aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

  • 16/09/16 | L'Aragon et la Nouvelle Aquitaine réunis sur la liaison Pau-Canfranc-Saragosse

    Lire

    Alain Rousset, le président du Conseil régional, et Javier Lambán Montañés, le président du gouvernement d'Aragon, se rencontreront le 21 septembre à Pau pour travailler à la réouverture de la liaison ferroviaire Pau-Canfranc-Saragosse. Dossier dont ils iront souligner l'urgence le 18 octobre à Bruxelles. Un groupe de travail réunissant l'Aragon et la Nouvelle Aquitaine sera constitué et dédié au dossier transeuropéen de transport RTE-T tandis qu'une structure permanente de coopération sera mise en place sur le sujet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | L'agriculture bio, nouvel "outil" de territoire pour les collectivités?

27/03/2015 | Collectivités et monde agricole, les bio prônent la solidarité par des projets de territoire durables et imaginatifs... et donnent la preuve par l'exemple

Yves GUIBERT Arboriculteur bio à Saint Léon (47) et son co-gérant

A l'occasion d'une conférence débat organisée par l'association Bio d'Aquitaine ce 26 mars, sur le thème des coopérations entre collectivité et monde agricole, Sylvain Roumeau de la Féderation Nationale d'Agriculture Biologique est venu exposer divers expériences et leviers d’actions innovantes mis en oeuvre par des collectivités pour construire des projets territoriaux durables, tendant notamment au développement de l'agriculture bio. A ses côtés, Daniel Helle du Syndicat mixte de production d'eau potable du bassin rennais, a quant à lui témoigner des réponses imaginées sur son territoire pour reconquérir et protéger la qualité des eaux sur certaines zones de captages en eau potable de la métropole Rennaise.

L'association Bio d'Aquitaine, « créée par et pour les agriculteurs bio », a pour vocation le développement de ce mode de production dans la Région. Et, en la matière, les arguments mis en avant par l'association, à l'image des instances bio au niveau national, sont nombreux : biodiversité, qualité de l'alimentation, respect de l'environnement,... Un ensemble de messages dont les destinataires ne sont plus seulement les consommateurs ou les agriculteurs conventionnels pour les encourager à la conversion, mais désormais aussi, ou de manière plus affirmée en tout cas, les collectivités territoriales.
Et, s'adressant à elles, les acteurs du bio, ici Bio d'Aquitaine et FNAB, ne cherchent pas simplement à les encourager à soutenir l'agriculture bio pour l'agriculture bio, mais préfèrent valoriser les bénéfices en terme de développement territorial que ce mode de production pourrait leur apporter... Bref, les collectivités ne sont plus appelées à voir le bio comme une fin, mais comme un moyen, un outil permettant notamment de participer à la protection, voire l'amélioration de la qualité des eaux sur les bassins de captation... En d'autres termes un intérêt collectif conciliant à la fois production d’eau potable et maintien d'une activité agricole, si possible bio.

De la "guerre"...Pour apporter de l'eau à son moulin, la FNAB a mis en place depuis 2007, avec les Agences de l'eau et des collectivités, des expérimentations pilotes sur 12 territoires au niveau national. Grâce aux retours d'expériences et à l'accompagnement réalisé par la FNAB sur ces projets, Sylvain Roumeau peut ainsi exposer l'existence d'une multitude de leviers d'actions aux mains des collectivités pour favoriser la production bio, au titre désormais de "projets de territoire durable". Parmi les différents outils, il pioche dans la grande enveloppe des documents de planification territoriale, qui d'ailleurs pour la plupart, inclus en amont, un nécessaire dialogue entre les acteurs aux intérêts souvent divergents. Parmi eux, l'agenda 21, les documents d'urbanisme, les Chartes de parcs naturel, les politiques de la ville, les SAGE, le Périmètre de protection de captage,etc... Mais, au delà des outils, ce sont aussi des actions qu'il s'agit de définir et de mettre en œuvre pour que projet territorial se concrétise en réalité de terrain. Autant d'outils, actions et retour d'expérience compilés sur le site www.devlocalbio.org, véritable guide en la matière
Outils et actions dont la condition sine qua non du succès semble d'abord être celle du dialogue, dans des zones, où peut se jouer parfois, une véritable « guerre de l'eau entre producteurs agricole et buveurs d'eau », pour ne pas dire entre campagne et ville, comme en témoigne Daniel Helle du Syndicat Eau du bassin Rennais. Une situation de tension désamorcée par une forte et progressive concertation avec les acteurs (professionnels, élus et habitants) de terrain jusqu'à la création d'un comité de pilotage commun pour un projet de territoire sur le thème eau et agriculture.

... à la solidarité entre producteurs et buveurs d'eauQuant aux actions menées sur certaines zones de captage de la ville de Rennes, elles ont été de deux ordres. « Nous avons d'abord agi sur le foncier et mis en œuvre sur ces zones un certain nombre de Baux Ruraux Environnementaux », permettant d'inclure un cahier des charges bio ou s'en rapprochant, en échange d'un loyer diminué pour l'agriculteur.
Autre actions : la fournitures des restaurations collectives publiques de Rennes, par les productions des agriculteurs situés sur les zones de captage, permettant ainsi l'ouverture d'un nouveau marché pour ces professionnels. Un principe simple mais complexe à réaliser dans les faits en raison de l'interdiction de localisme posée par le Code des Marchés publics.
Cette difficulté a été contournée par une solution innovante : utiliser un Marché public « eau », permettant ainsi de cibler l'achat des denrées alimentaires sur les exploitations situées sur un champ de captation de l'eau potable. En outre, « une incitation financière est mise en œuvre pour les producteurs s'engageant à changer leus modes de production de façon importante». L'objectif étant bien ici, souligne l'intervenant, « de faire progresser les productions sur un certain nombre de critères précis en terme d'impact sur la qualité des eaux. » En d'autres termes, sur ce bassin et par le biais cette action, soutenue par une forte animation sur le terrain, c'est bien désormais de solidarité, et non plus de guerre, qu'il s'agit entre producteurs agricoles et buveurs d'eau.

Sylvain Roumeau de la Féderation Nationale d'Agriculture Biologique et Daniel Helle, Eau du Bassin Rennais

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Bio d'Aquitaine / Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
757
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr