aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

21/03/17 : Promotion remarquée pour le marmandais Matthias Fekl qui succède à Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur poussé à la démission par F.Hollande et B.Cazeneuve à la suite des révélations sur l'emploi de ses filles à l'assemblée entre 2009 et 2016

21/03/17 : Décès d'H.Emmanuelli."La France perd aujourd’hui un grand homme, le Lot-et-Garonne un voisin bienveillant sur lequel il pouvait compter, les élus et militants socialistes un camarade et un ami." Jacques Bilirit, vice-psdt du CD47.

21/03/17 : Vive émotion ce matin au Conseil départemental des Landes où vient d'être annoncée la mort de son président et ancien ministre Henri Emmanuelli.

20/03/17 : Le vélo-tourisme de Charente-Maritime a reçu 3 récompenses au salon Destination Nature ce week-end à Paris : la VélOdyssée et la route du Canal des 2 Mers pour les trophées "Itinéraires" et le 1erPrix "Destination Vélo" pour l'ensemble du département

15/03/17 : La Rochelle va accueillir la 1ère étape de l’#intercoTOUR, tour de France des villes interconnectées, le 23 mars au Musée maritime, de 9h à 18h. Elus, experts et public échangeront sur la modalités et avantages de l’Opendata pour les territoires.

14/03/17 : Quoi de neuf en 2017 pour transmettre son exploitation agricole ? La Chambre d’agriculture47 organise la 13ème journée de la transmission dans le cadre de la 15aine de la transmission en Nouvelle Aquitaine lundi 20 mars à 15h dans ses locaux à Agen.

12/03/17 : Saint-Jean-Pied-de-Port, étape basque incontournable du Chemin de Saint-Jacques de Compostelle, capitale de la Basse Navarre, aux 55 000 touristes/l'an, a été désigné 154e Village plus beau de France. A voir, sa citadelle dessinée par Vauban.

10/03/17 : L'aéroport de Bergerac Dordogne Périgord a enregistré 305 323 passagers en 2016, soit une progression de 8,48 % par rapport à 2015. L'infrastructure figure désormais à la 27e place des aéroports les plus fréquentés en France, gagnant deux places.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/03/17 | Ford: deux groupes de travail

    Lire

    Le comité de suivi du site Ford Aquitaine Industries (FAI) de Blanquefort réuni en préfecture en présence de la direction, des représentants du personnel et des collectivités a fait un point d’étape sur la situation et décidé la création de 2 groupes de travail l'un visant à rechercher des pistes d’améliorations de la compétitivité du site en vue de l’obtention de nouveaux produits, l'autre à aborder la diversification de l’usine vers l’électrification des véhicules. Les activités d' entreprises implantées dans la région et spécialisées dans ce domaine ont été présentées à Ford Europe.

  • 21/03/17 | Le premier ministre salue une rénovation urbaine à Pau

    Lire

    Bernard Cazeneuve, le premier ministre, a été accueilli lundi à Pau pour accompagner le lancement d'un important projet de rénovation urbaine. Celui-ci concerne le quartier populaire de Saragosse où 127 millions d'euros vont être investis sur 8 ans, dont 39 millions accordés par l'Etat. 1448 logements seront requalifiés et 1468 résidentialisés. 258 logements étant créés ainsi que 78 logements sociaux. Bernard Cazeneuve a également salué le dynanisme de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, labellisée I-Site pour ses spécialités dans l'énergie et l'environnement.

  • 19/03/17 | La Rochelle : début de chantier pour un futur centre de performance sportif

    Lire

    La Rochelle aura bientôt un centre de performance sportif pour son équipe de rugby, le Stade Rochelais. A la fois lieu de formation, d’entraînement, de vie du club et pôle santé, il accueillera d’autres sports comme le Pole France Voile ou le rugby fauteuil. La première pierre a été posée le 18 mars, en présence du secrétaire d’Etat aux sport Thierry Braillard.Les joueurs ont signé à cette occasion un partenariat avec la préfecture pour mener des actions de prévention routière auprès des jeunes.

  • 18/03/17 | Week-end musées Télérama en Dordogne

    Lire

    Les 18 et 19 mars, le site-musée Vesunna et le Musée d’art et d’archéologie du Périgord à Périgueux participent à l'opération « Week-end musées Télérama ».Au Musée d’art et d’archéologie du Périgord : accès aux collections et à l'exposition temporaire d'Anne Slacik "L'eau et les rêves", jeux de piste, jeux de société. A Vesunna, accès au site et à 15 h, dernières visites commentées de l’exposition" Ils sont Food ces Romains!" avant démontage. Entrée libre pour 4 personnes sur présentation du « pass » présent dans « Télérama » des 8 et 15 mars.

  • 16/03/17 | 20 000 € pour le gagnant du premier Hackathon de La Rochelle

    Lire

    La Ville de La Rochelle organise son premier Hackathon du 21 au 23 mars au Musée maritime. Il réunira une soixantaine de participants individuels, développeurs, universitaires et entreprises. Ils auront 48 heures pour créer une application informatique de représentation graphique et cartographique des informations de l’Open Data de la Ville. Le lauréat recevra 20 000 euros pour transformer le prototype en application opérationnelle. Il sera accompagné jusqu’à la réalisation finale du projet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | La FNSEA Nouvelle-Aquitaine se dote d'un nouveau président et poursuit ses combats

07/03/2017 | Le nouveau président du syndicat agricole défend une agriculture plurielle qui répond aux normes environnementales sans négliger le bien être socio-économique des agriculteurs

Henri Biès-Péré, Philippe Moinard, Président FNSEA Nouvelle-Aquiaine et Jean-Pierre Raynaud, VP à l'agriculture Nouvelle-Aquitaine, Bernard Layre, secrétaire général FNSEA Nouvelle-Aquitaine

La FNSEA Nouvelle-Aquitaine s'est réunie en assemblée plénière ce lundi 6 mars à Bordeaux. A cette occasion, Philippe Moinard, agriculteur dans les Deux-Sèvres « en polyculture élevage laitier, production d'oeufs de plein air et méthanisation » et Président de l'ex FRSEA Poitou-Charentes a pris la succession d'Henri Biès-Péré à la tête de la FNSEA grande région. L'occasion aussi d'évoquer les enjeux à venir de ce nouveau mandat, à commencer par les dossiers d'actualité sur les zones défavorisées ou encore les paiements toujours retardés des aides PAC et MAE. Des sujets également abordés lors d'un échange avec le Vice président de la Région en charge de l'agriculture, Jean-Pierre Raynaud, invité de cette Assemblée générale organisée à Artigues.

Henri Biès-Péré, reste premier vice président du syndicat agricole majoritaire de Nouvelle-Aquitaine, mais après 9 ans à la tête de la FRSEA Aquitaine et 18 mois à la présidence de la FNSEA Nouvelle-Aquitaine, « il est bien aussi de renouveler un peu les têtes », estime-t-il. Un « passage de témoin bien préparé » qui n'est pour autant pas d'une grande nouveauté pour nombre d'agriculteurs de la région. En effet, son successeur, Philippe Moinard, jusque là trésorier de la FNSEA Nouvelle-Aquitaine, a été avant la fusion des régions, Président de l'ex FRSEA Poitou-Charentes pendant 7 ans. Il est par ailleurs vice-président du CESER en charge de la coopération inter-régionale et internationale. Quant à Henri Biès-Péré, il conserve ses responsabilités syndicales nationales en charge des questions foncières à la FNSEA.

"Il nous faut être vigilants sur les sur-normes environnementales"
Elu à la quasi unanimité (une seule abstention), Philippe Moinard est donc déjà en situation confortable dans son nouveau siège pour un mandat de 3 ans. Confortable mais pour autant « pas des plus simples sur le plan économique », avec déjà en tête, les élections au sein des Chambres d'agriculture dans moins de 2 ans. « Il faudra montrer que tout le travail d'accompagnement que l'on fait au sein de la région et des départements a une action bénéfique ».
Développement de la communication numérique, organisation des filières « et bras de fer permanent avec la grande distribution » ou encore, en partage avec les JA, la question de la transmission et de l'installation sont quelques uns des enjeux sur lesquels compte s'impliquer le nouveau Président qui veut plus globalement défendre « une agriculture plurielle permettant de tirer les revenus des agriculteurs vers le haut ». Présent le 3 mars dernier lors de la visite organisée par la Région sur le site du laboratoire agroécologique de Chizé, il partage l'ambition du Conseil régional d'une agriculture innovante "à la condition que tout le monde puisse y avoir accès". Et à ce titre, ce qui préoccupe également Philippe Moinard et avec lui, l'ensemble de la profession agricole, c'est « tout l'aspect réglementaire, et notamment les réglementations environnementales, sur lesquelles il s'agit, en permanence, de rester vigilant. »
Un sujet sur lequel il reçoit l'appui de son prédécesseur et de son nouveau secrétaire général : le béarnais Bernard Layre. « Ce sont des sujets citoyens, mais, que ce soit sur les décrets d'épandage phyto, ou encore la directive nitrate, il ne faut pas sans cesse rajouter des couches réglementaires fondées sur des doctrines environnementalistes. C'est du bon sens paysan que d'être le premier défenseur de l'environnement, il en va de la transmission de nos exploitations à nos enfants. Or avec toutes ces sur-normes, on est parfois à deux doigts de la catastrophe car les autorités ne prennent pas la mesure des impacts de leur décision. »

Colères et inquiétudes sur la redéfinition des zones défavorisées
Autres sujets fortement dénoncés par les syndicalistes ce 6 mars : l'impact de la révision des zones défavorisées, dont la Nouvelle-Aquitaine est la région la plus impactée de France. En la matière le nouveau président de la FNSEA Nouvelle-Aquitaine élève la voix: « Ce sont environ 2000 éleveurs qui sont impactés. Pour eux c'est 5000 à 7000 euros d'aides (compensation du handicap naturel, ndlr) en moins. Ce sont des territoires qui sont laissés pour compte ; si on veut que ces territoires vivent, il faut leur en donner les moyens. Trois ou quatre départements sont très pénalisés ; ça touche les agriculteurs mais aussi, derrière, les outils de transformation... » Une inquiétude que les agriculteurs ont également relayé auprès de Jean-Pierre Raynaud, qui s'est dit très sensibilisé sur ce sujet bien que la Région n'ait ici pas la main. Mais a-t-il assuré, « nous avons entamé plusieurs démarches auprès du Ministère, et travaillons dans un partenariat avec la DRAAF et Les Chambres d'agricultures, pour faire l'écho jusqu'au Ministre. Preuve de la solidarité des  élus de la région, « une motion a même été adoptée en plénière », a-t-il indiqué.
Autre sujet dont se sont fortement inquiétés les membres du Conseil d'administration : les retards de paiements des aides PAC et MAE (Mesure Agro Environementales), et pour cause, pour de nombreux agriculteurs, les aides pour 2015 et 2016 n'ont toujours pas été versées; le tout dans un contexte économique déjà difficile pour l'agriculture. Une situation problématique, parfois "dramatique", qui se cristallise au niveau du service informatique de l'agence de paiement de l'Etat. Une situation qui semble tout autant exaspérer le Vice président de la Région puisqu'elle empêche le paiments de crédits gérés (mais non directement payés) par la région. Là encore en preuve de bonne volonté et de soutien aux agriculteurs, Jean-Pierre Raynaud a rappelé que « la Région a mis du personnel pour aider l'Etat à débloquer les dossiers ».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3977
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr