Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/07/20 : Philippe Monguillot, le chauffeur de Chronoplus sauvagement agressé dimanche s'en est allé en milieu d'après-midi pour son dernier voyage, entouré de sa famille. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin devrait se rendre à Bayonne ce samedi.

10/07/20 : Les inscriptions aux transports scolaires en Nouvelle-Aquitaine sont ouvertes. N'attendez pas car jusqu'au 20 juillet, les frais de dossier sont offerts. Passée cette date, 15 euros de frais de dossier sont facturés.

10/07/20 : Philippe Buisson, maire de Libourne, a été réélu ce 10 juillet président de la Communauté d'agglomération du Libournais, la CALI, par 71 voix sur 74 votants.

10/07/20 : Florence Jardin, maire de Migné-Auxances (86), vient d’être élue présidente de Grand Poitiers. Elle succède à Alain Claeys à cette fonction. Elle arrive en tête avec 48 voix, devant Claude Eidelstein (26), Jean-Louis Ledeux (8) et 4 bulletins blancs.

09/07/20 : L'inauguration de la Flow vélo, itinéraire cyclable de 294 kilomètres entre Thiviers en Dordogne et L'île d'Aix en Charente- Maritime a eu lieu ce jeudi après midi à Salignac sur-Charente, au Pont du Né, kilomètre zéro de la Charente Maritime.

09/07/20 : Xavier Bonnefont, maire LR d'Angoulême, devient président de l'agglomération de Grand Angoulême en étant élu à la majorité absolue dès le premier tour. Il détrône le socialiste Jean-François Dauré de sept voix.

08/07/20 : Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil Départemental de Gironde, a été élu ce 8 juillet, à l’unanimité de ses membres, Président du groupe des présidentes et présidents de gauche de l’Assemblée des Départements de France.

08/07/20 : Guillaume Guérin (Les Républicains) est élu président de la communauté urbaine de Limoges avec 47 voix face au socialiste Gaston Chassain.

08/07/20 : Le nouveau ministre délégué chargé des transports Jean-Baptiste Djebarri s'est rendu ce soir à la société Chronoplus de Bayonne où était employé le chauffeur Philippe Monguillot. Deux des agresseurs sont poursuivis pour tentative d'homicide volontaire.

04/07/20 : Beynac : Entre 250 et 300 personnes pro-déviation se sont réunis ce samedi matin pour que le chantier soit poursuivi, malgré la décision du conseil d'Etat, parmi elles, les maires des 4 communes concernées le président du Département Germinal Peiro.

03/07/20 : Le 1er juillet, la préfecture de la Dordogne a publié un "arrêté portant prescriptions au Département relatives aux travaux de démolition des éléments construits dans le cadre du projet de contournement du bourg de Beynac-et-Cazenac.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/07/20 | Le 14 juillet à Pau, les lanternes remplacent le feux d'artifice

    Lire

    A défaut de pouvoir organiser le traditionnel feu d'artifice du 14 juillet pour des raisons sanitaires, la ville de Pau a choisi une autre option. 1200 lanternes volantes seront lâchées le 14 juillet au soir depuis six sites de lancer différents, selon les règles de distanciation physique. Biodégradables et ignifugées, elles seront lâchées par les habitants qui peuvent encore s'inscrire, y compris un enfant de plus de 12 ans s'il est accompagné d'un adulte. Détails et inscriptions: www.pau.fr

  • 11/07/20 | Biarritz: un pique-nique républicain pour fêter le 14 juillet

    Lire

    La maire de Biarritz MaÏder Arosteguy et le Conseil municipal proposent aux Biarrots mardi, un pique-nique républicain au lac Marion pour fêter le 14 juillet. Limité à 1000 personnes dans le respect des normes sanitaires. Chacun est invité à venir à partir de 12 heures avec ses victuailles pour profiter, dans une ambiance champêtre, en famille ou entre amis, d’un moment convivial et musical aux normes sanitaires. Toutefois, les personnes intéressées doivent obligatoirement s'inscrire sur le site de la ville: www.ville.biarritz.fr

  • 11/07/20 | L'Arsenal de Rochefort devient Grand Site de France

    Lire

    C'était dans les tuyaux, la nouvelle a été officialisée ce 9 juillet par le réseau des Grands Sites de France. L'estuaire de la Charente, Rochefort et son Arsenal ont été labellisés Grand site de France pour 6 ans - décision validée par le ministère de la transition écologique. Ce label reconnaît le travail réalisé sur la préservation durable des paysages et de l'accueil du public. Le territoire devient le 3e site du genre en Nouvelle-Aquitaine après le Marais Poitevin et la Vallée de la Vézère.

  • 10/07/20 | Caussade (47) : prison ferme pour Franken et Bousquet-Cassagne

    Lire

    Poursuivis pour avoir réalisé sans autorisation la retenue de Caussade (47), Patrick Franken et Serge Bousquet-Cassagne sont condamnés par le tribunal correctionnel d'Agen à 9 et 8 mois de prison ferme assortie de la révocation d'un sursis précédent, soit 22 et 13 mois ferme. S'ajoutent 65 000€ de dommages et intérêts aux associations écologistes partie civile, 32 907 € à Enedis pour la destruction d'un poteau électrique et 2 400 euros de préjudices moral, et enfin une amende, pour la chambre d'agriculture, de 40 000€ dont 20 000€ avec sursis. Les deux hommes ont dit faire appel de cette décision.

  • 10/07/20 | Université de Poitiers : des paniers alimentaires pour les étudiants

    Lire

    L'Université de Poitiers, le Crous et l’Afev organisent la distribution de denrées alimentaires pour les étudiants présents en résidence universitaire et/ou étant inscrits à l’épicerie sociale, et aussi à ceux et celles ayant bénéficié du dispositif d’urgence mis en place par l’université de Poitiers pendant le confinement. Une inscription sur le site de l'université permet de réserver un créneau. Au total, ce sont près de 350 étudiants, qui recevront chaque semaine des colis durant tout l'été de juin à fin août.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | L'aérodrome de Jonzac, un projet de développement économique arbitré par la SAFER de Nouvelle-Aquitaine

23/03/2020 | La SAFER de Nouvelle-Aquitaine a été missionnée pour venir en aide à la commune de Jonzac pour son dossier d'agrandissement de la surface de son aérodrome.

Marie Mongin et Olivier Bordas à l'aérodrome de Jonzac

La commune de Jonzac est propriétaire d’un aérodrome à cheval sur les deux agglomérations limitrophes de Clam et St Germain de Lusignan. Afin de créer à l’aérodrome une piste artificialisée, la commune contacte la SAFER en fin d’année 2017, car l’artificialisation de la piste ne peut voir le jour que si l’aérodrome se dote aussi d’une plus large enceinte de sécurité. L’élargissement de la zone sur des terres agricoles voisines est donc inévitable et c’est pour arbitrer les négociations avec les 9 propriétaires et 7 exploitants agricoles que la SAFER va récupérer ce dossier.

« Depuis 3 ans, la commune de Jonzac avait pour projet d’artificialiser la piste d'atterrissage afin d'accueillir des avions plus importants et par tous les temps », rappelle Marie Mongin, la conseillère SAFER chargée de ce dossier.  « Ils avaient un délai assez serré puisqu'il fallait que dans l'année on trouve une solution pour libérer des terrains autour afin d'élargir l'emprise de l'aérodrome. Cela concernait 9 propriétaires et 7 exploitants. On a donc fait un diagnostic foncier pour rencontrer les différents acteurs pour savoir quelle était leur situation et leurs conditions pour rentrer dans une démarche d'échange » témoigne la conseillère SAFER. Une partie des propriétaires a accepté de vendre peu de temps après l’ouverture des discussions, mais le minutage étant assez court il fallait convaincre rapidement la totalité des exploitants.
Certains ont accepté de partir et les autres ont souhaité être compensés en surface à proximité de leurs exploitations avec des parcelles de qualité égale, et disposant des mêmes équipements et installations notamment un réseau d’irrigation. Après cette partie négociation la nécessité pour la SAFER de trouver des terrains s’est faite pressante, « nous avons mis en place plusieurs outils de veille foncière pour saisir les opportunités qui se sont présentées », raconte Marie Mongin. Finalement, la SAFER procède à un échange multilatéral avec les réserves foncières constituées par achat amiable par préemption et par échange. Cet échange a permis d'un peu agrandir et surtout améliorer les îlots d'exploitation des exploitants qui étaient parties prenantes. Le projet d’agrandissement de l’aérodrome pouvait donc commencer.

