Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

30/11/21 : Bordeaux - Dans le cadre de la quinzaine franco-russe soutenue par Bordeaux Métropole, l'Association des russisants d'Aquitaine organise le 9 décembre, la conférence : "De Lénine à Poutine: le sport, un enjeu politique en URSS et en Russie"+ d'info

29/11/21 : A la suite des annonces gouvernementales concernant la 3ème dose, le centre de vaccination du Parc des expositions de Pau s’adapte dès ce lundi en ouvrant 6 jours/semaine (contre 3 précédemment) permettant de passer de 1500 à 3600 vaccins par semaine.

26/11/21 : Les marchés de Noël reviennent! A Bordeaux (Place Tourny) et à Pau (place Clemenceau et allées d’Aragon) notamment, l'ouverture des chalets et des animations qui les accompagnent insuffle un vent de magie (de Noël) dès ce vendredi 26 novembre en soirée!

26/11/21 : Les 5,6 et 7 août, le Sun ska festival revient (en vrai!) sur le domaine de Nodris en Gironde! La billetterie est ouverte et les premiers noms dévoilés: Ska-P, Tryo, Biga*Ranx, Danakil, Tiken Jah Fakoly ou encore Takana Zion.+ d'info

24/11/21 : Un préfet délégué Ours, Jean-Yves Chiaro a été nommé auprès du préfet coordonnateur du massif des Pyrénées. Sur les sujets ours, il a pour mission de renforcer le dialogue entre tous les acteurs et d'appuyer les préfets de département dans leur action.

22/11/21 : Jean-Pierre Farandou PDG de SNCF, a rencontré vendredi 19 novembre à Bordeaux, Alain Rousset, président de la Nouvelle-Aquitaine, et Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole. Sans surprise les 3 présidents ont réaffirmé leur soutien au projet GPSO.

17/11/21 : A Bayonne un groupe de travail a été lancé en vue de l'organisation des Fêtes de Bayonne 2022. A cette occasion les dates des éditions 2022 2023 et 2024 ont été actées: du 27 au 31 juillet 2022, du 26 au 30 juillet 2023, du 24 au 28 juillet 2024

17/11/21 : Les 2 et 3 décembre 2021, le World Impact Summit, le sommet international des solutions pour la planète, revient pour une 4e édition mixant présentiel et digital au Palais de la Bourse à Bordeaux. L'eau en sera la thématique principale+ d'info

09/11/21 : Les élus régionaux se sont réunis en Commission permanente lundi 8 novembre à l'Hôtel de Région à Bordeaux. Au total, 436 délibérations ont été votées et 3 517 subventions attribuées pour un montant total de 878 392 914,59 euros.

03/11/21 : Le Drive fermier Gironde annonce un nouveau et 6ème point de retrait à compter du vendredi 19 novembre de 13h30 à 18h30. Les produits fermiers seront désormais aussi livrés à la Chambre d'Agriculture de la Gironde, 17 cours Xavier Arnozan.

28/10/21 : Rive Droite - La Nuit Verte 2022 se prépare déjà: Geörgette Power, artiste invité de cette 6e Nuit Verte est en résidence à Cenon. Objectif : s’immerger dans le territoire afin de proposer une œuvre in situ, conçue pour l'évènement.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 01/12/21 | Cyclisme : Le 55 ème Tour du Limousin s'annonce

    Lire

    L'association du Tour du Limousin Organisation organise le 55ème Tour du Limousin du 16 au 19 août 2022. Cette manifestation accueille 18 équipes classées parmi les 40 premières de l'élite mondiale du cyclisme professionnel. De Verneuil-sur-Vienne à Limoges, en passant par la Corrèze et la Dordogne, 4 étapes composent le parcours d'environ 700 km. L'épreuve qui sera diffusée sur la chaine de télévision Equipe 21, est notamment soutenue par la Région Nouvelle-Aquitaine dont les élus viennent d'acté en Commission plénière, une aide de 150 000 €.

  • 01/12/21 | Cenon : Un nouveau rendez-vous mensuel au Château Palmer

    Lire

    A Cenon, Les rendez-vous du Château est le nouvel événement organisé par l’OCAC. Le Centre Culturel Palmer propose au public d’échanger autour d’un sujet différent chaque premier vendredi du mois. Au programme : débats, découvertes, rencontres... Le premier rendez-vous a lieu vendredi 3 décembre 2021 de 19h à 21h sur le thème de... l’érotisme. Il sera abordé par différentes approches artistiques : photographie, lecture de poèmes, peinture, musique et discussions.

  • 01/12/21 | A Terrasson, la Socat investit avec le soutien de la Région

    Lire

    La SOCAT, à Terrasson-Lavilledieu (448 salariés) a été impactée par la crise sanitaire avec une perte de chiffre d'affaires. La SOCAT a défini une stratégie de relance et de diversification de son activité. A ce projet est associé un programme de développement d'un procédé de fabrication de joints extrudés ou micro-injectés avec une formule de caoutchouc résistante à haute température et l'achat d'une encolleuse. La Région soutient ces investissements qui devraient permettre la création de 7 emplois pour un montant de 243 551 €.

  • 30/11/21 | Tartas se dote d'une unité de bioéthanol

    Lire

    A Tartas dans les Landes, la société Rayonier AM Avébène est l'un des plus importants producteurs mondial de cellulose de spécialités, raffinée à partir de la pâte à bois, et utilisée par les industries pharmaceutiques, alimentaires ou encore de la construction. Souhaitant s'engager dans la transition énergétique, la société va convertir le site en unité de production de biocarburant en construisant sur place une unité de production de bioéthanol de deuxième génération.

  • 30/11/21 | Recyclage des friches : 101 nouveaux projets retenus

    Lire

    Le 19 novembre, les lauréats du deuxième appel à projets pour le recyclage des friches ont été dévoilés. En Nouvelle-Aquitaine, 101 projets ont été retenus. Les projets sélectionnés vont permettre de développer des logements sociaux ainsi que les démarches en matière de revitalisation des centres-villes et centres-bourgs. En Nouvelle-Aquitaine, l'enveloppe consacrée au recyclage de friches et de fonciers artificialisés s'élève à 29,6 M€. Lors d'un premier appel à projet "fond friches" 66 lauréats avaient été retenus pour une dotation globale de 23 M€.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | La filière Foie gras est de retour

31/10/2018 | En quelques chiffres et perspectives, le CIFOG, l'interprofession de la filière palmipèdes à foie gras, l'assure: "Le foie gras s’inscrit dans une nouvelle dynamique de conquête".

1

Renforcement de la réglementation sur la conduite des élevages et sur le transport des animaux, mise en place de contrôles préalables à tout déplacement d’animaux, création d’un système d’alerte au niveau national pour améliorer les réactions collectives en cas de crise... Le tout sans remettre en cause le principe de l'élevage en plein air, véritable ADN des pratiques d’élevage des acteurs de la filière palmipèdes à foie gras. Le travail et les investissements, notamment au niveau des producteurs, ont été importants ces 2 dernières années, suite au double épisode d'épizootie aviaire qui a frappé les exploitations. Mais les efforts paient. La dynamique de production est bien repartie en 2018 et celle des ventes de foie gras devrait suivre, pour des consommateurs toujours confiants dans la filière française.

D’après les estimations du CIFOG, la production française de Foie Gras sera au rendez-vous avec des volumes assurés pour 2018, en hausse de 49% par rapport à 2017. De 10 950 t l'an dernier, la production devrait atteindre les 16 360 t cette année. Un chiffre qui se rapproche de celui de 2015 (19 250 tonnes), dernière année de référence avant les deux épisodes d’influenza aviaire, sans pour autant tomber dans le risque de la surproduction. La filière, génératrice de 100 000 emplois directs et indirects affiche en effet clairement son ambition d'un « développement maîtrisé de la production, pour une juste rémunération de tous les acteurs de la filière ».

Foie gras et magret, des consommations en hausse en 2018
Ces chiffres de production à la hausse sont aussi une bonne nouvelle pour les consommateurs français amateurs de foie gras, et ils sont nombreux : 93% (chiffre novembre 2017) déclarent consommer du foie gras et ce, plusieurs fois dans l’année pour 77% d’entre eux. Et les épisodes d'influenza aviaire ne semblent pas avoir entamé leur confiance dans le produit. En effet 93% d'entre eux déclarent faire confiance au foie gras en matière de qualité gustative, de sécurité alimentaire pour 87%, et de traçabilité pour 82%. Une forme de reconnaissance sans doute de la mobilisation des professionnels sur la mise en place de nouvelles règles de production durables. En 2017, le mois de décembre avait d'ailleurs était déterminant pour les ventes l'an passé : il a représenté 81% des ventes en volume de la saison festive et près de 40% des ventes totales de l’année 2017, contre 30% en 2016. Comme quoi les amateurs de foie gras joignent la paroles aux actes...
Et cette dynamique se poursuit en 2018 : le foie gras a vu ses ventes progresser sur les 7 premiers mois de l’année. « Tous circuits confondus, les achats des ménages ont augmenté de +2% en valeur par rapport à la même période de 2017. Le foie gras prêt-à-consommer de canard mi-cuit à en particulier enregistré une hausse des achats de +8,7% sur la période », se félicite le CIFOG. Et à l'image de décembre 2017, le produit, reconnu «produit du patrimoine culturel et gastronomique protégé en France » depuis 2006, est très attendu pour Noël : 80% des Français le considèrent incontournable au moment des repas de fêtes.
Mais, s'il en est une pièce maîtresse, il n'y a pas que le foie gras, dans le canard gras. Le Cifog porte aussi ses efforts sur le magret. « Tous circuits de distribution confondus, ses ventes sont à la hausse en valeur comme en volume sur les 8 premiers mois de l’année 2018. De janvier à août 2018, les achats des ménages ont progressé de +7% en volume par rapport à la même période de 2017 et de +11% en valeur. ». Une dynamique par ailleurs soutenue par une importante campagne de communication vers les consommateurs et les professionnels de la distribution et de la restauration lancée cet été.

La 1ère Semaine nationale du Foie Gras
Et que ce soit pour le foie gras ou magret, les efforts de communication vont se poursuivre en cette saison automnale, pour s'intensifier à l'approche des fêtes de fin d'année. La filière s'apprête notamment à lancer une nouvelle campagne de publicité à la télévision du 11 novembre au 9 décembre prochain. Objectif : « ancrer le foie gras dans le quotidiens des plus jeunes générations » .
Autre initiative : le lancement de la 1ère Semaine nationale du Foie Gras : durant toute la première semaine du mois de décembre, du 3 au 9, des centaines de restaurants organiseront des menus spécifiques et des menus du jour sur le thème du foie gras et du magret. Des livrets seront mis à la disposition de leurs clients afin de présenter ces produits, et de fournir conseils et recettes pour les apprécier au mieux chez soi. Enfin des ateliers destinés aux enfants seront organisés dans plusieurs villes de France, en compagnie de Chefs qui initieront les plus jeunes à la réalisation de recettes avec du foie gras. La filière en effet n'oublie les consommateurs de demain... !
Enfin, pour soutenir la dynamique de consommation, une campagne de communication sera également lancée sur les réseaux sociaux et divers sites de cuisine collaboratifs, lors de la période festive, sans oublier les efforts continus des marques pour inventer de nouveaux produits plus qualitatifs, plus originaux ou plus simples à préparer...

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
16437
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture<script src=" />
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr