11/08/22 : "Jamais autant de moyens aériens n'ont été mobilisés sur un incendie. On va continuer de s'adapter grâce à la solidarité européenne. Mais il n'y a pas que les moyens aériens," indique Elisabeth Borne depuis Hostens, en Gironde.

11/08/22 : Pendant qu'Elisabeth Borne, Première ministre est en visite sur les incendies à Hostens en Gironde, le Président, Emmanuel Macron, annonce que l'Allemagne, la Grèce, la Pologne, la Roumanie et l'Autriche vont venir en aide à la France.

11/08/22 : Elisabeth Borne et Gérald Darmanin sont attendus ce jeudi à Hostens en Sud Gironde: 6 800 ha de forêt ont été détruits par le feu depuis mardi après midi. 1100 pompiers sont mobilisés et 10 000 personnes ont du quitter leur domicile.

10/08/22 : Le député RN de Gironde, Grégoire de Fournas, dépose ce mercredi une proposition de loi instaurant une peine plancher de 10 ans pour les incendiaires. "La plupart des incendies sont d'origine criminelle. Or les pyromanes ne sont condamnés qu'à du sursis."

10/08/22 : Face aux incendies en Gironde et dans les Landes, le Ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin indique sur Tweeter qu'il a "décidé de renforcer les moyens mobilisés : plus de 1000 pompiers, 9 avions et 2 hélicoptères bombardiers d’eau sont engagés."

10/08/22 : Pour cause de reprise des incendies dans le Sud Gironde et le Nord des Landes, la circulation est interdite depuis mercredi 11 h, dans les deux sens sur l'autoroute A63 reliant Bordeaux à Bayonne. Les poids lourds sont déviés par Pau.

10/08/22 : Bordeaux est une des villes qui compte le plus de pâtisseries. Son score est de 4 pour 100 000 habitants, autant que Lyon, plus que Paris et Toulouse, mais moins que Strasbourg. Podium établi par Hellofresh, leader des boxs à cuisiner.

09/08/22 : Une soixantaine de commerçants de la ville de Périgueux a prévu de participer à la grande braderie en plein coeur de l'été, pour les trois journées des jeudi 11, vendredi 12 et samedi 13 août.

09/08/22 : Dans les Deux-Sèvres, le bassin de la Charente et le sous-bassin Aume-Couture sont en alerte 1 pour l'eau. L'arrosage des espaces verts, l'alimentation des fontaines, le remplissage des piscines sont interdits ainsi que le lavage des véhicules.

09/08/22 : Le département de la Gironde est placé en vigilance orange canicule à compter de ce mardi midi. Les maximales attendues pourront atteindre 21° la nuit et 36 à 38° en journée.

09/08/22 : Le département du Lot-et-Garonne passe en vigilance orange canicule à compter de ce mardi midi, avec des températures maximales prévues de 36 à 38 °C, puis mercredi et jeudi, jusqu'à 40 °C. Fin de l'épisode attendue pour vendredi.

09/08/22 : Un décret au journal officiel du 4 août acte la création effective de la Chambre d'agriculture interdépartementale de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres au 1er octobre prochain. Un travail de rapprochement mené depuis plus de sept ans.

08/08/22 : En raison de la sécheresse et des prévisions météos pour la semaine, les forêts du Pignada et du Lazaret à Anglet (64) sont fermées à compter du lundi 8 août, 18 H. Une décision prise en prévention du risque maximal de départ de feu.

08/08/22 : Météo France place le département des Landes en vigilance jaune canicule à compter de ce lundi 14h00. La vague de chaleur prévoit des températures minimales comprises entre 18 °C et 20 °C la nuit et 36 °C à 38 °C en journée.

08/08/22 : La première édition de Biarritz Hall Music Festival avec les meilleurs artistes de la scène électro française a lieu le 12 et 13 août. L’équipe est à la recherche de bénévoles pour l'accueil, le bar, les animations, la logistique... pour s’inscrire:+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/08/22 | Les Mondiaux de boomerang à Gradignan dès le 16 août

    Lire

    Gradignan (Gironde)accueille les mondiaux de boomerang du 16 au 26 août. Une centaine de lanceurs issus de 14 nations s'affronteront au Domaine de Moulerens sur différentes épreuves spectaculaires en individuel et en équipe. 25 athlètes français participeront et les têtes d'affiche remettront leur titre en jeu à l'image de Marie Appriou, 23 ans, championne du Monde en titre et Matéo Guerrero, 15 ans, vice-champion du Monde Junior. Renseignements sur l'appli https://wbc2022.glideapp.io/dl/d0a5f4

  • 11/08/22 | La préfecture de la Haute-Vienne labellisée

    Lire

    Suite à un audit externe réalisé par SOCOTEC, la préfecture de la Haute-Vienne vient de se voir attribuer le label « Qual-e-pref ». Ce label témoigne de la volonté de répondre au quotidien aux attentes des usagers ainsi que la communication d'urgence en cas d'évènement majeur. La préfecture a obtenu cette labellisation pour trois ans.

  • 11/08/22 | Des maraîchers à Limoges Métropole

    Lire

    La Ceinture verte terroir de Limoges veut relocaliser l'agriculture au travers l'aide à l'installation de maraîchers en agriculture biologique ou Haute Valeur Environnementale. Elle propose pour cela un service d'installation clé en main sur des terres équipées, avec un accompagnement technico-économique et une aide à la recherche de logement sur site ou à proximité. L’ensemble des équipements seront mis à disposition de 5 maraîchers sur le territoire de Limoges Métropole.

  • 10/08/22 | Le feu inquiète de nouveau en Gironde et dans les Landes

    Lire

    Le feu de Landiras a repris au niveau de la commune de Saint-Magne mardi, en sortant de la zone dans laquelle il avait été fixé, nécessitant l’intervention de 500 sapeurs-pompiers, appuyés par des avions bombardiers d’eau. 6 000 ha ont brûlé à Hostens. Le feu très virulent s’est étendu au département des Landes. Plus de 5000 personnes ont été évacuées et seize maisons détruites à Belin-Beliet. Le front de l’incendie se dirige vers l’A63 (Bayonne-Bordeaux) où la vitesse est abaissée à 90 km/h.

  • 10/08/22 | Le leader du e-commerce équin s'installe en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Blue Horse Group, leader français du e-commerce dédié au monde du cheval, sur les secteurs santé, soin et équipements pour le cheval et le cavalier, installe son siège et ses équipes de marketing digital et de e-commerce à Ambarès-et-Lagrave (33) et crée aussi sur place une plateforme logistique. Un choix dicté par "le carrefour logistique qu’offre la zone" et "le vivier de compétences Tech et Web de la métropole bordelaise", dans une région dense en haras, écuries de concours et centres équestres. 10 emplois ont déjà été créés, 4 à 5 autres nouvelles personnes devraient rejoindre la société.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | Agroécologie: l'agroforesterie successionnelle débarque en Nouvelle-Aquitaine !

23/12/2019 | Une formation, sur l'agroforesterie successionnelle, se tient en février en Gironde. Ce n'est rien qu'une nouvelle manière de produire, en phase avec les principes de l'agroécologie.

1

Du 10 au 13 février, une formation d'un nouveau genre débarque en Gironde, plus précisément à la Ferme du Bosquet, à Castets-en-Dorthe. Durant 4 jours entre apprentissage théorique et pratique il y sera question d' « agroforesterie successionnelle »... Co-organisée par Icosystème, une plateforme de formation en agroécologie, et l'association les Agron'hommes, l'objectif ici est bien de contribuer au développement en France, de cette méthode de production, véritable outil de transition agroécologique. Inventée par l'agriculteur chercheur suisse Ernst Gotsch, c'est au Brésil que l'agroforesterie successionnelle s'est le plus développée ; mais elle peut aussi s'épanouir sous nos climats tempérés. Opaline Lysiak, créatrice de l'association des Agron'hommes, « passionnée de pédagogie pour l’agroécologie » et formée à cette nouvelle agriculture au Brésil, nous en détaille les fondamentaux. Plus que convaincue, c'est autour de cette agroforesterie successionnelle qu'elle est elle-même en train de bâtir son projet d'installation.

@qui! : Qu'est ce que l'agroforesterie successionnelle ?
Opaline Lysiak : Pour comprendre ce qu'est l'agroforesterie successionnelle, il faut d'abord garder un principe à l'esprit : « Tout sol appelle la forêt ». Ca signifie qu'un sol sur lequel il n'y a pas d'intervention humaine va naturellement tendre à devenir, ou redevenir une forêt. Quand on fait de l'agriculture et qu'on veut garder un champ de maïs en rotation avec différentes cultures à tendance à s'appauvrir. Or les êtres humains veulent bien manger, avoir des sols fertiles et de qualité et des paysages agréables à regarder et à vivre, avec de l'ombre notamment. L'agroforesterie successionnelle a pour but de créer un système où l'on traduit « la recette de la forêt », pour produire de la nourriture et du bois.
Concrètement, la forêt est composée de plusieurs strates de végétaux, de la plus basse, où il y a peu de lumière, à la plus haute, qui bénéficie à 100% de la lumière du soleil, c'est notamment le cas du chêne qui surplombe l'ensemble. Or ce qu'on observe dans la forêt, on peut le reproduire en tant qu'agriculteur avec par exemple, un système de plantes à ras du sol, puis des framboisiers, des noisetiers, des cerisiers, des peupliers et du chêne... Un système global qui permet ainsi à la fois de produire de la nourriture, et à terme du bois d'oeuvre. Et cela peut s'appliquer tant à un système céréalier, maraîcher, à la vigne ,même si sur cette production les mises en place sont assez récentes, et à l'élevage.

@! : Cette "nouvelle agriculture" peut donc s'adresser à toutes les productions, mais pour l'heure c'est principalement au Brésil et son climat tropical que l'agroforesterie successionnelle s'est développée, le système que vous évoquez peut-il être aussi efficace en France, où le climat est bien différent ?
O.L. : On peut faire de l'agroforesterie successionnelle partout où il y a de la forêt. C'est vrai qu'au Brésil, la climat fait que le système pousse plus vite, jusqu'à 5 fois plus vite que sous nos lattitudes. En France les choses se feront plus lentement, mais c'est simplement une donnée à prendre en compte dans son projet pour pouvoir l'adapter au mieux. En ce qui me concerne, je vais m'installer en Bretagne l'an prochain. Mes premières plantations, des arbres à petits fruits ne me permettront de récolter que dans deux ans, mais j'aurai des poules pondeuses pour pouvoir vivre, et dans 10 ans j'aurais des noix, et dans 30 ans, je pourrai commencer à abattre des arbres, des chênes pour avoir du bois d'oeuvre et assurer l'avenir de mes enfants...

"De l'agroécologie à fond les ballons !"
@! : Il faut donc penser à un système sur le long terme, on est loin des objectifs de rentabilité et productivité immédiate....
O.L. : Le système de l'agriculture syntropique, autre nom de l'agroforesterie successionnelle, qui traduit bien que cette agriculture se définit par la création de complexité (syntropie) plutôt que par la destruction du complexe vers le simple (entropie), est basée en effet sur la succession dans le temps, mais aussi sur l'organisation de l'espace et surtout sur la production de biomasse. Certains arbres, vont être taillés de manière intense pour nourrir le sol et accélèrer la pousse des arbres fruitiers par exemple. Il y a donc des arbres qui vont être dédiés à servir la régénérescence des sols, permettant d'amener plus de fertilité et moins d'entrants, et d'autres seront davantage dédiés à la production. C'est de l'agroécologie à fond les ballons !

@! : Lors de la formation que vous co-organisez en février en Gironde, et à laquelle vous participez en tant que formatrice, outre les agriculteurs intéressés, vous avez tenus à ce que des étudiants soient également présents. Pourquoi ?
O.L:
Je suis passionnée de pédagogie, et notamment dans le domaine de l'agroécologie. A travers l’association les Agron’Hommes je développe des projets pour apprendre l’agroécologie par l’expérience. Le dernier projet en date est l'Ecole d'Agroécologie Voyageuse. Des étudiant vont profitter de leur année de césure pour aller se former en pratique auprès d'agriculteurs dans différents pays et ils vont démarrer leur expérience en agroécologie par cette formation, qui leur donnera une boîte à outils de l'agroforesterie successionnelle. Ils en seront ensuite aussi les ambassadeurs en quelque sorte puisque durant la formation, ils vont réaliser des articles, des photos, des vidéos et jouer les reporters pour revaloriser cette expérience au sein de leur école mais aussi plus globalement pour produire des supports pédagogiques et de communication qui permettront de partager l’expérience à une large échelle.

@!: Concrètement comment sera organisée la formation ?
OL :
Il y aura une première partie en ligne. Une sorte d'échauffement au début de la formation, qui permettra de voyager virtuellement dans certains pays comme le Brésil pour comprendre le contexte dans lequel cette agriculture s'est développée. La formation comprend au total 4 jours en février et 1 jour au printemps, dont la date n'est pas encore fixée. En hiver cela permet de planter les arbres et au printemps de planter les légumes, et de voir comment les arbres se sont implantés. Les journées sont en effet organisées en deux temps : le matin la formation se fait en salle de manière théorique et l'après-midi on passe à la pratique sur une parcelle expérimentale de la ferme du Bosquet qui nous accueille, car d'après moi c'est par l'expérience que l'on apprend le mieux. Je dois aussi préciser qu'à mes côtés, il y aura deux autres formateurs, Felipe Amato et Steven Werner, experts en agroforesterie successionnelle, tous deux formés par son inventeur, Ernst Götsch.

Plus d'infos :
Formation du 10 au 13 Février à Castets en Dorthe (33)
Tarif : 600 euros en cas d'autofinancement mais pour les agriculteurs, un financement possible via VIVEA, le Réseau OPCA-OPACIF ou le FAFSEA.

Laure AMAR au 04 66 61 91 18 - amar@icosysteme.com
Détails : www.icosysteme.com/events/agriculture-syntropique-en-climat-tempere/

Plus d’informations sur le projet Les Agron’Hommes : https://lesagronhommes.com

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Opaline Lisiak

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
15846
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Samia Riffaut et son salarié Jérôme Brunet ont planté 3 600 plants de bambou géant Moso le 26 mai. Agriculture | 10/08/2022

Des bambous géants Moso plantés sur deux hectares en Haute-Vienne

Une centaine d'habitants des communes du Pays d'Aunis étaient présentes à la réunion d'informations organisée à Montroy le 26 juillet Agriculture | 29/07/2022

Pollution aux pesticides en plaine d’Aunis, les habitants se mobilisent

cdfr 2022 Agriculture | 25/07/2022

La Safer se penche sur le renouvellement des générations d’agriculteurs de la Gironde

Témoignages de jeunes installés et autres exemples de dossiers d'installations récentes ont animé les présentations de cette CDFR _ © Sylvain Desgroppes Agriculture | 08/07/2022

La Safer active sur un marché dynamique en Dordogne

L'Afdi Nouvelle-Aquitaine est à l'initiative de deux PER au Bénin : un sur la filière de la noix de cajou et un autre sur l'ananas Agriculture | 05/07/2022

Afdi Nouvelle-Aquitaine engagée dans les partenariats économiques en Afrique

Bourse agricole maritime Quai Lomabrd du Port Atlantique La Rochelle Agriculture | 30/06/2022

Bourse agricole La Rochelle-Pallice : un pré bilan en demie teinte

Romain et Audrey Verrier se sont installés en janvier 2022, en tant qu'éleveurs caprins en Deux-Sèvres Agriculture | 30/06/2022

Installation - Transmission: L' "incroyable" nouvelle vie de Romain et Audrey, éleveurs caprins débutants

Illustration Campagne Foncier rural et agricole nouvelle-Aquitaine Agriculture | 28/06/2022

Nouvelle-Aquitaine: Les marchés fonciers ruraux ont battu des records en 2021

Sylvie Marcilly et Cédric Tranquard à sa gauche signent la nouvelle convention Agriculture | 23/06/2022

Charente-Maritime : un partenariat renouvelé entre le département et la chambre d’agriculture

A Mont-Disse en Béarn, Charles Pelanne a vu ses cultures de kiwi et de vignes détruites à 100 % par la grêle. Ici avec Eric Spitz, préfet du département venu constater les dégâts Agriculture | 23/06/2022

Les orages de grêle destructeurs ont lourdement frappé le Béarn

L'équipe d'Euralis dont Laurent Dubain (à droite), DG du pôle agricole d'Euralis, sont venus à la rencontre de Philippe Joseph et de son fils engagés pour 20 ha, dans un contrat Gaïa Agriculture | 21/06/2022

Les agriculteurs rémunérés pour leur engagement agronomique

Sel et marais de l’île de Ré. Agriculture | 09/06/2022

Saliculture : une récolte de sel très précoce

Régis Boisseau, directeur de Semae Sud-Ouest Agriculture | 02/06/2022

Géopolitique, agroécologie, cultures alternatives... la filière semences "se réinvente"

Bruno Millet et Dominique Graciet au Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitiane, devant la vache Haquitanima Agriculture | 31/05/2022

Salon de l'agriculture et après ? " Installer un bruit de fond positif "

Jean-Christophe Roubin, responsable agriculture au CA, Olivier Constantin, Directeur Général du CA Aquitaine, Patrice Gentié, Président du CA Aquitaine et Sandrine Kergosien, Directrice des marchés spécialisés CA Aquitaine Agriculture | 31/05/2022

Le Crédit Agricole d'Aquitaine vent debout face à la crise qui secoue le secteur agricole