Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

16/04/19 : Emmanuel Macron au 20 heures ce 16 avril: "Je vous le dis ce soir avec force : nous sommes ce peuple de bâtisseurs. Nous avons tant à reconstruire. Nous rebâtirons Notre-Dame plus belle encore. Je veux que ce soit achevé d'ici cinq années"

16/04/19 : Patrick Bobet, président de Bordeaux métropole, frappé par la tragédie qui touche Paris et les français va demander au Conseil de métropole de participer, par le versement d’une subvention, à l’effort de reconstruction de la cathédrale Notre Dame.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/04/19 | Gestion de l'eau : la Charente-Maritime prend ses premières mesures anti-sécheresse

    Lire

    Avec les chaleurs de ces derniers jours, la préfecture de Charente-Maritime a préféré anticiper une éventuelle sécheresse en limitant d'ores et déjà l'usage de l'eau à des fins agricoles, concernant les forages, cours d’eau, plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau, plans d’eau établis sur un cours d’eau. Le bassin du Curé-Sèvre, sur le périmètre de l’OUGC Etablissement Public du Marais Poitevin, passe en alerte de printemps à compter du 22 avril, 8h.

  • 19/04/19 | Châtelaillon-Plage célèbre le cerf-volant ce week-end

    Lire

    C'est un rendez-vous incontournable des amoureux du cerf-volant. Le festival du vent de Chatelaillon-Plage attend ses 70 0000 visiteurs durant ces trois jours de week-end de Pâques. Au programme : démonstrations de cerf-volants, des combats de rokkakus, compétitions, exposition de cerf-volants revisités par des artistes, dont ceux du dessinateur BD américain Scott Hampton, en avant-première en France. Un nouvel espace est dédié aux mobilités, aux nouvelles énergies et à des expériences en 3D.

  • 19/04/19 | Bordeaux : du mouvement à la MÉCA

    Lire

    La Maison de l'Économie Créative en Nouvelle-Aquitaine sera inaugurée le 28 juin prochain. En attendant cette échéance, le site béglais de l'ALCA (Agence Livre, Cinéma et Audiovisuel) Nouvelle-Aquitaine, s'installe à la MÉCA à partir de fin avril. Les équipes de l'ALCA - site de Bègles conservent leurs lignes téléphoniques le temps du déménagement. Les professionnels du livre et de l'audiovisuel pourront s'y rendre sur rendez-vous uniquement.

  • 19/04/19 | Pau : 10 ans de logement solidaire !

    Lire

    L'association paloise Presse Purée fête cette année son dixième anniversaire. Une décennie d'alternatives à la crise du logement des jeunes et de lutte contre l'isolement des personnes âgées. En effet, Presse Purée compose des "duos" ou "trios" de jeunes et de séniors. Ces derniers proposent un hébergement gratuit à des jeunes en échange de services du quotidien (acheter le pain, etc.) et d'une présence rassurante, notamment le soir. En dix ans, Presse Purée a accompagné 350 personnes.

  • 19/04/19 | Le Tour de France des Hôpitaux en Charente-Maritime

    Lire

    Les hôpitaux de La Rochelle et Rochefort seront mis à l'honneur. Dans le cadre du "Tour de France des Hôpitaux" lancé par la promotion Albert Camus de l'École de Directeur ou directrice d'Hôpital, les centre hospitaliers de Rochefort et La Rochelle-Ré-Aunis sont mis en vidéo par des étudiants stagiaires. Ces clips de 140 secondes font partie d'un documentaire réalisé à partir des différents tournages, dévoilé à la fin du Tour de France des Hôpitaux.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | La mobilisation pour une forêt plus productive se lance en Nouvelle-Aquitaine

14/11/2016 | Ce 14 novembre, la forêt cultivée se dote d'une instance dédiée : la Fédération nationale de la Forêt de Plantation.

Le Massif forestier des Landes de Gascogne

Portée par le Syndicat des Sylviculteurs du Sud Ouest et par la Coopérative Alliance Forêts Bois, l'initiative est régionale, mais l'ambition des présidents de ces structures de poids dans le monde sylvicole et forestier, est bel et bien nationale. Bruno Lafon et Henri de Cerval plaident pour doubler la production forestière française par le développement de la forêt de plantation en France. Ils viennent pour ça de créer un nouvel organisme, la Fédération Nationale de la Forêt de Plantation, et invitent tout professionnel du monde forestier et sylvicole à les rejoindre dans leur objectif de promotion de la forêt cultivée. Une nécessité selon eux, tant d'un point de vue économique qu'environnemental.

Le Syndicat des Sylvicuteurs du Sud Ouest, premier syndicat sylvicole de France, compte plus de 6000 adhérents. La Coopérative forestière Alliances bois, est quant à elle, le premier planteur de France, avec 23M de pins maritimes plantés chaque année. Ce sont donc deux acteurs de poids qui se mobilisent autour de la promotion de la forêt cultivée. Et ils espèrent bien faire boule de neige, car la France (à l'exception particulièrement de l'Aquitaine) est à la traîne en matière de forêt cultivée. Et pour cause, « alors que la Pologne plante 1 milliard de plants par an ou l'Allemagne 400 millions, la France plante chaque année 70 millions d'arbres dont 40 millions de pins maritimes sur la forêt des Landes de Gascogne. Si on continue ainsi, on voit bien où va aller l'industrie...», se désespère Henri de Cerval. « Sur les 8 papeteries que compte la France, 4 sont ici dans la forêt des Landes de Gascogne »... difficile en effet de pointer le hasard.

Autre chiffre loin de satisfaire les responsables, « la forêt française, est globalement sous-valorisée, puisqu'elle représente le 2ème déficit commercial de la France, soit environ 6 milliards d'euros de déficit ». « Une tension sur la matière bois, qui va aller croissante » prédit Bruno Lafon qui souligne notamment l'actuel développement des projets d'immeubles en bois, et le succès des maisons à ossatures bois. Celles-ci représentent en effet désormais 8% des constructions nouvelles cette année. Outre les questions sur le volume, la forêt cultivée a selon lui d'autant plus intérêt à être développée que « si la France n'a pas de grandes industries, on sait développer des matériaux nouveaux autour du bois. Une forêt qui plus est, certifiée par le PEFC ». En parallèle, « sortie du plateau Landais, la forêt française est globalement très vieille, avec de gros arbres dont on ne peut pas faire grand chose », souligne Henri de Cerval.

"35 millions de plants par an, c'est désastreux!"Mais outre les marchés, l'enjeu de ce nouvel organisme est aussi de parvenir à mobiliser autour des notions de « productions forestières », de « sylviculteurs-producteurs », de récolte, de rentabilité... Bref laisser de côté la traditionnelle dimension patrimoniale de la sylviculture. Une reconnaissance que la fédération compte bien promouvoir auprès des collectivités territoriales et de l'Etat, alliant à cela quelques espoirs de contextes juridique, fiscal et financier favorables au développement de ces « entreprises sylvicoles », mais qu'elle devra aussi porter auprès d'un certain nombre de propriétaires forestiers eux-mêmes, notamment au delà du massif landais. Ceux-là même qui pour l'heure, avec 30 à 35 millions de plantations par an, semblent moins enclins à l'exploitation de leur forêt que ne l'étaient leurs aïeux. En effet, à périmètre constant, c'est à dire hors Aquitaine, dans les années 1970, la production tournait autour de 120 millions de plants par an. Car en effet, gagner en production, ce n'est pas développer le foncier forestier mais bien exploiter davantage les forêts existantes.
« Passer de 120 millions à 35 millions de plants.... C'est une chute libre et c'est désastreux », clament les responsables. Leur objectif est donc de parvenir à doubler le nombre de plants plantés pour parvenir à 150 millions par an. «C'est ambitieux mais c'est la moindre des actions à entreprendre, si on veut équilibrer les classes d'âges des arbres et pouvoir penser à l'industrie et aux produits de demain ». Cette nouvelle fédération s'adresse donc tout autant à l'industrie qu'aux instances politiques et administratives. « Par ailleurs, précisent prudemment les deux hommes, il ne s'agit pas d'être contre tel ou tel organisme de nos professions, mais de faire valoir nos spécificités en complément des initiatives portées par ailleurs ».

Enfin, soucieux de convaincre au plus large, que ce soit en termes de fixation de carbone, de biodiversité, de lutte contre la déforestation ou de réponse aux changements climatiques, « la forêt de plantation est la seule qui est compatible avec ces enjeux », affirment-ils, et de citer l'exemple de la forêt landaise. «Elle est 100% artificielle et pourtant totalement accaparée par la population locale et touristique pour sa beauté environnementale », plaide Bruno Laffon. Et Henri de Cerval de compléter, « planter, c'est aussi assurer une vie rurale et l'emploi qui l'accompagne ».
Pour mémoire en Nouvelle-Aquitaine, la filière représente entre 55 000 et 60 000 emplois et 10 M€ de chiffre d'affaires.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Larrousiney

Partager sur Facebook
Vu par vous
13575
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr