Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/09/19 : Bordeaux. Il aura fallu quatre mois pour que le trafic reprenne sur la ligne C du tram entre la Porte de Bourgogne et la gare Saint-Jean après l'incendie du parking Salinières: il est annoncé pour le 28 septembre.

18/09/19 : Mont de Marsan Agglomération recherche des volontaires en Service Civique pour assurer des missions en lien avec la culture, la solidarité, l'environnement et l'éducation. Réunion d'information le 26 septembre à 14h au Bureau Information Jeunesse.

18/09/19 : Le Pont d'Aquitaine sera fermé entre les échangeurs 1 et 5 du 19 septembre 21h au 20 septembre 6h pour des travaux de maintenance et d'entretien.

18/09/19 : Deux-Sèvres : à l'occasion des Journées du patrimoine, le Département ouvre ses portes au public de la Maison du Département, des Archives Départementales et des Tumulus de Bougon. Animations et visites guidées sont au programme.

18/09/19 : Charente-Maritime : le chantier du pont transbordeur de Rochefort ouvre ses portes au public à l’occasion des journées européennes du patrimoine. RDV notamment samedi 21 à 10h pour assister au remontage sur le tablier du premier élément de chariot.

17/09/19 : Dordogne : Frédéric Gojard, 58 ans, conduira la liste du Rassemblement National à Périgueux pour les élections municipales. Cet ancien militaire, aujourd'hui âgé de 58 ans, s'était déjà présenté aux dernières élections européennes.

17/09/19 : Marcel Amont se rend à Bordeaux à la libraire La Machine à Lire jeudi 19 septembre à partir de 18h30 pour évoquer son livre "Les Coulisses de ma vie" aux éditions Flammarion. Il sera le lendemain à l’Espace Culturel de Pau à partir de 18h30.

17/09/19 : Philippe Lambert atteint de la sclérose en plaques, est attendu à Agen mercredi 18 septembre à 16h30 pour une étape dans le cadre de son « Tour de France - défi 3000 km de Philippe Lambert ».

17/09/19 : Dordogne : Cheffe d’entreprise, conjointe collaboratrice ou apprentie, les candidatures à l’édition 2020 des trophées « Elles M l’artisanat » sont ouvertes. Les lauréates seront mises à l'honneur le 23 mars en préfecture. Plus d'info: www.artisanat24.com

16/09/19 : Deux-Sèvres : les agents des finances publiques sont en grève, suite à l'appel de l'intersyndicale CGT/CFDT/FO/Solidaires/CFTC. Ils protestent contre la fermeture d'ici 2022, de 4 des 10 centres -Prahecq, Airvault, Frontenay-Rohan-Rohan et Coulonges.

13/09/19 : Region : le projet Viti de la Région a été retenu par l'Etat dans le cadre de l'appel projet territoire d'innovation de grande ambition (TIGA). Ce programme concerne tous les vignobles et plus de 130 partenaires. Objectif : la sortie des pesticides.

13/09/19 : Charente : Le festival de photographie Barrobjectif, à Barro, fête sa 20e édition du 14 au 22 septembre. L'invité d'honneur est le photographe italien Paolo Pellegrin, multiprimé pour son travail, notamment sur les conflits dans le monde. Gratuit.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/09/19 | Game of Niort aux couleurs du Patrimoine

    Lire

    Dans le cadre des journées du patrimoine, le Département des Deux-Sèvres, l’agglomération de Niort mais aussi le CAUE de la Charente-Maritime organisent le Game of Niort. Ce 20 septembre, deux classes de 6ème du collège Rabelais de Niort répartis en 6 équipes visitent le donjon de Niort. Demain, ils devront concevoir et réaliser une maquette d’une île habitable autour du donjon. A l’issue de la présentation des projets, une remise des prix aura lieu.

  • 18/09/19 | Deux réacteurs de la centrale du Blayais concernés par des malfaçons

    Lire

    EDF a confirmé ce mercredi que six des 58 réacteurs nucléaires français présentaient des "problèmes de conformité" et de fabrication de certains composants. Parmi ces réacteurs, on retrouve les numéro trois et quatre de la centrale du Blayais, qui comporte des malfaçons au niveau de ses générateurs de vapeur, pourtant remplacés entre 2014 et 2015. Au travers d'un communiqué, EDF a estimé que "les écarts constatés ne remettent pas en cause l’aptitude au service des matériels et ne nécessitent pas de traitement immédiat".

  • 18/09/19 | EDUCNUM : un salon pour répondre aux énigmes du numérique à Poitiers

    Lire

    Les journées EDUCNUM sont organisées à Poitiers du 20 au 22 septembre par la CNIL, le groupe VYV et l’An@é. L’objectif est de sensibiliser enfants, parents et enseignants aux défis du numérique. Un espace ludique de 130m2 a été imaginé pour les enfants, les adolescents et leurs familles. Un escape game inédit et gratuit va être proposé pour sensibiliser aux enjeux du numérique. Le ministre de l’Éducation Nationale, Jean-Michel Blanquer sera présent à Poitiers ce 20 septembre pour inaugurer ce salon.

  • 18/09/19 | Tourisme : "bilan très positif" pour Charentes Tourisme cet été

    Lire

    Le tourisme dans les Charentes se porte bien, selon le bilan estival de Charentes Tourisme. Si l'avant saison et juillet sont mitigés, avec 58% des professionnels satisfaits, le mois d'août fut en revanche exceptionnel, avec des records de fréquentation. Si elle a d'abord profité à l’intérieur des terres en début de saison, la tendance s'est inversée au profit du littoral en août. L'office note une diminution de la clientèle britannique et une progression de la clientèle belge et allemande.

  • 18/09/19 | 1ere Journée du Patrimoine coordonnée par l'Office de Tourisme du Val de l'Eyre !

    Lire

    C'est la première fois que les cinq communes du Val de l'Eyre (BelinBeliet, Le Barp, Lugos, Saint-Magne et Salles) s'unissent sous une même bannière pour participer ensemble aux Journées Européennes du Patrimoine. Ainsi, une palette d’animations sera proposée - visites patrimoniales et culturelles, expositions dynamiques et reconstitutions -, le 21 septembre prochain sur tout le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | La Région renouvelle le dispositif d'aides au développement de l'agriculture bio

02/05/2017 | En région, les enveloppes des crédits européens d'aide au développement de la bio sont déjà consommées. Mais un nouveau dispositif doté de 28M€ vient prendre le relais.

Jean-Pierre Raynaud, Alain Rouset , et Jérôme Orvain

Le bio a le vent en poupe dans le panier des consommateurs : +21% en 2015, +30% en 2016, +35% sur le début 2017... Un succès bien compris, qui se traduit aussi dans les champs : entre 2014 et 2016, la Nouvelle-Aquitaine a connu une hausse de 20% des surfaces converties à l'agriculture biologique. « C'est plus qu'un succès ! », se satisfait le Président de la Région. A tel point que les enveloppes européennes du fonds FEADER dédiées au développement du bio et gérées par la Région, ne pourront pas tenir les 5 ans initialement prévus (2015-2020). Pour poursuivre le soutien à cet élan biologique, la Région a donc fait quelques arbitrages sur les lignes du fonds européen et a mobilisé des crédits régionaux, pour mettre en place un nouveau dispositif lisible avant le15 mai, date limite des déclarations PAC pour les agriculteurs.

« Avec plus de 200 000 ha soit 5% de la surface agricole, 4800 producteurs et 1500 entreprises de production et de transformation labellisés bio, la Nouvelle-Aquitaine est au premier rang sur les filières bio en fruits, poulets , céréales, viande bovine, viticulture, ovins et caprins ». De quoi faire la fierté d'Alain Rousset qui ne tient pas à ce que l'engouement tant des consommateurs que des agriculteurs ne s'essouffle. « C'est une agriculture plus rémunératrice et plus respectueuse de l'environnement », deux bonnes raisons au moins pour continuer à soutenir cette dynamique.
Les trois ex-régions avaient pourtant vu grand, puisque la somme des trois enveloppes régionales dédiées à la conversion et au maintien de l'agriculture biologique était de 85M€ pour la période 2015-2020, soit 15% des mesures destinées à l'agriculture. Mais au regard du nombre important de contractualisations sur les 2 premières années du programme, ajouté à  l'absence de de plafond de ces aides et leur versement en 5 ans : ces 85M € sont d'ores et déjà entièrement programmées à être distribués.

Un arbitrage et une rallonge
Afin de poursuivre l'aide à la bio de manière lisible pour les agriculteurs (qui doivent par ailleurs déposer leur déclaration PAC dans la limite du 15 mai), un arbitrage a été fait au sein des aides des 3 programmes opérationnels de chacune des ex-régions afin de « redéployer des lignes non consommées vers l'aide au développement de la bio ». Mais pas de coupe rase par ailleurs, assure le Président du Conseil régional; « l'idée est de mieux prendre en compte la dynamique de chacune des lignes.  Sur l'aide à la méthanisation par exemple la consommation est moins importante que prévue, ce qui permet de s'adapter.»
Au total, se sont donc 19 M€ de crédits FEADER qui sont ainsi redéployés afin de financer de nouvelles contractualisations en conversion ou en maintien en agriculture bio sur les années 2017-2020. A cela s'ajoute une mobilisation de 9M€ sur 3 ans sur les crédits de la Région, soit au total une nouvelle enveloppe de 28 M€, sur laquelle désormais les aides sont plafonnées. Concrètement, les conversions en agriculture bio sont plafonnées à 18 000€/an pendant 5 ans, mais peuvent être majorées de 3 000 €/an pour les nouveaux installés. Quant aux aides au maintien en agriculture bio le plafond est posé à 10 000 €/an pour les 100% bio, et 1500 € pour les autres.
« Pour autant, ajoutent le Président Rousset et Jean-Pierre Raynaud, son Vice-Président en charge de l'agriculture, il reste un point d'interrogation sur les engagements financiers de l'Etat. Il étaient très forts avec Stéphane Le Foll, qui en 2016 au regard du nombre important de conversions avait concédé une rallonge budgétaire de 11 M€ pour financer le soutien à l'Agriculture Biologique et aux Mesures Agro Environnementales. Mais on ne peut pas préjuger de ce que fera le prochain Gouvernement. Cela dit, ici la région fait son job en réorganisant le FEADER, mais l'Etat a aussi son rôle à tenir. »

Un "Plan Ambition Bio" en préparation
A l'occasion de cette conférence de presse Alain Rousset et Jérôme Orvain, Conseiller régional délégué à l'agroécologie et agriculture biologique, ont également évoquer la présentation prochaine d'un « Plan Ambition Bio » en assemblée plénière. Travaillé en concertation avec la profession agricole, les consommateurs et les entreprises agroalimentaires, ce plan a pour vocation de poser « un cadre financier priorisé et solide » pour soutenir le développement de la bio en conformité avec les attentes des consommateurs soucieux de qualité et d'environnement et des agriculteurs, soucieux vivre de leur travail. Outre ce nouveau dispositif sur les aides aux agriculteurs, ce plan reviendra par exemple, sur l'accompagnement à la structuration des filières, sur l'aide aux investissements des industries agroalimentaires, l'aide aux structures d'animation et de conseils, le développement du bio dans les cantines des lycées, dans la restauration hors domiciles ou bien encore sur les marchés locaux.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
94636
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr