Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

20/05/18 : Demain dimanche, de 10 h à 17 h se tiendra la deuxième édition du marché de producteurs fermiers du Pays basque IDOKI à Ustaritz. Outre la production de produits locaux, le matin, sera organisé le concours culinaire "Défi Crêpes"

16/05/18 : Amateurs de musique, rendez-vous ce week-end la 4ème édition du festival ODP de Talence. Coeur De Pirate, Les Négresses Vertes ou Alt-J en seront les principales têtes d'affiche. Ils chanteront au profit des "Orphelins des Sapeurs-Pompiers de France".

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

15/05/18 : Ils l'avaient annoncé, ils l'ont fait: 300 cheminots CGT de la SNCF de Bayonne et d'Hendaye se sont invités ce matin devant la résidence secondaire du PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, située au dessus de la falaise de la Côte des Basques à Biarritz.

12/05/18 : La 35e édition de Herri Urrats, le jour de fête des ikastola du Pays basque a lieu ce dimanche autour du lac de Saint-Pée-sur-Nivelle. Cette année, elle visera à récolter des fonds pour les travaux d'agrandissement du collège de Larceveau

08/05/18 : Le 35ème chapitre de la Confrérie du Chipiron de Bidart aura lieu dimanche 13 mai au Kirolak avec la participation d’une soixantaine de confréries. Après un défilé vers la Chapelle de la Madeleine, la Confrérie intronisera plusieurs personnalités.

03/05/18 : Deezer, leader du streaming musical en France, vient d’annoncer sa décision d’ouvrir un nouveau site dans la métropole bordelaise. "Une nouvelle reconnaissance de notre attractivité" soulignent satisfaits Alain Juppé et Virginie Calmels.

24/04/18 : Charente-Maritime : pendant la semaine de vacances du 16 au 22 avril, 14 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 2 personnes ont perdu la vie, et 19 ont été blessées.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

  • 21/05/18 | BHNS Bordeaux/Saint-Aubin : le Conseil d'État tranche

    Lire

    Le Conseil d'État a tranché et confirmé la décision de suspension de la déclaration d'utilité publique du futur BHNS Bordeaux/Saint-Aubin, en rejet du pourvoi en cassation de la métropole en octobre dernier. Le principal motif de rejet ? "Un vice de forme relatif au contenu de la notice explicative présentant le projet de lors de l’enquête publique", notamment concernant l'absence de justification dans le choix du tracé. Déjà repoussés à cet été, le début des travaux pour le futur BHNS pourraient être repoussés de plusieurs mois.

  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

  • 16/05/18 | La Gironde poursuit ses conseils de territoire

    Lire

    Le département de la Gironde poursuit ses travaux autour des "conseils de territoire". Autour de ces réunions, organisées deux fois par an, l'ensemble des acteurs locaux (collectivités, associations, entrepreneurs...), la Gironde tente de faire avancer ses pactes territoriaux, mis en place en 2017. Entre mai et juin 2018, neuf conseils de territoire se déclineront sur tout le département comme le 17 mai à Talais (Médoc), le 5 juin à Sainte-Foy-La-Grande (Libournais), le 18 juin à Lanton (Bassin d'Arcachon) ou encore le 19 juin à Bordeaux.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | L'agriculture biologique sort de sa niche

08/12/2016 | Les acteurs de l'agriculture biologique ont de quoi sourire: la bio séduit toujours et de plus en plus dans les fermes, et dans les assiettes. Ce qui ne va pas sans poser de questions

Table ronde autour du dynamisme de l'agriculture bio, en présence de représentants de la FNAB, de la FRAB, Interbio, la DRAAF et la Région Nouvelle-Aquitaine

Lancée dans une tournée des nouvelles grandes régions, Stéphanie Pageot, la présidente de la Fédération Nationale de l'Agriculture biologique était ce mercredi à Gradignan. L'occasion d'une table-ronde avec les acteurs aquitains pour faire le point des progrès de l'agriculture biologique, mais également des enjeux que cette croissance de la production interroge du point de vue de la commercialisation ou de l'accompagnement par les pouvoirs publics. La table ronde organisée ce mercredi à Gradignan a ainsi été l'occasion de suggérer quelques pistes, sans s'empêcher de pointer quelques dysfonctionnement d'ores et déjà à l'oeuvre qu'une augmentation des conversions pourraient risquer d'aggraver, notamment du point de vue des retards de versements des aides par la DRAAF, déjà conséquents.

D'ici 2020, toutes les cantines et restaurants collectifs de France auront l’obligation de servir 40 % de produits locaux, dont 20 % de produits biologiques. L'amendement de la loi « égalité et citoyenneté », proposé par la député périgourdine Brigitte Allain est depuis quelques jours définitivement adopté. Une première nouvelle rappelée par Stéphanie Pageot, qui a enthousiasmé les participants à cette journée d'échange. Une bonne nouvelle qui en avait suivi d'autres : « le marché de la bio est en forte progression. Il est estimé à 7Mds d'euros à fin 2016, soit une progression de 20% sur un an ».
Des chiffres enthousiasmants également à l'échelle régionale, puisque Dominique Marion, le Président de la Fédération Régionale de l’Agriculture Biologique Nouvelle-Aquitaine, souligne graphique à l'appui, qu'en 2016 ce sont plus de 650 producteurs qui sont entrés dans l'agriculture biologique pour un total de 4867 producteurs occupant un peu plus de 207 000 ha, soit 5,53% de la surface agricole utile de la grande région.

"Tenter de construire avec la GMS une filière équitable"
Un double constat tant sur le terrain que dans les paniers des consommateurs que la profession qualifie volontiers de « changement d'échelle ». En d'autres termes la bio sort peu à peu de son marché « de niche » : « la progression de la bio est très importante dans les circuits spécialisés, et en vente directe », appuie la présidente de la FNAB, qui note aussi avec une satisfaction avouée, que le rythme de cette progression est moindre dans les grandes et moyennes surfaces. Cependant des rencontres avec ces acteurs sont organisés, afin justement « de tenter de construire avec eux une filière équitable », et ainsi d'éviter les travers que subit régulièrement l'agriculture conventionnelle en termes de marges, de prix et de rémunération des producteurs... en la matière ajoute-elle « tout est à construire avec eux ».
Au niveau régional, pour répondre à une demande du Président de la FRAB sur le lancement possible d'une « démarche cohérente et solidaire entre distributeurs et agriculteurs bio visant à une rémunération équitable de ces derniers», Philippe Lassalle Saint-Jean, Président d'Interbio, a fait part, à regret, de son scepticisme en la matière... tout en acceptant d'organiser des réunions au regard d'une « forte attente régionale ».
Au rayon des bonnes nouvelles, Dominique Marion, suivi par les autres acteurs présents a tenu à souligner que le passage au format grande région n'a pas remis en cause les engagements politiques de « maintenir les enveloppes d'aides à l'agriculture biologique par la Nouvelle-Aquitaine ». Comme l'a rappelé la Directrice adjointe de la DRAFF, Pascale Cazin : « aides de l'Etat, fonds Feader, aides de la Région et des Agences de l'eau confondues, l’agriculture biologique régionale a bénéficié de 94,8M€ de subvention en 2015. Pour 2016, sur la seule partie des aides de l'Etat, après un période d'incertitude, l'enveloppe des aides pour l'AB sera de 20M€ en Nouvelle-Aquitaine. Nous ne sommes plus inquiets, cela permettra de répondre aux besoins », a-t-elle assuré.

Les aides 2015 versées en février 2017
Pour autant, sur cette question des aides de l'Etat, les agriculteurs eux sont inquiets et ont élevé la voix sur un problème volontiers reconnu par la DRAAF adjointe : le retard des versements de ces aides. « En raison de retard sur le instructions de dossiers, les aides pour 2015, seront versées en février 2017 », a-t-elle annoncé... Quant à celles de 2016, « aucun calendrier n'est fixé ». Un problème d'autant plus aigu dans le département de la Creuse où il a été annoncé à des agriculteurs témoignant dans la salle que le paiement des aides pour 2015 ne pourrait pas avoir lieu avant le 3ème trimestre 2017. « Dans ces conditions même nos banques, à force d'attendre et de ne rien voir venir refusent de nous suivre pour du court terme afin que nous puissions assurer nos charges de roulements. Et quelque part on les comprend ! »... Sur le cas précis de la Creuse, une rencontre avec le Préfet du département est prévu ces jours-ci.

Un sujet qui a réveillé la fibre syndicale de Dominique Marion. Refusant de laisser prendre à partie la fonctionnaire, il a tout de même annoncé à la salle qu'« une action est en train de se monter, a minima au niveau de la Nouvelle-Aquitaine. Alors que les consommateurs veulent de plus en plus de bio, il faut aussi qu'ils se rendent compte de notre réalité. Certains sont menacés de faillite du fait du défaut de paiement de l'Etat... Et s'il faut attaquer l'Etat en justice, nous le ferons !», a-t-il prévenu. La bio sort de sa niche, mais parfois s'apprête à mordre pour défendre son os.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
9562
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr