aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

28/04/16 : A ce jour, l'EPCI, l'intercommunalité unique Pays basque a obtenu le vote favorable de 64 communes pour et 19 contre sur 158, c'est à dire représentant 149 390 habitants sur 258 298, c'est à dire qu'elles représentent plus de 50% de la population.

26/04/16 : La Cour Régionale des Comptes a annoncé un déficit annuel d'exploitation de 1,6 millions d'euros pour l'Auditorium de Bordeaux, une charge supplémentaire de 1,3 millions d'euros pour l'Opéra. En 2015, la mairie avait diminué sa subvention annuelle d'1M€

25/04/16 : Le Garde des Sceaux J-J Urvoas se rendra à l’Ecole nationale d’administration pénitentiaire (Enap) à Agen le mercredi 27 avril à 14h. Il participera notamment à la cérémonie de fin de formation de la 189ème promotion de surveillants pénitentiaires.

25/04/16 : Martine Alcorta, conseillère régionale EELV déléguée à l'innovation sociale, a annoncé l'ouverture ce lundi d'un comité de pilotage pour l'étude de faisabilité d'un revenu de base universel dans certains territoires volontaires de la grande région.

25/04/16 : Les élus Les Républicains/CPNT du Conseil régional se sont associés "à la tristesse du monde rural basco-béarnais" après le décès de Jean-Michel Anxolabehere, président de la chambre d'agriculture des Pyrénées Atlantiques, décédé dimanche.

21/04/16 : Une ancienne MDSI dans le quartier Saint-Michel est devenu le nouvelle "Maison du mouvement" de Nuit Debout. Ouverte par des membres de plusieurs collectifs, elle doit accueillir des débats. La mairie s'est donnée trois jours de délais avant de négocier.

15/04/16 : Le Sans Réserve, salle de spectacle de Périgueux, recrute un ou une attaché(e) à l'accueil pour un CDD de 8 mois sur un temps partiel 28 h / hebdomadaire annualisé. + d'info

14/04/16 : Mohamed Amara a été réélu pour quatre ans président de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour.

14/04/16 : Le film "La Mort de Louis XIV" sera projeté hors compétition du festival de Cannes, qui se déroulera du 11 au 22 mai. Ce long-métrage de l'Espagnol Albert Serra a été principalement tourné en Dordogne, au château de Hautefort, à l'automne dernier.

13/04/16 : Virginie Calmels(LR) et Jacques Colombier (FN) ont annoncé que leurs groupes respectifs ne participeraient pas au débat des orientations budgétaires, "faute d'éléments tangibles et d'audit réel" sur la situation financière de Poitou-Charentes.

13/04/16 : L'université de Pau et des Pays de l'Adour propose aux lycéens et à leurs parents un circuit de visite du campus palois le mercredi 20 avril de 17h30 à 19h. La visite est gratuite mais l'inscription en ligne est obligatoire.+ d'info

12/04/16 : Après Biarritz, Anglet qui fait partie comme elle de l'Agglomération Côte basque Adour a voté contre le projet EPCI, intercommunalité unique basque, par 35 voix contre, 3 pour, 1 nul. Ce même soir, les villages d'Arbonne et de Lahonce ont voté pour.

11/04/16 : L'impact financier annuel de l'ESC Pau sur les Pyrénées-Atlantiques est évalué à 90 millions d'euros. Ce qui englobe notamment les dépenses de fonctionnement de l'école, celles des étudiants et de leurs familles, les actions de formation etc.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/04/16 | Rallye citoyen à Villeneuve-sur-Lot

    Lire

    Ce jeudi 28 avril, ne soyez pas étonnés de voir courir, marcher, déambuler quelque 170 collégiens et lycéens dans les rues de Villeneuve. En effet, la Bastide accueillera le « Rallye Citoyen », une journée destinée à promouvoir le civisme et l'esprit de défense auprès des jeunes. 170 collégiens et lycéens issus du département s'affronteront donc par équipe sur 4 sites de la Bastide. Ce rallye est organisé par l'armée, l’Institut des hautes études de défense nationale et l'éducation nationale.

  • 26/04/16 | Chômage: à la baisse en mars

    Lire

    Fin mars, en Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, 300 632 demandeurs d'emploi de catégorie A: - 1,4 %/février et –4 182 personnes, France: -1,7%/février. En Région ALPC en mars, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A diminue de 1,3 % pour les moins de 25 ans (–2,1 % sur trois mois et –7,3 % sur un an), de 1,6 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (–1,7 % sur 3 mois et –1,0 % sur un an) et de 0,9 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (–0,6 % sur 3 mois et +6,0 % sur un an).

  • 26/04/16 | Tarifs unifiés pour les transports publics régionaux

    Lire

    Cet été, les tarifs TER et cars régionaux seront harmonisés sur toute la grande région. Le tarif «PassOcéan », permettra, du 2 juillet au 4 septembre, jusqu'à 70% de réduction à destination de l'océan. Le tarif «Fest'Ter» offre 50% sur les trajets à destination d'une sélection d’événements culturels et de festivals. Et enfin, le tarif «Tribu», pour payer moins cher à plusieurs: 2 voyageurs -20 %, 3 voyageurs -30%, jusqu'à 5 voyageurs -50%. A partir de septembre, les cartes de réduction Izy-Air, Astuces et Avantages, verront elles aussi leur offres unifiées proposant partout, les mêmes avantages au même prix (29€ par an)

  • 26/04/16 | Les stations de ski N'Py totalisent 2 millions de journées de ski

    Lire

    Les stations du réseau N'Py ont enregistré 2 millions de journées de ski lors de la saison 2015-2016. Ce résultat est équivalent à celui de l'année précédente (2,025 millions). Mais il a été inégalement partagé. Car si les stations des Hautes-Pyrénées ont bénéficié d'un bel enneigement en début de saison, cela n'a pas été le cas des Pyrénées-Atlantiques jusqu'à la mi-janvier. Comparé à la moyenne des 4 dernières années, la fréquentation du groupe baisse de 3% alors que celle du massif pyrénéen diminue de 9%. A noter une forte hausse des ventes réalisées sur Internet (+26%).

  • 25/04/16 | Semaine mondiale de la vaccination du 25 au 30 avril

    Lire

    A l’occasion de la semaine mondiale de la vaccination le Conseil départemental de Lot-et-Garonne organise des consultations gratuites de vaccination dans plusieurs centres médico-sociaux et propose un stand d’informations afin de sensibiliser les Lot-et-Garonnais à l’importance d’être à jour dans ses vaccinations. Aussi, dans ce cadre-là, une exposition se tiendra à l’Hôtel du département à Agen sur cette thématique.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | La forêt au cœur de la session de la Chambre régionale d’agriculture

21/11/2012 | Agriculture et sylviculture affichent leur ambition commune, à travers le Plan Pluriannuel Régional de Développement Forestier.

Réùi Petit (INRA), Hervé Durand (DRAAF), Dominique Graciet ( CRAA), Marie-Françoise Lecaillon (SGAR), Bruno Laffon (CRPF), Yves Lesgourgues

Pour sa dernière session du mandat, la Chambre Régionale d’Agriculture d’Aquitaine a été marquée par la signature du Plan Pluriannuel Régional de Développement Forestier (PPRDF) entre la Chambre Régionale d’Agriculture d’Aquitaine et le Centre régional de la Propriété Forestière (CRPF) d’Aquitaine. Un évènement qui a placé la forêt Aquitaine et ses enjeux au cœur des échanges de l’après-midi de cette session, organisée tout exprès sur le Campus INRA de la recherche forestière de Cestas Pierroton. De nombreuses personnalités du monde agricole et forestier y ont assisté.

Le PPRDF, construit en partenariat entre les organismes agricoles et forestiers sous l’impulsion de l’Etat, a pour objectif de permettre une meilleure mobilisation des bois sous-exploités en Aquitaine, grâce  à une animation renforcée de la chambre régionale d’Agriculture. Un travail qui marque, selon Bruno Lafon, Président du CRPF, le renouveau d’une «unité pas toujours facile » entre agriculteurs et forestiers souvent concurrents sur le terrain du foncier.
Pourtant souligne, Dominique Graciet du point de vue économique et social pour le territoire les points de concordances sont nombreux. « Forêt et agriculture représentent à elles deux pratiquement  90% du territoire Aquitain », souligne-t-il. En la matière les deux hommes semblent bien convaincus que l’union fait la force quand «l’acte de production, des agriculteurs et des sylviculteurs, n’est pas complètement récompensé à sa juste valeur ».

Les Landes de Gascogne : "une priorité"
Quant au PPRDF, «le premier pas des actions à mener ensemble» selon les deux présidents, il vise notamment à mieux mobiliser les bois des massifs Adour-Pyrénées, Dordogne-Garonne, et des Landes de Gascogne qui peine à se remettre des tempêtes de 1999 et 2009. Un massif dont la reconstitution reste d’ailleurs «la priorité» affirmée des acteurs de terrain, professionnels et Etat.
Yves Lesgourgues Ingénieur en chef des ponts, des eaux et des forêts et tout jeune retraité de son poste de Directeur du CRPF, s’est appliqué à dresser un état des lieux précis du massif. Suites aux tempêtes et leurs conséquences sanitaires, le massif des Landes de Gascogne ne compte désormais en volume sur pied que pour environ la moitié de ce qu’il représentait avant 1999…

Une difficulté qui se double d'une crise économique qui n’épargne pas les industriels de la filière bois dont beaucoup sont affaiblis. Des difficultés qui ont eu pour conséquences la mise en œuvre de nombreux groupes de réflexions, initiatives et programmes de recherche dont témoigne pour partie le Centre Cestas Pierroton, récemment doublement labellisé Equipex et labex au titre du grand emprunt.

"Sécuriser les sylviculteurs"
Pour l’ancien directeur du CRPF, si toutes les réflexions stratégiques et recherches scientifiques en cours sont indispensables à l’avenir du massif, Il faut d’abord «sécuriser les sylviculteurs dans leur démarche de reboisement ». Une sécurité qu’il n’estime pas acquise aujourd’hui car toujours soumise à l’annualité des lois de finance qui conditionnent le déblocage par l’Etat des crédits nécessaires. «Une insécurité qui pourrait décourager les sylviculteurs» précise-t-il.
Un risque qui s’additionne à de nombreux autres: «incendies, aux risques phytosanitaires, au risque climatique, aux réglementations écologistes trop lourdes…».  
Autant de situations face auxquelles, le massif landais et ceux qui y travaillent doivent «gagner en flexibilité pour mieux s’y adapter». Mais la flexibilité, «c’est aussi savoir s’adapter aux débouchés, quitte justement à une certaines prise de risques». C’est pourquoi, il se prononce pour une contractualisation entre industriels et sylviculteur, et estime que «l’assurance de la forêt est fondamentale ». «On ne peut pas demander à quelqu’un de s’engager sur 30 ou 40 dans un massif forestier, sans couvrir un minimum ses risques!».


 Enfin, il lui paraît indispensable de «réévaluer le prix des forêts tant au niveau du foncier, des bois et des services environnementaux » soulignant son étonnement d'avoir constaté tout au long de sa carrière que « le prix des terrains de la forêt en Aquitaine est un des moins chers du monde». Pour Yves Lesgourgues, « c’est en revalorisant ces trois éléments que l’on pourra rendre espoir aux sylviculteurs ». Un vœu qu’il espère pouvoir se voir réaliser grâce à la future loi d’orientation forestière annoncée par le Gouvernement.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
197
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires