occurrence, celui de la viticulture. Et pour commencer en « manageant » l'une des belles propriétés du groupe Taillan au Canada, le vignoble « Osoyoos Larose », de 32 hectares, en Colombie britannique dans l' « Okanagan Valley », non loin de Vancouver. Cette expérience se prolongera par le Chili pour Mathieu puis la Californie en Napa Valley pour le couple. L'un et l'autre de nos jeunes viticulteurs ont gardé de ces années passées, et de leur engagement, un lien essentiel au sein du groupe Taillan puisqu'ils continuent à y collaborer, tout en avançant dans le développement de la propriété. Mathieu travaille à 80% dans une mission de direction technique auprès de six propriétés de la rive droite, avec un emploi du temps aménagé et Julie, elle, à mi-temps. L'un et l'autre, aujourd'hui, sont gérants de la SCEA, Société civile d'exploitation agricole, de la Grande Clotte, succédant à Mme Danièle Rolland qui a occupé ce poste de 2005 à 2016. Et ils ont bénéficié, pour ce rachat des parts sociales de la société, de l'aide de M.Mercier père, viticulteur en Cognaçais. La demeure de la Grande Clotte et les alentours ont été acquis par le couple qui a emprunté 200.000 euos.

L'achat des terres viticoles à la Safer Aquitaine Atlantique a été réalisé selon le dispositif bien connu du portage du foncier, par le biais de région et département, et un remboursement étalé sur une période de cinq ans. Julie, de son coté a bénéficié de la DJA, la Dotation Jeunes Agriculteurs à hauteur de 15 000 euros. Le tandem doit faire face, ainsi, à un challenge relevé mais il l'aborde avec la certitude de pouvoir créer des vins de grande qualité. D'ailleurs, ils ont eu la joie de vinifier une « très belle année 2016 «  selon le mot de Julie. Des débouchés au négoce dans la continuité de l'exploitation Rolland, une présence progressive dans les salons et un peu d'exportation...au Canada., les perspectives ne manquent pas de ce coté là, mais on comprend que nos deux œnologues nourrissent la plus belle ambition. Hélas le gel a frappé à 95% le vignoble en avril 2017.

Le bio dans deux ou trois ans

Pas de quoi décourager l'envie d'améliorer le potentiel de production : ainsi, l'an passé, une plantation de cépage malbec (68 ares) est venue compléter un encépagement fait de 90% de merlot et 10% de cabernet franc. Quant à la perle rare, c'est un Bordeaux blanc, en ces terroirs de Lussac Saint Emilion ; elle est le fruit, sur un hectare, du triptyque Sauvignon blanc et gris (60%) Sémillon (30%) Muscadelle (10%) qui vaut le détour.

Julie et Mathieu se préparent par ailleurs au passage au bio. « Nous pensons commencer la conversion dans les deux ou trois ans mais pour le moment nous travaillons en très très raisonnée et n'utilisons que du cuivre et du soufre associés à des stimulateurs de défense de la plante » précise Julie. Un choix qui semble à leurs yeux de l'ordre de l'évidence mais qu'il faut aborder en s'y préparant avec méthode, ce dont nos deux viticulteurs déjà expérimentés ne doutent pas.

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : Julie Rapet

Partager sur Facebook
Vu par vous
3364
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr