Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/10/19 : Nouveau passage du Tour de France en Béarn l'été prochain! A noter dans les agendas, l'étape Pau-Laruns le dimanche 5 juillet 2020, avec au menu les cols de la Hourcère (1440m), du Soudet (1540 m), d'Ichère (674 m) et de Marie-Blanque (1035 m).

15/10/19 : Tour de France : c'est officiel, la Charente-Maritime accueillera une journée de repos à l'Île d'Oléron, l'Île de Ré et Châtelaillon-Plage seront villes étapes du Tour de France 2020.

15/10/19 : Le 17 octobre à 8h45, la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers organise un forum emploi inversé : les demandeurs d'emploi ont un stand et les entreprises qui sont les visiteurs venant rencontrer les "offreurs de compétences".

15/10/19 : La ville de La Rochelle a à son tour pris un arrêté contre l'épandages de pesticides. Le maire promet d'accompagner vers la sortie des intrants celle des deux exploitations sur la commune n'étant pas biologique.

14/10/19 : La préfète de Région et le préfet maritime de l'Atlantique ont signé aujourd'hui le premier volet du document stratégique de façade maritime Sud-Atlantique, dont ils ont coordonné les travaux. Une 1re dans la gestion des 720 km de littoral.

08/10/19 : Niort: Le réaménagement du boulevard Main, entre le Moulin du Roc et le quai Métayer, a débuté en janvier. A partir du 21/10, la voie qui longe le port Boinot sera définitivement fermée aux véhicules et la circulation basculée sur la nouvelle voie.

07/10/19 : Le prochain congrès des départements de France se tiendra à Bourges du 16 au 18 octobre, avant de faire sa 90e édition en novembre prochain à La Rochelle. Cette année voit célébrer le 230e anniversaire de la création des Départements.

04/10/19 : A partir de lundi 7 octobre, le Département de la Gironde réalise des travaux de mise en sécurité sur la voie verte située sur la RD 809, entre le carrefour giratoire d'Aquitaine et celui du Sauternais. Fin des travaux prévue le 28 octobre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/10/19 | Corrèze: Les limitations des usages de l'eau perdurent

    Lire

    Depuis le 21/09, la Corrèze a connu des pluies régulières mais avec un déficit de pluviométrie de 30% depuis le début de l’année, "l'indice d'humidité des sols reste à un niveau très bas" indique la préfecture qui précise que les mesures de limitation des usages sont maintenues: vigilance sur le territoire de la Dordogne aval, niveau d’alerte renforcée sur le territoire des bassins de la Vézère aval, la Corrèze aval et l’Auvézère, niveau de crise sur le territoire des bassins de la Dordogne amont, la Xaintrie, la Vienne, la Vézère amont et la Corrèze amont, et enfin interdiction d'irriguer sauf cultures dérogatoires

  • 16/10/19 | Les 9 Pactes territoriaux en Gironde: du concret!

    Lire

    Aménagement de la halte nautique de Blaye (200 000 € d'aides), extension du local communal de l’épicerie sociale et solidaire à les Peintures (4 500 €), travaux et équipement numérique des écoles à Guîtres (66 000 €), réaménagement du centre social de Toulenne (50 000 €), aménagements de sécurité et travaux sur la commune de Villegouge (83 982 €), projet d’écosystème collaboratif visant à accompagner les acteurs locaux vers un tourisme durable en Médoc (18 723 €)... Autant de projets soutenus le 14/10 par les élus départementaux lors de la commission permanente et issus des Pactes territoriaux créés avec les acteurs locaux.

  • 16/10/19 | Le documentaire "L'Engrangeur" en avant-première à Tulle

    Lire

    La Chambre d’Agriculture de la Corrèze et Tulle Agglo organisent le 17 octobre à 20h30 au Cinéma Véo de Tulle une projection en avant-première de "l'Engrangeur". Suite à la projection de ce documentaire, initié par l’association La Gaillarde, sur Régis Coudert, un éleveur emblématique de Corrèze, un échange avec le public est proposé sur divers thèmes dont les évolutions dans les pratiques d’élevage, le renouvellement des générations ou encore la consommation & l'alimentation. Entrée libre.

  • 16/10/19 | 9 000 visiteurs pour l'inauguration de Traversées/Kimsooja à Poitiers

    Lire

    Plus de 9 000 visiteurs ont fréquenté l'exposition Traversées/Kimsooja lors du week-end inaugural ce samedi 12 et dimanche 13 octobre. Des oeuvres d'art sont éparpillées dans les lieux importants de la ville de Poitiers comme le palais des ducs d'Aquitaine, lieu phare de cet événement. Visites, performances, ateliers, conférences sont au programme de Traversées/Kimsooja jusqu'au 10 janvier. Prochain temps fort, ce samedi 19 octobre avec la compagnie L'Homme debout, départ place Lepetit à 19h30.

  • 15/10/19 | Le tour de France 2020 passera par la Vienne !

    Lire

    20 ans que la Grande boucle n'était pas passée par la Vienne. La 107e édition du Tour de France passera deux jours dans le département. Une première étape le mercredi 8 juillet ralliera Châtelaillon-Plage (Charente-Maritime) à Poitiers, avec une arrivée avenue Kennedy, 1,5 km de ligne droite. Il s'agit de la plus longue ligne d'arrivée du parcours. Le lendemain, le 9 juillet, les coureurs partiront de Chauvigny pour rallier Sarran en Corrèze.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | La Safer 86 dresse le bilan de l'année 2018

04/10/2019 | La Safer apporte un soutien à l'installation de nouveaux agriculteurs, à la consolidation et à la restructuration du marché foncier agricole.

La salle comble à la chambre d'agriculture de la Vienne à Mignaloux-Beauvoir pour ce rendez-vous organisé par la Safer

La Safer s’est rendue ce jeudi 26 septembre dans les locaux de la chambre d’agriculture de la Vienne à Mignaloux-Beauvoir pour présenter une conférence sur le foncier rural nommée "LATERREÀQUI ?" Un dialogue voulu par cette instance entre les acteurs locaux, que ce soient les agriculteurs, les élus territoriaux, les organismes sur l'environnement. L'occasion aussi de comprendre comment procède le comité technique de la Safer qui donne son avis dans l’achat d’une terre ou d’une exploitation et pour soutenir un projet qui s’inscrit au mieux dans le tissu local. Avant tout, il était question de présenter le marché foncier rural de la Vienne, son évolution et l’activité de la SAFER en 2018.

La salle de la chambre d’agriculture de la Vienne se remplit peu à peu. Agriculteurs, syndicats agricoles, élus, acteurs dans le domaine agricole du territoire… se rassemblent pour découvrir un peu plus le fonctionnement de la Safer (Société d’aménagement foncier et d’établissement rural), ainsi que le bilan de son activité sur le département de la Vienne durant l’année 2018.

« Je suis ravi d’accueillir tous les acteurs du territoire pour parler du marché foncier rural », introduit Alain Poublanc, directeur départemental de la Safer, avant d’en venir aux chiffres du marché foncier rural pour l’année 2018. Ce sont quelques 4 255 ventes qui ont été effectuées sur la Vienne. Un chiffre en stabilité par rapport à l’année précédente. Au niveau de la surface en revanche, il y a une baisse de 7% avec 10 123 hectares. Quant à la valeur des ventes, elle s’élève à 243 millions d’euros, soit une hausse de 4%. « Cette valeur a plus que doublé en 5 ans  », commente Alain Poublanc. Pour le marché foncier agricole cela se traduit par une baisse de 6% des ventes de surface (passant de 8 094 hectares à 7 640 hectares) et une augmentation de 12% de la valeur par rapport à 2017 (passant de 57 millions d’euros à 64).  

L’activité de la Safer dans la Vienne a été freinée, après une activité de 2017 en très forte hausse liée entre autre à la construction de la Ligne Grande Vitesse. En 2018, elle a acquis 879 hectares, soit 75 acquisitions pour un montant de 5 millions d’euros. Ce qui représente 12% du marché foncier agricole en terme de surface et 8% en valeur. 3 acquisitions sur 5 concernent des lots inférieurs à 10 hectares. Les 3/4 des opérations portent sur des biens d’une valeur inférieur à 75 000 d’euros. " Sans oublier qu’il va falloir mener des actions foncières pour le captage de l’eau. En marche, on s’y attèle avec tous les acteurs " rappelle Alain Poublanc. 

Soutenir l’installation 

Parmi ses missions, la Safer soutient l’installation des agriculteurs. La très grande majorité des surfaces revendues sont consacrées au développement de l’agriculture. 33%, soit 385 hectares, pour l’installation et 48% pour la consolidation et la restructuration agricole. « La Safer essaie d’être un bailleur du foncier et d’étoffer son patrimoine pour favoriser l’installation des jeunes », reconnaît Alain Poublanc. Pour cela des conventions ont été mises en place, que ce soit avec la région Nouvelle-Aquitaine ou avec le Crédit Agricole qui accorde une sorte de fermage pour différer l’acquisition du foncier tout en bloquant les prix. « Nous avons huit propriétés dans la Vienne qui profitent de ce dispositif, ce qui représente environ 280 hectares », poursuit-il. Ce genre de partenariat, la Safer souhaite les développer. Tout en rappelant que dans l’agriculture, 90% des jeunes qui s’installent sont encore agriculteurs dix ans après. Alors autant les aider et les accompagner.

Alain Poublanc, directeur départemental de la Safer 86 (à g.) aux côtés de Patrice Coutin, président de la Safer Nouvelle-Aquitaine

Concertation et validation 

Au niveau du rôle d’instance de concertation de la Safer, dans le département de la Vienne, huit comités techniques sont réunis chaque année. Ils regroupent dix-huit représentants du monde rural de la Vienne (représentants des professions agricoles, des collectivités et des organismes environnementaux). Ils ont un rôle d’examinateur pour l’achat d’une terre ou d’une exploitation et donne un avis pour soutenir un projet qui s’inscrit au mieux dans le tissu local. Ils transmettent un avis au conseil d’administration de la Safer qui l’approuve ou non avant de la faire valider à des représentants de l’État. En 2018, ils ont examiné 232 candidatures pour donner leur avis sur l’attribution des biens. Au total, 1 165 hectares ont été transmis à 103 candidats. Des dossiers souvent établis en amont par des conseillers fonciers qui vont à la rencontre des cédants et des repreneurs et qui élaborent les dossiers. Il y en a deux pour le Nord de la Vienne et deux pour le Sud. 

Un jeu pour découvrir le rôle du comité

Pour découvrir le fonctionnement du comité technique de la Safer, un jeu instructif est proposé pour clôturer cette conférence départementale : des cas fictifs où le public doit se prononcer sur l’attribution des biens à un des candidats. Des vidéos permettent de découvrir les dossiers et projets de chacun d’eux. Ensuite, la salle passe au vote. Et c’est souvent qu’une majorité se dessine. Elle est en corrélation avec les choix qu’auraient faits le comité technique de la Safer lui-même. « Nous voulions montrer comment se passent les explications autour d’un dossier. Notre démarche permet de découvrir le cheminement des dossiers des candidats en toute transparence », explique Alain Poublanc. Une formule qui a convaincu et qui risque d’être réitérée l’année prochaine, comme l’a confirmé Patrice Coutin, président de la Safer Nouvelle-Aquitaine.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
2854
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr