Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/09/20 | Plus de 5 millions d’euros pour les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Lors de la Commission Permanente du 25 septembre, le Département des Pyrénées-Atlantiques a attribué plus de 5 millions d’euros de subventions à 63 projets. Parmi les projets soutenus, 1 147 000 euros sont en faveur de la promotion de la langue basque, 447 436 euros en soutien aux acteurs de la culture dans le cadre de la crise sanitaire. Le Département s’engage aussi au travers d’une délibération à la préservation et la restructuration de la forêt de Chiberta fortement touché lors de l’incendie.

  • 26/09/20 | La Charente s’engage contre la fermeture de Verallia

    Lire

    Lors de sa commission permanente du 25 septembre, les élus du Département de la Charente ont voté une motion contre la fermeture de Verallia. A l’heure où cette fermeture entraîne la suppression de 80 emplois Ils souhaitent que "tout puisse être mis en œuvre pour préserver le bassin d’emploi de Cognac, et notamment que le plan de restructuration porté au niveau national préserve l’unité des acteurs du tissu économique local". De plus, le Département s’engage à être présent aux côtés des salariés et des élus pour faire face à cette annonce.

  • 26/09/20 | Le festival du film court d'Angoulême ce week-end

    Lire

    Le festival international du film court d'Angoulême revient du 25 au 27 septembre inclus, dans sa forme habituelle, à la Cité internationale de la bande-dessinée. 17 films en compétition sont à découvrir samedi après-midi. Ceux qui auront été primés seront de nouveau diffusés le dimanche à 18h30. Certains réalisateurs seront là pour échanger. A découvrir également : des courts-métrages à destination des plus jeunes, dont un Wallace et Gromit. Infos: www.filmcourtangouleme.com

  • 25/09/20 | L’hôpital de La Rochelle active son plan blanc

    Lire

    Le Groupe hospitalier Littoral Atlantique, qui regroupe les établissements de La Rochelle/Ré/Aunis, Rochefort et Marennes/Oléron, a activé mardi le niveau 1 de son plan blanc. Le nombre de patient Covid-19 est passé de 4 à 8 cette semaine, dont un en réanimation. Si le nombre de cas à l'échelle du Département reste faible (taux d'incidence <50 pour 100 000 habitants), le service réanimation est déjà sous tension, avec 2 places disponibles. Une unité spéciale Covid sera mise en place début octobre.

  • 25/09/20 | Bordeaux célèbre Mauriac

    Lire

    À l’occasion du 50ème anniversaire de la disparition de François Mauriac, les bibliothèques de Bordeaux proposent tout au long de l’automne une saison dédiée à l'écrivain, journaliste et Prix Nobel de la littérature. Conférences, expositions, projections et match d'improvisation exploreront les résonances contemporaines des engagements de François Mauriac, au travers de documents rarement montrés voire pour certains inédits. Point d’orgue de la saison, l’exposition "Écrire, c’est agir", à la bibliothèque Mériadeck du 5 novembre 2020 au 17 janvier 2021. http://mauriac2020.bordeaux.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | La race Bordelaise presque sauvée

03/06/2019 | Le conservatoire des races oeuvre pour la sauvegarde des races menacées de disparition dont la Bordelaise, présente pour la première fois à Aquitanima.

Figue et Prague deux femelles de la race bordelaise présentes à Aquitanima

Caractérisée par sa robe pie, mouchetée de blanc et noir, la bordelaise a approvisionné le Médoc et la région de Bordeaux en lait et beurre jusqu’au milieu du XXe siècle. Les grands vignobles du Médoc et des Graves en possédaient des troupeaux pour l’usage de la fumure dans les vignes. Victime d’une épizootie, la race a failli disparaître. Dans les années 1980, le Conservatoire des races de Nouvelle-Aquitaine recherche les dernières femelles reproductrices. Un programme de relance est engagé. Le Conservatoire en possède une cinquantaine de têtes dont Prague et Figue, présentes à Aquitanima.

Figue et sa fille Prague sont les deux représentantes de la race Bordelaise présentes à Aquitanima à Bordeaux. Elles appartiennent au Conservatoire des races de Nouvelle-Aquitaine. "La Bordelaise fait partie des races menacées d'extinction. On dénombre quelque 200 femelles actuellement principalement dans des exploitations de Gironde, des Pyrénées-Atlantiques, Lot et Garonne et Dordogne. C'est peu, cela fait partie des races bovines les plus menacées. C'est la deuxième en terme d'effectif," explique Lucille Callede, chargée de mission au Conservatoire.
L'organisme en possède une cinquantaine de têtes. On distingue deux types d'animaux : ceux avec une robe finement mouchetée de type Pigaillé ou à panachure irrégulière de type Beyrette. Apparue dans la deuxième moitié du XIXe siècle, elle connait son heure de gloire au début du XXe siècle. " La bordelaise continue à être présente dans les concours agricoles jusqu'à la Seconde guerre mondiale. Mais les programmes agricoles des années 50 vont dans le sens d'une réduction du nombre de races bovines et d'optimisation des systèmes vers davantage de productivité.  Elle est considérée comme éteinte en 1960," explique la jeune femme.

Travail sur la génétique
Dans les années 80, le Conservatoire initie un travail d'enquête pour retrouver quelques spécimens : quelques animaux sont ainsi découverts entre 1985 et 1990, en Gironde, dans les Landes, en Dordogne et dans les Pyrénées-Atlantiques. Ce fut le fruit d'un heureux hasard. Certains châteaux viticoles dont Giscours en avaient conservé quelques individus," note Lucille Callede. En 1990, un programme de relance et des moyens sont engagés. Près de trente ans après son sauvetage, elle compte aujourd'hui près de 200 femelles et des taureaux bien typés. "Nos taureaux sont à la disposition des éleveurs en insémination artificielle. Nous faisons un travail autour de la génétique avec des missions de conseils. Tout est scrupuleusement noté dans le Herd Book.  Notre volonté est de développer le nombre de représentants. Nous espérons atteindre le nombre de 400 femelles d'ici quelques années, et dépasser ainsi ce seuil critique. Atteindre les 1000 animaux permettrait dans l'avenir d'assurer le renouvellement des générations. 

Aujourd'hui la Bordelaise, réputée à la fois pour ses qualités laitières et sa rusticité offre également un bon débouché pour une viande de qualité et persillée." Nous avons des élevages allaitants et des structures destinées à valoriser le lait pour la fabrication de fromages," ajoute Lucille Callede. Le Conservatoire travaille à la préservation d'une soixantaine de races dont 14 concernent les bovins. Parmi elles, la Béarnaise, présente à Aquitanima dont l'effectif est à peine plus important. "Concernant la Béarnaise notre plus grand point d'inquiétude concerne la tuberculose bovine, épizootie qui sévit tout particulièrement dans les Pyrénées-Atlantiques. Le Conservatoire vient d'éditer un livre fort bien documenté intitulé "Races en héritage", véritable plaidoyer pour la sauvegarde de nos terroirs, nos pratiques ancestrales d'élevage  et de la biodiversité et finalement si utile à l'agriculture de demain. Il est vendu depuis le 3 juin au prix de 30 euros. 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
4240
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr