Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

13/11/20 : Les élections régionales et départementales prévues en mars auront très vraisemblablement lieu en juin suite à la proposition faite en ce sens par Jean-Louis Debré qui a remis son rapport au premier ministre: option retenue par le gouvernement.

13/11/20 : Ce samedi 14 novembre, de 14h à 16h, associations, familles, professionnels de la santé et de l’éducation, vont manifester de l'Hôtel de ville au rectorat. Ils sont contre l'instruction à l'école obligatoire pour tous dès 3 ans. + d'info

12/11/20 : Confinement: Il serait irresponsable de lever ou d'alléger le dispositif actuel a déclaré le premier ministre, lequel a ajouté qu'un allégement strictement réservé aux commerces pourrait être envisagé le 1°décembre.

09/11/20 : Dans le cadre du reconfinement, la Ville de Bayonne et son maire J.R. Etchegaray ont aménagé 45 box au Palais des sports de Lauga pour accueillir les sans abri. Les lits ont été fournis par le 1er RPIma et dispositif assuré par l'association Atherbea

09/11/20 : Mme Estelle Leprêtre, directrice adjointe de la direction départementale de la cohésion sociale du Morbihan, est nommée sous-préfète de Jonzac en Charente-Maritime. Elle prendra ses fonctions le 23 novembre prochain.

05/11/20 : Charente-Maritime : suite à l'élection à la fonction de sénateur de Mickaël Vallet, ex président de la communauté de communes de Marennes, Patrice Brouhard, maire du Gua, a été élu président de la collectivité, lors du conseil communautaire ce jeudi.

05/11/20 : Avec la multiplication des cas de grippe aviaire en Europe, le Ministère de l'agriculture a passé en niveau d'alerte élevé 46 départements, dont la Charente-Maritime, les Deux-Sèvres, la Gironde, les Landes et les Pyrénées Atlantiques.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/11/20 | Gironde : le Département va distribuer ses premiers kits sanitaires

    Lire

    Jean-Luc Gleyze l'avait annoncé le 16 novembre : le Département va distribuer 2 000 kits sanitaires aux jeunes en difficulté. Ces kits comprennent quatre masques réutilisables, un flacon de gel hydroalcoolique, du savon et une fiche conseil sur les comportements à adopter face au coronavirus. La première distribution de ces kits sanitaires par le Département se déroulera à Libourne ce mercredi 24 novembre à 15h dans les locaux de l'Association LEPI.

  • 24/11/20 | La vente directe accompagné dans les Deux-Sèvres

    Lire

    Dans le cadre de son Plan de Relance et en soutien aux circuits courts, le Département des Deux-Sèvres a crée un fonds de soutien de 300 000 euros pour développer la vente directe des agriculteurs. Fortement sollicité depuis sa création en juillet dernier, il a permis l'accompagnement de 32 projets de création ou de développement ont été accompagnés. Face aux nombreuses demandes, le Département a décidé de prolonger le dispositif et les dossiers peuvent être déposés jusqu’au 31 mars 2021.

  • 24/11/20 | Les recharges pour vélos à assistance électrique se développent

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a attribué une aide de 42 900 euros à la société Sacha à Limoges pour son projet eBikeport qui est une station de recharge à énergie propre et avec des matériaux 100 % recyclés et recyclables. L’innovation réside tant dans le produit que dans le modèle économique puisque le client peut récupérer une partie de la somme investie grâce aux revenus publicitaires.

  • 24/11/20 | En Lot-et-Garonne, digitalisation des commerces de proximité

    Lire

    Le Conseil départemental, la Chambre de commerce et d’industrie, et la Chambre de métiers et de l’artisanat ont travaillé ces derniers jours à construire une offre complète, facile d’accès et gratuite pour accompagner les commerces de proximité dans leur digitalisation. Cette offre repose sur deux piliers : une market-place départementale - www.mavillemonshopping.fr/lotetgaronne et la géolocalisation des commerces et artisans proposant leurs services durant le confinement. Ainsi, malgré le confinement, les commerces de proximité vont pouvoir poursuivre les ventes de leurs produits et les clients de les acheter.

  • 23/11/20 | "Urgence sociale": des élus locaux et écolos interpellent J. Castex

    Lire

    Plusieurs élus locaux écologistes ont écrit au Premier ministre. Ils s’unissent pour faire face à la crise sociale qui découle de la crise sanitaire. Afin d’essayer de contrer des chiffres conséquents, "mettre en oeuvre une chaine de solidarité véritablement inconditionnelle est une priorité, une urgence". Que ce soit des aides sur l’accès au logement, l’hébergement d’urgence, l’aide alimentaire ou toute forme de précarité, ces élus demandent de l’aide et du soutien de la part de l’État. Pierre Hurmic, Maire de Bordeaux, Florence Jardin, Présidente de Grand Poitiers et Léonore Moncond’huy, Maire de Poitiers sont de ceux-là.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | L'amélioration de la performance, planche de salut de la filière bovin lait ?

10/03/2018 | Dans les Pyrénées-Atlantiques, ils sont une quarantaine d'éleveurs laitiers à avoir participé aux fermes ouvertes organisées dans le cadre de la 1ère Quinzaine de l'élevage Bovin lait

La quinzaine de l'élevage bovin laitier en PA - GAEC Vignes Rousses

Outre un indispensable travail de fond sur la filière, la Chambre d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques tient à « redonner des perspectives aux éleveurs laitiers du département et à les sortir de l'isolement », expliquait en début de semaine Maryvonne Lagaronne, élue au sein de la Chambre consulaire. Pour ce faire, une nouvelle offre de services, Conseil Elevage 64, vise à « aider chaque éleveur à atteindre ses objectifs personnels de performance », à travers un accompagnement, des formations ou encore des événements collectifs. C'est dans cet esprit de lier réussite individuelle et dynamique collective, qu'a été organisée ces jours-ci, la 1ère édition de la Quinzaine de l'élevage laitier. Le principe : des ateliers thématiques au sein de fermes ouvertes particulièrement performantes sur le plan génétique. Ce vendredi 9 mars, le rendez-vous était donné au GAEC Les Vignes Rousses à Jurançon, récompensé au dernier Salon de l'Agriculture à Paris.

Si les volumes produits ont un certain temps réussi à compenser l'érosion des éleveurs, ce n'est désormais plus le cas. « La filière bovin lait du Sud-Ouest est en difficulté par rapport au niveau national. La dernière campagne enregistre une perte de 10% des volumes de production dans le département. », alertait Maryvonne Lagaronne. Un constat évidemment partagé par son Président, Guy Estrade, venu ce vendredi ouvrir la demie-journée technique organisée à Jurançon. « Le contexte général de l'élevage est compliqué, et particulièrement sur la filière laitière. Au-delà des questions liées au prix du lait, il nous faut remettre en avant la filière des Pyrénées-Atlantiques et sa génétique qui ont, toutes deux, du potentiel comme en attestent les élevages de haut niveau du département. » L'élevage dans lequel se tenaient les échanges du jour, est résolument de ceux-là.

Génotypage, embryons ou encore semences sexées
Le GAEC Les Vignes Rousses, compte un cheptel de 90 vaches (Holstein) adultes (et 105 génisses) pour une production annuelle de « 1,2M de litre de lait, soit une production réelle de 900 000 litres livrés à Danone », indique Jean-Luc Bazaillacq, le chef d'exploitation, qui travaille avec 2 salariés : son fils, Jérémy et Damien Jouanthicot. Si les chiffres sont impressionnants, l'éleveur confirme le propos précédent : « Les temps ont été très durs, il faut sans cesse trouver des marges de progrès. » Et la voie résolument choisie par le GAEC est celle de la génétique. La reproduction ici, se fait 100% en insémination artificielle, avec des recours au génotypage, embryons ou encore semences sexées... Un travail génétique réalisé en lien avec la station raciale voisine de Denguin, que le GAEC bien sûr valorise. « Entre les ventes d'embryons, de vaches et autres contrats, ça représente environ 40 000€ par an », indique-t-il avant de vanter les mérites de la station raciale « à portée de main » des éleveurs locaux.
Mais, au-delà des revenus directement liés à la valorisation du travail génétique, celui-ci se traduit logiquement sur la performance du troupeau en lui-même, tant en productivité qu'en qualité du lait. Un chiffre pour exemple : la production moyenne par vache et par an sur le GAEC est de 11 109 kg, avec un « bilan opti qualité parfait, et donc aucun pénalité sur le prix ».

Le GAEC Les vignes rousses à Jurançon (64) parie sur la génétique

" C'est la vache d'une carrière! "
Une qualité des animaux que les éleveurs ont pu observer de près avec une présentation des trois Prim'holstein présentées à Paris, ainsi qu'une jeune Red holstein, dont l'embryon avait été importé du Canada, et qui fait la fierté de Jérémy Bazaillacq. Si celle-ci, baptisée Laika Red, n'a pas participé au Salon cette année, ce n'est sans doute que partie remise. Quant aux trois autres ; Licalice se classe 10e de sa section, Holdchip 5e; quant à Iway, qui a déjà remporté de nombreux concours, elle a vécu sa consécration parisienne avec 3 prix : 1ère de sa catégorie, meilleure pis adulte et réserve championne adulte ! « C'est la vache d'une carrière! Celle qu'on a jamais eue et qu'on mettra sûrement très longtemps à avoir de nouveau», glisse le jeune homme. Cela dit, pour lui, dont la carrière commence, tous les espoirs sont permis : son installation est prévue pour 2018.

Biosécurité, boiterie des troupeaux

Si la génétique apparaît bien comme un outil d'amélioration de la performance des troupeaux, les sujets en la matière sont nombreux. Et c'est bien l'ambition de la chambre d'agriculture que de le démontrer aux éleveurs. A l'occasion de cette matinée, les participants ont ainsi été sensibilisés à d'autres pistes possibles d'amélioration des performances. Parmi elles, notamment, la question de la biosécurité. Un sujet d'autant plus important dans un département particulièrement sensible à la tuberculose bovine... L'occasion aussi de lutter contre quelques préjugés en la matière : si la faune sauvage, sanglier et blaireau en premières lignes, sont souvent pointés du doigt dans la propagation du virus, c'est en réalité, dans 80 à 90% des cas, dans le mouvement des animaux qu'il faut rechercher la cause... » Ce qui n'empêche pas de mettre en œuvre quelques précautions à l'attention du gibier, notamment par la mise à l'abri des points d'eau et d'aliments.
Autre thématique de travail présentée dans la matinée : les boiteries des troupeaux. Elles peuvent être un facteur non seulement de coûts pour un élevage quand il s'agit de les soigner, mais avant aussi de perte de production, pouvant être importantes. Des pertes qui peuvent s'avérer équivalentes à des mammites, traditionnellement perçues comme le premier fléau sur la production dans les élevages laitiers...
Enfin, autre piste également mise en avant : la modernisation des outils de gestion et de pilotage de troupeau, via notamment les outils numériques ou le téléphone, permettant une valorisation des données ou encore un accès plus rapide au résultats des contrôles laitiers.

« Si nous nous attachons à développer le contrôle de performances, c'est que nous l'avons fait sur le bovin viande avec de bons résultats en termes de compétitivité et de revenus. », indique au passage Guy Estrade à la vingtaine d'éleveurs présents. « + 30% de revenu en moyenne sur 5 ans pour ceux qui ont réussi à augmenter la production », selon Maryvonne Lagaronne. Une perspective qui peut en effet redonner du baume au cœur des éleveurs laitiers du département.


A l'issue de cette manifestation, le GAEC Les Vignes Rousses, s'est vu remettre le Prix départemental "Elevage d'Excellence 2018"

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
9055
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Pierre Saint-Jean Agriculture | 20/11/2020

Les bénéfices possibles du confinement pour les agriculteurs

Antonio Marquès et son innovation Agriculture | 06/11/2020

Un process innovant pour protéger les cultures lauréat du concours Agrinove

Henri Biès-Péré, vice-président de la FNSEA Agriculture | 04/11/2020

Interview d’Henri Bies-Péré, n°2 de la FNSEA : « Cette PAC permet d’accompagner le virage que doit prendre l’agriculture, dans la durée, en souplesse. »

Lurrama 2020 Agriculture | 04/11/2020

L'annulation de Lurrama 2020, un crève-cœur pour le monde agricole basque

Le vignoble Les Hauts de Talmont, en biodynamie depuis 2011, le long de l'estuaire de la Gironde Agriculture | 04/11/2020

Mois de la Bio : la conversion a le vent en poupe

La variété hybride Marigoule est particulièrement sensible aux attaques de cynips. Agriculture | 28/10/2020

Haute-Vienne : Les producteurs de marrons châtaignes alertent le préfet

Baptiste Carrère producteur de canards à Malaussanne (64), a pris la présidence de Bienvenue à la Ferme 64 Agriculture | 27/10/2020

Bienvenue à la ferme 64 : des projets florissants malgré le contexte

Illustration installation - transmission en maraîchage Agriculture | 23/10/2020

Transmission agricole : Safer, collectivités et chambre d'agriculture 64 alliées au plus proche du terrain

Une partie du coteau bordant les vignes de Pierre Tourré s'est effondrée suites à la pluie du 11 mai Agriculture | 21/10/2020

Les pluies du mois de mai mettent en danger des vignerons de Loupiac

La famille Massé, installée à Rouillac, fait partie des 150 exploitations certifiées par l’interprofession Agriculture | 15/10/2020

Charente : vers un cognac 100% durable en 2030

Roland de Lary, directeur du CRPF Agriculture | 05/10/2020

Filière bois : trois questions à Roland de Lary, directeur du Centre Régional de la Propriété Forestière

Danièle Marcon, présidente de la section tomate de l'AIFLG Agriculture | 04/10/2020

L'IGP, une urgence pour la survie pour la Tomate de Marmande

Marché de producteurs Agriculture | 02/10/2020

Les circuits courts au menu du 6ème Agrinovembre

Bernard Layre, Présidnt de la Chmabre d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques et Eric Spitz Préfet du département Agriculture | 01/10/2020

Un nouveau tournant vers la transition environnementale pour l'agriculture des Pyrénées-Atlantiques

Le Palso est une association représentant les acteurs de la filère palmipède du grand Sud-Ouest Agriculture | 30/09/2020

Un vingtième anniversaire particulier pour l’IGP Foie Gras du Sud-Ouest