La collaboration de Jonzac avec la SAFER sur d’autres dossiers

Après le succès de ce dossier et prenant acte de la collaboration réussie avec la SAFER, la commune de Jonzac va continuer de s’appuyer sur l’organisme pour d’autres projets, « à la suite de cela, il nous restait des surfaces et la communauté de communes avait des projets de développement économique avec la création d'une pépinière d'entreprises et d'une caserne de pompiers", explique Marie Mongin. Cette zone industrielle dédiée à l'aéronautique prévue à proximité de l'aérodrome de Jonzac ainsi que la caserne devait permettre de redynamiser ce territoire en déprise et c'est pourquoi la SAFER a réouvert de nouvelles discutions avec les propriétaires. "Nous sommes donc de nouveau rentrés en négociation avec les propriétaires et exploitants après une nouvelle étude foncière. Une partie de cette surface a pu être rattachée au premier échange », se félicite la conseillère SAFER. Un dossier mené à bien pour la SAFER et dont la commune se félicite par l'intermédiaire de la communauté des communes de Haute Saintonge et de son président Claude Belot.

« Je voulais réaliser une opération qui n'était pas simple, car elle mettait en cause tout un territoire et la volonté de plusieurs propriétaires autour d'un aérodrome », explique le président de la communauté des communes. « L'idée c'était d'allonger et d'élargir l'emprise de l'aérodrome de Jonzac de façon à en faire la base d'un développement économique plus affirmé. Le dialogue avec les exploitants a été un dialogue de qualité, même s’il est vrai qu'il a fallu acheter certains terrains plus chers que le cours du foncier, mais tout ce processus rentrait dans un projet de développement économique et ne représentait donc pas une somme vertigineuse », rassure Claude Belot. Le projet de développement économique pour la commune de Jonzac et les communes voisines est aujourd’hui une réalité pour les agriculteurs exploitants qui ont eux aussi trouvé un intéret dans ce projet.


« La ville de Jonzac a souhaité récupérer une parcelle que j'exploitais à proximité des termes pour y implanter une caserne de pompiers, des représentants de la commune sont venus nous voir pour nous présenter le projet et nous proposer des solutions pour palier la perte de cette parcelle, à savoir de recevoir en fermage une partie des terres rachetées par la commune de Jonzac. J'exploite mes terres pour y faire des céréales d'hiver et de printemps, et les terres que je récupère seront destinées à la même utilisation », abonde Pierre Fedon, agriculteur "relocalisé" à la suite du projet de caserne. Une solution qui semble le satisfaire puisque les terres qu’il a récupérées sont en fait situées plus près de son lieu d’habitation. Pour les autres exploitants, la situation était différente et les enjeux aussi, « comme je souhaitais m'agrandir grâce au droit de plantation en vigne qui nous est accordé chaque année, il me fallait deux parcelles supplémentaires que j'ai pu acquérir grâce à ce projet », explique Olivier Bordas, viticulteur. Certains des acteurs de ce projet avaient donc un intérêt à laisser la ville de Jonzac acquérir ces terres.

Aujourd’hui, reconnaissant auprès de la SAFER et heureux de cette collaboration, la communauté des communes de la Haute Saintonge et son président Claude Belot souhaitent porter le regard sur l’avenir du projet, « je prends rendez-vous dans quelques années pour voir les entreprises qui se seront installées sur cette zone et je suis certain que nous avons trouvé là un partenariat de réussite ».

Clément  Bordenave
Par Clément Bordenave

Crédit Photo : Nicolas Vidil

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
6706
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr