Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/04/19 : Le pont d'Aquitaine sera fermé à la circulation pour travaux dans la nuit du 24 au 25 avril entre les échangeurs 2 et 4 ainsi que les échangeurs 4 et 5 et dans la nuit du 25 au 26 avril entre les échangeurs 4 et 4a en intérieur et 5 et 4 en extérieur.

23/04/19 : Après Jo-Wilfried Tsonga, ex n°1 français et ex n°5 mondial, Lucas Pouille 32ème joueur mondial, n°10 en 2018, vient de confirmer sa participation au tournoi bordelais BNP ParisBas Primrose qui démarre le 29 avril sur les cours de la villa Primrose

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/04/19 | Compteur Linky : Bordeaux rend son verdict

    Lire

    206 plaignants attendaient avec impatience le verdict. Ce mardi 23 avril, le juge des référés du Tribunal de Grande instance de Bordeaux a rejeté la demande de ces opposants à l'installation du compteur Linky à leur domicile. 13 d'entre eux, dotés d'un certificat médical attestant d'une hypersensibilité électromagnétique, ont obtenu d'Enedis la pose d'un "filtre" protecteur dans les deux mois. Pour Pierre Hurmic, l'avocat des 206 plaignants (et élu local EELV), c'est "une première brèche timide". Enedis a quinze jours pour faire appel de la décision. C'est la deuxième décision de ce type après celle de Toulouse fin mars.

  • 23/04/19 | SNCF Réseau s'engage pour la biodiversité !

    Lire

    SCNF Réseau et la Fédération Régionale des Chasseurs de Nouvelle-Aquitaine ont signé courant mars une convention de partenariat pour contribuer à la préservation de la biodiversité autour de la problématique de la divagation de la faune sauvage sur les voies. Objectifs : favoriser le dialogue, partager connaissances et pratiques et réunir les compétences pour œuvrer à la préservation des biotopes. La coopération, lancée à l’automne 2018, organisera différentes actions à l’échelle locale.

  • 23/04/19 | Lascaux, l'exposition universelle à Munich

    Lire

    Lascaux l’Exposition Internationale est présentée à l’Olympiapark de Munich jusqu’au 8 septembre. C’est au cœur du Parc olympique de Munich qu’ont été installés les cinq fac-similés qui reproduisent grandeur nature les parois de la « nef » de Lascaux et les conditions de travail des artistes de l’époque. L’exposition offre une expérience interactive avec une découverte de l’évolution des œuvres et une iconographie autour de la découverte de la grotte. 150 000 visiteurs sont attendus.

  • 23/04/19 | Grande America : le robot sous-marin confirme les premières estimations

    Lire

    Le robot sous-marin ROV du navire spécialisé norvégien Island Pride a inspecté ces dernières semaines l'épave du Grande America coulé à 4600 m de fond. Les investigations confirment que, malgré l'intégrité de l'épave, "plusieurs fuites légères d’hydrocarbures s’échappaient par les évents de dégagement d’air sur certains ballasts d’eau de mer du navire, en provenance de ses soutes à carburant", selon la préfecture. Le ROV a obturé ces failles jusqu'au 16 avril puis vérifié l'étanchéité des travaux.

  • 23/04/19 | Elections européennes : David Labiche investit sur la liste Les Républicains

    Lire

    La commission nationale d'investiture des Républicains a désigné l'adjoint au maire de Chatelaillon-Plage David Labiche pour représenter la Charente-Maritime au sein de la Nouvelle-Aquitaine. Il est en 29e position sur la liste des Européennes conduite par François-Xavier Bellamy. David Labiche recevra Nadine Morano le 24 avril à Royan pour une visite du port suivie d'une réunion publique à l'espace Cordouan à 19h.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | La fête de la terre à Fleuré (86): valoriser les agriculteurs, séduire les consommateurs

19/08/2018 | A Fleuré dans la Vienne, les Jeunes Agriculteurs 86 ont organisé les 18 et 19 août la fête de la terre. L'occasion de créer du lien avec les consommateurs.

Angélique Vriet et Tony Belicot font partie des organisateurs de la fête de la terre organisée les 18 et 19 août à Fleuré dans la Vienne.

La fête de la terre organisée ce week-end, les 18 et 19 août par les Jeunes Agriculteurs 86 est relancée. Cette année, elle a lieu à Fleuré sur les terres de Tony Belicot, agriculteur de 31 ans, à son compte depuis deux ans. Après 9 mois de préparation, la tension retombe. Il affiche un large sourire, même s’il reste toujours quelques petits réglages à parfaire durant ce week-end. Il espère accueillir au moins 5 000 personnes. L’objectif d’une telle manifestation : redorer l’image du métier d’agriculteur auprès des consommateurs en leur faisant découvrir quelques activités originales et surtout en faisant déguster des produits locaux.

En devenant agriculteur, Tony Belicot a réalisé son rêve de gosse. Et c’est tout sourire qu’il nous accueille sur ses terres pour faire découvrir son métier. Les tracteurs, moissonneuses énormes sont exposés dans un coin de son champ. Un circuit improvisé est dressé en plein milieu et des tivolis, ici et là, pour faire découvrir et déguster les produits de son labeur. 

C’est la première année que Tony organise une telle fête. : toujours prêt à filer un coup de main, avec son t-shirt de “la fête de la  terre”. Il n’arrête pas, son téléphone sonne pour affiner les derniers réglages : un problème de groupe électrogène qui manque de puissance. En deux ou trois coups de fil, le problème est finalement réglé. Il a fallu huit à dix mois de préparation à l’organisation. « C’est une bonne période de gestation » rigolent en choeur Tony et Angélique (qui fait aussi partie de l’organisation).  

Donner une bonne image

L’objectif de la Fête de la terre : « se faire connaître et montrer que les agriculteurs ne sont pas que des “pollueurs”. » C’est sûr qu’en voyant Tony et Angélique sourire aux lèvres, on a du mal à les imaginer comme cela. « On souffre un peu de cette image négative. Là,  on veut recréer du lien avec les consommateurs en leur faisant découvrir et déguster exclusivement des produits locaux. » Ce samedi, la traditionnelle vache à la broche était proposée. « elle vient de dix kilomètres à peine » précise Angélique Vriet qui est commerciale terrain et qui suit les agriculteurs.

Autour d’eux, une équipe d’une quarantaine de bénévoles pour encadrer cette fête. Cela fait depuis quasiment une semaine qu’ils travaillent d’arrache-pied. Après les moissons, ils n’ont pas eu de repos, ils ont dû s’attacher à l’organisation. Il a fallu préparer, baliser le terrain de trente hectares et même tracer le circuit pour les voitures traîne-cul et moiss’batt’ cross. Ces deux dernières disciplines font partie des activités phares. C’est un peu particulier avec de drôles d’engins. Des voitures coupées en deux à trois roues avec des moteurs d’origine un peu trafiqués, qui pétaradent plus qu’à la normale, ainsi que des vieilles moissonneuses batteuses sans les outils,  réaménagées et préparées pour la course. Impressionnant. Une quinzaine de véhicules concourent dans la première catégorie et une dizaine dans l’autre.

Les courses de voitures traîne-cul attirent les foules.

Séduire un large public

Parmi le public, on trouve des habitués, bien sûr. Et d’autres qui ne sont pas du tout agriculteurs. Magali est infirmière, et son mari Thomas, pompier. Ils sont venus avec leur fils Kylian car « il aime les tracteurs et les moissonneuses. Puis c’est intéressant de découvrir ce monde-là », confie la famille. D’autres événements sont également proposés, comme un concours de labour départemental, des démonstrations de sculptures de bois. Dans un coin du champ de Tony Belicot, huit arbres ont été plantés. Depuis trois ans des bûcherons pas comme les autres participent à la fête de la terre. Ils sont là pour sculpter dans le bois des champignons, des coqs, des chevreuils, des hiboux, et même … « là je vais commencer une guitare, explique Jean-Pierre Redon, ancien bûcheron qui a débuté la sculpture sur bois en 2000. C’est une fierté de réaliser ces sculptures devant des gens, de leur faire partager nos savoirs ». Il est entouré de sept autres sculpteurs. 

Huit bûcherons pratiquent de la sculpture sur bois. Durant la fête de la terre, ils ont fait plusieurs démonstrations. Voici leurs réalisations.L’an dernier la « fête de la terre » avait accueilli 7 000 personnes sur le week-end. Là, ils espèrent atteindre au moins les 5 000. La fête se poursuit ce dimanche avec beaucoup de temps forts, un dernier moment de détente avant de reprendre les activités et de préparer la prochaine édition de la fête de la terre.

 

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
15870
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr