Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

30/09/20 : A l’occasion des 230 ans des Départements, une cérémonie hommage au premier Président de l’Administration Départementale est organisée, samedi 3 octobre par le Département de la Creuse, en présence de Mme Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion des T

29/09/20 : A l'occasion de sa conférence de presse de rentrée, Jean-Jacques Lasserre, Président du Département des Pyrénées-Atlantiques, a annoncé sa candidature aux prochaines élections départementales prévues mars 2021.

28/09/20 : Une nouvelle opération de dépistage gratuit de la COVID-19 est en cours jusqu'au 30 octobre du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 à l'Arkéa Arena de Floirac. Cette opération s'adresse uniquement aux personnes prioritaires munies d’un justificatif.

28/09/20 : A Pau, l'édition 2020 de la manifestation culturelle "Les idées mènent le monde" qui aurait du se tenir les 20, 21 et 22 novembre prochains est reportée à 2021. En cause: la situation sanitaire et le bon respect des mesures de lutte contre l'épidémie.

27/09/20 : Sénatoriales Corrèze: Daniel Chasseing (les Indépendants) et Claude Nougein (LR) réélus.

27/09/20 : Sénatoriales Charente-Maritime : Corinne Imbert (LR) et Daniel Laurent (LR) retrouvent leur siège de sénateur avec 47,21% des voix. Remportant 28,51% des suffrages, Mickaël Vallet (PS) décroche le 3e siège. Il succède à Bernard Lalande (DVG - 21%).

27/09/20 : Sénatoriales Deux-Sèvres: Philippe Mouiller (LR) sortant réélu et Gilbert Favreau le président LR du conseil départemental élu au second tour.

27/09/20 : Sénatoriales Dordogne: deux sièges pour la gauche avec deux nouveaux élus: Marie-Claude Varaillas (communiste)groupe CRCE et Serge Mérillou élu dès le premier tour.

27/09/20 : Sénatoriales Charente: Nicole Bonnefoy (PS) réélue.

27/09/20 : Sénatoriales Creuse: Jean-Jacques Lozach (PS) réélu.

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/09/20 | La filière bois recrute

    Lire

    La Haute-Vienne, la Charente et la Creuse organisent du 1er au 16 octobre la quinzaine du bois. Cet évènement a pour but de présenter les besoins de recrutement des entreprises de la filière bois ainsi que les formations à ces métiers. Grâce aux visites d’entreprises, les demandeurs d’emplois et les personnes intéressées pourront découvrir les métiers et les offres d’emplois des entreprises locales. Pour participer à ces visites d’entreprises et découvrir cette filière, les participants doivent s'inscrire auprès des acteurs de l’emploi comme Pôle Emploi ou encore les Missions Locales.

  • 30/09/20 | La Rochelle : avancée sur le projet d'éco-quartier

    Lire

    Une étape importante dans la concertation sur le Programme de Renouvellement Urbain de Villeneuve-les-Salines est franchie ce mercredi avec l’installation, à la Maison du Projet, d’une maquette évolutive du futur quartier. Visible par les habitants, elle permettra de se projeter pour mieux comprendre et s’exprimer sur les différents axes du programme. Rappel du projet: www.aqui.fr/politiques/titre-un-quartier-populaire-requalifie-en-quartier-durable-a-la-rochelle,18138.html

  • 30/09/20 | 79 : La Chambre des Métiers et de l’Artisanat se refait une beauté

    Lire

    Le CFA des Deux-Sèvres, qui comporte 32 formations et 57 diplômes, va faire peau neuve. Le bâtiment existant va être rénové et 3 nouveaux vont être construits. Cette réhabilitation va permettre de renforcer l’attractivité du campus et d’adapter l’offre de formation au plus près des besoins du marché. Le Département des Deux-Sèvres soutient cette opération et invite les collégiens à découvrir ces métiers grâce à l’opération « Bravo les artisans ».

  • 30/09/20 | Concours agricole : inscriptions ouvertes pour l'agro-foresterie

    Lire

    En 2019, le Concours Général Agricole avait ouvert une nouvelle catégorie du Concours avec les Pratiques Agroécologiques, aux côté de la catégorie Prairies et Parcours. Les agriculteurs pratiquant l'agroforesterie sur les secteurs du Pays de gâtine et Haut val de sèvre en Deux-Sèvres et sur la Charente-Maritime peuvent s'inscrire à la prochaine édition jusqu'au 15 octobre 2020. Conditions: posséder au moins une parcelle avec une production associant l’arbre à l’agriculture. Rens.05 46 50 45 08.

  • 29/09/20 | Les Deux-Sèvres renforce leur engagement dans la protection de l’enfance

    Lire

    Le Département des Deux-Sèvres vient de contractualiser avec l’État et l’ARS pour la période 2020-2022 afin de garantir les mêmes chances et les mêmes droits à tous les enfants. Pour cela, ils vont travailler sur les axes suivants : agir le plus précocement possible pour répondre aux besoins des enfants et de leurs familles ; sécuriser le parcours des enfants protégés et donner aux enfants protégés les moyens d’agir.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | La forêt en Nouvelle-Aquitaine, une filière à fort potentiel à moderniser

24/11/2018 | Lors de la session de la chambre régionale de l'Agriculture qui s'est tenue au pôle de Lanaud (87), les atouts de la filière bois ont été mis en lumière.

A la tribune, Bruno Lafo, président du Centre régional de la propriété forestière au côté de Domnique Graciet

Plus grande surface boisée de France métropolitaine, le bois en Nouvelle-Aquitaine, c'est 2,8 millions d'hectares. Caractérisé par une forêt essentiellement privée et diversifiée en termes d'essences, le bois représente une filière régionale compétitive, représentant plus de 50 000 emplois pour un CA de 10 milliard d'euros. Le programme régional de la forêt et des bois a pour but de placer la forêt au coeur des territoires, de développer les marchés du bois en augmentant la ressource pour répondre aux besoins des marchés, que ce soit sur du bois d'oeuvre ou pour l'industrie ou l'énergie.

La Nouvelle Aquitaine concentre la plus grande surface boisée de l'Hexagone, avec plus de 2,8 millions d'hectares de forêts. De la Gironde à la Corrèze en passant par la Dordogne, les Landes, les Pyrénées Atlantiques ou bien encore la Creuse ou la Haute-Vienne, nous sommes dans une des régions forestières les plus dynamiques de France. Seuls les départements des Deux-Sèvres, des Charente-Maritime, de la Vienne et de la Charente sont les "parents pauvres" de la région avec un taux de boisement en dessous de la moyenne nationale. "Comme l'a souligné lors de la session de la chambre régionale d'Agriculture,  Bruno Lafon, président du Centre régional de la propriété forestière d'Aquitaine, la forêt, c'est plus de 50 000 emplois pour un chiffre d'affaires de 10 milliards d'euros. En Nouvelle Aquitaine, la forêt est principalement privée, à plus de 92 % et gérée de manière durable. Plus d'un millon d'hectares sont sous document de gestion durable dont un peu plus de 7 Mm3 de bois récoltés issus de forêts certififiées. Le programme régional forêt bois, financé dans le cadre du plan Etat / Région, qui s'inscrit dans la durée, dix ans, a défini un certain nombre de priorités : notamment renouveler les forêts en tenant compte de  la demande des marchés, améliorer la compétitivité de la filière, gérer durablement la forêt avec pour objectif d'augmenter de 25 % les surfaces forestières sous document du gestion durable. "L'Etat nous a demandé de mettre en place un service commun de valorisation bois et territoires à l'échelon régional : toutes les chambres d'agriculture travaillant sur la thématique forêt ont regroupé leurs compétences au sein d'un même service. En réalité, seule l'Ex Poitou-Charentes n'avait pas de compétence forêt, explique Anabelle Gallitre, qui assure la coordination du service. Le service a fait le point sur sa première année de mise en route, année incomplète.  Ce service regroupe 21 agents, qui représente 7, 5 équivalent temps pleins

Préserver les surfaces

"Nous travaillons principalement trois axes majeurs : le premier concerne le foncier, avec l'impératif de préserver les surfaces forestières afin qu'elles ne partent pas à l'urbanisation,  en abordant les aspects gestion, la préservation, et la valorisation de la ressource. On travaille beaucoup sur les groupements forestiers comme cela se fait sur plusieurs secteurs en Dordogne avec le soutien du conseil départemental." Le deuxième axe concerne le conseil individuel des propriétaires forestiers sur la gestion notamment. Le troisième axe concerne l'aide au développement en tenant compte des marchés futurs, en intégrant le changement climatique et en veillant à la préservation de la biodiversité. D'ici 2027, le plan régional prévoit de mobiliser par exemple des feuillus suplémentaires : 270 000 m3 pour le bois d'oeuvre et 660 000 m3 pour l'énergie ou l'industrie."Notre rôle de conseil est primmordial sur la gestion des surfaces forestières. Nous avons très souvent de petits propriétaires forestiers dont les surfaces sont en moyenne de 4 ha. Ils n'ont pas toujours conscience du potentiel de leurs bois, on les aide à leur faire prendre conscience de cela. On débute toujours par un diagnostic précis.  En Corrèze, on est plutôt sur du résineux, pin sylvestre, épicéa et enfin un douglas, qui constitue une filière d'avenir, précise Didier Vialle, conseiller forestier à la chambre d'agriculture de la Corrèze. Aujourd'hui, la filière Douglas offre, en termes de marché, un très bon débouché à condition qu'il corresponde à certaines catégories de dimensions. On est plus obligé d'avoir de gros bois pour faire de grosses pièces de charpente. Ce qu'a confirmé à travers son témoignage, Sabrina Pédrono, déléguée générale de France Douglas. " Nous nous inscrivons dans une logique de recherche de développement sur la fillière Douglas, à tous les niveaux, aussi bien au niveau amont forestier, au niveau de développement de produits pour la construction (charpentes, lambris, aménagement extérieur et intérieur, décoration). C'est un bois qui cumule à la fois une bonne résistance mécanique et de la durabilité naturelle". Le Douglas est une essence relativement jeune sur le marché, avec une vingtaine d'années de prescription. Très appréciée, elle gagne des parts de marché chaque année. "Aujourd'hui, la ressource arrive à maturité. D'ici 2040, on s'attend à ce que la production soit multipliée par 2,5," précise Sabrina Pédrono.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
7086
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr