18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | L'agriculture bio, nouvel "outil" de territoire pour les collectivités?

27/03/2015 | Collectivités et monde agricole, les bio prônent la solidarité par des projets de territoire durables et imaginatifs... et donnent la preuve par l'exemple

Yves GUIBERT Arboriculteur bio à Saint Léon (47) et son co-gérant

A l'occasion d'une conférence débat organisée par l'association Bio d'Aquitaine ce 26 mars, sur le thème des coopérations entre collectivité et monde agricole, Sylvain Roumeau de la Féderation Nationale d'Agriculture Biologique est venu exposer divers expériences et leviers d’actions innovantes mis en oeuvre par des collectivités pour construire des projets territoriaux durables, tendant notamment au développement de l'agriculture bio. A ses côtés, Daniel Helle du Syndicat mixte de production d'eau potable du bassin rennais, a quant à lui témoigner des réponses imaginées sur son territoire pour reconquérir et protéger la qualité des eaux sur certaines zones de captages en eau potable de la métropole Rennaise.

L'association Bio d'Aquitaine, « créée par et pour les agriculteurs bio », a pour vocation le développement de ce mode de production dans la Région. Et, en la matière, les arguments mis en avant par l'association, à l'image des instances bio au niveau national, sont nombreux : biodiversité, qualité de l'alimentation, respect de l'environnement,... Un ensemble de messages dont les destinataires ne sont plus seulement les consommateurs ou les agriculteurs conventionnels pour les encourager à la conversion, mais désormais aussi, ou de manière plus affirmée en tout cas, les collectivités territoriales.
Et, s'adressant à elles, les acteurs du bio, ici Bio d'Aquitaine et FNAB, ne cherchent pas simplement à les encourager à soutenir l'agriculture bio pour l'agriculture bio, mais préfèrent valoriser les bénéfices en terme de développement territorial que ce mode de production pourrait leur apporter... Bref, les collectivités ne sont plus appelées à voir le bio comme une fin, mais comme un moyen, un outil permettant notamment de participer à la protection, voire l'amélioration de la qualité des eaux sur les bassins de captation... En d'autres termes un intérêt collectif conciliant à la fois production d’eau potable et maintien d'une activité agricole, si possible bio.

De la "guerre"...Pour apporter de l'eau à son moulin, la FNAB a mis en place depuis 2007, avec les Agences de l'eau et des collectivités, des expérimentations pilotes sur 12 territoires au niveau national. Grâce aux retours d'expériences et à l'accompagnement réalisé par la FNAB sur ces projets, Sylvain Roumeau peut ainsi exposer l'existence d'une multitude de leviers d'actions aux mains des collectivités pour favoriser la production bio, au titre désormais de "projets de territoire durable". Parmi les différents outils, il pioche dans la grande enveloppe des documents de planification territoriale, qui d'ailleurs pour la plupart, inclus en amont, un nécessaire dialogue entre les acteurs aux intérêts souvent divergents. Parmi eux, l'agenda 21, les documents d'urbanisme, les Chartes de parcs naturel, les politiques de la ville, les SAGE, le Périmètre de protection de captage,etc... Mais, au delà des outils, ce sont aussi des actions qu'il s'agit de définir et de mettre en œuvre pour que projet territorial se concrétise en réalité de terrain. Autant d'outils, actions et retour d'expérience compilés sur le site www.devlocalbio.org, véritable guide en la matière
Outils et actions dont la condition sine qua non du succès semble d'abord être celle du dialogue, dans des zones, où peut se jouer parfois, une véritable « guerre de l'eau entre producteurs agricole et buveurs d'eau », pour ne pas dire entre campagne et ville, comme en témoigne Daniel Helle du Syndicat Eau du bassin Rennais. Une situation de tension désamorcée par une forte et progressive concertation avec les acteurs (professionnels, élus et habitants) de terrain jusqu'à la création d'un comité de pilotage commun pour un projet de territoire sur le thème eau et agriculture.

... à la solidarité entre producteurs et buveurs d'eauQuant aux actions menées sur certaines zones de captage de la ville de Rennes, elles ont été de deux ordres. « Nous avons d'abord agi sur le foncier et mis en œuvre sur ces zones un certain nombre de Baux Ruraux Environnementaux », permettant d'inclure un cahier des charges bio ou s'en rapprochant, en échange d'un loyer diminué pour l'agriculteur.
Autre actions : la fournitures des restaurations collectives publiques de Rennes, par les productions des agriculteurs situés sur les zones de captage, permettant ainsi l'ouverture d'un nouveau marché pour ces professionnels. Un principe simple mais complexe à réaliser dans les faits en raison de l'interdiction de localisme posée par le Code des Marchés publics.
Cette difficulté a été contournée par une solution innovante : utiliser un Marché public « eau », permettant ainsi de cibler l'achat des denrées alimentaires sur les exploitations situées sur un champ de captation de l'eau potable. En outre, « une incitation financière est mise en œuvre pour les producteurs s'engageant à changer leus modes de production de façon importante». L'objectif étant bien ici, souligne l'intervenant, « de faire progresser les productions sur un certain nombre de critères précis en terme d'impact sur la qualité des eaux. » En d'autres termes, sur ce bassin et par le biais cette action, soutenue par une forte animation sur le terrain, c'est bien désormais de solidarité, et non plus de guerre, qu'il s'agit entre producteurs agricoles et buveurs d'eau.

Sylvain Roumeau de la Féderation Nationale d'Agriculture Biologique et Daniel Helle, Eau du Bassin Rennais

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Bio d'Aquitaine / Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1453
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
FRAB, Chambre agriculture et Interbio main dans la main pour le Mois de la Bio Agriculture | 17/10/2017

La bio à l’honneur en Lot-et-Garonne

Jean-Paul Musset et son fils Julien, qui vient d'acquérir l'exploitation laitière Agriculture | 16/10/2017

Foncier : la restructuration réussie d'une exploitation laitière à Coutras

Vendange en Aquitaine Agriculture | 16/10/2017

CIVB: La petite récolte 2017 obligera à puiser dans les stocks

Le taureau Fanfaron (à droite), un des bovins de la Race Parthenaise présentée au Salon de l'Agriculture 2016 Agriculture | 16/10/2017

Aqui! TV7 : La Parthenaise, nouvel atout charme de l'élevage bovin régional

Le Maraîchage bio est en plein essor en particulier en ceinture bordelaise Agriculture | 12/10/2017

Opération séduction pour la filière bio en novembre

Bertrand Harispuru, éleveur ovin et bovin au pays basque à la retraite Agriculture | 10/10/2017

L'évaluation foncière : l'autre porte d'entrée vers une vente Safer

La chambre d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques donne rendez-vous aux éleveurs ovins le 13 octobre pour ses 13èmes Assises Ovines. Au programme la question de la main d'oeuvre Agriculture | 10/10/2017

Assises Ovines - 3 questions à Patrick Etchegaray, responsable de la commission ovine à la Chambre d'Agriculture des Pyrénées-Atlantiques

ManifCastelnau Agriculture | 07/10/2017

Filière avicole dans le rouge : les Landais unis pour faire payer l'Etat

Marie-Hélène Cazaubon, éleveuse gaveuse à Monsoué, présidente de la Commission Agricultrices - FDSEA 40 Agriculture | 05/10/2017

Crise aviaire et canards gras, reportage à Montsoué

Serge Bousquet Cassagne président de la Chambre d'agriculture47 (à droite) Agriculture | 04/10/2017

« Si quelqu’un a besoin de terres pour s’installer... » Serge Bousquet-Cassagne, président de la Chambre d’agriculture de Lot-et-Garonne

Euralis : du maïs semences pour toute l'Europe Agriculture | 03/10/2017

Euralis : des semences de maïs pour toute l’Europe

Visuel du projet du bâtiment Agrocampus Agriculture | 26/09/2017

Technopôle Agrolandes: du numérique à la biosécurité avicole

Maël Gallard et Laura Baillard avec Eirelles, jeune jument de 3 ans Agriculture | 25/09/2017

Pour Laura Baillard et Maël Gallard, leur projet agricole est en bonne voie

Pin Agriculture | 22/09/2017

100e AG des Sylviculteurs du Sud-Ouest : les parasites, « danger numéro un » de la forêt

Dominique Graciet, Président de la Chambre régionale d'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 20/09/2017

Dominique Graciet, Président de la Chambre d'agriculture de Nouvelle-Aquitaine : "L'Etat ne tient pas ses engagements"