Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | La butte Montmartre, un écrin dans un jardin gourmand périgourdin

26/05/2012 | Jusqu'à lundi soir 28 mai, le Conseil général de la Dordogne organise à Paris, la sixième édition de l'opération le Périgord à Montmartre.

La fraise du Périgord séduit Paris

Une fois par an, depuis six ans, le Périgord prend ses quartiers au coeur du XVIII e arrondissement de Paris, lors du week-end de la Pentecôte. Foie gras, noix, fraise du Périgord, châtaigne, miel, vins de Bergerac, toutes les saveurs périgourdines sont réunies rue Azais, à proximité du Sacré Coeur. Le Périgord ne manque pas de talents et de savoir faire. Ils sont trente cinq artisans et producteurs à avoir été sélectionnés pour participer à cette opération de promotion destinée à séduire les milliers de visiteurs venus du monde entier et le public parisien. Avec à la clef des retombées.

Depuis vendredi et jusqu'à lundi soir, jour de Pentecôte, un petit coin de Périgord a pris ses quartiers rue Azais, à proximité du Sacré Coeur. Rose comme la fraise du Périgord, noir comme la truffe, jaune comme le miel, marron comme la châtaigne, rouge comme le Bergerac : le Périgord regorge de multiples saveurs, et de couleurs. Les trente cinq producteurs présents ont été scrupuleusement sélectionnés en fonction de critères précis : authenticité, terroir, savoir faire, origine géorgraphique. Car le Conseil général, qui finance cette opération de promotion à hauteur de 158500 euros, veille à ce que les producteurs ne puissent pas être présents deux années deux suite et que les quatre Périgord soient représentés au cours d'une même édition. Depuis l'origine de l'opération en 2007, ce sont quelque 250 artisans de bouche, agriculteurs, qui ont eu la chance de présenter leurs produits aux milliers de visiteurs étrangers. Et personne ne s'est jamais plaint des retombées : on distingue les retombées de notoriété et les retombées directes : les ventes. Certains producteurs regroupés au sein d'associations, de groupements ou d'interprofession ont eu la chance d'avoir participé à plusieurs éditions. Ainsi, Hervé Freyssinet, représentant la marque le Cabécou du Périgord estime que cette opération a eu le bénéfice de faire connaître notre produit au delà des frontières de la Dordogne. Les gens connaissent, nous avons désormais notre clientèle de Parisiens qui vient nous voir chaque année. Quant aux ventes, ce n'est pas l'essentiel. Il s'agit davantage d'image."

Une belle surprise
Pierre Labrue, producteur de foie gras à Eyvirat, et président de l'association La Charrette Gourmande, est déjà venu une fois, à titre individuel. "Pour nous, c'est une opération commerciale avant tout. Nous comptons sur des ventes, même si nous sommes aussi présents pour répondre aux questions sur notre métier. Nous avions très bien travaillé lors de notre venue en 2009. Là, nous sommes plusieurs producteurs et nous espérons créer ainsi une dynamique."
Montmartre est fréquenté par de nombreux touristes étrangers, séduits et surpris de l'opération. "Nous avons goûté le foie gras, nous n'avons rien mangé d'aussi bon. Nous aimons beaucoup la France et déjà découvert de nombreuses régions, mais le Périgord, je connaissais de nom. Et je ne savais pas où se trouvait Lascaux, alors que c'est un lieu que je rêve de découvrir. Ce fut une belle surprise pour nous et je crois qu'une de nos prochaines destinations sera la Dordogne," indique un touriste espagnol, dans un français quasi impeccable et ravi de s'être trouvé là  par hasard en cette fin de matinée de vendredi.
La gastronomie périgourdine, tout comme l'agriculture est indiscultablement liée au tourisme : c'est l'une des principales portes d'entrée des séjours. 
La sixième édition de Périgord à Montmatre se poursuit jusqu'à lundi soir avec des concours de cuisine oraganisés samedi et dimanche autour, bien entendu, des mets et des saveurs du Périgord. Plusieurs équipes de cuisiniers amateurs, des parisiennes et de périgourdines s'affronteront dans un esprit convivial "coachés" par des chefs renommés.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
831
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
bruno | 17/06/2012

Bonjour,
j ai acheté en 2011 lors de cette expo du Perigord à Montmartre des pruneaux excellents à un producteur mais je n ai pas gardé ses coordonnées.Avez vous des infos à me donner?
Merci

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr