Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/01/21 : La Rochelle: la compagnie aérienne britannique Jet2 va ouvrir une nouvelle ligne entre Birmingham et La Rochelle l’été 2022. Les 2 lignes actuelles avec Leeds-Bradford et Manchester seront desservies du 29/05 au 18/09 et du 3/07 au 18/09 - 1 vol/samedi.

22/01/21 : Charente-Maritime : Cédric Tranquard, 44 ans, a été élu ce matin président de la Chambre d'agriculture départementale. Il succède à Luc Servant, élu en décembre à la présidence de la Chambre régionale.

22/01/21 : La Rochelle : le Centre de vaccination de l’Espace Encan sera ouvert à partir du 25 janvier. Les vaccinations seront assurées par les professionnels de santé du lundi au vendredi, sur RDV, pour les résidents du territoire âgés de 75 ans ou plus.

21/01/21 : Charente-Maritime : Rémi Justinien, adjoint au maire de Tonnay-Charente, succède à Cyril Chappet, adjoint à Saint-Jean d'Angély, comme premier secrétaire fédéral du PS en Charente-Maritime, à l'issue d'un conseil fédéral mardi.

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/01/21 | Vienne: une visite guidée digitale de l'Abbaye de Saint-Savin !

    Lire

    L'abbaye de Saint-Savin (86) propose une visite virtuelle en partenariat avec la société Conférentia spécialisée dans l’organisation d’événements digitaux. Totalement gratuite, cette visite inédite se déroule ce lundi 25 janvier entre 18h30 et 20h et sera animée par 2 guides-conférenciers de l’abbaye. Le temps de cette visite atypique, le visiteur sera transporté de son salon jusqu’au au cœur du Moyen Âge, entre petite et grande histoire de France, à la découverte de l’abbaye et de lieux traditionnellement interdits d’accès ! Infos et inscription : www.conferentia.fr (onglet conférence gratuite)

  • 25/01/21 | Aéronautique : - 4% des effectifs entre janvier et septembre 2020 dans le Sud-Ouest

    Lire

    Selon l'INSEE Nouvelle-Aquitaine sur les 9 premiers mois de 2020, les établissements du Grand Sud-Ouest de la filière aéronautique et spatiale perdent 5 800 salariés (hors intérim), soit -3,6% de leur effectif. Si chez les donneurs d’ordres les effectifs restent stables, les effectifs de la chaîne d'approvisionnement diminuent de plus de 5%. Les PME perdent 6,8% de leurs effectifs, les ETI 5,1%, et les grandes entreprises 2,3%. Métallurgie et activités tertiaires sont les secteurs les plus impactés, avec -8,7% et -5,0 %, soit 1 700 et 2 600 salariés de moins dans chacun de ces secteurs.

  • 25/01/21 | Les écoles de Charentes perdent des élèves

    Lire

    Selon l'Académie, il y aura moins d'élèves dans le 1er degré à la rentrée. Cette baisse amorcée dès 2014 s’accentue. La Charente-Maritime devrait perdre 984 élèves, avec 47 470 inscrits. Ils seraient 25 768 en Charente, soit 332 de moins. En 2023, les écoles publiques auraient perdus 12,3% de leurs effectifs. Cette baise coïnciderait avec celle de la natalité. Pas d'impact dans le 2cd degré pour l'instant, avec des effectifs stables en Charente (21 333) et en progression en Charente-Maritime (42 993, +273).

  • 25/01/21 | Haute-Vienne : des restaurants pour les salariés du BTP

    Lire

    A la demande de la CCI de la Haute-Vienne avec l’Umih 87, des contrats de restauration collective peuvent être passés avec les restaurateurs à destination des salariés du BTP. Un contrat de restauration collective provisoire peut être établi entre les entreprises et les restaurateurs. A ce jour, une trentaine de restaurants ont déjà répondu à l’appel. La CCI reste à disposition des entreprises qui souhaitent mettre en œuvre ces contrats dérogatoires de restauration collective.

  • 25/01/21 | Les travaux de la Bibliothèque Mériadeck se poursuivent en 2021

    Lire

    L'établissement va fêter ses 30 ans en 2021 et fait l'objet de travaux de modernisation depuis 2008. La troisième tranche de travaux nécessitera une fermeture progressive des étages entre le 15 février et le 26 juillet. Le chantier apportera à la bibliothèque un espace jeux vidéos et jeux de société, une facilitation de l'accueil aux personnes en situation de handicap et une mise à disposition des collections en braille ou encore l'installation de prises électriques pour les personnes souhaitant travailler avec leur ordinateur personnel.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | La ceinture maraîchère se renforce autour de Limoges

20/04/2020 |

La serre de 500 m² cultivée par Carlos Campos et sa conjointe

Depuis plus de deux ans, la Communauté urbaine Limoges Métropole a mis en place un Plan alimentaire territorial pour renforcer sa ceinture maraîchère en permettant à des jeunes de s’installer sur un espace de quinze hectares. L’objectif est d’approvisionner les restaurants scolaires en produits frais tout en développant les circuits courts et préservant les terres agricoles. Cette initiative va se poursuivre, ce plan étant renouvelé pour deux ans. L’espace test « Pouss & Bio » situé à Verneuil-sur-Vienne accueille trois maraîchers, impliqués dans un ambitieux programme d’actions ciblé sur la transformation des produits et l’innovation.

La ceinture maraîchère voulue par les élus de Limoges Métropole devrait se muscler dans les mois à venir avec le prolongement, jusqu’en 2022, du Plan Alimentaire Territorial voté en février dernier. Un nouveau programme d’actions a été élaboré dans le but d’atteindre quatre objectifs, conforter le pôle maraîchage de Verneuil-sur-Vienne, favoriser l’accès au foncier pour les porteurs de projets, soutenir l’innovation et l’expérimentation pour répondre aux enjeux d’aujourd’hui et de demain et enfin renforcer l’industrie agro-alimentaire locale en s’appuyant sur une filière forte. Sur une commune qui avait traditionnellement connu une importante activité de maraîchage, un problème démographique se pose. « Deux tiers des maraîchers partiront à la retraite dans les dix ans à venir indique Alain Delhoume, vice-président de Limoges Métropole en charge du cadre de vie, et seulement 10 % de ce que nous consommons est produit sur l’agglomération, d’où l’intérêt de ce plan alimentaire pour avoir des produits naturels de qualité en restauration collective. Il fallait trouver une solution adaptée. Cet espace test permet à des jeunes de mettre le pied à l’étrier. » Le terrain de 15 ha a été acquis en 2018 par Limoges Métropole pour créer ce pôle maraîchage, soit un investissement de 481 000 euros dont 110 000 € pour l'achat du terrain, 150 000 € pour l’outillage mis à disposition et 220 000 € pour les différents travaux de voirie, réseaux et desserte du terrain.

 

 AlaIn Delhoume vice-président de Limoges Métropole en charge du cadre de vie

Six hectares en maraîchage bio

Situé à l’ouest de Limoges, celui-ci intègre un espace test agricole en maraîchage bio d’un hectare, une serre de 500 m², un accès à l’eau et au matériel. Les maraîchers peuvent travailler dans des conditions optimales avec, à leur disposition, trois serres, un tracteur en commun et divers outils tractés, un bungalow pour les repas et le travail administratif, un container frigorifique, des containers individuels de stockage pour entreposer du petit matériel et un tunnel pour stocker le gros matériel agricole et la cuve à fuel. S’il a fallu quelques mois pour attirer des porteurs de projet, ils sont désormais deux à se partager cette parcelle test pour une durée qui varie de un à trois ans afin de valider leur projet grandeur nature avant de voler de leurs propres ailes. Un troisième maraîcher arrivera prochainement, l’espace test affichera alors complet.

Six hectares sont actuellement cultivés, une partie sera utilisée par la suite pour planter des arbres fruitiers et récupérer les eaux pluviales. « Le premier maraîcher livre les restaurants scolaires de Saint-Gence, Nieul et Verneuil et vend sur des marchés locaux précise le vice-président. Le dernier arrivé a fait ses semis voilà quelques semaines. Le but est de multiplier ces espaces tests jusqu’en 2022, il fallait démontrer la pertinence du site, ces jeunes y trouvent leur compte. » Chaque parcelle est louée pour l’euro symbolique, le prix de l’eau est réduit et chacun bénéficie d’un accompagnement par la couveuse d'entreprises BGE Limousin. L’ambition est de dupliquer ce modèle sur d’autres communes proches de Limoges comme, par exemple, à Panazol, Saint-Just-le-Martel ou Le Vigen.

Des débuts prometteurs

Carlos Campos, ex conducteur de travaux, s’est formé au maraîchage grâce à des stages et a obtenu son Brevet professionnel de responsable d’exploitation agricole, une choix mûrement réfléchi. Partageant son projet avec sa conjointe qui avait travaillé dans l’industrie agroalimentaire, ils franchissent le pas en juillet 2019. Après cette parenthèse, leur ambition est de valoriser leurs légumes en produits prêts à l’emploi, goûteux, sans additifs, ni conservateurs. « Ces dix dernières années, j’ai pris de plus en plus conscience de tous les enjeux écologiques et sociétaux auxquels notre monde est confronté révèle-t-il en 2017, la liquidation judiciaire de l’entreprise qui m’employait fût le déclic pour un changement radical de direction. Je voulais être plus proche de la nature, avoir mon propre projet, être dans le concret. Mes lectures et mes expériences m’ont orienté vers l’agriculture biologique. » Le couple cultive une trentaine de variétés de légumes sur environ 6 000 m² en plein champ et 500 m² sous serre. « L'espace test était un bon compromis à une installation rapide avec moins d'investissements, tout en permettant de développer un réseau commercial assure Carlos. Limoges Métropole a été notre premier contact pour le recrutement, les explications de fonctionnement, elle assure le soutien logistique au quotidien dont la mise à disposition de la serre, du tracteur et des outils. »
Les maraîchers sont épaulés par BGE Limousin qui apporte un soutien administratif, comptable et financier. « Cela nous donne un statut juridique en tant qu'entreprise et BGE nous accompagne en partie pour la commercialisation précise-t-il. La Chambre d'agriculture nous apporte un soutien technique avec son technicien spécialisé en maraîchage AB et une personne est disponible si nous avons besoin de conseils pour la commercialisation et la transformation. » En outre, l'ADEAR les accompagne en organisant des rencontres techniques entre maraîchers qui permettent de créer un réseau local. Au bout de trois ans sur l’espace test, le couple pourra voler de ses propres ailes mais il cherche déjà un terrain de 3 à 5 ha à Nieul où il réside et compte de fidèles clients. La production est écoulée en vente directe, auprès de cantines scolaires et d’un restaurant. « Nous montons en puissance au fur et à mesure de l'augmentation des quantités disponibles qui étaient volontairement faibles au départ et même si c'est encore tôt pour donner une conclusion à cette expérience, nous pouvons déjà dire que c'est un démarrage plus confortable économiquement et humainement du fait des investissements réduits et de tout l'accompagnement proposé autour du projet » conclut Carlos Campos. Nul doute que la période de confinement aura permis au couple de trouver de nouveaux débouchés en circuits courts.

Corinne Merigaud
Par Corinne Merigaud

Crédit Photo : Limoges Métropole

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
6523
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Yann Viaud est un des premiers agriculteurs à s'être lancé dans le projet avec la CARA Agriculture | 25/01/2021

Pays Royannais : un atelier de transformation pour les agriculteurs

Cedric Tranquard (ici avec Luc Servant) a été élu à 18 voix sur 25, face à un candidat de la Coordination rurale Agriculture | 25/01/2021

Cédric Tranquard élu à la tête de la Chambre d’agriculture 17

Luc Servant, Président de la Chambre régionale d'agriculture Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 21/01/2021

Agriculture néo-aquitaine : "Des signes qui permettent de sourire" pour 2021, selon Luc Servant

Michel Prugue, Alain Rousset et Xavier Fortinon à Haut-mauco dans les locuax du groupe coopératif Maïsadour Agriculture | 15/01/2021

Crise aviaire : Alain Rousset appelle à "sortir des certitudes"

Julien Denormandie dans les Landes Agriculture | 09/01/2021

Crise aviaire : déjà 600.000 canards abattus dans les Landes, bien d'autres à venir

Signature du Pacte alimentaire Nouvelle-Aquitaine Alain Rousset et Fabienne Bucchio Agriculture | 07/01/2021

Agriculture, transformation et distribution s'engagent sur un Pacte régional de l'alimentation

Les représentants des syndicats Modef et Confédération paysanne en colère contre la gestion de la nouvelle crise Influenza aviaire 2020 Agriculture | 06/01/2021

Influenza aviaire : la fièvre de la colère monte dans les élevages landais

Denis Vicentini Comin Industrie Agriculture | 06/01/2021

Concours Agrinove : Que sont-ils devenus ? Denis Vicentini lauréat 2015 (épisode 1/4)

Luc Servant et Cédric Tranquard Agriculture | 20/12/2020

Cédric Tranquard prend l’interim de la Chambre d’agriculture 17

Luc Servant, président de la Chambre régionale de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine Agriculture | 15/12/2020

Luc Servant élu président de la Chambre régionale d’agriculture

Christophe Congues et Philippe Saux, Président délégué et Directeur général du groupe coopératif Euralis Agriculture | 15/12/2020

Le groupe coopératif Euralis sauve 2020

Elevage de canards prêts-à-gaver dans les Landes Agriculture | 08/12/2020

Landes : la présence d’influenza aviaire confirmée

Elevage de canards prêts-à-gaver dans les Landes dans un bâtiments 900 m2 aux normes de la biosécurité Agriculture | 07/12/2020

Forte suspicion de grippe aviaire dans les Landes

Jonathan Lalondrelle et Gaëtan Bodin Agriculture | 30/11/2020

Installation et accès au foncier : Interview croisée de Gaëtan Bodin, Président Jeunes Agriculteurs Nouvelle-Aquitaine et Jonathan Lalondrelle, Secrétaire général JA Nouvelle-Aquitaine

Pierre Saint-Jean Agriculture | 20/11/2020

Les bénéfices possibles du confinement pour les agriculteurs