Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 01/12/20 | La fibre se déploie dans les Landes

    Lire

    Le Syndicat d’équipement des communes des Landes (Sydec 40) bénéficie d’un accompagnement financier de la Région Nouvelle-Aquitaine en matière de développement du très haut débit. Le Sydec 40 a fixé définitivement en 2019 le périmètre de la 2ème phase de son action. Lors de la commission permanente du 23 novembre dernier, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé d’aider le Sydec 40 de 10 millions d’euros, sous la forme d’un apport en fonds de concours, pour 61 000 prises supplémentaires.

  • 01/12/20 | Dordogne: Une nouvelle station multi-acteur au BioGNV

    Lire

    Afin d’opérer une transition vers une sortie du diesel, la société Gaz’Up 24 à Boulazac, portée par des entreprises de transport routier comme Doumen ou Sirmet, est chargée de la construction et de l’exploitation d’une station GNV/BioGNV. L’ouverture de cette nouvelle station en Nouvelle-Aquitaine est prévue pour janvier 2021. La Région accompagne ce projet à hauteur de 285 682 euros.

  • 01/12/20 | Creuse : Flayat revitalise son centre-bourgs

    Lire

    Dans le cadre de la revitalisation de son centre-bourgs, la commune de Flayat en Creuse va rénover l’ancien bâtiment de La Poste pour le transformer en tiers-lieu et egalement en faire un lieu d’hébergement touristique. Cette rénovation va bénéficier d’une subvention de la Région Nouvelle-Aquitaine de 36 706 euros, attribuée lors de la commission permanente du 23 novembre dernier.

  • 01/12/20 | En Haute-Vienne, Orano innove et se diversifie sur le bas carbone

    Lire

    Orano, est une multinationale spécialisée dans l’énergie et le nucléaire et porte également des sujets de médecine nucléaire. Pour cela, elle dispose d'un Centre d'Innovation en Métallurgie Extractive à Bessines-sur-Gartempe en Haute-Vienne. Elle cherche aussi à diversifier ses activités dans le domaine de la transition énergétique et des énergies bas carbone pour réduire les émissions de dioxyde de carbone des activités humaines. Elle bénéficie à ces fins d’une subvention de la Région de 334 278 euros.

  • 30/11/20 | L'alimentation de proximité grandit en Ribéracois

    Lire

    Lors de la Commission permanente du 23 novembre, la Région a décidé de soutenir le projet porté par le Club d’entreprises du Pays Ribéracois « Bien manger en Ribéracois – Développement de pratiques alimentaires saines et locales » à hauteur de 64 581 euros. Ce projet vise à développer les partenariats économiques entre acteurs du système alimentaire local et avec pour objectifs de fédérer et dynamiser les initiatives en faveur de l’agriculture et l’alimentation de proximité notamment.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | La grande mission du nouveau directeur de la chambre régionale d’agriculture

14/03/2018 | Un vaste territoire pour une grande mission : Olivier Degos est le nouveau directeur général de la chambre régionale d'agriculture de Nouvelle-Aquitaine.

Le président de la chambre régionale d'agriculture de Nouvelle-Aquitaine, Dominique Graciet (à g.) a présenté ce mardi 13 mars son nouveau directeur général, Olivier Degos

Le nouveau directeur général de la chambre d’agriculture Nouvelle-Aquitaine a été présenté ce mardi 13 mars à la chambre d’agriculture de la Vienne à Mignaloux-Beauvoir (Vienne). Il s’agit d’Olivier Degos. Ce diplômé de HEC succède à Pierre-Henri Bousquet… qui avait pris ses fonctions le 1er juin 2016. Olivier Degos entrera en fonction à partir du 14 mai. Il a plusieurs missions qui lui tiennent à coeur. Il va gérer la première région agricole d’Europe. Aqui.fr fait un tour d’horizon avec lui. Il va devoir fédérer cette grande région agricole et partir à la chasse de nouveaux financements.

C’est un homme motivé qui est apparu sur le site poitevin de la chambre d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine, présenté par Dominique Graciet, son président. 57 ans, un CV très riche et déjà des expériences dans la région. Il a, entre 2010 et 2016, occupé le poste de directeur général adjoint du conseil régional d’Aquitaine. Il était chargé de l’agriculture, de l’agroalimentaire, de la forêt, de la mer, du développement durable et du tourisme. 

Par la suite, il s’est tourné vers la Caisse des dépôts et consignations en tant que directeur adjoint du département transition énergétique et écologique. De l’expérience il en a et il sait ce qui l’attend en Nouvelle-Aquitaine où il va devoir continuer à structurer cette « jeune » chambre régionale d’agriculture dont le siège est à Limoges (avec des antennes à Poitiers, Bordeaux et Angoulême). « Il faut vraiment fonctionner en réseau, mettre nos points forts en commun, éviter les doublons et les rivalités. Les chambres seront plus fortes si elles fonctionnent ensemble. Des compétences complémentaires bien gérées ne peuvent que renforcer le territoire agricole régional. C’est aussi un enjeu en terme de fonctionnement. Un travail de management important va aboutir à stabiliser les effectifs autour de 130 salariés. La Chambre régionale n’a que deux ans : elle doit apprendre à mettre en oeuvre les politiques décidées par les élus. »

Nouvelle-Aquitaine : atouts et faiblesses

La Nouvelle-Aquitaine est la première région agricole de France. Olivier Degos connaît déjà les atouts et faiblesses de ce territoire. « Les agriculteurs régionaux sont bien classés dans différents domaines notamment l’élevage, les grandes cultures, l’arboriculture, la viticulture : ce sont des productions de qualité. On cherche beaucoup la valeur ajoutée. En revanche il va falloir être attentif au devenir des producteurs laitiers. »`

Autre sujet délicat qu’Olivier Degos va devoir porter : les zones défavorisées. Un sujet d’actualité, brûlant. L’un des principaux départements touchés dans la région est celui des Deux-Sèvres qui devrait perdre près de 9 millions d’euros. « La situation est critique. Les chambres d’agriculture et différents acteurs doivent accompagner les agriculteurs dans leur transition. Aujourd’hui les textes donnent 2 ans pour sortir des zones défavorisées. On plaide pour une période de 5 ans pour amortir la baisse de dotation et en profiter pour mieux construire des projets et de trouver des valeurs ajoutées qui permettraient de repartir du bon pied ».

De nouvelles sources de financement

L’une des principales missions ce sera d’aller chercher des financements auprès d’investisseurs qui pourraient être intéressés par le secteur agricole. « Il y a des projets qui peuvent attirer de nouveaux capitaux, notamment les questions de la protection des sols, des rendements, de la biodiversité, des bâtiments économes… » Olivier Degos est favorable à plus de financement privé au delà des financements publics existants. « Les agriculteurs n’ont pas le choix, ils doivent partir à la chasse de nouveaux investisseurs, ils sont trop dépendants des financements de l’Etat ou de l’Europe ».

A la tête d’un budget annuel de 21 millions d’euros, le nouveau directeur général sait donc ce qui l’attend. Il devra aussi rénover l’esprit de la formation des futurs agriculteurs en intégrant les nouvelles technologies et notamment le numérique.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
27173
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Jonathan Lalondrelle et Gaëtan Bodin Agriculture | 30/11/2020

Installation et accès au foncier : Interview croisée de Gaëtan Bodin, Président Jeunes Agriculteurs Nouvelle-Aquitaine et Jonathan Lalondrelle, Secrétaire général JA Nouvelle-Aquitaine

Pierre Saint-Jean Agriculture | 20/11/2020

Les bénéfices possibles du confinement pour les agriculteurs

Antonio Marquès et son innovation Agriculture | 06/11/2020

Un process innovant pour protéger les cultures lauréat du concours Agrinove

Henri Biès-Péré, vice-président de la FNSEA Agriculture | 04/11/2020

Interview d’Henri Bies-Péré, n°2 de la FNSEA : « Cette PAC permet d’accompagner le virage que doit prendre l’agriculture, dans la durée, en souplesse. »

Lurrama 2020 Agriculture | 04/11/2020

L'annulation de Lurrama 2020, un crève-cœur pour le monde agricole basque

Le vignoble Les Hauts de Talmont, en biodynamie depuis 2011, le long de l'estuaire de la Gironde Agriculture | 04/11/2020

Mois de la Bio : la conversion a le vent en poupe

La variété hybride Marigoule est particulièrement sensible aux attaques de cynips. Agriculture | 28/10/2020

Haute-Vienne : Les producteurs de marrons châtaignes alertent le préfet

Baptiste Carrère producteur de canards à Malaussanne (64), a pris la présidence de Bienvenue à la Ferme 64 Agriculture | 27/10/2020

Bienvenue à la ferme 64 : des projets florissants malgré le contexte

Illustration installation - transmission en maraîchage Agriculture | 23/10/2020

Transmission agricole : Safer, collectivités et chambre d'agriculture 64 alliées au plus proche du terrain

Une partie du coteau bordant les vignes de Pierre Tourré s'est effondrée suites à la pluie du 11 mai Agriculture | 21/10/2020

Les pluies du mois de mai mettent en danger des vignerons de Loupiac

La famille Massé, installée à Rouillac, fait partie des 150 exploitations certifiées par l’interprofession Agriculture | 15/10/2020

Charente : vers un cognac 100% durable en 2030

Roland de Lary, directeur du CRPF Agriculture | 05/10/2020

Filière bois : trois questions à Roland de Lary, directeur du Centre Régional de la Propriété Forestière

Danièle Marcon, présidente de la section tomate de l'AIFLG Agriculture | 04/10/2020

L'IGP, une urgence pour la survie pour la Tomate de Marmande

Marché de producteurs Agriculture | 02/10/2020

Les circuits courts au menu du 6ème Agrinovembre

Bernard Layre, Présidnt de la Chmabre d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques et Eric Spitz Préfet du département Agriculture | 01/10/2020

Un nouveau tournant vers la transition environnementale pour l'agriculture des Pyrénées-Atlantiques