aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

09/08/17 : Sécurité routière 4 personnes ont perdu la vie sur les routes lot-et-garonnaises fin juillet. La mobilisation des policiers et des gendarmes demeure à un niveau élevé et aucune tolérance ne sera admise en cas d’infractions, assure la préfecture du 47

09/08/17 : Le girondin Pierre-Ambroise Bosse, 25 ans, qui est né à l'athlétisme au club de Gujan-Mestras a remporté l'épreuve du 800 mètres aux championnats du monde de Londres en 1'44''67 ce mardi 8 août.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/08/17 | Sécheresse: Cours d'eau de Gironde interdits

    Lire

    Sécheresse oblige: la préfecture de gironde a pris un arrêté et de nouvelles mesures d’interdiction nécessaires sur la Gamage et la Bassanne en amont de la commune de Savignac. Cela s’ajoute aux mesures déjà mises en œuvre en juillet, à savoir : des restrictions sur les usages non prioritaires ainsi que l’interdiction de tous les prélèvements sur le Deyre, le Glaude, la Barbanne, la Gravouse, le ruisseau de la Grave, le Moron, le Palais (le Ratut), le ruisseau de la Virvée en amont du pont des Planquettes, le Chenal du Talais, la Jalle de Castelnau, la Jalle de Breuil, le Tursan, le Lisos, l’Andouille et le Seignal.

  • 18/08/17 | La Rochelle renforce sa sécurité

    Lire

    Afin d’améliorer la sécurité dans sa ville, le Maire de La Rochelle a sollicité dès ce vendredi le renforcement de La présence des forces de l’ordre - Police nationale et opération sentinelle - dans les lieux les plus fréquentés et en particulier autour du Vieux-Port et a pris un arrêté pour installer un nouveau dispositif anti-bélier aux abords du Vieux-Port. Sous la forme de chicanes placées sur les voies d’accès, ces équipements sont destinés à ralentir les véhicules qui arriveraient trop rapidement, tout en autorisant le passage des bus et des véhicules de secours.

  • 18/08/17 | Emploi : #Recrutemoisitupeux pour faire se rencontrer l’offre et la demande

    Lire

    Site d'offres d'emploi du Lot-et-Garonne, Emploi47.fr lance l’évènement #Recrutemoisitupeux, l’après-midi du 14 septembre, au Centre des Congrès d’Agen. C’est une rencontre directe sans CV, entre candidats et employeurs, au cours de laquelle les employeurs échangeront avec 2 ou 3 candidats en même temps pendant une durée limitée.

  • 18/08/17 | Rochefort honore La Fayette

    Lire

    C'est joliment annoncé dans ce communiqué: "tout au long de l'été, Rochefort invite La Fayette à présider l'ensemble de ses manifestations culturelles. Avec l'exposition au musée Hèbre des pièces exceptionnelles qui retracent sa vie, les conférences, les noctambulations et les nombreuses animations organisées tout l'été, c'est une toute autre ambiance qui vous attend le dernier week-end d'août. Les 26 et 27, vous serez alors plongé dans la vie de ce héros des deux mondes, vous côtoierez le siècle des Lumières et croiserez des personnages costumés dans les rues de la ville."

  • 09/08/17 | En Lot-et-Garonne, un soutien aux entreprises en difficulté

    Lire

    Pour faire face aux complexités de leurs fonctions (difficultés organisationnelles ou économiques), les chefs d'entreprise peuvent être conseillés et aidés grâce au Centre d’Information sur la Prévention des difficultés des entreprises (CIP) de Marmande - Villeneuve-sur-Lot. Ce service est gratuit et apporte un accompagnement personnalisé aux chefs d’entreprises, en l’absence de Tribunal de Commerce.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | Aqui! TV7 : La Parthenaise, nouvel atout charme de l'élevage bovin régional

12/05/2017 | Avec l'élargissement du périmètre régional, la Parthenaise faisait dès l'an dernier ses premiers pas sur le ring central du Salon de l'Agriculture. Retour sur une présence remarquée

3 bovins de la race Parthenaise présentée pour la première fois à Bordeaux

En 2016, elle était LA « petite » nouvelle du Salon de l'Agriculture. Le symbole de l'avènement de la fusion régionale, entre Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes. Avec sa robe froment et ses yeux en amande maquillés de noir, la Parthenaise, tout droit venue de son berceau racial des Deux-Sèvres, se présentera donc cette année pour la deuxième fois aux visiteurs du Salon. L'occasion de redécouvrir une race désormais régionale, qui, après avoir frôlé la disparition, se félicite désormais, et à raison, d'un développement de 5% par an ! Rencontre avec Didier Dupuis, éleveur et Président de l'Organisme de Sélection (OS) de la race, et Lilian Babin, éleveur et propriétaire de 2 animaux présents sur le Salon.

Soucieux de se mettre en ordre de marche de la grande Région, le Salon de l'agriculture n'avait pas attendu l'existence formelle de la bien nommée « Nouvelle-Aquitaine » pour inviter dès l'an dernier la race Parthenaise à Bordeaux. « Une invitation que nous avons accepté avec plaisir !», lance Didier Dupuis, président de l'OS Parthenaise, éleveur avec son fils, d'un troupeau de 130 têtes. Pamis les dignes représentant de sa race présent sur la manifestation, le beau taureau Fanfaron et ses 1096 kg avait d'ailleurs fait bel impression sur Aquitanima, le Salon de la génétique bovine.
Et pour être régionale, la Parthenaise, et son nom ne la trahit pas, est régionale. Sur les 45 000 vaches que comptent la race, 25 000 sont toujours dans le berceau racial deux-sévriens. Un chiffre sur lequel on n'aurait pas parié 30 ans en arrière. « En 1985, il ne restait plus que 7 000 vaches, en 2016 le troupeau national est de 45 000 têtes, avec une progression de la race de 5% par an », commente pas peu fier le Président de l'OS. Au niveau national, la race compte désormais 1400 élevages.

Fanfaron, beau spécimen de la race parthenaise, nouvelle venue à Bordeaux

Des éleveurs "naisseurs-engraisseurs"Un développement qui s'est accompagné par le choix d'orienter cette race, à l'origine élevée tant pour ses caractéristiques lait que viande, dans une spécialité bovin viande. Là encore ce sont les années 80 qui ont été décisives dans cette stratégie, explique le Président de l'OS. « Les Parthenaise ont un rendement de viande de 65 à 70% ; et de la viande d'excellente qualité! » « Très persillée, goûteuse, avec très peu de gras », détaille Lilian Babin l'éleveur de Vernoux-en-Gatine . Une qualité qui bénéficie d'ailleurs d'un Label Rouge depuis 2006. « Nous avons plus de mille vaches par an qui passent au Label Rouge Parthenaise », complète-t-il. Il faut dire qu'une des spécificités de cette production, c'est que les éleveurs sont naisseurs-engraisseurs. « On vend très peu de broutards, on garde le veaux, jusqu'à la boucherie ». Conséquence « naturelle » en termes de débouchés commerciaux : « nous avons beaucoup de boucheries traditionnelles comme clients. Aussi des grandes et moyennes surfaces, mais seulement celles qui ont de véritables bouchers qui travaillent la viande, pas celles qui se contentent de vendre des barquettes en plastique... »

Si la race profite d'un beau renouveau au niveau national, l'export n'est pas en reste. Bien sûr, si on retrouve la Parthenaise surtout en Europe (et notamment en Irlande et aux Royaume-Unis), on peut la retrouver en Australie ou encore en Outre-Mer et un peu dans les pays orientaux. « Un bon argument de vente pour séduire les pays orientaux, c'est qu'elle a les extrémités noires... onglons, oreilles, contours de l'oeil, queue... Or le noir ça attire moins les moustiques ou autres parasites... ! »
Décidément la Parthenaise a tout pour plaire... jusqu'au bout des cornes!

Enregistrer

Enregistrer

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Idées neuves en Nouvelle AquitaineCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
3621
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr