Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/05/18 | Trains : des perturbations ce week-end

    Lire

    Ce mercredi, la SNCF annonce un blocage du trafic des trains au sud de la Gare de Bordeaux ce week-end (jusqu'à dimanche 14h) en raison de la pose définitive du pont de la Palombe au dessus du noeud ferroviaire. Pour les voyageurs, aucun TGV ne circulera entre Bordeaux et Arcachon, Tarbes et Hendaye. Pas de train non plus entre Bordeaux et Facture, Morcenx (au delà, ce sera en TER vers Mont-de-Marsan) ou Toulouse (seulement quelques Intercités Agen-Toulouse-Marseille, mais pas de TGV). Enfin, pour la ligne Bordeaux-Le Verdon, les voyageurs sont invités à prendre le bus jusqu'à Pessac, puis à voyager en TER.

  • 23/05/18 | Le Festival du film citoyen revient à La Rochelle

    Lire

    Le 3e édition du festival du film de prévention, citoyenneté et jeunesse de La Rochelle se déroulera du 31 mai au 2 juin au Cinéma CGR Dragon, Cours des Dames sur le Vieux-Port. Au programme : 32 courts métrages réalisés par des 11/25 ans venus du monde entier ; France, Canada, Mexique, Roumanie, Belgique, Algérie, Congo, Albanie, Tunisie, Cameroun, Portugal, Macédoine, Maroc. Le FestiPrev avait attiré 3 500 spectateurs et 10 000 visiteurs sur le Village du festival en 2017. www.festiprev.com

  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

  • 21/05/18 | BHNS Bordeaux/Saint-Aubin : le Conseil d'État tranche

    Lire

    Le Conseil d'État a tranché et confirmé la décision de suspension de la déclaration d'utilité publique du futur BHNS Bordeaux/Saint-Aubin, en rejet du pourvoi en cassation de la métropole en octobre dernier. Le principal motif de rejet ? "Un vice de forme relatif au contenu de la notice explicative présentant le projet de lors de l’enquête publique", notamment concernant l'absence de justification dans le choix du tracé. Déjà repoussés à cet été, le début des travaux pour le futur BHNS pourraient être repoussés de plusieurs mois.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | La FD cuma de la Dordogne choisit l'humour pour prévenir le suicide des agriculteurs

20/02/2018 | La fédération des cuma de la Dordogne a co- écrit un spectacle avec l'humoriste Jean-Pierre Dupin pour parler autrement du suicide des agriculteurs.

En bas à gauche, le président de la FD cuma de la Dordogne Jean François Gazard Maurel entouré de son vice président et de son trésorier

Depuis le 8 février, un clip vidéo mettant en scène une équipe de rugby de village fait le buzz sur internet et permet de communiquer de manière astucieuse le numéro mis en place par la MSA destiné aux agriculteurs en situation de détresse. Ce film vu sert d'introduction au dernier spectacle de l'humoriste d'Astaffort Jean-Pierre Dupin, qui aborde avec finesse le difficile sujet du suicide des agriculteurs. La première représentation a eu lieu à Périgueux le 16 février et de nombreux élus locaux sont intéressés par ce spectacle monté à l'initiative de la fédération des cuma de la Dordogne.

En France, un agriculteur se suicide tous les deux jours. "Dans le milieu rural, on connait tous quelqu'un qui a eu envie de mettre fin à ses jours ou qui est malheureusement passé à l'acte. Le sujet reste tabou, souligne Jean-François Gazard Maurel, président de la Fédération départementale des Cuma de la Dordogne. C'est en lisant plusieurs articles d'une revue agricole spécialisée et notamment l'avis d'experts qui exprimaient que l'entraide et la solidarité restaient les meilleurs leviers pour éviter de tels actes, que je me suis dis, il faut traiter ce sujet de façon positive au sein des cuma. En Dordogne, le tissu cuma demeure très important et dense." Nous avons l'habitude de travailler ensemble, de jouer collectif comme en rugby, même si parfois la grange a remplacé le café du village," poursuit Jean-François Gazard Maurel, qui est un grand amateur du ballon ovale. Au sein du conseil d'administration, l'idée est venue de monter un spectacle humoristique pour mettre des "mots sur des maux. " Nous avons cherché une approche positive pour passer le message aux agriculteurs. Ils ne doivent pas rester seuls face à leurs difficultés, à leur détresse surtout lorsque la situation semble sans issue."

Un petit clip qui fait le buzzLes cuma de Dordogne ont fait appel au comédien Jean-Pierre Dupin, qui connaît bien le milieu rural et qui a l'habitude de travailler avec les exploitants agricoles. C'est ainsi que ce projet un peu fou est né. La première partie du projet a pris la forme d'une petite vidéo tournée en Dordogne. Elle sert d'introduction et d'outil de promotion au spectacle intitulé le bonheur est dans le pré, mais l’étable est vide ». Ce clip permet de diffuser le numéro d’Agri écoute, mis en place par la MSA, le 09 06 39 29 19, accessible 24 heures sur 24 et sept jours sur sept, pour inciter les agriculteurs à faire part de leurs inquiétudes s’ils ont connaissance parmi leurs voisins ou leurs proches d’une situation de détresse.  La vidéo a été tournée à Borrèze en Dordogne avec les joueurs du Rugby Club Cantonal Salignacois. On y voit des joueurs de rugby venir en aide à un de leurs coéquipiers, agriculteur, absent de l'entraînement car il est en train de s'enliser avec son tracteur. La vidéo a été vue et partagée par plus de 20 000 internautes:  https://youtu.be/nTjWVj91H30

 Personnages attachants et fragiles

Dans le spectacle dont la première représentation a eu lieu le 16 février, à Périgueux devant de nombreux responsables professionnels et élus, Jean Pierre Dupin, avec sa galerie de portraits fragiles et attachants, aborde des sujets graves : les néo ruraux, le conflit des générations, Bruxelles, la solitude, le jeune agriculteur qui peine à trouver l'âme soeur et qui finit plus seul qu'avant. Pendant un peu plus d'une heure, on sourit, on rit, malgré la gravité du sujet. Sans parti pris, l'humoriste parvient grâce à la tendresse des personnages, à leur costume, à alléger le propos et à l'amener avec finesse et humour. Il a recours à toutes les références communes au monde agricole et ça fait mouche. Au final, on ne retient qu'un seul message et c'est l'essentiel : "Agriculteurs, ne restez pas seuls face à vos difficultés. Il existe des solutions pour se faire aider." Cette opération de communication d'un montant de 35 000 euros a reçu le soutien de nombreux partenaires : chambre consulaire, conseil régional, europe, conseil départemental. La vocation de ce spectacle est désormais de tourner à travers le département de la Dordogne, et en Nouvelle-Aquitaine pour des assemblées générales professionnelles. De nombreux élus, présents lors de la première se montrent intéressés pour diffuser ce spectacle.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
4731
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr