Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/05/20 | Les Jardins de l'Imaginaire à Terrasson (24) rouvrent le 30 mai

    Lire

    Après les jardins d'Eyrignac et de Marqueyssac, c'est autour des Jardins de l'Imaginaire à Terrasson-Lavilledieu de recevoir à nouveau les visiteurs à partir du samedi 30 mai. Face au contexte sanitaire, le port du masque sera obligatoire. Les visites seront uniquement guidées et limitées à 9 personnes à la fois. Il faut donc réserver à l'avance. Les départs sont programmés de 10 h à 11 h 30 et de 14 h à 17 h 30. La saison doit durer jusqu'au 31 octobre.

  • 25/05/20 | Drones: L'UAV Show 2020 annulé, mais pas oublié

    Lire

    Initialement prévu les 15, 16 et 17 septembre à Bordeaux, la 10ème édition de l'UAV Show est annulé. Mais, pour ne pas être absent une année de plus l'événement se déclinera en 3 temps forts tout au long de l'année 2020/2021. Le 16 septembre avec l'UAV Day, rdv au centre d'essais CESA Drones et en ligne, entre expositions statiques, démonstrations en conditions réelles sur des applications métiers et tables rondes. Au printemps 2021, dans le cadre du salon Electric Road. Et enfin les 19, 20 et 21 octobre 2021, l'UAV Show fêtera ses 10 ans au Parc des Expositions de Bordeaux.

  • 25/05/20 | Un projet de "circuit pré-historique" inter-départemental

    Lire

    A l'initiative de la Maison de la Dame de Brassempouy (musée sur la préhistoire et Archeoparc dans les Landes), un projet de coopération, accompagné par la Région a vu le jour entre 5 sites préhistoriques du Grand Sud-Ouest : les Grottes d'Isturitz et Oxocelhaya (Pays Basque), la Maison de la Dame de Brassempouy (Landes), le site de Castel Merle (Dordogne), le musée d'Arudy (Béarn) et l'espace préhistorique de Labastide (Hautes-Pyrénées). Les sites partenaires construisent leur projet autour de l'Itinérance, à l'image de celle des hommes de la préhistoire entre ces sites, au gré de la saisonnalité des campements.

  • 25/05/20 | Aéro: des cabines connectées et modulables fabriquées à Rochefort

    Lire

    Equipementier aéronautique depuis plus de 40 ans, l'entreprise Simair à Rochefort développe une stratégie d'innovation de produits et de services en proposant notamment une nouvelle gamme d'équipements modulables permettant aux compagnies aérienne de reconfigurer des avions (3000 par an) en réduisant les coûts environnementaux mais aussi financiers sur la destruction et le réaménagement. La Région soutient son projet de développer une seconde génération de ces produits avec des matériaux recyclables, connectés et adaptables tout au long de leur vie à hauteur de 892 316 €.

  • 25/05/20 | Des planches de surf sur-mesure et écoresponsables produites à Anglet

    Lire

    Lors de la dernière commission permanente, les élus régionaux ont voté une subvention de 20 000€ à Hexa (Anglet - 64), afin de soutenir l'amorçage de cette start-up émergente de la filière Glisse, engagée dans une démarche de production écoresponsable, dans un contexte économique tendu compte tenu de la crise sanitaire Covid-19. La start-up a l'ambition de fabriquer localement et de commercialiser sous sa propre marque des planches de surf sur-mesure (imprimées en 3D), à partir de plastique recyclé. 9 embauches sont prévues sur les 3 années à venir.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | La robotique au service de l'agriculture de demain

06/12/2019 |

Les 3èmes Rencontres régionales de la Recherche, du Développement et de la Formation en Nouvelle-Aquitaine se sont déroulées au Lycée agricole Limoges-les-Vaseix

La 3e édition des Rencontres régionales de la Recherche, du Développement et de la Formation en Nouvelle-Aquitaine s'est déroulée, le 5 décembre, au Lycée Agricole Limoges-les-Vaseix. Les agriculteurs et les lycéens ont pu appréhender les perspectives qu'offre la robotique et au-delà les incidences du numérique sur les exploitations agricoles. Cette journée qui a réuni quelques 200 participants était organisée par les acteurs du Réseau Régional Innovation en agriculture à savoir, la Chambre régionale d’agriculture et le réseau des Chambres d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine, les organismes de recherche et d’enseignement supérieur INRA, IRSTEA et BSA, les instituts techniques ACTA, ACTIA, le pôle de compétitivité Agri Sud-Ouest Innovation, l'établissement de R&D au service des coopérativesOvalie Innovation, des structures de soutien et de valorisation de l’innovation telles qu’Agrinove et l’ADI-NA, la DRAAF et la Région Nouvelle-Aquitaine.

Cette rencontre professionnelle faisait écho aux États Généraux de l’Innovation organisés lors du dernier Salon de l’Agriculture Nouvelle-Aquitaine, où la robotique avait été largement abordée. Cette journée a permis de faire le point sur les perspectives d'utilisation des robots notamment en productions végétales et en élevage. La multiplication de matériels laissent envisager une pénétration importante du marché des agroéquipements. Ces robots remplacent la main d’œuvre sur des tâches répétitives notamment l'alimentation du troupeau, le paillage et le raclage des déjections ou encore se substituent à l’usage d’intrants, en particulier des produits phytosanitaires. Ces nouveaux matériels soulèvent des interrogations sur la gestion des exploitations en terme d'organisation du travail, de relations avec les animaux, de main d’œuvre dans les exploitations… Jean-Luc Menard de l'Institut de l'élevage, a présenté une synthèse des connaissance sur la robotisation dans les bâtiments d'élevage de ruminants, particulièrement l'automatisation de l'alimentation. Ainsi, pour un élevage de bovins lait, quatre postes de travail sont astreignants, l'éleveur consacrant 50% de son temps à la traite, 28% à l'alimentation, 14% à l'entretien des bâtiments et 8% aux soins des veaux. Si les robots de traite sont déjà à un stade de développement avancé, il est encore possible de gagner du temps sur l'alimentation. « C'est le second poste en élevage laitier et le premier pour les autres élevages avec des écarts de 1 à 4 précise-t-il, une offre récente et importante de robots d'alimentation est disponible avec douze constructeurs proposant des solutions différentes pour automatiser la ration fourragère. Les éleveurs interrogés citent, comme premier avantage, le gain de temps, soit une heure par jour en moyenne, qui reste limité par l'approvisionnement de la cuisine où sont stockés fourrages et autres ingrédients de la ration. » La rentabilité d'un tel investissement sera optimale pour des exploitations supérieures à 300 têtes et jusqu'à 800 selon les modèles. « Ces robots sont coûteux mais ils permettent de réduire la pénibilité, de mieux adapter la ration à des lots spécifiques et d'augmenter la fréquence des apports, toutefois il faudra parfois choisir entre robotiser la traite ou l'alimentation. »

Robot Sentinel mis au point par Dussau

Le constructeur Dussau Distribution basé à Pécorade (Landes) a présenté le premier robot de paillage automatique Sentinel doté d'une intelligence artificielle et développé au sein de son bureau d'études Inateco créé en 2009. Christian Dussau consacre 10% de son budget annuel à la R&D soit 5 millions d'euros sur dix ans, il a déposé 38 brevets. « Ce fils d'éleveurs n'a de cesse d'apporter des solutions techniques pour la distribution des litières et la biosécurité signale Florian Laran, responsable technique, le but est d'améliorer le bien-être de l'éleveur, de ses animaux et d'optimiser le temps de travail tout en augmentant de manière significative les performances technico-économiques des exploitations. »

Sorti en 2018, le robot Sentinel permet d'épandre automatiquement tous types de produits (paille, copeaux, sciure, farine, balle de riz,...) en présence des animaux sans bruit ni poussière sur plus de 200 mètres. Il s'adapte à toutes productions (volailles, bovins, porcins, ovins, caprins... Outre la gestion de la litière (détection des zones humides épandage ciblé), il surveille les animaux (état de santé et d'engraissement, évaluation du poids nervosisme), il peut améliorer l'ambiance en mesurant les températures de l'air et de la litière, l'ammoniac, la poussière, la luminosité en incorporant, si besoin, huiles essentielles, asséchants ou désinfectants. Enfin, la pailleuse dispose d'une station d'accueil pour collecter les datadonnées.

Une exploitation robotisée

Le GAEC familial Cottin situé à Séreilhac (Haute-Vienne) a ensuite partagé son expérience en matière de robotisation puisqu'il est équipé de deux robots de traite, d'un robot racleur et, depuis quelques mois, d'un robot distributeur de rations. L'exploitation de 250 ha associe deux productions 110 vaches laitières Prim'Holstein (1,15 million de litres de lait/an) et 75 limousines en système naisseur-engraisseur. Pour ce nouveau robot, l'investissement atteint 180.000 € en incluant l'aménagement de la cuisine et l'accès entre les deux bâtiments qu'il alimente, plus 4.000 € de maintenance par an. « Nous devions changer la mélangeuse et le tracteur soit 100.000 € et nous passions 5 000 € de fioul explique Loïc Cottin, avec ce robot, je suis encore plus éleveur qu'avant. Il permet de mieux cibler les animaux à problèmes grâce à la complémentarité avec le robot de traite. C'est le même logiciel, j'ai des données techniques en quinze minutes, comme l'efficacité de la ration ou le temps de rumination. Le remplissage du robot est automatisé, sans contrainte horaire, nous gagnons une heure de travail par jour et nous avons une meilleure autonomie fourragère et une meilleure rentabilité de la ration avec 300 g de plus de gain moyen quotidien. Le robot ajuste les rations aux besoins des animaux au mètre linéaire. Enfin, nous économisons des concentrés depuis l'introduction de l'enrubannage dactyle luzerne dans les rations des génisses et des vaches taries qu'il n'y avait pas avant. » Il envisage d'améliorer la distribution en rapprochant ses silos et la cantine du robot.

Corinne Merigaud
Par Corinne Merigaud

Crédit Photo : Corinne Mérigaud

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
55441
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr
Semaine Agriculture Agriculture | 21/05/2020

Quand l'agriculture débat de son avenir

Journée Installation-Transmission 2020 Agriculture | 20/05/2020

La coopération agricole, un soutien de choix lors de l'installation des jeunes agriculteurs

Prendre soin du climat Agriculture | 20/05/2020

Prendre soin du climat : une préoccupation qui touche aussi l’agriculture

L'élevage a t_il un avenir en Europe, un débat du salon régional de l'agriculture Agriculture | 20/05/2020

L'élevage et l'alimentation en débat sur la Semaine de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine

Etats généraux de l'innovation2020 retransmis sur agriweb.tv Agriculture | 20/05/2020

Autonomie protéique des élevages : quelles perspectives en Nouvelle-Aquitaine ?

Une Blonde d'Aquitaine, s'apprête à participer à un concours de race Agriculture | 19/05/2020

Jeunesse et passion de l'élevage ouvrent la Semaine de l'agriculture

Inauguration de la Semaine de l'Agriculture avec Jean-Pierre Raynaud, Alain Rousset et Dominique Graciet Agriculture | 18/05/2020

La Semaine de l'agriculture inaugurée: " Place aux agrosolutions ! "

Journée installation-transmission Agriculture | 16/05/2020

La coopération agricole au coeur de la 3ème Journée Installation Transmission

Aurélie Léger s'est installée sur 300 ha de céréales au nord de Poitiers, un challenge entre coups durs et passion pour l'agronomie Agriculture | 15/05/2020

Installation grandes cultures : pour Aurélie Léger, la passion surpasse les coups durs

Julien Biteau avec ses Blondes d'Aquitaine à Champdolent Agriculture | 14/05/2020

A Champdolent (17), l'aide à l'installation a permis à un jeune de renouer avec la tradition familiale

Paroles d'agriculteurs Agriculture | 14/05/2020

"Paroles d'agriculteurs", met en lumière les exploitants de Nouvelle-Aquitaine sur AgriwebTV !

Hervé Berho, un jeune éleveur basque engagé et dynamique Agriculture | 13/05/2020

Hervé Berho, un jeune éleveur basque engagé et dynamique

L'exploitation de Mehdi Maumège Agriculture | 12/05/2020

Mehdi Maumège, ancien ouvrier agricole, s’est associé avec son ami d’enfance

Christophe Villier Rauzan Agriculture | 06/05/2020

Installation-Transmission : Christophe Villier, de la vente à la vigne

Clément Bonneau s'est installé sur l'exploitation familiale à l'automne 2019 Agriculture | 05/05/2020

Clément Bonneau, producteur périgourdin de noisettes en devenir