aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

26/06/17 : Charente-Maritime : le chômage est à la hausse (+0,3%) avec 57 210 demandeurs d'emploi, soit +2% en 12 mois. Le nombre de chômeurs sans aucune activité (catégorie A) augmente également de 1,3%, même s'il a baissé de 2% par rapport à l'an dernier.

24/06/17 : L'écrivain Serge Airoldi qui vit à Dax vient de remporter le Prix Henri de Régnier de l'Académie Française pour son dernier livre, Rose Hanoï, publié chez Arléa.

23/06/17 : La ministre de la culture Françoise Nyssen se rendra à La Rochelle à l’occasion de la 4ème édition des Rencontres nationales de la Librairie, le lundi 26 juin.

23/06/17 : Plan Digues : le conseiller régional délégué au littoral Vital Baude a annoncé hier aux élus du Département de Charente-Maritime que la Région soutiendrait financièrement les avenants aux travaux restants des PAPI. Il reste encore sept chantiers.

21/06/17 : A Agen, le maire Jean Dionis du Séjour retire à l'adjointe Muriel Boulmier - qui s'est présentée contre lui aux législatives - ses délégations à la politique sociale et familiale, au Centre Communal d'Action Sociale et à la lutte contre l'exclusion.

21/06/17 : Chants, danse, langage sifflé... le patrimoine culturel de la vallée d'Ossau, dans les Pyrénées Atlantiques sera évoqué lors d'une pastorale présentée les vendredi 14 et samedi 15 juillet à 21 h, dans la commune des Eaux-Bonnes.

19/06/17 : Au vu des prévisions transmises par Météo France, la Gironde est maintenue en alerte canicule orange jusqu’à jeudi. Les températures devraient atteindre 35°C demain et 37°C la journée de mercredi. Elles ne descendront pas en dessous de 21°C la nuit.

19/06/17 : La troisième édition du Festival Flamenco y Feria de Pau se tiendra du vendredi 23 au dimanche 25 juin autour de la place Royale et dans le centre-ville.+ d'info

19/06/17 : Les Restaurants du cœur des Pyrénées-Atlantiques ont un besoin urgent de bénévoles pouvant consacrer une demi-journée par semaine à la préparation des commandes et leur acheminement. contact: Dominique 06 98 43 79 72 ou ad64.siege@restosducoeur.org

19/06/17 : Jean Lassalle est réélu face à Loïc Corrégé dans la 4e circonscription des PA avec 52.79 % contre 47.21 %

19/06/17 : Lot-et-Garonne. Résultats sur l’ensemble du département LREM : 58,96ù FN : 26,21% UDI/LR : 14,83% Taux de participation : 48,02%

19/06/17 : Gironde : dans la sixième circonscription (Mérignac-Saint-Médard-en-Jalles), le candidat EM Eric Poulliat (58,81%) bat la députée sortante PS Marie Récalde (41,19%).

19/06/17 : La Gironde placée en alerte canicule orange jusqu’à mardi matin. Les températures devraient dépasser les 37°C ce lundi et ne pas descendre en dessous de 21°C la nuit. Le préfet Dartout a alerté les maires et tous les services concernés

- Multivote -
Centre des Jeunes Dirigeants de la Gironde - Soirée du 27 juin 2017
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/06/17 | Nouvelle Aquitaine: Chômage à la hausse en mai

    Lire

    Fin mai 2017, en Nouvelle-Aquitaine, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s'établit à 296 780: + 1,2 % sur trois mois (soit +3 560 personnes),+ 1,4 % sur un mois et - 1,5 % sur un an. En France métropolitaine, ce nombre augmente de 0,9 % sur trois mois, de 0,6 % sur un mois et diminue de 0,8 % sur un an. Le nombre total de demandeurs ayant ou non exercé une activité dans le mois (catégories A, B, C), était de 503 340 fin mai: +0,6 % sur 3 mois (+2 870 personnes), de +0,2 % sur un mois et de + 2,1 % sur un an .

  • 26/06/17 | Convention de partenariat entre bailleurs sociaux et le département des Landes

    Lire

    Le département des Landes, XL Habitat, l'Association régionale des organismes sociaux Arosha et 6 bailleurs sociaux ont signé lundi une convention de partenariat devant permettre de faciliter la production de logements sociaux, notamment sur les zones en tension de la côte. 400 logements sociaux sont construits chaque année; l'objectif est de 600 dans un département à forte croissance démographique, où le parc social est de 12.000 logements. Quelque 7.000 demandes ne sont aujourd'hui pas satisfaites.

  • 26/06/17 | Pyrénées-Atlantiques : Jean-Jacques Lasserre va quitter le Sénat

    Lire

    Jean-Jacques Lasserre, le président Modem du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques a décidé de ne pas briguer un nouveau mandat de sénateur. Il estime en effet qu'il sera plus utile au cours des prochaines années à la tête de l'exécutif départemental, sur un territoire "à la pointe de l'innovation des politiques publiques". "Je pense également que le combat politique pour les départements n’est pas terminé" dit-il, soucieux de "contribuer au maintien et à l’épanouissement d'une collectivité de plus en plus indispensable à la société".

  • 25/06/17 | Une pétition pour sauver la ligne SNCF Libourne Bergerac

    Lire

    Une pétition vient d'être lancée sur le net pour sauver la ligne SNCF, Libourne-Bergerac. La régénération de cette ligne vient de voir ses coûts exploser : l'estimation est passée « de 45 à 90 M€. De nombreuses collectivités, notamment en Dordogne, s'étaient engagées à contribuer au financement au côté de l'Etat et de la Région ( 60 %), de la SNCF (15 %) mais pas dans ces conditions. La pétition invite à se rendre à Bordeaux , le 1er juillet, à 10 h, pour se « faire entendre » lors de l’inauguration de la LGV.

  • 25/06/17 | Liaison Pau-Canfranc : l'Europe fait un pas de plus

    Lire

    Le projet de réouverture de la liaison ferroviaire entre Pau, Oloron et la gare espagnole de Canfranc continue à avancer. Les états membres de l'Union européenne décideront le 6 juillet s'ils financent la moitié des 7,5 millions € d'études nécessaires à la réouverture de la ligne entre Bedous, en vallée d'Aspe, et Canfranc. Le projet figure en effet parmi les 152 dossiers inscrits dans le mécanisme de l'interconnexion en Europe. Ce qui amène la Nouvelle Aquitaine et la Navarre à espérer que l'Union pourrait financer 40% des 350 à 450 millions € de travaux du futur chantier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | La Chambre régionale d'agriculture planche sur la gestion des risques

21/02/2017 | La Chambre d'agriculture régionale a organisé une journée dédiée à la régulation des marchés agricoles et gestion des risques, un défi pour la future PAC.

La FNSEA et  le réseau chambres d'agriculture mènent une réflexion sur la gestion des risques en agriculture.

Sur dix ans, le blé a varié, en prix payé de 100€ en 2009 à plus de 200€ la tonne en 2013, ça fait des grandes variations. À cela s’ajoute un niveau de charge élevé, ça crée des problèmes de trésorerie dès que le prix baisse comme en 2014 et puis ça fragilise fortement les exploitations. Les agriculteurs sont de plus en plus vulnérables et la gestion des risques en agriculture est devenue un enjeu majeur. La chambre d'agriculture régionale a organisé le 14 février une journée de réflexion sur ce thème, dans le cadre des négociations de la future PAC, qui devrait voir le jour en 2021 ou 2022.

Les exploitants agricoles sont dépendants du contexte mondial des marchés. On constate des fluctuations de prix de plus en plus fortes en raison de la fréquence des aléas climatiques et pour des raisons géopolitiques. Cette volatilité des prix, peut impacter les exploitations au niveau de leur revenu, de leur trésorerie et de leur capacité à investir et aussi de la perte d’incitation à produire si les prix sont trop bas. Il existe aussi les crises sanitaires à répétition. "Notre région n'a pas été épargnée ces deux dernières années, sécheresse, crise aviaire, les agriculteurs vivent une situation économique difficile, peuvent de moins en moins investir, vivent une détresse sociale, a indiqué  Dominique Graciet, président de la chambre régionale d'agriculture de la Nouvelle Aquitaine en ouverture d'une journée consacrée à la régulation des marchés agricoles et gestion des risques, qui constitue un défi dans le cadre de la future Politique agricole, qui finalement devrait voir le jour en 2021 ou 2022. Cette journée a eu lieu le 14 février dans les locaux de l'école d'ingénieurs Bordeaux sciences agro. La première conférence débat de la matinée a débuté par l'intervention de Sophie Devienne, enseignante chercheure à AgroParistech et sur l'exemple de la politique agricole américaine, comparée à la politique européenne. Celle ci a largement inspiré la politique agricole européenne qui visait à l’autosuffisance alimentaire de la Communauté à l'origine. La politique agricole américaine se caractérise par une intervention forte et ancienne. "Le soutien des prix et la régulation de l’offre demeurent les principes de base de l’intervention des pouvoirs publics aux États-Unis dans le secteur agricole de 1933 à 1996, rappelle Sophie Devienne. Après l'abandon  de la régulation de l'offre, le libre choix des assolements et découplage du soutien, on assiste depuis 2002, au  retour à un prix d'objectif,  véritable filet de sécurité pour l'agriculture américaine. On a en somme des exploitations familiales de tailles plus importantes qu'en Europe, avec des garanties des prix." 

Négociations de la future PAC

il est intéressant de mieux connaître l'exemple américain, pour mieux appréhender les négociations de la future Politique agricole commune. Celle ci aurait du être prête pour 2020, le calendrier fait que ce sera sans doute pour 2021 ou 2022. La Pac actuelle va être édifiée cette année, à partir de 2018. Il y a des choses qui peuvent être mises en place dès 2018, précise Jean-Marc Renaudeau, président de la commission économie de la chambre régionale et président de la chambre d'agriculture des Deux Sèvres. "L'objectif de cet après midi de réflexion est de faire le point sur le travail mené par le réseau des chambres d'agriculture sur la réforme de la PAC, faire le constat et quelles pistes d'amélioration, notamment sur la gestion des risques.  Joel Limouzin, vice président de la FNSEA, a apporté son éclairage sur la gestion des risques, qui constitue un enjeu majeur. Parmi les pistes évoquées, on trouve l'amélioration de la résilience des exploitations face aux accidents climatiques, sanitaires, économiques  avec la baisse des prix, les formes de mutualisation. "Pour 2016, 2017, on vit dans la région Nouvelle Aquitaine, les trois crises au même moment," précise Jean-Marc Renaudeau. "Un des buts de cette journée était d'apporter tous les éléments aux agriculteurs par rapport aux différents systèmes de protection qui existent aujourd'hui." Parmi les solutions évoquées, l'assurance récolte, le stockage et la gestion de l'eau, le développement de cultures différentes avec l'apport de la recherche et de la génétique, les fonds de mutualisation.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
8453
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr