aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

24/06/16 : "Pour la France, pour la Gauche": tel est le thème de la réunion publique qui aura lieu le 29 juin à 18h30 à l'Athénée Municipal de Bordeaux en présence de Stéphane Le Foll, d'Alain Rousset et de l'ensemble des sénateurs et députés PS de Gironde.

24/06/16 : Le Salon du livre gourmand se tiendra à Périgueux, les 25, 26 et 27 novembre et aura pour thème "Tables de France. La conférence de presse a eu lieu à Bordeaux, car c'est le chef Philippe Etchebest qui sera le président de cette 14e édition.

24/06/16 : 1er Forum de l'intérim jeudi 30 juin de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30 au Centre Culturel du Passage d'Agen (47). Au menu : rencontres avec des agences d'intérim dans le cadre d’un job dating et 353 postes d’intérimaires à la clé !

23/06/16 : "Se fédérer pour changer" Entreprises-relations sociales":J.M Cavada, Député Européen, A.Turby, Changeons la France, Maire de Carbon-Blanc, P.Block, auteur du "Moi, Président(e), la 4ème solution". Deux réunions le 27/6 17h puis 18H30 à l'Inseec H18.

23/06/16 : LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax. Alain Vidalies, Sec d’Etat aux Transports souhaite créer une mission conjointe du Conseil de l'environnement et du développement durable, de l'Inspection des finances pour consolider le financement de ces lignes.

17/06/16 : Jean-Baptiste Constant, conseiller d’administration de l’intérieur et de l’Outre-mer est nommé sous-préfet, sous-préfet de l’arrondissement de Sarlat. Sa prise de fonctions a lieu le 20 juin avec un dépôt de gerbe, place de la Petite Rigaudie à 17 h.

15/06/16 : Le sel de Salies-de-Béarn, qui est produit dans les Pyrénées-Atlantiques et qui est utilisé pour saler le jambon de Bayonne, a obtenu le statut d'indication géographique protégée (IGP). Celui-ci lui a été accordé par la Commission européenne.

Festival Arte Flamenco 2016 - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/06/16 | Anglet: Le porte-parole du NPA trouve la mort lors d'un trail

    Lire

    Ancien professeur, et porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), Claude Larrieu, 70 ans, a trouvé la mort lors du 27e Trail Hirukasko qui réunit 600 participants à l'assaut de trois sommets. "Toujours fidèle à l'idéal qu'il défendait sans être sectaire, actif sans être autoritaire, aimant le travail collectif sans chercher à en tirer profit", résume le Comité pour la Défense des Droits de l'homme qu'il avait accompagnés efficacement lors de sa création en 1984 et durant de nombreuses années.

  • 25/06/16 | La Dordogne, de nouveau navigable

    Lire

    La Dordogne est repassée depuis mercredi sous le seuil qui la rend navigable : 1,50 m à l'échelle de mesure du pont de Cénac. Depuis près d'un mois, les embarcations ne pouvaient en effet s'élancer sur la rivière pour des raisons de sécurité. Mi-juin, le niveau a même dépassé les deux  mètres, le seuil de navigabilité pour les gabarres : ces embarcations avaient alors dû rester restées à quai. Les loueurs de canoës peuvent enfin reprendre le travail.

  • 24/06/16 | Chômage ALPC: - 0,4% en mai , France:+ 0,3%

    Lire

    300 884 demandeurs d'emploi de catégorie A, fin mai:-0,4 % sur un mois (soit –1 077 personnes), -1,3 % sur 3 mois et -0,8 % sur un an. En France ce nombre augmente de 0,3 % sur un mois, recule de 2,0 % sur 3 mois et de 1,0 % sur un an. En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, en mai 2016, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A diminue de 0,2 % pour les moins de 25 ans (–1,1 % sur 3 mois et –7,3 % sur un an), de 0,3 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (–1,4 % sur 3 mois et –1,2 % sur un an) et de 0,5 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (–1,1 % sur 3 mois et +4,2 % sur un an).

  • 24/06/16 | François Bayrou face au refus anglais de l'Europe

    Lire

    Interrogé par Europe 1 sur le vote des Anglais en faveur du "Brexit", François Bayrou, le président du Modem, a déploré que l'Europe soit devenue plus diplomatique que démocratique. "Les décisions européennes relèvent d’une démocratie dans lesquelles les peuples ont quelque chose à comprendre et à savoir "estime-t-il. Or, "personne ne sait quelles décisions on prépare à Bruxelles, de quelles manière elles sont mises en place et quand elles sont prises ". Selon lui, les élus nationaux ont une responsabilité dans ce domaine.

  • 24/06/16 | Le jazz prend ses quartiers au festival d'Oloron-Sainte-Marie

    Lire

    L'excellent festival "Des rives et des notes" organisé à Oloron-Sainte-Marie débute dans les Pyrénées-Atlantiques. Consacré en particulier aux jazz d'Europe, il se déroule du 24 et 26 juin ainsi que du 29 juin au 3 juillet. Une trentaine de concerts sont à l'affiche, dont celui du trio allemand Triosence, qui se produit pour la première fois en France. A noter également la venue de Lisa Simone, la fille de Nina, le quartet italien Paolo Fresu, le Golden Strike Trio de Ron Carter. Un tremplin des jeunes formations est prévu. Le programme sur http://www.jazzoloron.com/

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Agriculture | La réforme des régions: "une nécessité" pour les coopératives agricoles

10/07/2014 | Philippe Mangin, le Président de la Fédération des coopératives agricoles et Alain Rousset, Président de l'ARF partage la vision d'une décentralisation régionale forte

Débat entre Philippe Mangin, Président de Coop de France et Alain Rousset, Président du Conseil régional d'Aquitaine

A l'occasion de son Assemblée générale, Coop de France Aquitaine s'est penchée sur l'actualité politique forte du moment, la réforme territoriale. Pour ce faire, la fédération des coopératives d'Aquitaine a invité à la tribune du Centre Condorcet à Pessac, Philippe Mangin, le Président national de Coop de France et Alain Rousset, Président du Conseil régional d'Aquitaine, également à la tête de l'Association des Régions de France. Un échange qui a permis de revenir sur les conséquences possibles de cette réforme sur l'économie agroalimentaire, et plus particulièrement encore sur le système coopératif agricole.

Sur le périmètre des futures grandes régions Philippe Mangin aurait vu plus grand encore que le projet actuel de réforme. «A Coop de France, nous avions en tête 7 ou 8 grandes régions, en accord avec les bassins de nos grands groupes coopératifs».
Pourtant il ne dément pas Alain Rousset quand lui, au contraire, avoue «ne pas être partisan de grandes régions». Selon lui, trop de risques d'éloigner les centres de décisions des acteurs de terrain. Sur la proposition actuelle, qui fusionne Aquitaine et Limousin, s'il ne la rejette pas et reconnaît même des cohérences, notamment historiques et agricoles, l'idéal serait pour lui «une belle façade Atlantique, avec trois ports». Comprendre ici que le rattachement des deux Charentes à l'Aquitaine reste une de ses demandes fortes.
Mais, au-delà de la forme, les deux hommes sont d'accord sur le fond, la réforme territoriale est «une nécessité» pour les acteurs de la coopération. Pour le Président de Coop de france, le premier atout sera administratif. «Quand une entreprise veut monter un projet elle doit rencontrer une multitude d'acteurs et institutions. Ca rallonge, les délais et les coûts. Décentraliser devrait permettre de faciliter tout cela. A Coop de France, nous sommes résolument pour une structuration plus importante et ainsi permettre une meilleure capacité de réponse aux besoins des coopérateurs».
Un point de vue auquel acquiesce Alain Rousset, pour qui la Région Aquitaine « partage les valeurs coopératives d'une agriculture de qualité» tout en y reconnaissant «une force pour la valorisation à l'international de ses produits».

"Faire encore mieux"Parmi les capacités d'action nouvellement mobilisables par la Région au profit de l'agriculture et de l'agroalimentaire, Alain Rousset souligne plusieurs fois l'obtention par la Région de la gestion des fonds européens Feader et Feder, «qui pourront être orientés vers les coopératives aquitaines.» Pour autant, il espère «pouvoir faire encore mieux pour les coopératives quand la région aura un pouvoir réglementaire». Un pouvoir lui permettant alors de «simplifier de procédures et les réglementations» qu'il perçoit comme des barrage au développement de la production. Et de citer les exemples de la réglementation bio, «beaucoup plus compliquée ici qu'en Allemagne», ou de l'installation d'un méthaniseur: «5 ans de procédure en France, 1 an en Allemagne».
«Si la Région obtient le pouvoir réglementaire nous mettrons en place des réglementations correctes mais pas superfétatoires par rapport à ce qu'impose l'Europe. Ce n'est pas Bruxelles qui pénalise, c'est le pouvoir étatique central», insiste-t-il. Des propos particulièrement bien accueillis par Phillippe Mangin, qui avoue «rêver que nous ayons 20 Régions comme l'Aquitaine pour la coopération agricole française. Vous êtes un modèle!» lâche-t-il enthousiaste.
Un véritable engouement fondé sur «une collaboration exemplaire entre le Conseil régional d'Aquitaine et les coopératives régionales», à tel point que le président de Coop de France et Alain Rousset avec cette fois sa casquette de Président de l'ARF, se préparent à signer une convention pour « inciter à développer cette dynamique aquitaine ailleurs en France». «Il nous faut établir des relations nouvelles entre les Conseils régionaux et les Fédérations régionales de coopératives. Dans certaines régions, les rapports sont même entièrement à construire.»
Cette signature pourrait avoir lieu avant la fin de l'année, ou, pour davantage d'échos, à l'occasion du salon de l'agriculture de Paris 2015.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1951
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires