Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/02/18 | Charente-Maritime et Deux-Sèvres font Chambres communes

    Lire

    Les deux Chambres d'Agriculture de Charente-Maritime et des Deux-Sèvres ont fusionné leurs services en janvier. En fait de fusion, il s'agit plus exactement d'une "mutualisation" de moyens à travers le regroupement des services. Les 180 agents des Deux-Chambres travaillent désormais pour les deux départements, de façon complémentaires : le 17 apportera son expertise en maraîchage au 79, qui apportera son expertise en élevage. L'accueil du public et les antennes locales ne changent pas.

  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | L'innovation en viticulture: le triple défi de la compétitivité économique, environnementale et qualitative

04/02/2014 | Ce 4 février, les partenaires du Vinopole Bordeaux-Aquitaine ont organisé à Bordeaux-Lac, devant une assemblée bien remplie, la 3ème édition des Rencontres viticoles d'Aquitaine

3ème édition des Rencontres viticoles d'Aquitaine  organisé par le Vinipôle Bordeaux-Aquitaine le 4 février 2014

Améliorer la compétitivité de la filière viticole par l'innovation, en testant et validant de nouveaux process, technologies ou méthodes, voilà la raison d'être du Vinopôle Bordeaux-Aquitaine. Mais son ambition concrète est bien aussi de diffuser ses «découvertes» aux professionnels de la vigne et du vin. En effet, face aux mutations importantes et rapides dans lesquelles ils évoluent (attentes sociétales, climat, contexte économique), ils sont très intéressés à connaître ces innovations afin de s'adapter au mieux, sans pour autant y perdre leur compétitivité économique. Un intérêt qui explique sans aucun doute, le succès renouvelé de la 3ème édition des Rencontres viticoles d'Aquitaine.

Et de la vigne au chai, la vingtaine d'intervenants qui se sont succédé ce mardi ont dressé les grandes lignes d'expérimentations en cours, à venir ou pour certaines, d'ores et déjà quasiment transférables.

Dans une première table ronde, intitulée «Produire autrement: concilier compétitivité et respect de l'environnement», les participants ont ainsi pu constater les avancées en matière de gestion durable des sols, grâce à la mise au point presque achevée d'un outil d'aide à la décision, permettant d'adapter au mieux les itinéraires techniques de gestion du sol à la trajectoire climatique du millésime et aux objectifs de production. Autre sujet de cette table ronde, la présentation du réseau collaboratif RésAqVitiBio et de ses expérimentations et observations sur l'utilisation d'argile kaolinite calcinée pour lutter contre la cicadelle des grillures sur les exploitations en Bio.
Egalement au programme de la matinée, la présentation d'Ecoviti, qui vient décliner le plan Ecophyto dans des démarches systémiques plus globales, et dont les premiers résultats semblent constater la possible réduction significative des intrants tout en alliant performance environnementale et rentabilité économique.
Enfin, une dernière intervention s'est focalisée sur la présentation des évolutions techniques réalisées sur les pulvérisateurs permettant, grâce à l'installation de panneaux récupérateurs, des économies d'intrants et donc des réductions de coûts, mais aussi une bien moindre dispersion des engrais dans l'air (entre 2 à 8% de répartition dans l'air pour le pulvérisateur confiné au lieux d'un taux estimé entre 24 et 32% pour des pulvérisateurs non confinés) et dans le sol (entre 4 à 11% contre 33 à 35%).

Maladies du bois: aucune solution satisfaisante

Table ronde sur les maladies du bois dans les vignobles

Une seconde table ronde, s'est ensuite attaquée à la délicate question des maladies du bois. Une question prioritaire pour les viticulteurs puisque c'est environ 12 à 13% du vignoble français qui est atteint par des champignons qui causent une modification de la qualité des vins et à plus ou moins long terme, la mort du cep concerné. C'est donc bien de la pérennité des exploitations dont il est question. Et là encore, il s'agit de trouver des solutions efficaces, économiquement soutenables et conciliables avec le respect de l'environnement.
Selon les intervenants, de nombreuses équipes travaillent sur le sujet en Aquitaine, en France mais aussi au niveau européen, et international. Mais pour l'heure, avouent-ils, aucune réponse satisfaisante, ne parvient à être trouvée. «D'autant que pour nombre de ces expérimentations, les résultats ne seront connus que dans 7, 8 ou 10 ans, au fil du rythme de la croissance des ceps et du développement des maladies», prévient Philippe Larignon, Chef de projet maladies du bois à l'IFV. Deux axes de travail sont pour l'heure privilégiés: l'action directement sur l'agent pathogène, et l'action sur la plante pour tenter de limiter les conséquences de ces maladies.

Enfin, l'après-midi s'est consacrée plus précisément au travail au chai, évoquant divers aspects tenant à "l'optimisation des intrants oenologiques". Là encore les problématiques croisées entre coûts de production, impact environnemental et qualité du produits sont apparues comme primordiales, les premiers intervenants insistant notamment sur la nécessaire évaluation des pratiques oenologiques pour une meilleure évolution possible, références expérimentales à l'appui, tant sur l'analyse sensorielle que sur l'évaluation économique et environnementale.

 

*Le Vinopôle Bordeaux Aquitaine est issu d'un partenariat entre la Chambre d'agriculture de Gironde, l'Etablissement Public Local d'Enseignement et de Formation Professionnelle Agricole de Bordeaux-Gironde (EPLEFPA) qui regroupe les lycées agricoles de Gironde, et l'Institut Français de la Vigne et du Vin.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5481
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
agriculteurs Mercosur Agriculture | 21/02/2018

Les agriculteurs manifestent à Bordeaux

En bas à gauche, le président de la FD cuma de la Dordogne Jean François Gazard Maurel entouré de son vice président et de son trésorier Agriculture | 20/02/2018

La FD cuma de la Dordogne choisit l'humour pour prévenir le suicide des agriculteurs

filière laitière département 2018 Agriculture | 15/02/2018

La filière laitière fait le point en Gironde

Francis Massé, président de la Fondation Pour une Agriculture Durable entouré des lauréats Agriculture | 14/02/2018

Prix de l'agriculture durable: les candidatures sont ouvertes !

Alain Rousset, Président du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine en visite au Salon régional de l'agriculture 2016 Agriculture | 12/02/2018

Zones défavorisées et réforme de l'apprentissage, la Région s'inquiète pour ses agriculteurs

Assemblée générale Euralis du 9 février 2017, table ronde sur le thème de la révolution numérique Agriculture | 09/02/2018

L'agriculture face à la grande inconnue de l'ère numérique

Les agriculteurs des Pyrénées-Atlantiques, devant la Chambre d'agricutlure de Pau, mobilisés contre la réforme des zones défavorisées Agriculture | 08/02/2018

Zones défavorisées: les agriculteurs des Pyrénées-Atlantiques montent au créneau

Sarah Sous et Emilie Moureu, deux jeunes agricultrices récemment installées dans les Landes sur la commune de Saint-Yaguen Agriculture | 08/02/2018

Quand la partition de propriété multiplie les opportunités agricoles et forestières

Rencontres Viticoles d'Aquitaine 2018 Agriculture | 01/02/2018

Rencontres Viticoles d'Aquitaine: la chasse aux intrants est ouverte, de la vigne à la vinification

Les représentants de la filière volaille au côté de Frédéric Piron de la DDSCP Agriculture | 26/01/2018

Un plan pour mieux anticiper l'influenza aviaire

14ème Comité de pilotage ''regroupement petite propriété'' le 23 janvier 2018 au Domaine d'Ognoas à Arthez-d'Armagnac Agriculture | 24/01/2018

Forêt landaise : Le regroupement des petites propriétés post Klaus, une dynamique à entretenir

Vache Prim'holstein SAA 2015 Agriculture | 17/01/2018

Compétitivité des coopératives agroalimentaires: l'Europe s'en mêle

Vignes dans le bordelais Agriculture | 15/01/2018

La région et ses partenaires viticoles "accélèrent" autour de la viticulture durable

Paysans Remarquables couv Agriculture | 14/01/2018

« Paysans remarquables », une plongée dans l’agriculture bio

Dominique Graciet, Président de la Chambre d'agriculture Nouvelle-Aquitane, le 10 janvier 2018 : ''il faut que l'agriculture se transforme!'' Agriculture | 11/01/2018

Dominique Graciet, Président de la Chambre d'agriculture Nouvelle-Aquitane: "il faut que l'agriculture se transforme!"