Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | L'eau, une question prioritaire pour les agriculteurs aquitains

12/07/2013 | Le préfet de Région et le directeur régional de l'Agriculture étaient ce vendredi les invités de la FRSEA d'Aquitaine sur une exploitation périgourdine.

Le préfet de Région est à allé à la rencontre des agriculteurs en Dordogne

Michel Delpuech, préfet de la région Aquitaine et Hervé Durand, directeur régional de l'Agriculture et de la forêt ont eu l'occasion de débattre des sujets de l'actualité agricole ce vendredi matin avec les représentants régionaux et départementaux de la fédération des exploitants agricoles. La rencontre a eu lieu sur l' exploitation de Sébastien et Hugues Landat à Beaumont- du- Périgord. Cette ferme illustre un grand nombre de sujets qui préoccupent le milieu agricole, notamment l'avenir de l'élevage, la ressource en eau, les contraintes environnementales et les dégâts de gibier.

Ce vendredi matin, l'exploitation de Hugues et Sébastien Landat à Beaumont du Périgord accueillait, à l'invitation du conseil d'administration de la FRSEA d'Aquitaine, Michel Delpuech, le préfet de région, le directeur régional de l'agriculture et de la forêt,  la directrice régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement. Les deux frères Landat exploitent avec leur mère qui partira à la retraite en janvier prochain, une ferme de 130 hectares. A l'origine, l'exploitation avait une production laitière et du tabac qui a été arrêtée en 2005. Aujourd'hui, les deux frères ont une production bovins viande avec un cheptel de 80 vaches limousines et 22 hectares de noyers dont 50 % est en production. "C'est par nécessité économique que nous avons arrêté le lait, en 2010, alors que nous avions la fibre de l'élevage, souligne Hugues Landat. L'analyse économique fait apparaître de bons résultats techniques des ateliers. L'atelier élevage est aux normes et les charges d'amortissement sont relativement faibles pour ce type d'exploitation. Les charges d'approvisionnement connaissent une augmentation forte liée à la hausse des carburants er de l'aliment du bétail. "Le soja est passé de 300 euros la tonne à 550 euros en deux ans. Heureusement, pour le troupeau, l'essentiel de l'alimentation provient de la ferme," précisent les frères Landat.

Ressource en eau et dégâts de gibierMais la famille Landat se heurte à deux soucis majeurs : la maîtrise de la ressource en eau et les dégats de gibier." Les dégâts de gibier sont considérables chez nous. En février, j'ai comptabilisé jusqu'à 37 chevreuils sur une parcelle. La protection contre ces animaux est une charge de travail énorme. Nous sommes contraints de tout clôturer. Je demande une régulation de la faune sauvage," indique Sébastien, photos à l'appui. Les autres départements aquitains ne semblent pas connaître, la Gironde notamment, une situation comparable. "En Dordogne, il reste des points noirs. Je veillerais au respect des plans de chasse afin que ces points noirs soient réglés," a répondu le préfet de la Dordogne, Jacques Billant. 
Le Gaec Landat doit maîtriser sa ressource en eau pour sécuriser ses rendements. Les besoins en irrigation des 22 hectares de vergers de noyers et de 7 hectares de maïs au minimum pour l'ensilage sont de l'ordre de 40 000 m3 annuels. Les exploitants disposent d'une réserve d'une capacité réduite de 2500 m3 alimentée par un affluent de la Couze, le petit chevelu. Ce cours d'eau fait fréquemment l'objet de restrictions de pompage : l'an passé, interdiction totale à partir du 10 juillet. Un projet de création d'un lac d'une capacité de 40 000 m3 a été étudié en 2011. Le projet a reçu un avis défavorable de l'ONEMA, car situé sur une zone humide. Les deux éleveurs ne comprennent pas le refus de leur projet et une réunion de tous les protagonistes devraient avoir lieu prochainement à la sous préfecture de Bergerac. 
Cet exemple périgourdin met en lumière la problématique de la ressource en eau commun à tous les agriculteurs aquitains. Selon les responsables agricoles, l'irrigation est un moyen de pérenniser les exploitations existantes, de dégager un revenu suffisant. La gestion de l'eau en Dordogne constitue un bel exemple régional : les ressources annuelles en eau  sur les département de la Dordogne sont globalement suffisantes pour assurer l'ensemble des besoins. Seuls quelques sous- bassins apparaissent déficitaires en été. Les bassins versants déficitaires représentent un prélèvement de 4,5 millions de m3 dont un besoin de stockage supplémentaire en hiver ou de prélèvement sur les cours d'eau principaux non déficitaires  d'1 million de m3. 

Levée du moratoireLa création de réserves en eau constitue une option interressante à condition d'avoir l'autorisation de les créer et aussi les financements. Au niveau de la région, en raison du moratoire décidé à l'automne, une trentaine de dossiers sont bloqués, selon Michel Delpuech. La FRSEA demande la levée immédiate de ce moratoire sans condition pour les projets finalisés. Dans l'assistance, plusieurs voix dont celle du président de l'association des irrigants de la Dordogne ont dénoncé des soucis relationnels avec l'ONEMA. "Pour les nouvelles filières de l'agriculture que sont la châtaigne, la noix, le maraîchage sur lesquelles il y a des installations, il faut de l'eau". Cette question cruciale de l'eau a soulevé celle des contraintes environnementales souvent fortes et pas toujours bien comprises par les éleveurs. Nous demandons une simplification des normes environnementales, l'arrêt de toute surenchère fiscale et réglementaire. Nous souhaitons une homogénéité dans le traitement des dossiers au niveau régional," souligne Henri Bies Péré, président de la FRSEA et éleveur dans les Pyrénées Atlantiques. Au cours de cette rencontre d'autres questions ont été abordées, notamment celle de l'élevage dans son ensemble avec des arrêts d'activité laitière de plus en plus nombreuses, la baisse des revenus. La recrudescence de la tuberculose bovine qui touche les Pyrénées -Atlantiques et surtout le Nord Dordogne a été également abordée.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
1053
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
agriculteurs Mercosur Agriculture | 21/02/2018

Les agriculteurs manifestent à Bordeaux

En bas à gauche, le président de la FD cuma de la Dordogne Jean François Gazard Maurel entouré de son vice président et de son trésorier Agriculture | 20/02/2018

La FD cuma de la Dordogne choisit l'humour pour prévenir le suicide des agriculteurs

filière laitière département 2018 Agriculture | 15/02/2018

La filière laitière fait le point en Gironde

Francis Massé, président de la Fondation Pour une Agriculture Durable entouré des lauréats Agriculture | 14/02/2018

Prix de l'agriculture durable: les candidatures sont ouvertes !

Alain Rousset, Président du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine en visite au Salon régional de l'agriculture 2016 Agriculture | 12/02/2018

Zones défavorisées et réforme de l'apprentissage, la Région s'inquiète pour ses agriculteurs

Assemblée générale Euralis du 9 février 2017, table ronde sur le thème de la révolution numérique Agriculture | 09/02/2018

L'agriculture face à la grande inconnue de l'ère numérique

Les agriculteurs des Pyrénées-Atlantiques, devant la Chambre d'agricutlure de Pau, mobilisés contre la réforme des zones défavorisées Agriculture | 08/02/2018

Zones défavorisées: les agriculteurs des Pyrénées-Atlantiques montent au créneau

Sarah Sous et Emilie Moureu, deux jeunes agricultrices récemment installées dans les Landes sur la commune de Saint-Yaguen Agriculture | 08/02/2018

Quand la partition de propriété multiplie les opportunités agricoles et forestières

Rencontres Viticoles d'Aquitaine 2018 Agriculture | 01/02/2018

Rencontres Viticoles d'Aquitaine: la chasse aux intrants est ouverte, de la vigne à la vinification

Les représentants de la filière volaille au côté de Frédéric Piron de la DDSCP Agriculture | 26/01/2018

Un plan pour mieux anticiper l'influenza aviaire

14ème Comité de pilotage ''regroupement petite propriété'' le 23 janvier 2018 au Domaine d'Ognoas à Arthez-d'Armagnac Agriculture | 24/01/2018

Forêt landaise : Le regroupement des petites propriétés post Klaus, une dynamique à entretenir

Vache Prim'holstein SAA 2015 Agriculture | 17/01/2018

Compétitivité des coopératives agroalimentaires: l'Europe s'en mêle

Vignes dans le bordelais Agriculture | 15/01/2018

La région et ses partenaires viticoles "accélèrent" autour de la viticulture durable

Paysans Remarquables couv Agriculture | 14/01/2018

« Paysans remarquables », une plongée dans l’agriculture bio

Dominique Graciet, Président de la Chambre d'agriculture Nouvelle-Aquitane, le 10 janvier 2018 : ''il faut que l'agriculture se transforme!'' Agriculture | 11/01/2018

Dominique Graciet, Président de la Chambre d'agriculture Nouvelle-Aquitane: "il faut que l'agriculture se transforme!"