Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/09/20 | Bordeaux célèbre Mauriac

    Lire

    À l’occasion du 50ème anniversaire de la disparition de François Mauriac, les bibliothèques de Bordeaux proposent tout au long de l’automne une saison dédiée à l'écrivain, journaliste et Prix Nobel de la littérature. Conférences, expositions, projections et match d'improvisation exploreront les résonances contemporaines des engagements de François Mauriac, au travers de documents rarement montrés voire pour certains inédits. Point d’orgue de la saison, l’exposition "Écrire, c’est agir", à la bibliothèque Mériadeck du 5 novembre 2020 au 17 janvier 2021. http://mauriac2020.bordeaux.fr

  • 25/09/20 | Angoulême : vers un festival de la BD en deux temps

    Lire

    Au vu du contexte sanitaire, les organisateurs du FIBD s'orientent vers un festival en deux temps. Un premier temps, une version modifiée avec des événements à Angoulême et hors les murs sur les dates initiales du 28 au 3& janvier), "répondant aux contingences en vigueur imposées par la pandémie". Un deuxième temps en présentiel à Angoulême, à la période printemps-été, pour rassembler plus de monde. Le contenu du projet sera présenté dans les prochaines semaines.

  • 25/09/20 | Nouvelle-Aquitaine : le don entre particuliers boosté par la crise sanitaire

    Lire

    L'application de dons bordelaise Geev a réalisé un classement des régions les plus actives en matières de dons entre particuliers. « Si le don a le vent en poupe ces dernières années, il a connu un essor particulier pendant la crise sanitaire », affirme la société. Ainsi, la société a dénombré les dons par régions entre février et juillet. La Nouvelle-Aquitaine est quatrième du classement "dons d'objets" avec 126 000 dons, derrière l'Île de France (458 000), les Hauts de France (171 000) et l'Auvergne-Rhône Alpes (143 000).

  • 24/09/20 | Covid-19: après les premiers tests, l'UPPA reste vigilante

    Lire

    Dans la matinée du mardi 22 septembre 2020, le Laboratoire Bio-Pyrénées a réalisé sur le campus de Pau une campagne de 200 tests de dépistage à la Covid-19 auprès des étudiants. Celle-ci a révélé 6 cas positifs à la Covid-19 sur les 107 prélévements nasopharyngés analysés par PCR, soit 5,6 % des étudiants testés. Un résultat qui incite l'Université "à rester vigilante" au regard de la moyenne au niveau nationale du taux de positivité (6.2 % au 23/09/20 à 14h) et des moyennes départementales publiées le 17/09/20 : Pyrénées-Atlantiques (4.2%), Landes (4.8 %) et Hautes-Pyrénées (3.1%).

  • 24/09/20 | Charente-Maritime : premier bilan de la tornade du 23 septembre

    Lire

    Mercredi vers 16h30, une tornade s'est abattue d'un coup sur le sud de l'île d'Oléron. Elle a ensuite traversé le pertuis pour remonter par Marennes, Port-des-Barques, Fouras et Saint-Laurent-de-la-Prée avant de perdre en intensité à l'intérieur des terres. Renforcés par le SDIS de Charente, les pompiers ont effectué une soixantaine d'interventions. Hormis deux blessés légers la tornade a fait de nombreux dégâts matériels : véhicules retournés, tuiles ou toitures arrachées, arbres à terre...

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Agriculture | La Safer a contribué à l'installation de 72 jeunes agriculteurs en Gironde en 2018

16/06/2019 |

CDFR 2019 en Gironde. Francis Massé, Président de la Safer Aquitaine et, son directeur général, Philippe Tuzelet

Cette année encore Bordeaux-Sciences Agro, la belle école d'ingénieurs du campus, accueillait ces jours-ci la Conférence annuelle du Foncier rural. Le rendez-vous girondin de la Safer Aquitaine-Atlantique qui deviendra le 20 juin Nouvelle-Aquitaine, épousant les contours de la région. L'occasion de mesurer, dans une ambiance où l'interactivité avec le public permettait de simuler les échanges qui ont cours lors de l'examen des dossiers, au sein des comités techniques départementaux et les rencontres avec les acteurs de terrain. Une manière d'exercice de "démocratie foncière" destiné à souligner le travail de fond, et souvent compliqué, d'un organisme dont les législateur a fait naguère le bras séculier de l'installation en agriculture. Et qui milite pour un renforcement de ses prérogatives, via une nouvelle loi qui permette la transparence du marché foncier, à un moment où la spéculation remet souvent en question le patrimoine des terres à vocation agricole.

Les chiffres 2018 présentés par Michel Lachat soulignent, en tout cas, que le marché foncier rural reste très actif en Gironde: 14.776 hectares vendus (+9%) et 1.249 millions d'euros (+7%) . A noter, cette année, que le marché forestier est en pointe dans ce bilan en termes financiers, ayant augmenté en valeur de 14% malgré une baisse de 10% des surfaces vendues, tandis que le foncier non agricole (résidentiel, construction, loisirs) progresse de 36% en valeur à 883M£, ce qui confirme l'attractivité de la Gironde comme des autres départements littoraux.  En revanche 2018 aura été marqué, pour les terres viticoles, par une forte contraction en valeur (218M£ - 21%- pour 3700 hectares). La Safer fait, à cet égard, les commentaires suivants: " En Bordeaux et Côtes de Bordeaux les prix se maintiennent, en dépit des accidents climatiques et phytosanitaires de ces deux dernières campagnes et l'offre reste soutenue en raison de la pyramides des âges des vendeurs; en Médoc le contraste entre les appellations les plus prestigieuses et les Médoc génériques s'accentue. Le prix des vignes à Pauillac continue de progresser (2.200 000 £/ha contre 2 millions en 2017) et fait unique ... l'urbanisation recule au profit de la vigne. En Libournais, l'attrait de l'AOC Saint-Emiliion ne se dément pas; le marché est animé tant par les acteurs locaux que par des investisseurs extérieurs, ce qui se traduit par une forte progression sur les prix (550.000 £/ha contre 450.000 en 2017)"

77% des ventes pour l'agriculture

Dans ses missions premières d'acquisition des terres agricoles et reventes, au bénéfice du développement de l'agriculture, la Safer en Gironde, a occupé le premier rang acquérant 3731 hectares dont 116 par le biais de la préemption dans des lots le plus souvent inférieurs à 10 hectares (84%); les reventes ayant été consacrées, à hauteur de 77 %, au bénéfice de l'agriculture: 21% à l'installation et 56% à la consolidation et la restructuration; le développment local n'utilisant que 3% des surfaces. Soixante douze  jeunes agriculteurs préparant leur installation, s'installant ou récemment installés ont récupéré 858 hectares et 32 ont pu bénéficier du dispositif de portage pour 218 hectares. Un système qui continue à faire ses preuves, avec les partenariats de la Région, du Département de certaines caves coopératives et qui, rappelons-le, conduit la Safer à acheter le foncier à le mettre à disposition des jeunes en contrepartie d'un loyer, pendant un maximum de cinq ans, au terme desquels les loyers seront déduits du prix d'achat. Des conventions de mise à disposition rencontrent un succès réel auprès des propriétaires qui font appel à la Safer: 814 d'entre eux pour 4182 hectares en direction des agriculteurs.

En attente de la reconnaissance du foncier agricole comme patrimoine national

Commentant l'effort de pédagogie réalisé cette année, à travers les simulations du travail des comités techniques, le président Francis Massé qui reste très actif au sein de la Fédération nationale des Safer a enfoncé le clou en direction du pouvoir: " la loi foncière annoncée par le président de la République est attendue de pied ferme; nous en avons besoin pour parvenir à une transparence du marché," pointant du doigt , notamment à travers les mutations des parts de société, la "totale opacité du marché foncier" et ajoutant: " il faut que la loi soit un outil de régulation, que le foncier agricole devienne un patrimoine national placé sous la protection de la nation. Et que soit défini un statut de l'exploitant". Ce propos vigoureux étant assorti d'un remerciement à tous les  "partenaires" d'un homme qui a préside le comité technique girondin depuis 30 ans , la Safer Aquitaine-Atlantique depuis 18 ans. Et ceci, avec à ses côtés son directeur Philippe Tuzelet, avant l'Assemblée générale de constitution de la Safer Nouvelle-Aquitaine qui aura lieu, ce 20 juin, à Périgueux.

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : Aqui.fr

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
20904
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Agriculture
Agriculture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

A lire ailleurs sur aqui.fr