Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/01/21 : La Rochelle: la compagnie aérienne britannique Jet2 va ouvrir une nouvelle ligne entre Birmingham et La Rochelle l’été 2022. Les 2 lignes actuelles avec Leeds-Bradford et Manchester seront desservies du 29/05 au 18/09 et du 3/07 au 18/09 - 1 vol/samedi.

22/01/21 : Charente-Maritime : Cédric Tranquard, 44 ans, a été élu ce matin président de la Chambre d'agriculture départementale. Il succède à Luc Servant, élu en décembre à la présidence de la Chambre régionale.

22/01/21 : La Rochelle : le Centre de vaccination de l’Espace Encan sera ouvert à partir du 25 janvier. Les vaccinations seront assurées par les professionnels de santé du lundi au vendredi, sur RDV, pour les résidents du territoire âgés de 75 ans ou plus.

21/01/21 : Charente-Maritime : Rémi Justinien, adjoint au maire de Tonnay-Charente, succède à Cyril Chappet, adjoint à Saint-Jean d'Angély, comme premier secrétaire fédéral du PS en Charente-Maritime, à l'issue d'un conseil fédéral mardi.

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/01/21 | Vienne: une visite guidée digitale de l'Abbaye de Saint-Savin !

    Lire

    L'abbaye de Saint-Savin (86) propose une visite virtuelle en partenariat avec la société Conférentia spécialisée dans l’organisation d’événements digitaux. Totalement gratuite, cette visite inédite se déroule ce lundi 25 janvier entre 18h30 et 20h et sera animée par 2 guides-conférenciers de l’abbaye. Le temps de cette visite atypique, le visiteur sera transporté de son salon jusqu’au au cœur du Moyen Âge, entre petite et grande histoire de France, à la découverte de l’abbaye et de lieux traditionnellement interdits d’accès ! Infos et inscription : www.conferentia.fr (onglet conférence gratuite)

  • 25/01/21 | Aéronautique : - 4% des effectifs entre janvier et septembre 2020 dans le Sud-Ouest

    Lire

    Selon l'INSEE Nouvelle-Aquitaine sur les 9 premiers mois de 2020, les établissements du Grand Sud-Ouest de la filière aéronautique et spatiale perdent 5 800 salariés (hors intérim), soit -3,6% de leur effectif. Si chez les donneurs d’ordres les effectifs restent stables, les effectifs de la chaîne d'approvisionnement diminuent de plus de 5%. Les PME perdent 6,8% de leurs effectifs, les ETI 5,1%, et les grandes entreprises 2,3%. Métallurgie et activités tertiaires sont les secteurs les plus impactés, avec -8,7% et -5,0 %, soit 1 700 et 2 600 salariés de moins dans chacun de ces secteurs.

  • 25/01/21 | Les écoles de Charentes perdent des élèves

    Lire

    Selon l'Académie, il y aura moins d'élèves dans le 1er degré à la rentrée. Cette baisse amorcée dès 2014 s’accentue. La Charente-Maritime devrait perdre 984 élèves, avec 47 470 inscrits. Ils seraient 25 768 en Charente, soit 332 de moins. En 2023, les écoles publiques auraient perdus 12,3% de leurs effectifs. Cette baise coïnciderait avec celle de la natalité. Pas d'impact dans le 2cd degré pour l'instant, avec des effectifs stables en Charente (21 333) et en progression en Charente-Maritime (42 993, +273).

  • 25/01/21 | Haute-Vienne : des restaurants pour les salariés du BTP

    Lire

    A la demande de la CCI de la Haute-Vienne avec l’Umih 87, des contrats de restauration collective peuvent être passés avec les restaurateurs à destination des salariés du BTP. Un contrat de restauration collective provisoire peut être établi entre les entreprises et les restaurateurs. A ce jour, une trentaine de restaurants ont déjà répondu à l’appel. La CCI reste à disposition des entreprises qui souhaitent mettre en œuvre ces contrats dérogatoires de restauration collective.

  • 25/01/21 | Les travaux de la Bibliothèque Mériadeck se poursuivent en 2021

    Lire

    L'établissement va fêter ses 30 ans en 2021 et fait l'objet de travaux de modernisation depuis 2008. La troisième tranche de travaux nécessitera une fermeture progressive des étages entre le 15 février et le 26 juillet. Le chantier apportera à la bibliothèque un espace jeux vidéos et jeux de société, une facilitation de l'accueil aux personnes en situation de handicap et une mise à disposition des collections en braille ou encore l'installation de prises électriques pour les personnes souhaitant travailler avec leur ordinateur personnel.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | L'extraordinaire tour du monde d'Opaline Lysiak et ses Agron'hommes vu par son amie Mathilde

27/08/2018 | Un ver de terre, une année scolaire, douze pays, une enseignante de lycée agricole passionnée par l’agroécologie et avide de rencontres humaines.

Opaline Lysiak et Mathilde Astier

Voici les ingrédients explosifs qui, attrapés sur le coin d’une table au cours d’une conversation en février dernier, m’ont conduite à découvrir le projet Les Agron’hommes. Persuadée que la mise en lumière du travail d’hommes et de femmes initiateurs de solutions, est une des clefs pour une prise de conscience collective des enjeux agricoles, je n’ai pas hésité longtemps. Mon carnet, un stylo et mon appareil photo, et c’est la fleur au fusil, ou devrais-je plutôt dire « la luzerne dans le sac à dos », que je suis allée rejoindre Opaline Lysiak en mai dernier lors de son chapitre « Japon ». Une chance inouïe pour explorer son projet de l’intérieur et mieux témoigner de cette démarche à l’avenir très prometteur.

Opaline sillonne le monde à la rencontre d’hommes et de femmes qui, comme elle, sont passionnés par l’agriculture et ne sont résolument pas décidés à baisser les bras devant les fortes dérives de ces dernières années. En observant par exemple la réussite de l’agroécologie paysanne en Roumanie, ou encore les démarches d’agriculteurs qui restaurent les paysages dégradés par le surpâturage en Afrique du Sud, on peut légitimement se laisser surprendre par l’absurdité de ces dérives. Comment sommes nous parvenus à nous détacher si fortement des principes fondamentaux, voire primaires, de l’agriculture, qui sont l’ancrage des pratiques dans les cycles naturels et le respect de l’être humain qui la produit et surtout qui s’en nourrit ? Nous oublions souvent la véritable valeur de notre alimentation, dont notre santé dépend pourtant, et qui ne nous ferait pas l’honneur de tomber dans notre assiette sans le dur labeur d’hommes et de femmes et sans le maintien d’une terre vivante. De pays en pays, Opaline, met en lumière ces personnes qui se retroussent les manches pour se reconnecter à la nature et aux autres. Elle crée ce fil rouge où il suffit de s’accrocher pour renforcer les lignes. Un réseau qui ne cesse de s’enrichir pour « une mondialisation des idées vers une relocalisation de l’alimentation».

Le bagage d'Opaline...

Opaline partage son amour pour la nature, pour le sol et pour l’humus au fil des exploitations visitées. Planter, désherber, biner, récolter …plonger les mains dans la terre pour sentir la vie qui se déroule sous nos pieds. Avec un ver de terre comme symbole du projet, elle part à la chasse à la fertilité. Quelles sont les différentes stratégies adoptées par les agriculteurs aux quatre coins de la planète pour faire de leur sol une véritable terre nourricière ? Agriculture biologique, agroforesterie, cultures sans labour, agriculture naturelle, agriculture de conservation … Opaline le sait bien, il n’existe pas de recette magique. La gestion holistique décryptée en Australie et en Nouvelle Zélande, souligne cette démarche : il faut savoir observer, écouter, comprendre son environnement pour être capable d’adapter son système agronomique. Le parcours des Agron’hommes n’est pas construit au hasard : il expérimente une diversité de contextes naturels, climatiques, culturels, politiques et sociaux qui entrainent inéluctablement une grande diversité de réflexions chez les agriculteurs. Avec les kilomètres parcourus, le bagage d’Opaline ressemble de plus en plus à une véritable bibliothèque de pratiques qu’elle ne se prive pas de communiquer. Sait-on jamais, cela pourrait insuffler de bonnes idées.

 

Opaline explore de multiples pratiques pédagogiques pour venir enrichir son parcours d’enseignante en lycée agricole : le concept des Folk High School en Pologne et au Danemark, l’éducation intégrale à Auroville en Inde, les différentes approches des lycées agricoles en République Tchèque, à Madagascar ou encore au Japon… Comment enseigner l’agroécologie, certes, mais aussi comment rendre les élèves heureux ? Comment leur transmettre cette passion d’apprendre ? Comment éveiller leur curiosité pour leur donner envie d’aller toujours plus loin ? Il est indispensable de construire l’être humain avant de construire l’agriculteur. En voyageant et en construisant des outils pédagogiques, au fil de ses expériences, Opaline montre à ses élèves que le monde ne s’arrête pas aux portes de leur lycée. L’agriculture est un enjeu mondial qui les concerne tous. Ils ont un rôle à jouer, qui commence d’ailleurs peut être déjà dans les fermes qui les attendent pour des stages aux quatre coins du monde. «  Dis et j’oublie, montre-moi et je retiens, implique-moi et je comprends » 

Une année grisante

Une année grisante qui n’est pas de tout repos. Opaline se retrouve en permanence au cœur d’un cocktail d’émotions sollicitées au gré des rebondissements, des déconvenues, des surprises, des rencontres… Retrouver sa place dans un environnement changeant constamment est une épreuve à part entière qu’elle ne sous-estime pas. Elle sait mettre sur pause. Se reconnecter à la nature. Prendre conscience de tout son corps. Savourer le moment présent. Réveiller ses sens. Et respirer.

Quel plaisir de humer les fèves de café torréfiées, de tourner la manivelle du moulin pour écraser les grains, de regarder l’eau chaude traverser le filtre goutte à goutte… Un rituel sacré dont Opaline ne saurait se passer avant de déguster le précieux breuvage encore fumant. Un rituel qui est universel, tout comme l’épanouissement de tous les agriculteurs de la planète à servir au mieux un même dessein : récolter la lumière pour produire de la nourriture. Un rituel qui redonne un coup de fouet, tout comme l’énergie transmise par ces personnalités inspirantes qui poussent toujours à aller de l’avant. Un rituel qui crée un espace de convivialité privilégié où les idées germent, se combinent, se transforment. Où les opportunités se dévoilent. Où l’on se sent pousser des ailes. C’est en restant à l’écoute et en faisant confiance qu’Opaline a su faire évoluer son projet pour lui donner plus d’ampleur et de pertinence. Au départ focalisé sur la construction d’outils pédagogiques autour de l’agroécologie, il s’est naturellement transformé en réseau d’agriculteurs prêts à accompagner des étudiants pour devenir des « agron’hommes ». D’autres profils sont ensuite venus le renforcer : professeurs, étudiants, journalistes, agriculteurs… citoyens du monde entier… L’engouement se propage. Il est un incroyable carburant à idées. Nous pouvons donc en être sûrs : les ailes d’Opaline n’ont pas fini de pousser.

A lire, mercredi, la première des Chroniques des Agron'hommes avc le reportage d'Opaline Lysiak au Danemark

 Mathilde Astier
Par Mathilde Astier

Crédit Photo : Mathilde Astier

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
14084
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Yann Viaud est un des premiers agriculteurs à s'être lancé dans le projet avec la CARA Agriculture | 25/01/2021

Pays Royannais : un atelier de transformation pour les agriculteurs

Cedric Tranquard (ici avec Luc Servant) a été élu à 18 voix sur 25, face à un candidat de la Coordination rurale Agriculture | 25/01/2021

Cédric Tranquard élu à la tête de la Chambre d’agriculture 17

Luc Servant, Président de la Chambre régionale d'agriculture Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 21/01/2021

Agriculture néo-aquitaine : "Des signes qui permettent de sourire" pour 2021, selon Luc Servant

Michel Prugue, Alain Rousset et Xavier Fortinon à Haut-mauco dans les locuax du groupe coopératif Maïsadour Agriculture | 15/01/2021

Crise aviaire : Alain Rousset appelle à "sortir des certitudes"

Julien Denormandie dans les Landes Agriculture | 09/01/2021

Crise aviaire : déjà 600.000 canards abattus dans les Landes, bien d'autres à venir

Signature du Pacte alimentaire Nouvelle-Aquitaine Alain Rousset et Fabienne Bucchio Agriculture | 07/01/2021

Agriculture, transformation et distribution s'engagent sur un Pacte régional de l'alimentation

Les représentants des syndicats Modef et Confédération paysanne en colère contre la gestion de la nouvelle crise Influenza aviaire 2020 Agriculture | 06/01/2021

Influenza aviaire : la fièvre de la colère monte dans les élevages landais

Denis Vicentini Comin Industrie Agriculture | 06/01/2021

Concours Agrinove : Que sont-ils devenus ? Denis Vicentini lauréat 2015 (épisode 1/4)

Luc Servant et Cédric Tranquard Agriculture | 20/12/2020

Cédric Tranquard prend l’interim de la Chambre d’agriculture 17

Luc Servant, président de la Chambre régionale de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 15/12/2020

Luc Servant élu président de la Chambre régionale d’agriculture

Christophe Congues et Philippe Saux, Président délégué et Directeur général du groupe coopératif Euralis Agriculture | 15/12/2020

Le groupe coopératif Euralis sauve 2020

Elevage de canards prêts-à-gaver dans les Landes Agriculture | 08/12/2020

Landes : la présence d’influenza aviaire confirmée

Elevage de canards prêts-à-gaver dans les Landes dans un bâtiments 900 m2 aux normes de la biosécurité Agriculture | 07/12/2020

Forte suspicion de grippe aviaire dans les Landes

Jonathan Lalondrelle et Gaëtan Bodin Agriculture | 30/11/2020

Installation et accès au foncier : Interview croisée de Gaëtan Bodin, Président Jeunes Agriculteurs Nouvelle-Aquitaine et Jonathan Lalondrelle, Secrétaire général JA Nouvelle-Aquitaine

Pierre Saint-Jean Agriculture | 20/11/2020

Les bénéfices possibles du confinement pour les agriculteurs