Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/19 : Jean-Jacques Lasserre, président du Conseil départemental des Pyrénées Atlantiques et Colette Capdevielle, avocate, ancienne députée du Pays basque font partie des personnes auxquelles la Légion d'honneur a été attribuée ce 14 juillet.

13/07/19 : Charente-Maritime : le préfet a pris un arrêté interdisant les feux d'artifices et autres pétards sur la voie publique; dans les lieux de grands rassemblements ; les immeubles, et ce quelqu'en soit la catégorie, du 13 juillet 18h au 15 juillet 8h.

13/07/19 : Haute-Vienne : les travaux de modernisation de la ligne SCNF POLT vont démarrer le 22 juillet entre Limoges et Fromental. Un projet à 51 millions d'euros.

13/07/19 : Vienne : c'est la fin des travaux sur la ligne Paris-Bordeaux, entre Saint-Benoît et Vivonne, annonce la SNCF dans un communiqué du 12 juillet. 13 km de voies ont été restaurées pour 20 millions d'euros financés par SNCF Réseau.

12/07/19 : Le festival La Rochelle Cinema qui s'est tenu du 2 juin au 7 juillet a connu un vif succès, avec 86 492 entrées, soit la 2e meilleure année en termes de fréquentation dans l’histoire du festival. Rendez-vous l'année prochaine du 26 juin au 5 juillet.

12/07/19 : Du 14 au 26 juillet, la gare de Vayres sera fermée en raison de travaux, les arrêts de trains seront également supprimés. Les travaux de sécurisation de l'accès aux quais, ainsi que d'élargissement de la voie, seront effectuées de nuit.

12/07/19 : Le 15/07, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires, tiendra une permanence à la Mairie de Mazères-Lezon à partir de 14h15. Elle y recevra, sans rdv et par ordre d’arrivée, tous les citoyens qui le souhaitent (particulier, élus, pros)

12/07/19 : JO 2024. Le président de Bordeaux-Métropole, Patrick Bobet, vient d'annoncer la candidature commune Lacanau-Bordeaux Métropole pour l’organisation des épreuves de surf aux JO de Paris 2024.

11/07/19 : C'est en Nouvelle-Aquitaine, au Parc des expositions de Bordeaux, qu'aura lieu le 15è Congrès de Régions intitulé "Ma Région agit pour moi". Rdv les 30 septembre et 1er octobre 2019.+ d'info

11/07/19 : Le réalisateur, scénariste et écrivain Alejandro Jodorowsky sera l'invité d'honneur du Festival International du Film Indépendant de Bordeaux 2019 qui organise sa 8ème édition du 15 au 21 octobre 2019

10/07/19 : Dès le 11 juillet, la Médialudothèque de Niort rouvrira ses portes au public les mardis, jeudis et vendredis après-midi ainsi que les mercredis et samedis de 09h30 à 12h ainsi que de 14h à 18h.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/07/19 | Bernard Farges reprend la tête du CIVB

    Lire

    Lundi 15 juillet lors de l'assemblée générale du CIVB, le viticulteur de l'Entre-deux-Mers, Bernard Farges a repris la présidence de la structure, après avoir cédé sa place durant 3 ans au négociant Allan Sichel, conformément aux statuts de l'interprofession qui prévoit une présidence alternante. Une 3ème casquette pour celui qui est également, président de la Confédération Nationale des producteurs de vins et eaux-de-vie à Appellations d’Origine Contrôlée et de la Fédération Européenne des vins sous appellation d’origine). Durant son mandat il aura à mettre en œuvre le plan stratégie de la filièren Bordeaux Ambition 2025.

  • 15/07/19 | 12° édition des Quais du sport du 13 juillet au 11 août

    Lire

    Pour cette douzième édition, la ville de Bordeaux et l'association Bordeaux Sport invitent petits et grands à participer aux nombreux tournois, et activités sportives, organisées au Parc des sports Saint Michel. Tous les jours, plus de 50 activités gratuites attendent le public, de 10h à 12h et de 15h à 20h. En complément des activités sportives, sont aussi prévus des ateliers de sensibilisation aux questions de santé, nutrition, ou encore d'environnement.

  • 15/07/19 | Charente-Maritime : le ministre du logement signe une convention de revitalisation des bourgs

    Lire

    Le ministre du logement Julien Denormandie s'est rendu en Charente-Maritime ce 12/07: sur Oléron en premier où il a signé une convention de partenariat pour développer le logement saisonnier. Il s'est ensuite rendu à Rochefort et à Saintes où il a signé une convention d'opération de revitalisation du territoire. Cette convention née de la loi Elan est un nouvel outil à disposition des collectivités locales pour porter des projets permettant de lutter contre la dévitalisation des centres-villes.

  • 15/07/19 | L'ancestrale confiserie Pariès continue sa croissance prémium

    Lire

    Institution au pays basque, la maison Pariès fondée en 1895, a fait sa réputation sur son savoir-faire maison et l'excellence de ses produits (gâteaux basques, chocolats, confiseries, etc). Distinguée des labels Entreprise Familiale Centenaire et Entreprise du Patrimoine Vivant, elle est aussi membre du Collège Culinaire. Pour autant, retenue dans le programme régional Croissance Prémium, elle amorce une nouvelle phase de développement. Afin de poursuivre sa croissance et améliorer sa compétitivité, un plan de développement des compétences est lancé auprès de 42 salariés, et soutenu par la Région à hauteur de 50 000€.

  • 15/07/19 | Premières conséquences de la sécheresse estivale en Charente-Maritime

    Lire

    En raison du manque d'eau en amont des ouvrages d'évacuation à la mer, les prélèvements en milieu naturel pour le remplissage des mares de tonne de chasse ont été interdites par arrêté préfectoral à compter du 12 juillet sur les bassins suivant : Curé-Sèvre Niortaise; Marais de Rochefort Sud et Nord; Marais Bord de Gironde Nord; Seudre; Mignon; Fleuve Charente ; Lary et Palais. Les conditions seront revues dix jours avant l'ouverture de la chasse aux gibiers d'eau, indique la préfecture.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | La forêt en Nouvelle-Aquitaine, une filière à fort potentiel à moderniser

24/11/2018 | Lors de la session de la chambre régionale de l'Agriculture qui s'est tenue au pôle de Lanaud (87), les atouts de la filière bois ont été mis en lumière.

A la tribune, Bruno Lafo, président du Centre régional de la propriété forestière au côté de Domnique Graciet

Plus grande surface boisée de France métropolitaine, le bois en Nouvelle-Aquitaine, c'est 2,8 millions d'hectares. Caractérisé par une forêt essentiellement privée et diversifiée en termes d'essences, le bois représente une filière régionale compétitive, représentant plus de 50 000 emplois pour un CA de 10 milliard d'euros. Le programme régional de la forêt et des bois a pour but de placer la forêt au coeur des territoires, de développer les marchés du bois en augmentant la ressource pour répondre aux besoins des marchés, que ce soit sur du bois d'oeuvre ou pour l'industrie ou l'énergie.

La Nouvelle Aquitaine concentre la plus grande surface boisée de l'Hexagone, avec plus de 2,8 millions d'hectares de forêts. De la Gironde à la Corrèze en passant par la Dordogne, les Landes, les Pyrénées Atlantiques ou bien encore la Creuse ou la Haute-Vienne, nous sommes dans une des régions forestières les plus dynamiques de France. Seuls les départements des Deux-Sèvres, des Charente-Maritime, de la Vienne et de la Charente sont les "parents pauvres" de la région avec un taux de boisement en dessous de la moyenne nationale. "Comme l'a souligné lors de la session de la chambre régionale d'Agriculture,  Bruno Lafon, président du Centre régional de la propriété forestière d'Aquitaine, la forêt, c'est plus de 50 000 emplois pour un chiffre d'affaires de 10 milliards d'euros. En Nouvelle Aquitaine, la forêt est principalement privée, à plus de 92 % et gérée de manière durable. Plus d'un millon d'hectares sont sous document de gestion durable dont un peu plus de 7 Mm3 de bois récoltés issus de forêts certififiées. Le programme régional forêt bois, financé dans le cadre du plan Etat / Région, qui s'inscrit dans la durée, dix ans, a défini un certain nombre de priorités : notamment renouveler les forêts en tenant compte de  la demande des marchés, améliorer la compétitivité de la filière, gérer durablement la forêt avec pour objectif d'augmenter de 25 % les surfaces forestières sous document du gestion durable. "L'Etat nous a demandé de mettre en place un service commun de valorisation bois et territoires à l'échelon régional : toutes les chambres d'agriculture travaillant sur la thématique forêt ont regroupé leurs compétences au sein d'un même service. En réalité, seule l'Ex Poitou-Charentes n'avait pas de compétence forêt, explique Anabelle Gallitre, qui assure la coordination du service. Le service a fait le point sur sa première année de mise en route, année incomplète.  Ce service regroupe 21 agents, qui représente 7, 5 équivalent temps pleins

Préserver les surfaces

"Nous travaillons principalement trois axes majeurs : le premier concerne le foncier, avec l'impératif de préserver les surfaces forestières afin qu'elles ne partent pas à l'urbanisation,  en abordant les aspects gestion, la préservation, et la valorisation de la ressource. On travaille beaucoup sur les groupements forestiers comme cela se fait sur plusieurs secteurs en Dordogne avec le soutien du conseil départemental." Le deuxième axe concerne le conseil individuel des propriétaires forestiers sur la gestion notamment. Le troisième axe concerne l'aide au développement en tenant compte des marchés futurs, en intégrant le changement climatique et en veillant à la préservation de la biodiversité. D'ici 2027, le plan régional prévoit de mobiliser par exemple des feuillus suplémentaires : 270 000 m3 pour le bois d'oeuvre et 660 000 m3 pour l'énergie ou l'industrie."Notre rôle de conseil est primmordial sur la gestion des surfaces forestières. Nous avons très souvent de petits propriétaires forestiers dont les surfaces sont en moyenne de 4 ha. Ils n'ont pas toujours conscience du potentiel de leurs bois, on les aide à leur faire prendre conscience de cela. On débute toujours par un diagnostic précis.  En Corrèze, on est plutôt sur du résineux, pin sylvestre, épicéa et enfin un douglas, qui constitue une filière d'avenir, précise Didier Vialle, conseiller forestier à la chambre d'agriculture de la Corrèze. Aujourd'hui, la filière Douglas offre, en termes de marché, un très bon débouché à condition qu'il corresponde à certaines catégories de dimensions. On est plus obligé d'avoir de gros bois pour faire de grosses pièces de charpente. Ce qu'a confirmé à travers son témoignage, Sabrina Pédrono, déléguée générale de France Douglas. " Nous nous inscrivons dans une logique de recherche de développement sur la fillière Douglas, à tous les niveaux, aussi bien au niveau amont forestier, au niveau de développement de produits pour la construction (charpentes, lambris, aménagement extérieur et intérieur, décoration). C'est un bois qui cumule à la fois une bonne résistance mécanique et de la durabilité naturelle". Le Douglas est une essence relativement jeune sur le marché, avec une vingtaine d'années de prescription. Très appréciée, elle gagne des parts de marché chaque année. "Aujourd'hui, la ressource arrive à maturité. D'ici 2040, on s'attend à ce que la production soit multipliée par 2,5," précise Sabrina Pédrono.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
4657
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr