Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

16/04/19 : Emmanuel Macron au 20 heures ce 16 avril: "Je vous le dis ce soir avec force : nous sommes ce peuple de bâtisseurs. Nous avons tant à reconstruire. Nous rebâtirons Notre-Dame plus belle encore. Je veux que ce soit achevé d'ici cinq années"

16/04/19 : Patrick Bobet, président de Bordeaux métropole, frappé par la tragédie qui touche Paris et les français va demander au Conseil de métropole de participer, par le versement d’une subvention, à l’effort de reconstruction de la cathédrale Notre Dame.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/04/19 | Châtelaillon-Plage célèbre le cerf-volant ce week-end

    Lire

    C'est un rendez-vous incontournable des amoureux du cerf-volant. Le festival du vent de Chatelaillon-Plage attend ses 70 0000 visiteurs durant ces trois jours de week-end de Pâques. Au programme : démonstrations de cerf-volants, des combats de rokkakus, compétitions, exposition de cerf-volants revisités par des artistes, dont ceux du dessinateur BD américain Scott Hampton, en avant-première en France. Un nouvel espace est dédié aux mobilités, aux nouvelles énergies et à des expériences en 3D.

  • 19/04/19 | Bordeaux : du mouvement à la MÉCA

    Lire

    La Maison de l'Économie Créative en Nouvelle-Aquitaine sera inaugurée le 28 juin prochain. En attendant cette échéance, le site béglais de l'ALCA (Agence Livre, Cinéma et Audiovisuel) Nouvelle-Aquitaine, s'installe à la MÉCA à partir de fin avril. Les équipes de l'ALCA - site de Bègles conservent leurs lignes téléphoniques le temps du déménagement. Les professionnels du livre et de l'audiovisuel pourront s'y rendre sur rendez-vous uniquement.

  • 19/04/19 | Pau : 10 ans de logement solidaire !

    Lire

    L'association paloise Presse Purée fête cette année son dixième anniversaire. Une décennie d'alternatives à la crise du logement des jeunes et de lutte contre l'isolement des personnes âgées. En effet, Presse Purée compose des "duos" ou "trios" de jeunes et de séniors. Ces derniers proposent un hébergement gratuit à des jeunes en échange de services du quotidien (acheter le pain, etc.) et d'une présence rassurante, notamment le soir. En dix ans, Presse Purée a accompagné 350 personnes.

  • 19/04/19 | Le Tour de France des Hôpitaux en Charente-Maritime

    Lire

    Les hôpitaux de La Rochelle et Rochefort seront mis à l'honneur. Dans le cadre du "Tour de France des Hôpitaux" lancé par la promotion Albert Camus de l'École de Directeur ou directrice d'Hôpital, les centre hospitaliers de Rochefort et La Rochelle-Ré-Aunis sont mis en vidéo par des étudiants stagiaires. Ces clips de 140 secondes font partie d'un documentaire réalisé à partir des différents tournages, dévoilé à la fin du Tour de France des Hôpitaux.

  • 19/04/19 | Les Landes s'engagent auprès des agriculteurs

    Lire

    Le département des Landes se classe en 2019 parmi les départements ayant le plus de productions sous signes officiels de qualité. Il va donc, avec Agrilocal40, consacrer 1.7M€ à la préservation des exploitations agricoles familiales et 2.3M€ pour inciter les agriculteurs à des pratiques plus respectueuses de l'environnement, tout en développant l'ancrage territorial de l'alimentation, entre espaces tests agricoles et circuits-courts.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | La Charente-Maritime lance son salon de l’agriculture

26/10/2017 | Nommé "Balade à la ferme", le salon se tient du 27 au 29 octobre au parc des expositions de La Rochelle

Vaches dans une étable

Il y avait les salons de l’agriculture à Paris et à Bordeaux, il faudra désormais compter sur le salon agricole de Charente-Maritime. Nommé « Balade à la ferme », cette initiative de la chambre d’agriculture et du Département remplace la foire agricole de Surgères, rendez-vous des professionnels dont la dernière édition s’est tenue en 2015. Ce nouveau salon à destination du grand public se déroule du 27 au 29 octobre au parc des expositions de La Rochelle. Une soixantaine d’exposants - fédérations, agriculteurs et artisans charentais et vendéens - sont attendus.

Au programme : des concours d’animaux d’élevage, des expositions de matériel, un grand marché fermiers de 40 producteurs et de nombreuses animations ludiques et pédagogiques à destination des enfants. La filière élevage sera particulièrement mise en avant avec le concours caprin interdépartemental, des démonstrations d’utilisation de chiens de troupeau, une présentation au public des races laitières, des dégustations de viande, etc. Les amoureux des équidés seront également servis, avec un espace de 900 m2 dédié ; des démonstrations d’attelage et de chevaux de trait, ou encore le travail d’un maréchal-ferrant en action. L’Asinerie du baudet du Poitou proposera également des balades à dos d’ânes et des ateliers de pansage. Comme à Paris et dans la capitale régionale, le salon propose aussi un espace d’exposition d’animaux vivants à découvrir avec leurs éleveurs : lapins, poules, bovins, chèvres, moutons, cochons… Soit un peu plus de 200 animaux en tout.

Le Département tiendra également son propre stand, sur un espace de 72 m2, et mettra à l’honneur le travail de certaines filières, à travers trois journées thématiques : l’agriculture végétale (le vendredi), la filière élevage (le samedi) et les produits de la mer (le dimanche), considérés comme une « agriculture marine ». Une occasion de découvrir des producteurs avec des produits typés de Charente-Maritime comme le sel de l’île de Ré, le fromage de chèvre de l’Aunis, l’oignon de Saint-Turjan et bien sûr, les huîtres Marennes-Oléron.

Pour la chambre d’agriculture, l’objectif du salon est également de casser les clichés d’une agriculture vieillissante arc-boutée sur d’anciennes méthodes. Le salon montrera donc les divers visages de l’agriculture moderne à travers les nouveaux outils accompagnant l’agriculteur d’aujourd’hui : robotique, informatique, drones, énergies renouvelables… A tester, pour le public : un simulateur de conduite de tracteurs (avec crash test et tonneau intégrés !) et des balades en tracteurs électriques dernier cri pour petits et grands.

Pratique : Du 27 au 29 octobre, au parc des expositions de La Rochelle. Horaires : de 10h à 18h. Inauguration officielle vendredi à 16h30. Entrée : 4€. Gratuit pour les -12 ans. Parking gratuit.

 

 Affiche de Balade à la ferme

Trois questions à…

Jean-François Fountaine, président de la communauté d’agglomération de La Rochelle, partenaire du salon

Pourquoi reprendre et adapter le concept de la foire de Surgères à La Rochelle ?

"Quand la chambre d’agriculture et le Département m’ont sollicité pour faire un salon de l’agriculture chez nous, j’ai tout de suite dit que je ne voulais pas faire de concurrence à celui de Surgères. A l’époque, la Chambre d’Agriculture avait déjà décidé d’arrêter ce salon de l’élevage et ils souhaitaient se rapprocher du milieu urbain pour assurer le succès de cet événement et toucher plus facilement les familles, un public plus citadin, qui ne se cantonne pas à un entre-soi du milieu agricole. J’ai donc donné mon accord avec enthousiasme […] Pour nous, ça fait d’autant plus sens qu’avec l’entrée de 10 nouvelles communes dans l’agglomération rochelaise, nous avons doublé notre surface agricole. C’est devenu une part importante de notre territoire, au point que dans notre Plan Local d’urbanisme (PLUI), nous faisons attention à ne pas surconsommer l’espace agricole. On a la chance d’avoir une bonne terre agricole, notamment pour les céréales. Nous essayons plutôt de densifier les zones urbaines plutôt que de prendre des terres cultivables, ce qui n’est pas sans causer quelques incompréhensions."

Pourquoi c’était important de le faire à La Rochelle ? Quel est l’enjeu ?

"Parce que nous sommes proches de ceux qui connaissent le moins bien le monde agricole. Vous avez plein de jeunes rochelais qui ne connaissent pas les animaux. Dans les années 1970, les gens étaient proches des fermes… Aujourd’hui, les gens ne connaissent l’animal qu’en publicité ou quand ils s’apprêtent à le consommer, donc rapprocher le milieu agricole de la ville nous semblait important à l’Agglo. D’où le nom « Balade à la ferme », qui permettra à certains de venir de moins loin que s’ils devaient se rendre en pleine campagne. […] L’enjeu est important pour la communauté d’agglomération. Nous souhaitons aller vers une mutation agricole, développer les circuits courts (notamment dans les cantines, ndlr), on sait que ça prend du temps : l’évènement sert aussi à pousser ces évolutions."

Les produits de la mer sont également représentés. Pourquoi était-ce important de les représenter ?

"Ce sont des élément importants de notre territoire. Nous avons une activité pêche importante avec le port, mais nous avons aussi toutes les cultures marines : les huîtres, les moules… Comme au salon de l’agriculture à Paris il y a des espaces dédiés à la pêche et les produits de la mer, ça m’a semblé important, mais la chambre d’agriculture y avait également pensé avant."

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
43750
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr