Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/10/19 : Fermée en septembre 2018 suite à des inondations survenues durant l’été, la médiathèque de Gan (64) rouvre dans des locaux provisoires de 150 m2, rue du Bel Air, près du centre de loisirs, le mardi 22 octobre à 14h.

19/10/19 : Trafic SNCF toujours perturbé en Nouvelle-Aquitaine à la fois sur le service OUIGO et sur les TER à la suite du mouvement national de "droit de retrait" suite à un accident. "un détournement du droit de retrait à l'impact inacceptable" pour E. Philippe

18/10/19 : Ce 18 octobre, environ 250 retraités agricoles ont manifesté devant la préfecture de Dordogne. Le montant moyen des pensions des 25 612 retraités agricoles périgourdins est de 447 euros par mois. Ils revendiquent une retraite à 85% du SMIC.

18/10/19 : Les 8, 9 et 10 novembre prochains aura lieu la 14ème édition du salon de l’agriculture paysanne et durable Lurrama à la Halle d’Iraty de Biarritz. Cette année, la thématique sera une reprise de la formule de Flow Food, "Le climat, c'est la vie".

15/10/19 : Nouveau passage du Tour de France en Béarn l'été prochain! A noter dans les agendas, l'étape Pau-Laruns le dimanche 5 juillet 2020, avec au menu les cols de la Hourcère (1440m), du Soudet (1540 m), d'Ichère (674 m) et de Marie-Blanque (1035 m).

15/10/19 : Tour de France : c'est officiel, la Charente-Maritime accueillera une journée de repos à l'Île d'Oléron, l'Île de Ré et Châtelaillon-Plage seront villes étapes du Tour de France 2020.

15/10/19 : La ville de La Rochelle a à son tour pris un arrêté contre l'épandages de pesticides. Le maire promet d'accompagner vers la sortie des intrants celle des deux exploitations sur la commune n'étant pas biologique.

08/10/19 : Niort: Le réaménagement du boulevard Main, entre le Moulin du Roc et le quai Métayer, a débuté en janvier. A partir du 21/10, la voie qui longe le port Boinot sera définitivement fermée aux véhicules et la circulation basculée sur la nouvelle voie.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/19 | Grève des biologistes: les préconisations de l'Agence Régionale de Santé

    Lire

    Face au mouvement de grève des biologistes prévu les 22, 23 et 24 octobre, qui devrait être assez largement suivi en Nouvelle-Aquitaine, l'ARS préconise au public de ne pas se rendre pendant ces 3 jours dans leur Laboratoire d’analyses biologiques habituel et de reporter à compter du 25 octobre les analyses considérées comme non urgente par leur médecin traitant ou leur infirmière. Les demandes d’analyses biologiques urgentes pourront être prises en charge, dans les laboratoires signalés sur le site de l’ARS. Objectif: éviter d'orienter massivement des patients vers les services des Urgences.

  • 21/10/19 | 85 nouvelles places d’hébergement en Charente

    Lire

    En Charente, les dispositifs d’accompagnement accueillent actuellement 137 réfugiés et 400 demandeurs d’asile. A compter de ce 21 octobre, les communes de Ruffec et Confolens accueilleront 45 réfugiés au sein de 2 centres provisoires d’hébergement alors que les communes de Chasseneuil-sur-Bonnieure, Chabanais et Excideuil vont accueillir 40 réfugiés.

  • 21/10/19 | L'ancien député communiste du Nontronnais, René Hutin est décédé

    Lire

    René Dutin, ancien député communiste du Périgord vert est décédé vendredi 18 octobre à l'âge de 85 ans. Né à Abjat-sur-Bandiat, il a débuté sa carrière politique en tant que maire communiste de Saint-Estèphe en 1965 où il est élu à l'âge de 32 ans. Élu pendant 36 ans, il a également été conseiller général du canton de Nontron de 1979 à 2011. En 1997, il devient député de la troisième circonscription de la Dordogne. Il perd sa députation en 2002 au profit de Frédéric de Saint Sernin.

  • 21/10/19 | France 3 Limousin lance la campagne des municipales

    Lire

    France 3 Limousin a décidé de mettre les municipales en lumière dans son émission Dimanche en politique en recevant les maires des 4 plus grandes villes de l'ex-Limousin : Brive, Tulle, Guéret, Limoges. Bilans, projets, réussites, échecs. Les opposants auront également la parole. Frédéric Soulier maire (LR) de Brive depuis 2014, et officiellement candidat à sa propre succession, a été le premier à se lancer dans la première émission de cette série, ce dimanche 20 octobre.

  • 21/10/19 | "La Tournée" en concerts sur les routes de l'ex Aquitaine

    Lire

    Afin de favoriser la mobilité des groupes émergents en région et leur offrir la possibilité de se produire dans des conditions artistiques professionnelles, des structures culturelles de Nouvelle-Aquitaine se sont associées depuis plusieurs années autour du dispositif bien nommé « La Tournée ». Les 5 groupes qui en bénéficient seront sur la scène de la Rock School Barbey à Bordeaux demain soir, avant de faire étape au Sans Réserve à Périgueux le 23, puis le 24, à Billère à La Route du Son, le 25 à Agen au Florida et enfin, le 26 au CaféMusic’ de Mont-de-Marsan. Infos sur les groupes sans-reserve.org

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | La Safer 86 dresse le bilan de l'année 2018

04/10/2019 | La Safer apporte un soutien à l'installation de nouveaux agriculteurs, à la consolidation et à la restructuration du marché foncier agricole.

La salle comble à la chambre d'agriculture de la Vienne à Mignaloux-Beauvoir pour ce rendez-vous organisé par la Safer

La Safer s’est rendue ce jeudi 26 septembre dans les locaux de la chambre d’agriculture de la Vienne à Mignaloux-Beauvoir pour présenter une conférence sur le foncier rural nommée "LATERREÀQUI ?" Un dialogue voulu par cette instance entre les acteurs locaux, que ce soient les agriculteurs, les élus territoriaux, les organismes sur l'environnement. L'occasion aussi de comprendre comment procède le comité technique de la Safer qui donne son avis dans l’achat d’une terre ou d’une exploitation et pour soutenir un projet qui s’inscrit au mieux dans le tissu local. Avant tout, il était question de présenter le marché foncier rural de la Vienne, son évolution et l’activité de la SAFER en 2018.

La salle de la chambre d’agriculture de la Vienne se remplit peu à peu. Agriculteurs, syndicats agricoles, élus, acteurs dans le domaine agricole du territoire… se rassemblent pour découvrir un peu plus le fonctionnement de la Safer (Société d’aménagement foncier et d’établissement rural), ainsi que le bilan de son activité sur le département de la Vienne durant l’année 2018.

« Je suis ravi d’accueillir tous les acteurs du territoire pour parler du marché foncier rural », introduit Alain Poublanc, directeur départemental de la Safer, avant d’en venir aux chiffres du marché foncier rural pour l’année 2018. Ce sont quelques 4 255 ventes qui ont été effectuées sur la Vienne. Un chiffre en stabilité par rapport à l’année précédente. Au niveau de la surface en revanche, il y a une baisse de 7% avec 10 123 hectares. Quant à la valeur des ventes, elle s’élève à 243 millions d’euros, soit une hausse de 4%. « Cette valeur a plus que doublé en 5 ans  », commente Alain Poublanc. Pour le marché foncier agricole cela se traduit par une baisse de 6% des ventes de surface (passant de 8 094 hectares à 7 640 hectares) et une augmentation de 12% de la valeur par rapport à 2017 (passant de 57 millions d’euros à 64).  

L’activité de la Safer dans la Vienne a été freinée, après une activité de 2017 en très forte hausse liée entre autre à la construction de la Ligne Grande Vitesse. En 2018, elle a acquis 879 hectares, soit 75 acquisitions pour un montant de 5 millions d’euros. Ce qui représente 12% du marché foncier agricole en terme de surface et 8% en valeur. 3 acquisitions sur 5 concernent des lots inférieurs à 10 hectares. Les 3/4 des opérations portent sur des biens d’une valeur inférieur à 75 000 d’euros. " Sans oublier qu’il va falloir mener des actions foncières pour le captage de l’eau. En marche, on s’y attèle avec tous les acteurs " rappelle Alain Poublanc. 

Soutenir l’installation 

Parmi ses missions, la Safer soutient l’installation des agriculteurs. La très grande majorité des surfaces revendues sont consacrées au développement de l’agriculture. 33%, soit 385 hectares, pour l’installation et 48% pour la consolidation et la restructuration agricole. « La Safer essaie d’être un bailleur du foncier et d’étoffer son patrimoine pour favoriser l’installation des jeunes », reconnaît Alain Poublanc. Pour cela des conventions ont été mises en place, que ce soit avec la région Nouvelle-Aquitaine ou avec le Crédit Agricole qui accorde une sorte de fermage pour différer l’acquisition du foncier tout en bloquant les prix. « Nous avons huit propriétés dans la Vienne qui profitent de ce dispositif, ce qui représente environ 280 hectares », poursuit-il. Ce genre de partenariat, la Safer souhaite les développer. Tout en rappelant que dans l’agriculture, 90% des jeunes qui s’installent sont encore agriculteurs dix ans après. Alors autant les aider et les accompagner.

Alain Poublanc, directeur départemental de la Safer 86 (à g.) aux côtés de Patrice Coutin, président de la Safer Nouvelle-Aquitaine

Concertation et validation 

Au niveau du rôle d’instance de concertation de la Safer, dans le département de la Vienne, huit comités techniques sont réunis chaque année. Ils regroupent dix-huit représentants du monde rural de la Vienne (représentants des professions agricoles, des collectivités et des organismes environnementaux). Ils ont un rôle d’examinateur pour l’achat d’une terre ou d’une exploitation et donne un avis pour soutenir un projet qui s’inscrit au mieux dans le tissu local. Ils transmettent un avis au conseil d’administration de la Safer qui l’approuve ou non avant de la faire valider à des représentants de l’État. En 2018, ils ont examiné 232 candidatures pour donner leur avis sur l’attribution des biens. Au total, 1 165 hectares ont été transmis à 103 candidats. Des dossiers souvent établis en amont par des conseillers fonciers qui vont à la rencontre des cédants et des repreneurs et qui élaborent les dossiers. Il y en a deux pour le Nord de la Vienne et deux pour le Sud. 

Un jeu pour découvrir le rôle du comité

Pour découvrir le fonctionnement du comité technique de la Safer, un jeu instructif est proposé pour clôturer cette conférence départementale : des cas fictifs où le public doit se prononcer sur l’attribution des biens à un des candidats. Des vidéos permettent de découvrir les dossiers et projets de chacun d’eux. Ensuite, la salle passe au vote. Et c’est souvent qu’une majorité se dessine. Elle est en corrélation avec les choix qu’auraient faits le comité technique de la Safer lui-même. « Nous voulions montrer comment se passent les explications autour d’un dossier. Notre démarche permet de découvrir le cheminement des dossiers des candidats en toute transparence », explique Alain Poublanc. Une formule qui a convaincu et qui risque d’être réitérée l’année prochaine, comme l’a confirmé Patrice Coutin, président de la Safer Nouvelle-Aquitaine.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
3248
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr