Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/12/20 : Après 20 années de Présidence de la Chambre régionale d'agriculture Aquitaine puis Nouvelle-Aquitaine, Dominique Graciet confirme qu'il démissionnera de son mandat le 7 décembre prochain.

04/12/20 : Bordeaux-L'Observatoire girondin des libertés publiques organise ce vendredi 4 décembre 18h, Place de la Victoire, un rassemblement contre la loi "Sécurité Globale". Dans ce cadre, la mobilisation du 28 novembre avaient déjà réuni 20 000 personnes+ d'info

03/12/20 : Ce 3 décembre, les communes de Bordeaux et Le Tourne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boue pour la période du 9 au 11 mai 2020.

03/12/20 : Valéry Giscard d'Estaing est mort ce 2 décembre à 94 ans. Son élection en 1974 a été considérée comme un tournant dans le cours de la société française avec l'abaissement à 18 ans de l'âge de la majorité et le soutien à la loi sur l'IVG de Simone Veil

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 04/12/20 | Une unité de méthanisation à Saugnacq-et-Muret

    Lire

    La société BFM Biométhane a été créée par trois entreprises agricoles pour porter une unité de méthanisation à Saugnacq-et-Muret dans les Landes. Dans le cadre du projet, plutôt que d'être détruites avant l'implantation de la culture principale, les cultures intermédiaires seront valorisées grâce à la méthanisation à des fins énergétiques. Le projet permettra d'éviter l'émission de 4600 tonnes équivalent CO2. Pour la construction de cette unité de méthanisation, la Région vient d’allouer une subvention de 700 000 euros.

  • 04/12/20 | La Flow Vélo poursuit son développement sur Grand Cognac

    Lire

    La Flow Vélo, qui relie l’Ile d’Aix à Thiviers longe le fleuve Charente et termine son tracé au coeur du Parc Naturel Régional du Périgord-Limousin. Un plan global d’aménagement a été élaboré pour mettre en œuvre le tracé définitif en garantissant la qualité et la sécurisation du parcours. C’est dans ce contexte que l’agglomération de Grand Cognac prend en charge la réalisation d’un linéaire de 35km au travers 3 phases de travaux. La 3ème phase, correspondant à l’aménagement entre Jarnac et Angeac bénéficie d’une aide régionale de 316 000 euros.

  • 04/12/20 | Restauration des zones humides en Corrèze

    Lire

    Dans le cadre de l'appel à projets « restauration des zones humides de têtes de bassin versant », la communauté de communes Ventadour-Egletons-Monédières en Corrèze, propose d'accentuer son action avec la reconquête pastorale de zones humides dégradées du bassin versant du ruisseau d'Egletons, ainsi que la restauration des fonctions hydrologiques et du potentiel d'autoépuration de la zone humide du Maumont. La Région vient d’attribuer une aide de 61 000 euros à la Communauté de Communes pour les travaux d’investissement.

  • 03/12/20 | Exelus poursuit sa quête de l'innovation

    Lire

    La société bordelaise Exelus, spécialisée dans la télé-médecine, lance un programme afin que la start-up soit LA référence dans ce domaine pour les professionnels de santé. Ce qui fait qu’elle se démarque? Son offre complète et évolutive ainsi que son avance en matière d’innovation. Un programme qui mobilisera 13 salariés jusqu’en mars 2022. Exelus reçoit le soutien du Conseil régional avec une aide à hauteur de 400 000€. Pour information, la start-up commercialise depuis 2016 la plateforme de télé-médecine Nomadeec, leader sur le marché français.

  • 03/12/20 | Le projet « Dock de légumes » va voir le jour

    Lire

    Lors de la dernière commission permanente de la Région Nouvelle-Aquitaine, celle-ci vient d’attribuer une aide de 55 842 euros au projet « Dock de légumes » porté par la Communauté d’Agglomération de Grand Angoulême. Cette action vise à préfigurer les équipements et services collectifs nécessaires pour sécuriser et développer les productions maraîchères biologiques et locales. Plusieurs études ont déjà été menées afin de réaliser l’état des lieux de l’écosystème agricole et alimentaire territorial notamment.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | L'annulation de Lurrama 2020, un crève-cœur pour le monde agricole basque

04/11/2020 | Cette ferme géante devait ouvrir dans moins de 10 jours en la halle Iraty de Biarritz. Le confinement a eu raison de ce salon unique.

Lurrama 2020

Saleté de Covid qui allait contraindre ce Lurrama 2020, prévu entre le 12 et le 15 novembre, une édition à son image: sans odeur, sans saveur, distanciée au point de s'éloigner de la Halle Iraty de Biarritz, la ferme éphémère tant attendue du monde agricole du Pays basque. À la place les organisateurs souhaitaient organiser des conférences-débats de Saint-Jean-Pied-de-Port à Itxassou en passant par Biarritz. Finalement le reconfinement conduit à la tenue d'une seule conférence, le 14 novembre, sur le site internet de Lurrama sur le thème "Prenons soin du monde dès aujourd'hui".

 " En raison du nouveau confinement, nous sommes dans l'obligation d'annuler Lurrama 2020. Nous avons pourtant travaillé depuis le mois d'avril pour imaginer des solutions différentes qui s'adaptaient aux préconisations de la sous-préfecture. Nous savions que la 15ème édition serait spéciale, mais nous n'imaginions pas qu'elle ne serait pas ! Les sujets que nous allions aborder sous la thématique "Prenons soin du monde dès aujourd'hui" sont plus que jamais d'actualité, et ce que nous allons vivre dans ce deuxième confinement risque à nouveau de nous montrer que nous n'allons toujours pas dans la bonne direction. Ces débats nous voulons et devons les mener. Les choix que nous faisons aujourd'hui ont des répercussions sur notre avenir."  C'est par ce communiqué que le président de Lurrama, Iñaki Berhocoirigoin et son équipe ont décidé d'informer de l'annulation de la 15e édition.

Lurrama, la superbe vitrine de l'agriculture paysanne basque 

Cette annulation est un véritable crève-cœur pour le monde agricole basque certes. Lurrama, c'était ces gamins des écoles venus assister à la tonte des manech, (notre photo d'archives) mais aussi pour l'ensemble de la population du Pays basque qui se retrouvait en ce Salon agricole, plus simplement en cette ferme éphémère. On gardera en mémoire la saveur de l'an dernier un peu folklo avec la présence du ministre de l'Agriculture Didier Guillaume qui avait fait passer des messages sur sa compréhension de la démarche paysanne basque. En restant taisant... sur sa future candidature avortée à la mairie de Biarritz.


Lurrma aussi c'était chaque année plus de 1000 bénévoles qui participent à Lurrama en comptant tous les postes de travail, plus les chefs et cuisiniers bénévoles, plus les lycéens et enseignants de Garazi et Biarritz qui cuisinent et servent les repas ,plus les lycéens de Garazi et Bayonne qui prêtent main forte à Kanaldude pour diffuser des programmes vidéo....

Lurrama, c'était être sensibilisés au respect de la nature et ces découvertes de producteurs venus des provinces basques et d'un pays invité. C'était ces tables de centaines de convives avec repas thématiques confectionnés par les plus grands chefs du Pays basque mais aussi les élèves des lycées hôteliers de Saint-Jean-Pied-de-Port et Biarritz. Mais par-dessus tout, des conférences-débats montrant que l'on pouvait se tromper de chemin. Une démarche militante.

Lurrama, expression de la Confédération paysanne du Pays basque

C'est en janvier 2005 qu'un groupe de paysans d’ELB (Confédération Paysanne du Pays Basque) donne naissance à Euskal Herriko Laborantza Ganbara (EHLG) dont l’objectif est de promouvoir et développer l'agriculture paysanne au Pays Basque. C'est l’année suivante, que EHLG décide de mettre en place un salon qui deviendra la vitrine de son travail et de celui des paysans et paysannes du Pays Basque, Lurrama. Durant 15 ans, EHLG a lancé de nombreux chantiers sur les suivis des politiques agricoles, la valeur ajoutée sur les fermes, l’installation, la transmission, le développement local, la conception et l'organisation de Lurrama.

Cette année 2020 qui devait célébrer la 15ème édition du salon Lurrama, avec sa crise sanitaire était une année particulière : de nombreux penseurs, scientifiques, citoyens déclarent sans détour l’idée exprimée ici par Dominique Bourg le parrain de l'édition, que « ce qui nous arrive n'est pas sans lien avec la destruction des écosystèmes, et nous conduit vers une planète inhabitable ». Une pensée partagée par EHLG et qu'elle souhaitait réaffirmer à l’occasion de Lurrama 2020: "la nécessité de prendre conscience et d'agir pour une agriculture des territoires qui nourrit sainement les hommes et femmes qui y vivent, tout en respectant les ressources naturelles, la terre, l'eau, la biodiversité".
C'est pourquoi EHLG lance une nouvelle campagne d'appel aux dons pour soutenir son travail en faveur de l'agriculture paysanne, car plus que jamais ce travail doit s'inscrire dans la durée. La thématique de Lurrama 2020 « Prenons soin du monde dès aujourd’hui » était l'occasion pour l'association de présenter entre autres, l'étude qu'elle vient de mener portant sur le système alimentaire depuis la terre nourricière jusqu’à l’assiette au Pays Basque en 2050. "Pour que notre assiette ait du goût en 2050, pour qu'elle soit bonne pour notre santé, pour réussir à produire localement une partie non négligeable de ce qu'elle contiendra, c'est maintenant qu'il faut prendre le bon cap ! Au sein de Lurrama, nous nous inscrivons dans ce courant qui pense que la pandémie et le blocage planétaire que nous vivons découlent de notre manière de vivre sur terre et de notre rapport au vivant. Nous partageons l’analyse que le modèle économique capitaliste qui régit l’ensemble des pays riches et qui s’impose à tous les habitants du monde, nous mène droit au mur", conclut l'association.

Un débat sur internet et un appel aux dons

Annulé donc Lurama 2020 a maintenu malgré tout un rendez-vous, comme une forme un baroud d'honneur, une recommandation: une conférence sur le site internet de Lurrama, samedi 14 novembre à 11 heures. Une vidéo avec les témoignages de de Dominique Bourg, Marc Saint André, Aurélie Trouvé et  Nicolas Girod.

Enfin, à tous ceux qui souhaitent soutenir l'agriculture paysanne, EHLG mène en ce moment une campagne de dons qui lui sera plus que jamais nécessaire (1). En effet, le Salon Lurrama constituait un soutien financier essentiel à la structure pour continuer son travail d'accompagnement des paysans et de promotion de l'agriculture paysanne au Pays basque.

Quant à la présentation de l'assiette 2050, préconisée par EHLG, elle attendra la fin du confinement. Vivement demain.


 (1).-     https://don.ehlgbai.org/campaigns/don-ehlg/

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : DR

Partager sur Facebook
Vu par vous
3420
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 7 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Jonathan Lalondrelle et Gaëtan Bodin Agriculture | 30/11/2020

Installation et accès au foncier : Interview croisée de Gaëtan Bodin, Président Jeunes Agriculteurs Nouvelle-Aquitaine et Jonathan Lalondrelle, Secrétaire général JA Nouvelle-Aquitaine

Pierre Saint-Jean Agriculture | 20/11/2020

Les bénéfices possibles du confinement pour les agriculteurs

Antonio Marquès et son innovation Agriculture | 06/11/2020

Un process innovant pour protéger les cultures lauréat du concours Agrinove

Henri Biès-Péré, vice-président de la FNSEA Agriculture | 04/11/2020

Interview d’Henri Bies-Péré, n°2 de la FNSEA : « Cette PAC permet d’accompagner le virage que doit prendre l’agriculture, dans la durée, en souplesse. »

Le vignoble Les Hauts de Talmont, en biodynamie depuis 2011, le long de l'estuaire de la Gironde Agriculture | 04/11/2020

Mois de la Bio : la conversion a le vent en poupe

La variété hybride Marigoule est particulièrement sensible aux attaques de cynips. Agriculture | 28/10/2020

Haute-Vienne : Les producteurs de marrons châtaignes alertent le préfet

Baptiste Carrère producteur de canards à Malaussanne (64), a pris la présidence de Bienvenue à la Ferme 64 Agriculture | 27/10/2020

Bienvenue à la ferme 64 : des projets florissants malgré le contexte

Illustration installation - transmission en maraîchage Agriculture | 23/10/2020

Transmission agricole : Safer, collectivités et chambre d'agriculture 64 alliées au plus proche du terrain

Une partie du coteau bordant les vignes de Pierre Tourré s'est effondrée suites à la pluie du 11 mai Agriculture | 21/10/2020

Les pluies du mois de mai mettent en danger des vignerons de Loupiac

La famille Massé, installée à Rouillac, fait partie des 150 exploitations certifiées par l’interprofession Agriculture | 15/10/2020

Charente : vers un cognac 100% durable en 2030

Roland de Lary, directeur du CRPF Agriculture | 05/10/2020

Filière bois : trois questions à Roland de Lary, directeur du Centre Régional de la Propriété Forestière

Danièle Marcon, présidente de la section tomate de l'AIFLG Agriculture | 04/10/2020

L'IGP, une urgence pour la survie pour la Tomate de Marmande

Marché de producteurs Agriculture | 02/10/2020

Les circuits courts au menu du 6ème Agrinovembre

Bernard Layre, Présidnt de la Chmabre d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques et Eric Spitz Préfet du département Agriculture | 01/10/2020

Un nouveau tournant vers la transition environnementale pour l'agriculture des Pyrénées-Atlantiques

Le Palso est une association représentant les acteurs de la filère palmipède du grand Sud-Ouest Agriculture | 30/09/2020

Un vingtième anniversaire particulier pour l’IGP Foie Gras du Sud-Ouest