Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 06/03/21 | Charente-Maritime : 3 jours de forum sur le droit des femmes

    Lire

    À l'occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, le Département 17 organise du 8 au 10 mars, un forum dédié à l'égalité entre les femmes et les hommes. Avec, lundi, une matinée d'échanges et de témoignages sur l'égalité femmes/hommes, en présence d'Élisabeth Morin-Chartier, ex députée européenne. Mardi, "l'égalité professionnelle, un état des lieux contrasté". Mercredi, "Filles et garçons, cassons les clichés". Ces visio-conférences se dérouleront sur le site du Département.

  • 05/03/21 | Paskal Indo réélu président du Conseil de développement du Pays basque

    Lire

    Paskal Indo a été réélu par ses pairs à la présidence du Conseil de développement du Pays basque. Le CDPB a approuvé également son bilan 2020 et débattu autour de son Projet 2021-2023 qui fixe les orientations stratégiques que la société civile souhaite donner au développement futur du territoire. Un document qui guidera l’action du Conseil pour les prochains mois dans ses contributions et son partenariat auprès de la Communauté d'agglomération du Pays basque et des autres acteurs publics.

  • 05/03/21 | Charente-Maritime : LPO et NE17 main dans la main pour la nuit de la chouette

    Lire

    La Ligue de Protection des Oiseaux de Charente-Maritime et Nature Environnement 17 organisent une soirée en visio-conférence, à l'occasion de la nuit de la chouette le 6 mars, dès 18h. Ce sera l'occasion d'échanger avec des spécialistes de l'animal, participer à des jeux, visionner des vidéos et des photos, pour mieux connaître le bête. Inscription: https://urlz.fr/eZyp NE17 propose une sortie découvertes à la Réserve Naturelle Régionale de la Massonne, à 9h. Contact: sandra.laborde@ne17.fr

  • 05/03/21 | Un podcast sur les femmes

    Lire

    Le 8 mars, à l’occasion de la Journée Internationale des droits des femmes, la Maison de l’Europe du Lot-et-Garonne lance son podcast sur Spotify et Anchor « StéréoFemmes ». Disponible un lundi sur deux à 12h, il partagera des témoignages sur les femmes dans nos sociétés que ce soit au travail, dans la famille, dans le couple, à la télévision... dans le but de briser les stéréotypes.

  • 05/03/21 | Covid-19: des restrictions sur la vente et la consommation d'alcool

    Lire

    Le préfet a prononcé le 1er mars la fermeture administrative pour une durée d’une semaine de deux débits de boissons rochelais suite au constat de rassemblements répétés à proximité immédiate de ces établissements pratiquant la vente à emporter. En concertation avec la ville de La Rochelle, le préfet a interdit, par arrêté du 4 mars, la vente à emporter de boissons alcoolisées sur les quais Duperré et Valin du samedi 6 mars au dimanche 21 mars 2021 inclus. A Bordeaux de 11h à 18h, il est interdit de consommer de l'alcool sur la voie publique dans le centre-ville et dans les parcs et jardins de la ville depuis le 4 mars.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | La filière bovine périgourdine débat de son avenir

08/07/2019 | Lors de l'assemblée de la section bovine de la FDSEA de la Dordogne, éleveurs, distributeurs et entreprises ont réfléchi aux perspectives de la filière viande.

Les responsables de la section bovine de la FDSEA avaient invité Gilles Gauthier, président de Sobeval à débattre

Dans un contexte de baisse de consommation de viande bovine et de chute de revenus, la section bovine du principal syndicat d'agriculteurs a tenu son assemblée générale. Les Etats généraux de l’alimentation (loi EGAlim) ont été au cœur du débat. Cette assemblée qui a réuni éleveurs, abatteurs et distributeurs a permis d'échanger autour des EGA et des perspectives pour la filière bovine périgourdine. Gilles Gauthier, PDG de Sobéval et président de la fédération des industries et du commerce en gros des viandes estime qu'il y a bien un avenir pérenne pour l'élevage allaitant et la viande de qualité.

L'assemblée de la section bovine de la FDSEA de la Dordogne a été l'occasion de rappeler le contexte dans lequel évolue actuellement la fillière bovine : recul de la consommation de viande, pression des lobbys anti-viande, baisse des ventes en hypermarchés, montée en puissance des circuits courts, baisse des revenus des éleveurs, diminution des cheptels à hauteur de 80 000 vaches sur le territoire français.  "On assiste à une décapitalisation depuis plusieurs années", précise Fabien Joffre, président de la FDSEA de la Dordogne. Pourtant, les éleveurs, distributeurs et industriels présents à cette réunion ont débattu des états généraux de l'alimentation, qui selon Gilles Gauthier, président de la Sobeval a eu "le mérite de mettre tout à plat dans les relations commerciales". Gilles Gauthier a toujours été favorable à une contractualisation avec les éleveurs et des négociations entre producteurs et industriels. La mécanique globale des états généraux de l'alimentation a été rappelée : elle prévoit notamment la contractualisation, l'obligation de réponse de l'acheteur, et une sanction en cas de prix abusivement bas. Le président de la fédération des industries et du commerce en gros des viandes a exprimé sa colère sur les marchés publics notamment dans le dossier d'importation de 1500 tonnes de steaks hachés avariés en provenance de Pologne pour des associations caritative. "L'Etat nous donne des directives bien précises, il faut qu'il commence par les respecter. Ce dossier est une honte et le résultat d'une vraie tricherie." Gilles Gauthier, président de la Fédération des industries et du commerce en gros des viandes n'exclut plus un rapprochement avec Culture viande, présidé par Jean-Paul Bigard, qui regroupe de gros industriels, considérant que les deux organisations rencontrent les mêmes problématiques et qu'il y a désormais la nécessité d'une communication commune. "Il va falloir que nous nous réinventions très vite. On vit une révolution." Gilles Gauthier plaide pour un panel de solutions complémentaires, estimant qu'il y a bien un avenir pérenne pour l'avenir de l'élevage allaitant et la viande de qualité. "Entre l'exportation, la réimplantation des viandes dans les supermarchés, l'investissement dans la restauration, la montée en gamme et le label rouge, tout cela mis bout à bout, doit avoir un effet structurant pour la filière viande française. "Il y a aussi un gros travail à faire sur les marchés publics : les hopitaux, les cantines scolaires, les maisons de retraite ne font pas majoritairement appel à des entreprises françaises ni à de la viande issue des élevages français. 70 % de la viande est importée. Cela passe nécessairement par un assouplissement des démarches administratives pour avoir plus facilement accès à ces marchés."

Une meilleure communication vers le consommateur 

Les éleveurs pestent également contre la signature d'un traité entre l'Union européenne et le Mercosur ( marché commun d'Amérique du sud qui réunit l'Argentine, le Brésil, le Paraguay, l'Uruguay et le Vénézuéla). "Notre crainte est que nous importions des tonnes de viande alors que nous savons qu'elle est produite des conditions déplorables, avec des OGM, des hormones de croissance, alors que notre agriculture est une des plus vertueuses du monde.  75 % des élevages de l'Hexagone bénéficient d'une charte de bonne conduite. Il faut l'expliquer à l'opinion publique en communiquant sur notre métier, indique Michel Larue, éleveur. L'après-midi, à l'issue de cette assemblée, des éleveurs sont allés manifester dans une ambiance bon enfant dans une grande surface de l'agglomération périgourdine  pour sensibiliser les consommateurs sur le sujet. L'opération de sensibilisation a été un succès. 
Au cours de cette réunion, les différents intervenants ont largement débattu des différentes perspectives pour la filière bovine. "Sur le fond, tout le monde s'accorde à dire que chaque élement de la filière doit trouver le moyen d'avoir une juste rémunération qui permette à chacun de vivre décemment, souligne Pierre Delbourg, le PDG de Leclerc Sarlat qui a un rayon traditionnel et un rayon en libre service. Eleveurs, distributeurs et industriels s'accordent aujourd'hui sur un point essentiel : la communication vers le consommateur doit être collective. "Localement, on doit pouvoir travailler ensemble et mettre en lumière les bons exemples", estime le représentant de Leclerc. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4785
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 10 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Alain Rousset, le président de la Région Nouvelle-Aquitaine a asisté à la pose de la prmière pierre de la légumerie de l'Escat Agriculture | 01/03/2021

Légumerie de l'Escat : un projet local économique et agricole

Romain Nougué (à gauche), maraîcher est installé à Meillon depuis le mois d'octobre dans le cadre de la ceinture verte de l'agglomération de Pau. A ses côtés Victor, en contrat de parrainage auprès de Romain Agriculture | 17/02/2021

Installation agricole et circuits courts : la Ceinture verte de Pau se concrétise

Les représentants des Jeunes Agriculteurs NA et de la FNSEA NA devant le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux Agriculture | 16/02/2021

Loi EGAlim : En Nouvelle-Aquitaine, Jeunes Agriculteurs et FNSEA avertissent la grande distribution

Christophe Congues, Président du groupe coopératif Euralis Agriculture | 12/02/2021

Du mouvement à la tête des Groupes coopératifs Maïsadour et Euralis

Marc Cazaux HélicA Agriculture | 12/02/2021

Concours Agrinove : Que sont-ils devenus ? Marc Cazaux lauréat 2017 (épisode 3/4)

Sylvain Bordenave, président JA 64 et Iban Pebet, président du Comité d'Orientation Transmission Installation de la chambre d'agriculture 64 Agriculture | 11/02/2021

Installation agricole : "une bonne année" dans les Pyrénées-Atlantiques

Les Rencontres de l'alimentation se sont lancées le 3 février dernier avec le débat sur la Souveraineté alimentaire : utopie ou réalité ? Agriculture | 09/02/2021

Souveraineté alimentaire : de l'individu au monde

L'activité céréales est en repli de 40 à 50% sur l'année 2020 Agriculture | 02/02/2021

Les coopératives agricoles : un impact socio-économique majeur en Nouvelle-Aquitaine

Le salon régional de l'agriculture Aquitaine - image d'archive Agriculture | 29/01/2021

Un Salon de l’Agriculture Nouvelle-Aquitaine 2021 plus proche du public ?

Dispositif de désinfection de l'entreprise Sanodev Agriculture | 28/01/2021

Concours Agrinove : Que sont-ils devenus ? Laure Sandoval lauréate 2018 (épisode 2/4)

Elevage de canards prêts-à-gaver dans un bâtiments 900 m2 aux normes de la biosécurité Agriculture | 27/01/2021

Crise aviaire: Les Pyrénées-Atlantiques se soucient des éleveurs et du Kriaxera

Bertrand Venteau, le président de la Chambre d’Agriculture de la Haute-Vienne Agriculture | 27/01/2021

Haute-Vienne : La Chambre d’Agriculture en recherche de financements pour les agriculteurs

Jean-Louis Dubourg, Président de la Chambre d'Agriculture de la Gironde Agriculture | 26/01/2021

« Peu de perspectives pour les mois à venir », J-L Dubourg, Président de la Chambre d'agriculture de Gironde

Yann Viaud est un des premiers agriculteurs à s'être lancé dans le projet avec la CARA Agriculture | 25/01/2021

Pays Royannais : un atelier de transformation pour les agriculteurs

Cedric Tranquard (ici avec Luc Servant) a été élu à 18 voix sur 25, face à un candidat de la Coordination rurale Agriculture | 25/01/2021

Cédric Tranquard élu à la tête de la Chambre d’agriculture 17